background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

CORDIS 09/05/16 Les larves d'insectes comme source de protéines pour l'alimentation des animaux. Le projet financé par l'UE intitulé PROTEINSECT a recommandé une révision complète de la législation européenne pour permettre l'utilisation des larves d'insectes comme source de protéines dans l'alimentation animale.

CORDIS 09/05/16 Les larves d'insectes comme source de protéines pour l'alimentation des animaux

L'Europe importe actuellement 70 % des protéines pour l'alimentation animale, mettant à risque la compétition constante d'approvisionner des protéines à une population mondiale qui devrait dépasser les 9 milliards d'ici 2050. Les pays en développement en particulier sont témoins d'une forte demande en produits animaliers, et on enregistré une augmentation de cinq fois la consommation totale de viande depuis 1940. REUSSIR PORC 20/11/15 L’EFSA pointe les risques des insectes en alimentation animale. L’Agence européenne de sécurité des aliments, l’EFSA, vient de rendre son avis sur l’utilisation potentielle d’insectes pour l’alimentation animale.

REUSSIR PORC 20/11/15 L’EFSA pointe les risques des insectes en alimentation animale

Les experts pointent avant tout le manque de données disponibles concernant les possibles contaminants. L’Agence rappelle que les insectes sont considérés comme des « animaux de ferme ». La réglementation européenne impose donc qu’ils reçoivent des aliments « sains ». EFSA 08/10/15 Consommer des insectes : quels sont les risques ? L’EFSA a abordé cette question en élaborant un profil de risque qui identifie les dangers biologiques et chimiques potentiels, ainsi que les risques d’allergénicité et les dangers pour l’environnement associés à l’utilisation d’insectes d’élevage pour l’alimentation humaine et animale.

EFSA 08/10/15 Consommer des insectes : quels sont les risques ?

L'avis scientifique compare également ces dangers potentiels avec ceux associés aux sources traditionnelles de protéines animales. CLEANTECH 26/02/15 Avec Ynsect, la farine d’insectes devient aliment pour animaux d’élevages. La farine d’insectes, nouvel aliment clé de nos élevages ?

CLEANTECH 26/02/15 Avec Ynsect, la farine d’insectes devient aliment pour animaux d’élevages

A en croire les récentes préconisations de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), les « matériaux riches en protéines » issus d’insectes présenteraient de nombreux avantages. Face à un tarissement des ressources naturelles et à l’augmentation de la demande mondiale d’ici à 2050, la production de nouvelles formes d’alimentation animale suscite depuis quelques années un intérêt non négligeable. Fort de ces réflexions, les quatre fondateurs de la start-up française Ynsect entendent commercialiser une farine d’insectes propre à la consommation. Pour cela, ils peuvent compter sur le soutien actif d’investisseurs fidèles puisque la jeune entreprise a annoncé deux levées de fonds significatives au cours des derniers mois.

Une alternative crédible pour répondre à la pénurie de protéines « Nous sommes partis d’un double constat. ANR 05/02/15 Projet Desirable : Les insectes, ressources alternatives pour l’alimentation animale ? Les insectes, riches en protéines et en matières grasses, sont la base du régime alimentaire de nombreux animaux.

ANR 05/02/15 Projet Desirable : Les insectes, ressources alternatives pour l’alimentation animale ?

Ils sont utilisés dans la cuisine asiatique depuis des siècles et sont aujourd’hui employés par l’industrie agroalimentaire pour la fabrication d’ingrédients entrant dans la composition de produits d’alimentation courante. La cochenille, par exemple, sert à produire le colorant de certaines confiseries. Dans un contexte de raréfaction des ressources, les insectes, jusqu’ici sous exploités, pourraient être une source de diverses matières premières. C’est en tout cas le postulat du projet Desirable, financé par l’ANR depuis 2013 dans le cadre du programme Systèmes Alimentaires Durables (ALID).

WEB AGRI 02/04/15 Alimentation animale de demain L'élevage d'insectes valorisera nos déchets pour nourrir nos animaux. Si les insectes ne remplaceront pas tout de suite l'entrecôte dans nos assiettes, il est fort probable que les farines d'insectes, riches en protéines, entrent d'ici peu aux menus de nos poissons d'élevage, volailles, porcs, bovins en commençant par l'écuelle de nos chiens et chats.

WEB AGRI 02/04/15 Alimentation animale de demain L'élevage d'insectes valorisera nos déchets pour nourrir nos animaux

Les larves de Tenebrio Molitor (vers de farine) sont transformées en farine contenant plus de 50 % de protéines, une ressource intéressante pour l'aquaculture ou l'alimentation des animaux de compagnie. (©Ynsect) Avec l’élevage d’insectes, c’est un nouveau domaine agro-industriel qui s’ouvre. « Les innovations de ce type, où tout reste à créer sont extrêmement rares, se réjouit Frédéric Marion-Poll, chercheur à Agro Paris Tech.

Nous sommes face à un processus de domestication, qui promet de nombreuses découvertes et finalités encore insoupçonnées (molécules spécifiques, biomatériaux, bio fuel,..). 1 millions d’espèces. AGRO MEDIA 23/12/14 Insectes comestibles : l’avenir de l’alimentation animale ? RTL 22/02/15 TERRE D INNOVATIONS - Des mouches pour nourrir les animaux ? FAO - 2014 - Insectes comestibles - Perspectives pour la sécurité alimentaire et l'alimentation animale. Les insectes comestibles ont toujours été au menu des hommes, mais dans quelques sociétés un certain degré de dédain et de dégoût s’oppose à leur consommation.

FAO - 2014 - Insectes comestibles - Perspectives pour la sécurité alimentaire et l'alimentation animale

La majorité des insectes consommés sont encore récoltés dans leurs habitats forestiers, mais il existe désormais des systèmes d’élevage dans de nombreux pays. Les insectes représentent une bonne opportunité d’associer connaissances traditionnelles et science moderne afin d’améliorer la sécurité alimentaire partout dans le monde. Cet ouvrage documente la contribution des insectes à la sécurité alimentaire. ANR 05/02/15 Projet Desirable : Les insectes, ressources alternatives pour l’alimentation animale ? BE France 294 >> 7/10/2014 Extraire des protéines, des molécules et des huiles des insectes : Ynsect relève le défi. FocusExtraire des protéines, des molécules et des huiles des insectes : Ynsect relève le défi Produire des insectes à grande échelle pour en extraire des protéines, des huiles et des molécules comme la chitine afin de valoriser ensuite ces différents produits, que ce soit dans l'alimentaire ou le non alimentaire, comme la chimie.

BE France 294 >> 7/10/2014 Extraire des protéines, des molécules et des huiles des insectes : Ynsect relève le défi

Tel est l'objectif que se sont fixés les quatre co-fondateurs d'Ynsect, une jeune start-up créée en 2011. Coordinateur avec AgroParisTech de "Desirable", un projet de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) co-labellisé par trois pôles de compétitivité (Aquimer, Valorial, Vitagora), cette "insect company", comme la définissent ses créateurs, a mené à bien son premier tour de table en février dernier. 1,8 million d'euros qui ont permis à cet adhérent du pôle Vitagora d'accélérer ses développements technologiques et son installation au sein du Génopole à Evry, près de Paris. On estime à plus d'un million le nombre d'espèces d'insectes présentes sur la Terre.

PARLEMENT SUISSE 21/03/14 Pourquoi interdire l'alimentation des poissons, des volailles et des porcs par des insectes? Texte déposé.

PARLEMENT SUISSE 21/03/14 Pourquoi interdire l'alimentation des poissons, des volailles et des porcs par des insectes?

INSTITUT DE L ELEVAGE 27/06/13 Des protéines d’insectes pour l’alimentation des animaux d’élevage. Dans un contexte mondial de tension sur les ressources alimentaires, notamment celles destinées à l’alimentation animale, les insectes peuvent constituer des solutions d’avenir.

INSTITUT DE L ELEVAGE 27/06/13 Des protéines d’insectes pour l’alimentation des animaux d’élevage

Ils sont en effet très efficaces pour convertir des matières organiques parfois peu nobles, se multiplient vite et constituent une source d’alimentation riche et naturelle pour les poissons et les volailles des élevages. L’Institut de l’élevage entretient des contacts réguliers avec la société Ynsect dont l’objectif est de capitaliser sur ces propriétés de conversion et de reproduction des insectes pour créer des technologies d’élevage et de transformation viables et, in fine, des produits à forte valeur ajoutée.

L’intérêt est particulièrement fort pour les protéines. Toutefois, à ce jour, ces travaux se concentrent sur le marché de l'aquaculture, car il est le seul depuis le 1er Juin 2013 à permettre l'usage de farines d'insecte comme ingrédient dans l’alimentation des animaux de rente. EUROPE - 2013 - Les insectes peuvent soutenir la production animale. REVUE DE L ALIMENTATION ANIMALE 01/08/13 Les insectes, protéine du futur ? Des criquets dans les sucettes, des larves de coléoptères dans les gâteaux apéros… Les insectes arrivent encore timidement dans la gastronomie occidentale.

Ils constituent pourtant une source privilégiée de protéines dans bien des pays. Quatre jeunes chercheurs français misent sur les insectes comme source de protéines dans les rations des animaux. Leur projet suscite l’intérêt de la profession. Jean-Gabriel Levon, président d’Ynsect et représentant commercial : « Nos procédés nous permettent d’être dans le respect de la réglementation, (…) de lever tous les risques sanitaires qui peuvent affecter les farines animales. » La société Ynsect a été créée en 2011 à l’initiative de quatre jeunes ingénieurs, Jean-Gabriel Levon, Alexis Angot, Antoine Hubert et Fabrice Berro.

. « En 2050, nous serons neuf milliards d’habitants sur la planète. FAO 14/05/14 Le potentiel des insectes pour l'alimentation animale. Les multiples rôles des insectes dans l'alimentation humaine et animale 14 mai 2014, Ede, Pays-Bas/Rome - Les insectes peuvent être une alternative durable et écologique dans l'alimentation animale, outre le fait qu'ils constituent déjà un pilier de l'alimentation humaine pour 2 milliards de personnes dans le monde, a indiqué le Sous-Directeur général de la FAO, Eduardo Rojas-Briales, à l'ouverture de la conférence aux Pays-Bas. La Conférence, intitulée Les insectes pour nourrir le monde est organisée conjointement par l'Université de Wageningen et l'organisation des Nations Unies du 14 au 17 mai.

Plus de 400 participants de 45 pays examineront la situation actuelle et le potentiel futur des insectes dans l'alimentation humaine et animale. "L'heure est venue d'envisager des sources alternatives de nourriture face à la croissance démographique, aux menaces liées au changement climatique et à la faim qui perdure dans de nombreuses régions du monde", a souligné M. Des insectes pour l'alimentation animale. Mouches et vers, futures vaches à lait de la production animale française ? Bourrés de protéines et de bonnes matières grasses, les insectes seraient l’alimentation idéale, nutritive et écologique pour satisfaire une population en croissance sur une terre arable en peau de chagrin.

La FAO recommande même leur consommation ! Produire un kilo de boeuf nécessite en effet dix kilos de maïs, tandis qu'il ne faut qu'un kilo de maïs pour un kilo d'insectes. En attendant la réceptivité des palais occidentaux, une cinquantaine de chercheurs français élèvent déjà vers de la farine et mouches soldat, candidats prometteurs d’une entomo-production industrielle saine et durable… Pour les animaux d’élevage.