background preloader

4G

Facebook Twitter

Malgré la 5G, la 4G va poursuivre sa route jusqu'en 2022 au moins. Si la 5G arrive plus vite qu’initialement prévu, la 4G n’a pas dit son dernier mot.

Malgré la 5G, la 4G va poursuivre sa route jusqu'en 2022 au moins

Et particulièrement la 4G Pro, celle qui offrira 1 Gbit/s de débit (en réception) aux terminaux mobiles. De quoi garantir de beaux longs jours aux réseaux LTE en attendant le déploiement a l’échelle mondiale de la 5G. D’ailleurs, les connexions à la 4G vont massivement progresser au cours des prochaines années. Ainsi, la 4G générera plus de 4 milliards d’abonnements en 2022, avance ABI Research. Soit le double des deux milliards de lignes LTE constatées début 2017, selon le cabinet d’études. Le Gigabit mobile arrive « Bien que la plupart des marchés LTE soient déjà saturés et que la majorité des opérateurs ont déployé une couverture nationale adéquate, il reste encore des espaces de croissance, estime Nick Marshall, directeur de recherche chez ABI.

Et cela d’autant que les premiers terminaux mobile 1 Gbit/s arrivent sur le marché. Un trafic multiplié par cinq Alexander Supertramp – shutterstock. Déploiements 4G : SFR s'attaque à Bouygues Telecom. SFR s’est maintenu en deuxième position sur l’échiquier des sites 4G déployés en France.

Déploiements 4G : SFR s'attaque à Bouygues Telecom

Place que la filiale d’Altice a ravi à Orange le mois dernier. L’écart reste néanmoins serré avec 10 687 sites en services (et 12 917 autorisés) côté rouge pour 10 500 côté Orange (et 11 832 autorisés). Mais, vu le rythme que s’impose SFR, le fossé devrait se creuser au fil des mois pour tenter de ravir la première place à Bouygues Telecom qui compte aujourd’hui 11 121 supports en service (pour 13 495 autorisés), rapporte l’observatoire de l’ANFR (Agence nationale des fréquences). L’opérateur, qui a relancé ses investissements dans le très haut débit (THD) mobile en France mi 2015, s’inscrit comme celui qui a allumé le plus de stations le mois dernier. 346 points de son réseau ont été activés. Contre 165 chez Orange, 122 chez Free et 74 chez Bouygues Telecom.

Crédit photo © Henryk Sadura – shutterstock. 12 milliards de terminaux mobiles en 2021. En 2021, 20% du trafic IP mondial passera par les réseaux mobiles.

12 milliards de terminaux mobiles en 2021

Contre 8% en 2016, prévoit Cisco dans son nouvel index prévisionnel, Visual Networking Index (VNI). Environ 3,3 milliards de connexions, soit 29% du total des connexions mobiles, seront le fait des applications propres à l’Internet des objets (IoT). Contre 780 millions (5%) en 2016. L’essentiel des connexions proviendra des 6,2 milliards de smartphones et tablettes en service (contre 3,6 milliards aujourd’hui). Au total, 12 milliards de terminaux (soit 1,5 en moyenne par individu alors que la population sera estimée à 7,8 milliards d’habitants) contre 8 milliards en 2016 (1,1 par personne) se connecteront au réseau.

Les smartphones 4G LTE sont facilement piratables. Attaquer un smartphone, ou tout autre terminal 4G, via le protocole LTE est chose tout à fait possible.

Les smartphones 4G LTE sont facilement piratables

Et plus simplement qu’on ne pourrait le penser. L’experte Wanqiao Zhang, de la société de sécurité chinoise Qihoo 360, en a fait la démonstration en direct à la Ruxcon, la conférence de hacking qui se tenait à Melbourne en Australie le week-end dernier. Pour y parvenir, elle a exploité les mécanismes de basculement permettant d’assurer la continuité de service en cas de surcharge du réseau. Le LTE supporte ce type de mécanismes pour notamment palier les risques de saturation du réseau, en cas de catastrophe ou d’événement particulier par exemple, et basculer sur des infrastructures alternatives dressées pour l’occasion, ou sous utilisées comme la 2G aujourd’hui. Or, le terminal ne sait pas nécessairement distinguer les infrastructures légitimes d’équipements installés par des attaquants.

Déploiements 4G : Bouygues Telecom passe devant Orange. Après le ralentissement de la période estivale, le déploiement de la 4G a retrouvé le chemin des écoles en France.

Déploiements 4G : Bouygues Telecom passe devant Orange

Le nombre de sites LTE mis en service en septembre a bénéficié d’une progression de 2,8%, contre 1,9% en août. Au 1er octobre, 28 833 sites avaient reçu une autorisation d’exploitation en 4G et 24 614 sont effectivement activés, rapporte l’observatoire des déploiements de l’ANFR (Agence nationale des fréquences). Signalons que ce chiffre recoupe les supports physiques (points hauts tels que les pylônes).

4G : Bouygues Telecom part à la conquête de la Corse. « Il faut être lucide, Bouygues Telecom n’offre pas aujourd’hui en Corse de service satisfaisant.

4G : Bouygues Telecom part à la conquête de la Corse

Notre couverture est très insuffisante. » Ce n’est pas sans une certaine emphase dramatique que Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, s’exprimait devant des élus corses, ce lundi 11 juillet à Bastia où nous étions conviés. 4G : le 1800 MHz explose en France en juin. L’autorisation d’exploiter la 4G sur la bande des 1800 MHz, jusqu’alors réservée à la 2G, étendue à l’ensemble des opérateurs le 24 mai dernier ne s’est pas faite attendre (sauf pour Bouygues Telecom qui y commercialise son très haut débit mobile depuis 2013).

4G : le 1800 MHz explose en France en juin

Orange couvre 1500 plages en 4G. Orange profite du début de la période estivale pour annoncer couvrir aujourd’hui plus de 82% de la population métropolitaine en 4G.

Orange couvre 1500 plages en 4G

Soit 2 points de plus qu’en début d’année et toujours sur le chemin des 95% en 2018. Dans son élan, l’opérateur confirme la poursuite de la couverture de son réseau mobile sur les lieux de villégiature et les axes de transports. Une politique portée par l’augmentation de 63% de trafic data constatée sur son réseau mobile en 2015 par rapport à 2014 sur les lieux de vacances.

Parallèlement, un sondage TNS-Sofres réalisé en juin dernier indique que 3 vacanciers sur 4 considèrent important de bénéficier d’une couverture sur leur trajet, et la moitié sur leur lieu d’hébergement. Les revenus de la 4G dépasseront ceux de la 3G en 2016. Moins de 6 ans après l’ouverture du premier réseau LTE (en 2009 en Suède et Norvège), les revenus de la 4G sont en passe de dépasser ceux de la 3G, estime le cabinet Strategy Analytics dans son rapport « Worldwide Cellular User Forecast 2016-2022 ».

Les revenus de la 4G dépasseront ceux de la 3G en 2016

En 2016, la 4G devrait générer 49% du chiffre d’affaires des abonnements mobiles (hors M2M) des opérateurs de la planète alors que le très haut débit mobile ne compte que 25% des abonnés dans le monde. Cette montée en hausse de la 4G se fera aux dépens de la 2G et 3G dont les revenus sont, selon l’analyste, amenés à décliner de 21% et 19% respectivement. Néanmoins, entre 2015 et 2016, les revenus des opérateurs issus des services mobiles resteront relativement constants autour de 850 milliards de dollars. ANFR : SFR maintient ses déploiements 4G en mai, devant la concurrence. Sur le mois de mai, SFR a activé 790 antennes supplémentaires, alors que le rythme a ralenti fortement ralenti chez Bouygues Telecom.

ANFR : SFR maintient ses déploiements 4G en mai, devant la concurrence

Orange active ses premières antennes en 4G via fréquences 1 800 MHz et conserve le réseau mobile le plus large. Les mois passent et les déploiements continuent. L'Agence nationale des fréquences (ANFR) vient de publier son bilan des déploiements mobiles de mai pour les principaux opérateurs. Pour rappel, les données fournies ici sont déclarées par les opérateurs, sans vérification sur le terrain. Voici donc les chiffres pour la 4G sur mai, avec les évolutions depuis avril :