background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

AMIS DE LA TERRE 19/06/16 70 % des aliments consommés au Brésil contiennent des pesticides. Environs 70 % des aliments in natura [1] consommés au Brésil sont contaminés par des pesticides (ou agrotoxiques, termes utilisé dans le texte brésilien).

AMIS DE LA TERRE 19/06/16 70 % des aliments consommés au Brésil contiennent des pesticides

Cette information fut présentée au Fórum Gaúcho [2] de lutte contre les pesticides qui se tenait du 6 au 11 juin, au théâtre Dante Barone de l’Assemblée législative du Rio Grande du Sud, à Porto Alegre. Karen Friederich, docteur en Santé publique pour l’Ecole nationale de santé publique Sergio Aroucar et membre de l’Association brésilienne de Santé collective (Abrasco), prit la parole lors de cet événement et expliqua que les combinaisons variées de pesticides utilisés dans la production d’aliments ne sont pas abordées dans les études et que donc, forcément, on ne connaissait pas leurs vrais effets sur la santé de la population. "La seule façon de ne pas se contaminer est de consommer des aliments biologiques et d’encourager les agriculteurs à entamer la transition vers un modèle de production propre et plus sûr.

" Maladies Epandages. LE MONDE PLANETE 29/10/15 Au Brésil, « le condiment préféré, c’est le pesticide » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois (Sao Paulo, correspondante) Dans une autre vie, David Ralitera était un « pubard » urbain, amoureux de Sao Paulo et de son béton.

LE MONDE PLANETE 29/10/15 Au Brésil, « le condiment préféré, c’est le pesticide »

Aujourd’hui, la quarantaine élégante, il a l’allure d’un propriétaire terrien à la barbe fournie capable de s’émerveiller devant une herbe folle qui pousse, indocile, au milieu du trottoir de la ville, l’une des plus polluées d’Amérique latine. « Cette herbe, c’est de la serralha, précise-t-il. ça se mange. » DG SANCO – Food and Veterinary Office - audit reports - BR Brazil - Pesticides. FRERES DES HOMMES 19/07/12 Brésil : 5,2 litres de pesticides par an et par habitant. Partenaire de Frères des Hommes, le Mouvement des Sans Terre est né à la fin des années ’70 et lutte pour les droits des petits paysans au Brésil.

FRERES DES HOMMES 19/07/12 Brésil : 5,2 litres de pesticides par an et par habitant

Défendant la nécessité d’une réforme agraire dans un pays où 1% des grands propriétaires possèdent plus de 43% des terres, il se bat pour un modèle agricole différent, contre l’agrobusiness et pour l’agriculture paysanne. Il a également organisé diverses actions de sensibilisation sur des thèmes tels que les OGM, les agrocarburants et il participe actuellement à une campagne contre les pesticides regroupant plus de 30 associations et mouvements sociaux. PARLEMENT EUROPEEN 25/03/13 Réponse à question E-003374-13 Contrôle de l'utilisation, dans les produits agricoles importés sur s. Afin de protéger la santé des citoyens européens et de garantir la qualité alimentaire des produits agricoles cultivés sur son territoire, l'Union européenne a interdit il y a quelques années de nombreux composés chimiques jugés dangereux.

PARLEMENT EUROPEEN 25/03/13 Réponse à question E-003374-13 Contrôle de l'utilisation, dans les produits agricoles importés sur s

Toutefois, nombre de pays tiers, particulièrement en Amérique latine, qui exportent vers l'Union un volume important de produits agricoles (soja, dérivés du lait et de la viande, etc.) n'appliquent pas les mêmes règles. Ainsi, le Brésil a enregistré de nombreux composés chimiques interdits dans l'Union (voir les annexes et les listes actualisées se rapportant au règlement (CE) no 1107/2009), qui sont couramment utilisés pour la production de soja exporté vers l'Union. La Commission peut-elle indiquer quelles réglementations de l'Union sont appliquées ou devraient l'être pour empêcher l'importation sur son territoire de produits agricoles cultivés dans des pays tiers à l'aide de substances qu'elle interdit?

COURRIER INTERNATIONAL 08/11/11 BRESIL : Le bio lutte pour rester propre. L’agriculture bio fait le bonheur des consommateurs comme des agriculteurs brésiliens, qui parviennent à en vivre correctement.

COURRIER INTERNATIONAL 08/11/11 BRESIL : Le bio lutte pour rester propre

Mais les pesticides utilisés aux alentours et le manque de main-d’œuvre menacent son avenir, explique Revista do Brasil. Sur ses terres, Alberto José Fritzen cultive du manioc, du maïs, du riz, des pommes de terre, du chou, des oignons, de l’ail et des haricots. “Je n’ai jamais utilisé de pesticides, dit-il. C’est mieux pour ma santé et pour la nature.” LE MONDE 02/06/10 Le Brésil utilise des pesticides interdits ailleurs. 'agriculture brésilienne a recours à des pesticides dont l'usage est interdit, à cause de leur toxicité, aux Etats-Unis, en Europe, en Inde ou en Chine.

LE MONDE 02/06/10 Le Brésil utilise des pesticides interdits ailleurs

Ce constat inquiétant, que rapporte, dimanche 30 mai, le journal O Estado de São Paulo, a été dressé par l'Agence nationale de vigilance sanitaire (Anvisa), créée en 1999 et qui pratique des tests en laboratoire et des inspections sur le terrain. "Nous consommons ce que les autres nations rejettent à la poubelle", résume Rosany Bocher, coordinatrice du système national d'information toxico-pharmacologique de la prestigieuse Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz), équivalent au Brésil de l'Institut Pasteur.

Depuis sa création, l'Anvisa est parvenue à faire interdire quatre pesticides. En 2008, elle a établi une nouvelle liste de quatorze produits jugés dangereux. FORUM PHYTO 12/01/12 « Enfin la vérité sur les pesticides » (ANDEF, Brésil) L’Agence Brésilienne de Sécurité des aliments (ANVISA) a publié un rapport sur les résidus dans l’alimentation début décembre 2011.

FORUM PHYTO 12/01/12 « Enfin la vérité sur les pesticides » (ANDEF, Brésil)

De nombreux journaux ont fait état de ce rapport sur un ton alarmiste. Ils s’appuyaient sur le fait que 91% des échantillons de poivrons (sur 146) étaient considérés comme insatisfaisants, dont « 84, 9% avec la présence d’ingrédients actifs sans enregistrements pour la culture ». Cependant, la revue Veja a mené une enquête approfondie sur le sujet faisant appel à des médecins et des agronomes et l’a publiée sous le titre « Enfin la vérité sur les pesticides !

», repris et commenté sous le même titre par l’ANDEF (Association brésilienne de défense végétale, firmes phytos). Un des points cruciaux de cette vérité est que « lorsqu’on compare les résultats obtenus avec les valeurs de limites maximales de résidus (LMR) établies pour les cultures similaires, il n’y avait aucun dépassement. . « Les poivrons n’ont aucun produits enregistrés. PARLEMENT EUROPEEN 08/03/11 Résolution du Parlement européen du 8 mars 2011 sur l'agriculture de l'Union européenne et le commer. Le Parlement européen , – vu la troisième partie, titre III, et la cinquième partie, titres II et V, du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (traité FUE), – vu les principes relatifs aux exigences du bien-être des animaux figurant à l'article 13 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, – vu les accords de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et en particulier l'accord sur l'agriculture, qui a été négocié dans le cadre du cycle d'Uruguay et est entré en vigueur le 1er janvier 1995, – vu la déclaration adoptée lors de la quatrième conférence ministérielle, qui s'est tenue à Doha du 9 au 14 novembre 2001, la décision adoptée le 1er août 2004 par le Conseil général de l'OMC et la déclaration adoptée lors de la sixième conférence ministérielle, qui s'est tenue à Hong Kong du 13 au 18 décembre 2005,

PARLEMENT EUROPEEN 08/03/11 Résolution du Parlement européen du 8 mars 2011 sur l'agriculture de l'Union européenne et le commer