background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

SEPPI OVER BLOG 23/11/16 La crise de l'innovation en matière d'OGM : l'odyssée du saumon d'AquaBounty 20 ans à travers les nasses de la réglementations. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-004240-16 Interdire l'importation du saumon transgénique. Après les autorités sanitaires américaines, ce sont les autorités canadiennes qui viennent d'autoriser la mise sur le marché d'un saumon génétiquement modifié qui a pour particularité de grandir deux fois plus vite que le saumon naturel.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-004240-16 Interdire l'importation du saumon transgénique

Ce saumon transgénique, surnommé «Frankenfish» ou «saumonstre», est le premier animal génétiquement modifié déclaré propre à la consommation humaine. Tout comme aux États-Unis, les autorités sanitaires canadiennes ont refusé de l'étiqueter comme OGM, au motif qu'il ne présenterait pas de danger en matière de santé et de sécurité. Les consommateurs ne seront donc pas libres d'opérer un choix entre saumon transgénique et saumon naturel, alors même que son innocuité est loin d'être prouvée et que des souches non stériles qui s'échapperaient mettraient en danger l'écosystème marin. 1.

THALASSA via YOUTUBE 22/11/16 FRANKENFISH, le saumon transgénique. RADIO CANADA via YOUTUBE 02/02/16 SAUMON GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉ. INFOGM 19/11/15 États-Unis – Premier OGM au monde autorisé à la consommation : le saumon. Le 19 novembre 2015, l’agence étasunienne en charge de l’alimentation (FDA, Food and Drug administration) a finalement accepté d’autoriser le saumon génétiquement modifié de l’entreprise AquAdvantage pour la consommation humaine [1].

INFOGM 19/11/15 États-Unis – Premier OGM au monde autorisé à la consommation : le saumon

Ce saumon, développé par AquaBounty Technologies (dont l’actionnaire principal est the Intrexon Corporation), a été modifié pour grandir quatre fois plus vite. Mais selon de nombreuses publications scientifiques, dont l’étude publiée en 2002 dans la revue American Society of Animal Science [2], l’hormone de croissance, produite par transgenèse, aboutit à plusieurs dégâts collatéraux. Ainsi, ces animaux ont une tendance supérieure aux autres à devenir diabétiques et les poissons d’AquaBounty devront probablement être vendus sous forme de filets ou dans des plats cuisinés du fait de leurs difformités. De nombreuses voix s’étaient donc élevées pour dénoncer les risques tant environnementaux que sanitaires [3] [4] [5]. LES ECHOS 19/11/15 Les Etats-Unis autorisent la commercialisation du premier saumon transgénique. Accueil Connu sous le nom d'AquAdvantage, le saumon autorisé jeudi a un sérieux atout : il lui faut deux fois moins de temps que les autres pour devenir adulte.(...)

LES ECHOS 19/11/15 Les Etats-Unis autorisent la commercialisation du premier saumon transgénique

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Politique EN DIRECT Attentats : la femme tuée dans l'assaut est bien Hasna... Une cérémonie d’hommages aura lieu le vendredi 27 novembre vers 10 heures 30 dans la cour de l’Hôtel des Invalides. Société Mosquées : le gouvernement et les musulmans de France face au... Les organisations représentatives des musulmans de France appellent à condamner lors de la prière du vendredi les attentats de la semaine dernière. Qui est Hasna Ait Boulahcen, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud ? AFP 19/11/15 Le saumon, premier animal OGM autorisé aux Etats-Unis. ALIMENTATION - Ils débarquent.

AFP 19/11/15 Le saumon, premier animal OGM autorisé aux Etats-Unis

Les saumons génétiquement modifiés (OGM) seront désormais autorisés à la consommation aux Etats-Unis. Ils deviennent ainsi les premiers animaux transgéniques dans les assiettes américaines où sont déjà admis le soja et le maïs. "Sur la base d'une analyse complète des éléments scientifiques fournis", le saumon AquAdvantage "remplit les conditions réglementaires" et est "propre à la consommation", a estimé l'agence fédérale des médicaments et de l'alimentation (FDA) jeudi 19 novembre. Adulte en 18 mois au lieu de trois ans. SLATE 30/11/13 Le Canada autorise la production du «Frankenfish», le saumon OGM. «Les animaux OGM nourriront-ils la planète?»

SLATE 30/11/13 Le Canada autorise la production du «Frankenfish», le saumon OGM

, se demandait Terra Eco en juin 2012. Le journal se penchait sur les modifications génétiques d'animaux et sur le cas particulier d'«un saumon qui grossit deux fois plus vite» (qui grandit toute l'année et pas seulement au printemps), suite à un remaniement de son patrimoine génétique. Il est commercialisable plus rapidement, et permet donc de produire à moindre coût. On lisait alors: «Ces animaux transgéniques pourraient bien être les premiers à se faire une place dans nos assiettes.

Publicité Le saumon AquAdvantage® (ou Frankenfish pour ses détracteurs) est censé être élevé dans des parcs, mais les craintes de dissémination sont nombreuses. Mais aujourd'hui, le saumon OGM devient de plus en plus réel et proche, puisque le «Frankenfish» a changé de statut au Canada. «Le saumon génétiquement modifié de la firme américaine AquaBounty Technologies se rapproche des assiettes à grands coups de nageoire. À lire aussi sur Slate.fr. RADIO CANADA 11/03/14 Du saumon génétiquement modifié dans votre assiette?

Photo offerte par AquaBounty Technologies en 2010.

RADIO CANADA 11/03/14 Du saumon génétiquement modifié dans votre assiette?

Le saumon à l'arrière de la photo a été génétiquement modifié. Photo : PC/Anonymous Une entreprise américaine qui souhaite produire des oeufs de saumon génétiquement modifiés s'est adressée au gouvernement canadien pour obtenir l'autorisation de vendre ses poissons pour consommation humaine. L'entreprise AquaBounty Technologies, dont le siège social est situé à Boston, refuse de commenter davantage, mais des responsables de Santé Canada confirment par courriel que le ministère étudie l'innocuité pour l'humain de ces saumons génétiquement modifiés. Le ministère n'a pas voulu donner une estimation de la durée de cette évaluation, mais a ajouté que toute décision s'appuiera sur « des tests scientifiques rigoureux pour s'assurer de la santé et de la sécurité des consommateurs canadiens ». ENVIRO2B 04/10/10 SANTE – La consommation des saumons OGM sans risque. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question écrite E-5295/2010 Saumon OGM. Avec l'approbation de la FDA (autorité américaine de sécurité alimentaire et des médicaments), une entreprise nord-américaine de génie génétique a créé une nouvelle espèce de saumon, génétiquement modifié, de plus grandes dimensions et à croissance plus rapide.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question écrite E-5295/2010 Saumon OGM

En comparaison, le saumon génétiquement modifié a un poids moyen de 1,340 kg et atteint une taille commerciale en 18 à 24 mois, alors que les espèces naturelles non modifiées atteignent un poids de 600 grammes après une période de croissance de 30 mois. Dans une économie de marché responsable, la sécurité alimentaire est fond amentale et les appréhensions de ceux qui se méfient de la manipulation génétique d'espèces animales, d'autant plus qu'elle a presque toujours un but purement lucratif, sont plus que justifiées.

BLOG PASSEUR DE SCIENCES 19/02/13 Mangerons-nous du saumon transgénique ? C'est un de ces télescopages dont l'actualité a le secret.

BLOG PASSEUR DE SCIENCES 19/02/13 Mangerons-nous du saumon transgénique ?

Au moment où l'Europe de la nourriture est secouée tant par le scandale de la viande de cheval que par la réintroduction des farines animales comme nourriture pour les poissons d'élevage, le secteur de l'agro-alimentaire aux Etats-Unis se pose une question d'un tout autre ordre, qui semblerait pour le moment impensable en France : va-t-on bientôt, et pour la première fois, trouver dans les assiettes un animal génétiquement modifié ? Depuis la fin du mois de décembre 2012, les Américains sont en effet appelés à participer à un débat public au sujet de l'introduction sur le marché d'un saumon transgénique. Censé se terminer à la fin du mois de février, ce débat public vient, le 14 février, d'être prolongé de deux mois supplémentaires par la Food and Drug Administration (FDA), l'administration américaine qui réglemente les denrées alimentaires et les médicaments.

De quoi parle-t-on ? PECHES ET OCEAN CANADA - 2013 - RÉSUMÉ DE L'ÉVALUATION DES RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES INDIRECTS POUR LA SANTÉ H.