background preloader

La Presse

Facebook Twitter

Un « Bréchec » colossal. C’est plus qu’une gueule de bois, plus qu’un lendemain de veille trop arrosé.

Un « Bréchec » colossal

Le Royaume-Uni ne sort pas seulement désuni de son exercice référendaire qui l’a mené à choisir majoritairement de quitter l’Europe, il en sort affaibli et humilié. Le pays patauge dans un cafouillage pathétique, son leadership politique s’est littéralement effondré. Les Britanniques ont peut-être choisi le Brexit, mais l’opération est un vaste « Bréchec ». Cela tient en partie à la nature particulière de ce référendum, promis par le conservateur David Cameron en campagne électorale pour calmer les divisions au sein de son parti sur cette question, mais aussi pour marquer des points auprès des électeurs anti-Europe.

Il croyait que les partisans du maintien du lien avec l’Europe l’emporteraient facilement. Les chicanes d'été. Il y a plusieurs signes qui nous disent que l’été est arrivé.

Les chicanes d'été

Certains sont évidents, comme le rallongement des journées, les canicules, le retour des bermudas ou le trafic moins lourd le matin. Mais il y a un autre indice qui ne trompe pas, et c’est quand on se met à consacrer une énergie énorme à des débats qui ne méritent pas toute cette attention, sans doute parce qu’ils comblent le vide laissé par une actualité plus tranquille. On en a eu un bel exemple depuis une semaine avec le débat autour de la décision de la Ville de Montréal, à la demande de l’arrondissement d’Outremont, de débaptiser le parc de Vimy pour le renommer parc Jacques-Parizeau. À mon avis, c’est un débat creux. Je ne le dis pas parce que je prends à la légère notre devoir de mémoire et encore moins par manque de respect pour M.

Les britanniques tournent le dos à l'UE. LONDRES — Dans un geste de rupture historique qui a suivi quatre mois d’une campagne exceptionnellement acrimonieuse, les électeurs britanniques ont choisi hier de tourner le dos à l’Union européenne.

Les britanniques tournent le dos à l'UE

À l’aube, ce matin, la BBC a prédit la victoire du camp du « Leave », avec environ quatre points d’avance sur le camp du « Remain ». Ce dénouement d’une nuit de suspense a immédiatement provoqué la chute de la livre sterling à un niveau qu’elle n’avait pas connu depuis trois décennies. Les slogans patriotiques du camp du « Brexit », ses appels à la souveraineté et au contrôle des frontières, doublés du soutien massif de la presse britannique à une sortie de l’Union européenne, auront convaincu une majorité d’électeurs de tracer leur croix dans la case du « Leave ».

Ce résultat, qui crée une situation inédite dans l’histoire de l’Union européenne, contredit les tout derniers sondages qui assuraient, en début de soirée, une probable victoire au camp du « Remain ». Le mystère de Montréal. Je ne sais combien de fois j’ai écrit sur le paradoxe de Montréal.

Le mystère de Montréal

D’un côté, la métropole peut compter sur de remarquables avantages, notamment son réseau d’universités, ses secteurs très performants, comme l’aéronautique, ses grands succès du côté de la nouvelle économie, ses attraits socioculturels. Mais de l’autre, sa performance économique décevante montre qu’elle est incapable de transformer ses atouts en résultats, comme un niveau de vie adéquat ou de bons emplois en quantité suffisante. « Next », au suivant... La rétinite pigmentaire (RP) est une chiennerie de maladie génétique qui conduit à la cécité.

« Next », au suivant...

En gros, votre vision commence par diminuer dans la pénombre, vous ne voyez plus ce que vous voyiez, avant. Coudonc, elle est où, la télécommande ? Elle est juste là, chérie, à côté de ta cuisse… Le déclin de la vision est progressif, quasiment inéluctable. Vers la fin, les gens atteints de rétinite pigmentaire voient le monde comme s’ils regardaient à travers une paille. Soudain, pouf, ils sont aveugles. Un petit Alep personnel qui afflige une personne sur 4000. Il n’y a pas de traitement connu pour la rétinite pigmentaire. Enfin, « pas » de traitement… C’est vrai et ce n’est pas vrai. La science fait des progrès, des essais cliniques en génétique sont en développement, aux États-Unis notamment.

Et il y a Cuba. La cascade d'erreurs du REM. Luc Gagnon Président d’Option transports durable et chargé de cours en développement durable à l’École de technologie supérieure Option transport durable considère que le projet proposé par la CDPQ-Infra stimulera l’étalement urbain et l’utilisation de l’auto.

La cascade d'erreurs du REM

Voici pourquoi : 1. Chercher une image de prestige, ce qui mène au choix de la technologie la plus chère. Pour son projet, la Caisse de dépôt propose la technologie du SkyTrain automatisé, sans chauffeur, qui doit être complètement isolé des piétons. 2. Il faut y ajouter des infrastructures publiques d’une valeur de plusieurs milliards : portion du nouveau pont Champlain ; tunnel du mont Royal ; ligne de train de Deux-Montagnes. 3. Comment justifier d’investir environ 1,2 milliard pour reconstruire la seule ligne de train qui est déjà performante et électrifiée ? 4. Ce tronçon du SkyTrain attirera 5500 usagers/jour (aller-retour).