background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

ANIA - nouveau site anti fake-news : alimentation-info-intox. ANIA 17/01/19 ALIMENTATION INFO INTOX : HALTE AUX FAKE NEWS SUR L’ALIMENTATION ! AGRICULTURE CANADA - JANV 2013 - Les consommateurs hongrois - Comportement, attitudes et perceptions à l'égard des produits alimentaires. INRA 11/06/18 PRODUCTIONS ANIMALES - Regards croisés entre éleveurs et citoyens français : vision des citoyens sur l’élevage et point de vue des éleveurs sur leur perception par la société. 1. Akrich M., Callon M., Latour B., 1988. A quoi tient le succès des innovations ? 1 : L’art de l’intéressement ; 2 : Le choix des porte-parole. Annales des Mines, 11, 12, (coll. « Gérer et comprendre »), 4-17, 14‑29. 2. Barbier M., 2003. Une interprétation de la constitution de l’ESB comme problème public européen. Revue Internationale de politique comparée, 10, 233‑246. 3. IEHCA VIA YOUTUBE 02/06/18 Une histoire des risques alimentaires sur le long terme.

EUFIC 21/02/17 Comment communiquer le risque alimentaire? Un manuel pour les professionnels. Cet article a été traduit automatiquement par Google. EUFIC ne prend pas la responsabilité de la qualité de la traduction. 21 Février 2017 En Europe aujourd'hui, notre nourriture est sans doute plus sûr et plus accessible que jamais. Malgré cela, il semble y avoir un manque croissant de confiance du public dans l'approvisionnement alimentaire. Une approche proactive de la communication sur l'alimentation contribuerait à rassurer le public sur sa sécurité, rétablir la confiance des consommateurs dans les autorités chargées de la réglementation, et aider les gens à comprendre comment manger en toute sécurité et en bonne santé.

Bien que le risque alimentaire et de la communication des avantages ne peuvent pas être transformés en une science exacte, ce manuel peut servir de guide d'introduction condensé aux bases du sujet. Pour télécharger une version pdf du manuel, cliquez ici .

Références universitaires

Références audio-visuelles concernant la confiance des consommateurs. EUFIC - AOUT 2010 - Évaluation des perceptions et de la communication des risques et bienfaits des aliments en Europe. CNA - DEC 2014 - Communication et alimentation : les conditions de la confiance - Avis n°73. ACIA 19/09/17 Recherche sur l'opinion publique. BLOG D ALBERT AMGAR 02/01/16 La perception des risques vue par les entreprises alimentaires ou la sécurité des aliments est-elle la priorité n°1 des entreprises alimentaires ? Etrange coïncidence que ces analyses de la perception des risques réalisées en France, d’une part auprès des consommateurs et d’autre part, auprès des entreprises alimentaires, en voici des extraits : 1. Un Baromètre de la perception des risques sanitaires 2015 réalisé par le CREDOC (Étude pour l’Anses) indiquait que « Les risques sanitaires préoccupent moins ». Dans un article de septembre 2015, Baromètre de la perception des risques sanitaires 2015 : Tout va très bien Madame la Marquise …, je relevais que dans la notre de synthèse de ce baromètre, il y avait cette phrase étonnante, « Après plusieurs années de pessimisme généralisé, les Français témoignent depuis le début de l’année 2015 une plus grande confiance dans l’avenir.

La crainte du chômage, les contraintes budgétaires, la défiance vis-à-vis de la société se font moins ressentir. » Ce baromètre a pour objectif de mesurer la perception des risques par les entreprises agroalimentaires. 2. . * Industries Agro-Alimentaires. ANIA 20/06/16 [Réglementation] Le point sur la médiation de la consommation. La médiation de la consommation désigne un mode extrajudiciaire de résolution des litiges par laquelle deux parties, un consommateur et un professionnel tentent de parvenir à un accord en vue de la résolution amiable d’un litige opposant, avec l’aide d’un tiers, le médiateur. Elle ne doit intervenir qu’après l’échec éventuel d’une réclamation préalable auprès du professionnel.

En effet, suite à la création de ce dispositif généralisé à tous les secteurs de la consommation via l’ordonnance n°2015-1033 du 20 août 2015 (découlant de la directive européenne n°2013/11/UE), tout professionnel doit permettre au consommateur de recourir à un processus de médiation gratuit. A cette fin, le professionnel peut, soit mettre en place son propre mécanisme de médiation (médiation interne), ou orienter le consommateur vers un médiateur sectoriel auquel il aura adhéré ou vers un médiateur public, institué par la loi. Contactez Audrey Haubert, Responsable des affaires réglementaires de l’ANIA. INTERNATIONAL MARKETING TRENDS CONFERENCE - JANV 2015 - Perceptions et Attitudes des Consommateurs vis à vis des Innovations dans le Domaine Agroalimentaire: Une étude exploratoire appliquée aux produits alimentaires fonctionnels.

EUFIC 21/02/17 Comment communiquer le risque alimentaire? Un manuel pour les professionnels.

Références MAAF

Références EFSA. ECOCONSO_BE 22/02/14 AFSCA : résultats de l’enquête de perception des consommateurs belges 2013. Les consommateurs sont convaincus de l’importance d’une alimentation sûre et de l’utilité des activités et du rôle de l’AFSCA pour surveiller la sécurité alimentaire. 1/3 veut davantage de contrôles de la part de l’Agence, chez les francophones ce nombre s’élève à 50%. 44% estiment que l’AFSCA ne donne pas assez d’informations. La communication reste un aspect à améliorer : le consommateur ne trouve toujours pas facilement son chemin vers l’AFSCA en cas de questions concernant la sécurité alimentaire. La connaissance et l’utilisation des différents canaux (site web, brochures, point de contact, affiches, smiley…) n’a d’ailleurs guère changé par rapport à 2010.

Eléments épinglés : Pour 89% des consommateurs, les denrées alimentaires sont généralement sans risque en Belgique. Le consommateur se soucie le plus de : l’hygiène (91%) des bactéries pouvant provoquer des maladies (83%) du gaspillage d’aliments (83%) des pesticides (80%) • Le consommateur s’inquiète moyennement de :

Références CREDOC, IPSOS, SOFRES

LSA 13/07/15 Insécurité alimentaire : ce qu'Internet révèle des peurs des Français [Etude] MEDDE - Democratie participative. INRA 23/01/15 Le goût d’un aliment, c’est quoi ? -Le sens de l’olfaction (notre nez) permet de percevoir l’odeur et l’arôme de l’aliment. C’est notre odorat qui permet de reconnaître s’il s’agit d’un arôme de pomme, de raisin ou d’orange. Une ouverture au fond de la bouche communique avec le nez : c'est la "voie rétronasale".

Les arômes libérés en bouche lors de la mastication peuvent remonter dans les fosses nasales et stimuler les neurones de l'épithélium olfactif. -Lorsque l’on mange, notre sens de la gustation, porté par la langue, permet de percevoir la saveur d’un aliment : saveur sucrée, salée, acide, amère, umami et le gras. -Enfin, le système trigéminal permet de déterminer si l’aliment est frais, piquant, pétillant, chaud… Il porte ce nom car il dépend de l’activation du nerf trijumeau, avec ses trois branches dans le nez, la bouche, les yeux (par exemple quand on mange de la moutarde, c'est à la fois dans la bouche, le nez et au niveau des yeux qu'il y a réaction). PARLEMENT EUROPEEN 19/02/14 PROPOSITION DE RÉSOLUTION DU PARLEMENT EUROPÉEN sur les activités de la commission des pétitions au cours de l'année 2013. Sur les activités de la commission des pétitions au cours de l'année 2013 Le Parlement européen, – vu l'importance que revêt le droit de pétition et l'utilité, pour les organes parlementaires, d'être immédiatement informés des préoccupations spécifiques et des opinions des citoyens et des résidents de l'Union, comme le prévoient les articles 24 et 227 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (traité FUE), – vu les dispositions de la charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, et notamment son article 44, qui porte sur le droit de pétition devant le Parlement européen, – vu les dispositions du traité FUE relatives à la procédure d'infraction, notamment les articles 258 et 260, – vu l'article 48 et l'article 202, paragraphe 8, de son règlement, – vu le rapport de la commission des pétitions (A7-0131/2014),

QUE CHOISIR 04/07/13 Avis de consommateurs - Une norme qui ne résout pas tout. PROCESS 11/06/13 Les consommateurs français en perte de confiance. PARLEMENT EUROPEEN 24/09/13 Rapport sur les activités de la commission des pétitions au cours de l'année 2012 (2013/2013(INI)) Le droit de pétition Le droit des citoyens et des résidents de l'Union européenne de présenter des pétitions au Parlement européen, à titre individuel ou pour le compte d'associations, est un droit acquis de longue date et conféré par le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (article 227) et par la charte des droits fondamentaux de l'Union européenne (article 44).

Le droit de pétition est un outil démocratique essentiel, car il permet aux députés européens de se confronter à la réalité sur les questions qui touchent les citoyens et montre également que le Parlement européen est prêt à intervenir directement pour promouvoir et protéger les droits des citoyens. Les membres de la commission des pétitions vérifient la recevabilité de chaque pétition qui leur est présentée, en analysent le contenu et prennent les mesures nécessaires. En 2012, la commission des pétitions a enregistré un total de 1 986 pétitions. La signification du terme "citoyenneté" o Droits de propriété. La juste mesure. Une sociologie historique des normes alimentaires - 2013 - Planifier les besoins ou identifier les risques ? Formes et usages des enquêtes de consommation du ministère de l’Agriculture des États-Unis, 1935-1985. JORF 18/03/14 Observations du Gouvernement sur la loi relative à la consommation.

JORF 18/03/14 LOI n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation (1) Environnement, Risques & Santé. Volume 12, Numéro 5, Septembre-Octobre 2013 Au sommaire: Le miroir aux alouettes des peurs contemporaines. Éditorial Le miroir aux alouettes des peurs contemporaines (p.373-4) Gérald Bronner Hommage Hommage (p.375-6) Jean-François Lacronique Brèves Brèves (p.377-93) Laurence Nicolle-Mir Sur le Web Sur le Web (p.394-6) Laurence Nicolle-Mir Article original La surface corporelle de la population française : proposition d’une distribution pour l’évaluation des risques sanitaires (p.0) Nicolas Sabaterie, Cécile Kairo, Abdelkrim Zeghnoun La surface corporelle de la population française : proposition d’une distribution pour l’évaluation des risques sanitaires (p.397-407) Nicolas Sabaterie, Cécile Kairo, Abdelkrim Zeghnoun Évaluation du risque chimique en santé-travail et en santé-environnement : objectifs et méthodes (p.434-41) Nathalie Bonvallot, Alexandre Péry, Dominique Lafon, Guillaume Boulanger, Frank Karg, Luc Mosqueron, Muriel Ismert, Gaëlle Guillossou, Section « Méthodologie d’évaluation des risques sanitaires » de la SFSE, Philippe Glorennec Synthèse Mot à Mot Portrait Législation Bloc-Notes.

DGCCRF - Vidéo de l'atelier "Agir pour la confiance des consommateurs" du 21 novembre 2013 - 27/11/2013. CENTRE QUEBECOIS DE VALORISATION DES BIOTECHNOLOGIES - 2013 - PERCEPTION DES CANADIENS sur les ingrédients et les aliments santé. CONSEIL D ETAT 05/07/11 Transparence, valeurs de l'action publique et intérêt général. Exposé d'ouverture de Jean-Marc Sauvé lors du colloque organisé par Transparence International France "Culture du secret contre transparence sans limite : quel équilibre pour garantir l’intérêt général ? " à l'Assemblée nationale le 5 juillet 2011. > télécharger au format pdf Culture du secret contre transparence sans limite : quel équilibre pour garantir l’intérêt général ? Colloque organisé par Transparence International France Assemblée nationale Mardi 5 juillet 2011 Exposé d’ouverture par Jean-Marc Sauvé[1], vice-président du Conseil d’Etat, président de la Commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêts dans la vie publique Transparence, valeurs de l’action publique et intérêt général Transparence et secret sont, l’un comme l’autre, essentiels à l’action publique.

La transparence est encore un facteur de meilleure efficacité de l’action publique. La protection des droits fondamentaux de la personne est sans aucun doute le premier de ces impératifs. II. LISTE HYGIENE 31/05/14 Echanges concernant la formation des journalistes. CNC 17/04/13 RAPPORT DU CONSEIL NATIONAL DE LA CONSOMMATION RELATIF À LA DÉMATÉRIALISATION AU SERVICE DE L’INFORMATION DU CONSOM. RADINS_COM 20/09/13 Le premier baromètre alimentaire voit le jour! Le premier baromètre alimentaire voit le jour ! MesGoûts.fr vient de créer un baromètre alimentaire des consommateurs, dans le but de donner des informations sur l'importance que donnent les consommateurs à certains critères lors de leurs achats.

Qui est l'initiateur ? MesGoûts.fr est un moteur de recherche alimentaire multi critères qui permet de tout savoir sur un produit de grande consommation. En à peine un an, plus de 26 000 personnes y ont créé leur profil alimentaire personnalisé leur permettant de trouver instantanément les produits qui correspondent le mieux à leurs attentes. Ces critères de choix personnalisés permettent aujourd'hui de dresser le profil types des attentes des consommateurs en matière de consommation et de proposer le premier baromètre alimentaire issu de leurs préférences en temps réel. Les préférences des consommateurs ! Le scandale de la viande cheval en février dernier a accentué cette attente en matière de traçabilité ("Origine") et de réassurance ("Qualité").

INRA - Innovations Agronomiques - NOV 2012 - Au sommaire: Les peurs alimentaires entre raison et émotion. GSPR - JUILLET 2012 - La portée de la concertation. Modélisation sociologique des effets de la participation du public aux proce. ACTUALITES NEWS 09/07/12 La Commission Européenne publie le baromètre sur la sécurité alimentaire. La commission européenne vient de publier le nouveau baromètre concernant l’attitude des européens à l’ egard de la sécurité alimentaire, de la qualité de l’alimentation et de l’environnement rural. Cette étude réalisée par TNS Opinion & Social à la demande de la Commission européenne, Direction générale Agriculture et Développement rural Étude coordonnée par la Commission européenne, démontre que les citoyens de l'UE comprennent que la sécurité alimentaire est un problème global, avec une large majorité se sentant concernée par le défi de nourrir la population croissante de la planète.

L’objectif de cette enquête est de comprendre les perceptions et les expériences des Européens en matière de sécurité et d’indépendance alimentaire. Elle examine également les priorités des consommateurs lors de l’achat de denrées alimentaires, leur connaissance des labels de qualité et leurs perceptions sur le rapport entre l’agriculture et la préservation de l’environnement naturel et rural.

THEMAVISION 17/09/12 Le CREDOC révèle le profil des consommateurs de compléments alimentaires. BIOADDICT 20/02/12 Qui sont les consommateurs bio ? Quelle perception des produits bio les Français ont-ils? Pourquoi sont-ils de plus en plus nombreux à consommer bio ? Quels sont leurs critères d'achat déterminants ? Quels produits bio consomment-ils le plus ?

L'Agence Bio vient de publier son baromètre annuel de consommation et de perception des produits biologiques, l'occasion de faire le point. La perception des produits bio par les Français Plus de 8 Français sur 10 affirment que les produits bio contribuent à préserver l'environnement et qu'ils sont plus naturels. 83% des Français sont d'accord pour dire que les produits bio contribuent à préserver l'environnement,82% qu'ils sont plus naturels car cultivés sans produits chimiques,77% qu'ils sont meilleurs pour la santé,71% que leurs qualités nutritionnelles sont mieux préservées,68% qu'ils requièrent plus de main d'oeuvre pour leur fabrication,61% qu'ils ont meilleur goût. Pourquoi les Français choisissent-ils de consommer bio Le facteur prix Les produits phares des consommateurs bio.

VITAGORA 10/02/12 Comment les Français perçoivent-ils leur alimentation? Le baromètre 2011 est paru ! Eh oui, vous le savez : comme chaque année, à l’initiative du Ministère de l’Alimentation, le CREDOC enquête sur la manière dont les Français perçoivent l’alimentation. Une mine d’infos sur tout ce qui concerne le comportement du consommateur, les tendances agro-alimentaires et, plus largement, les sciences du goût et l’alimentation durable ! Alors, que retenir de ce document de 51 pages ?

C’est ce que j’ai synthétisé pour vous dans la suite de ce billet ! Environnement : une volonté d’alimentation « durable »… et de proximité Globalement, retenez que, depuis 1995, les préoccupations environnementales sont en constante progression dans le domaine de l’alimentation : 6% des Français s’en souciaient en 1995, 19% en 2007 ! Cela se retrouve bien évidemment dans les choix et les décisions d’achat. Aujourd’hui, chez les consommateurs français, les 2 principales raisons d’un acte d’achat alimentaire sont : Le goût reste un critère déterminant En savoir plus.

Actualités concernant l'Eurobaromètre

Actualités observatoires en Belgique. JUSTICE_GOUV_FR - Circulaire du 26 septembre 2014 de présentation des dispositions de la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation et du décret n° 2014-1081 du 24 septembre 2014 relatif à l’action de groupe en matière de consommation.