background preloader

Surréalisme

Facebook Twitter

André Kertész. André Kertész du 28 septembre 2010 au 06 février 2011 André Kertész (Budapest, 1894 - New York, 1985) n’a jamais vu son œuvre faire l’objet d’une véritable rétrospective en Europe, bien qu’il ait fait don de tous ses négatifs à l’État français. Il est pourtant l’un des photographes majeurs du XXe siècle tant du point de vue de la richesse de son œuvre que de la longévité de sa carrière. Pour la première fois, une exposition monographique consacrée à André Kertész réunit un ensemble conséquent d’épreuves et de documents originaux qui permettent d’explorer les différentes époques de sa vie et de son parcours d’auteur.

L’exposition montre comment, dans l’œuvre de Kertész, s’élabore une poétique de la photographie, "un véritable langage photographique" selon ses propres termes. > Pour en savoir plus sur l'exposition, regardez le "Portrait filmé" ci dessous > Commissaires de l'exposition "André Kertész" : Michel Frizot et Annie-Laure Wanaverbecq > Achetez vos billets en ligne avec la FNAC. Andre_kertesz.jpg (400×318) 578468_andre-kertesz.jpg (400×297) Rudolf Koppitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rudolf Koppitz (né le à Schreiberseifen en Silésie tchèque et mort à Perchtoldsdorf en Basse-Autriche le ) est un photographe autrichien. Biographie[modifier | modifier le code] Il se forme à la photographie dès 1897 au studio de Robert Rotter à Freudenthal.

À partir de 1913 il est assistant et enseigne au Graphische Lehr-und-Versuchsanstalt à Vienne après la Première Guerre Mondiale. Koppitz se fait connaître principalement avec des nus dans les années 1920. Certains font partiellement écho à l'Art Nouveau dans leur forme et leur conception, d'autres s'approchent du constructivisme. Sa photo la plus célèbre montre une étude de 1925 extraite d'un film du groupe de danse de Claudia Issatschenko dans laquelle on voit une danseuse nue en penché dorsal devant une formation de trois danseuses vêtues de noir. Edward Hartwig est un de ses élèves le plus connu. Photographies[modifier | modifier le code] Source[modifier | modifier le code] (en) Biographie. Rudolf Koppitz. Rudolf Koppitz. Rudolf Koppitz – 1884-1936 – Viennese Photographer and Professor « Sexuality & Love in the Arts. Artworks by Rudolf Koppitz: (Click on images if you wish to view them individually.)

Interestingly and undeservedly, at the time I am writing this post, there is no Rudolf Koppitz Wikipedia article in the English language, and the Wikipedia article in German is very brief: Rudolf Koppitz on German Wikipedia Most Recent Artworks All the Artists’ Artworks Index my43things Like this: Like Loading... 2010-rudolf-koppitz.jpg (Image JPEG, 870x1177 pixels) - Redimensionnée (57%) František Drtikol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. František Drtikol (1883 - 1961) est un photographe tchèque né à Příbram le 3 mars 1883 et mort à Prague le 13 janvier 1961.

De renommée internationale, il est surtout connu pour ses photographies de nus et ses portraits influencés par le futurisme et le cubisme tchécoslovaque. Biographie[modifier | modifier le code] Né troisième et dernier enfant de František Drtikol, épicier, et de son épouse Marie, il passe son enfance dans sa ville natale et montre très tôt une attirance croissante pour le dessin et la peinture. En 1898 le jeune Drtikol, élève médiocre, quitte le lycée de Pribram.

En 1901 il part pour Munich où il s'inscrit à la Lehr-und Versuchanstalt für Photographie ouverte un an plus tôt[1]. En 1903-1904, ses études terminées, il travaille comme assistant dans divers studios photographiques : Schumann à Karlsruhe, Albert Böse à Chur, V.E. De 1904 à 1907, il effectue son service militaire dans l'armée austro-hongroise. Frantisek Drtikol photographe Drtikol Frantisek photos photographie | Actuphoto.com. Frantisek Drtikol est né en 1883 à Pribram en Bohême centrale, dans la famille d'un petit commerçant d'alimentation. Déjà enfant, il avait beaucoup de talent pour la peinture. Mais son père, un homme très réaliste, pensait qu'il fallait à son fils un métier plus sérieux et surtout plus lucratif. Frantisek Drtikol fait alors un apprentissage au studio du photographe Antonin Mattas à Pribram. Il est un peu ennuyé car il ne fait qu'assister son patron qui ne le laisse pas vraiment s'approcher de l'objectif. Un jour, il apprend par l'intermédiaire du magazine allemand l'Atelier des photographes (Das Atelier des Photographen) l'ouverture d'une école de photographie à Munich.

Sans hésiter, il envoie sa demande à l'institution. La première exposition des tableaux et des dessins du célèbre photographe The Other Side of Frantisek Drtikol a eu lieu en 1991 à la Baruch Gallery de Chicago. Au début du XXe siècle, la photo d'art est un phénomène inconnu et F. New York Magazine. František Drtikol. Drtikolsoul.jpg (Image JPEG, 298x400 pixels) Fd2.jpg (Image JPEG, 489x600 pixels) André Kertesz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Kertesz. André Kertész, New York 1982 Biographie[modifier | modifier le code] André Kertész naît le 2 juillet 1894 dans une famille de la bourgeoisie juive de Budapest. Son père est libraire. En 1913, il achète son premier appareil photo : un ICA. En 1914, il sert dans l’armée austro-hongroise.

Après la guerre, il décide de devenir photographe et arrive à Paris en 1923, après avoir reçu le diplôme d’honneur de la Société hongroise de photographie. En 1932, il expose un ensemble important de ses photographies dans la galerie new-yorkaise de Julien Levy. En 1933, il rencontre sa femme Elizabeth Sali avec qui il part pour New York en 1936 pour réaliser un travail pour Keystone. En 1944, il est naturalisé américain. La Photographie et l'Art[modifier | modifier le code] L'œuvre d'André Kertész a eu une influence déterminante sur la reconnaissance de la photographie comme discipline artistique à part entière. Kertesz01a.jpg (Image JPEG, 282x425 pixels) André-Kertész.jpg (Image JPEG, 2869x3543 pixels) - Redimensionnée (19%) Andre Kertesz. Edward Weston. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Edward Weston (24 mars 1886 à Highland Park en Illinois - 1er janvier 1958 à Big Sur (Californie)) est un photographe américain, cofondateur du groupe f/64.

La majeure partie de son travail a été effectuée en utilisant une chambre photographique de 8×10 pouces. Jusqu'au début des années 1920, Weston préfère utiliser son objectif anachromatique, s'inscrivant ainsi dans une tendance « flou artistique ». Mais il s'oriente vers une nouvelle esthétique (« straight photography » ou « photographie pure »). Ce changement fut renforcé par sa rencontre avec Alfred Stieglitz, Charles Sheeler et Paul Strand. « La précision au lieu de l'interprétation ». En 1932, il fonde avec Ansel Adams le groupe f/64 qui devient un haut lieu de la « photographie pure ». Biographie et œuvre[modifier | modifier le code] Un tournant se dessina entre 1921 et 1922 dans le travail photographique de Weston. Maladie[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Edward Weston. Foto_edward_weston4.jpg (Image JPEG, 448x453 pixels) Edward_weston_original_prints.

Edward_weston_biography. Edward Weston Biography Edward Henry Weston was born March 24, 1886, in Highland Park, Illinois. He spent the majority of his childhood in Chicago where he attended Oakland Grammar School. He began photographing at the age of sixteen after receiving a Bull’s Eye #2 camera from his father. Weston’s first photographs captured the parks of Chicago and his aunt’s farm.

In 1906, following the publication of his first photograph in Camera and Darkroom, Weston moved to California. After working briefly as a surveyor for San Pedro, Los Angeles and Salt Lake Railroad, he began working as an itinerant photographer. In 1922 Weston visited the ARMCO Steel Plant in Middletown, Ohio. In 1923 Weston moved to Mexico City where he opened a photographic studio with his apprentice and lover Tina Modotti.

After moving back to California in 1926, Weston began his work for which he is most deservedly famous: natural forms, close-ups, nudes, and landscapes. Alfred Stieglitz. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] À la fin du XIXe siècle, il retourne à New York où il fait des photos de la ville et de ses immeubles. De son arrivée en Amérique jusqu'en 1893, il va aider à diriger Heliochrome Engraving Company. Il y édite le journal American Amateur Photographer (1893-1896) et "Camera Notes" (1897-1902). De 1905 à 1917, il a dirigé une galerie de photographie, le 291, au 291 Fifth Avenue à New York. Vers 1917, alors que les moyens qu'il pouvait consacrer à l'art avaient grandement diminués à cause de la guerre, il a commencé une collection de photographies de sa future femme, Georgia O'Keeffe.

En 1923, on lui a demandé s'il voulait donner des œuvres au musée de Fine Arts. En 1924, il a offert vingt-sept photographies au Metropolitan Museum of Art. C'est en 1937, après vingt ans de collaboration avec sa femme O'Keeffe qui fut aussi sa muse, qu'il abandonne la photographie. Photographies[modifier | modifier le code] Alfred Stieglitz. 97-m190087.jpg (Image JPEG, 400x320 pixels) Alfred Stieglitz. Text from A World History of Photography Profile: Alfred Stieglitz Alfred Stieglitz proclaimed his belief in the uniqueness of his native heritage in a credo written for an exhibition of his work in 1921: "1 was born in Hoboken.

I am an American. Photography is my passion. The search for truth my obsession. " Nevertheless, as a body, his images suggest a complexity of influences and sources of which the American component was at first the least marked. The oldest of six children of a part-Jewish German family that had emigrated to the United States in 1849, Stieglitz spent his youth in a comfortable milieu that placed unusual emphasis on education, culture, and attainment.

After almost ten years abroad, during which his ability as a photographer had become recognized, Stieglitz returned to New York City in 1890 and became a partner in the Photochrome Engraving Company. Alfred Stieglitz. Elevé à New York dans une riche famille d'origine juive allemande, l'Américain Alfred Stieglitz est très tôt passionné par la photo. En 1882, il entreprend des études d'ingénieur à l'Ecole polytechnique de Berlin et suit une formation auprès de Hermann Wilhelm Vogel, l'inventeur du film orthochromatique. Ses premières photos, d'apparence très conventionnelle, datent de 1883. Celles-ci sont marquées par le mouvement pictorialiste (en 1888, il se voit décerner le Prix P.H. Emerson, nom du grand maître du pictorialisme). A la différence de ses confères, Alfred Stieglitz ne truque pas ses clichés pour obtenir des effets plastiques (il n'utilise pas la gomme bichromatée et ne retouche pas ses négatifs), mais profite des conditions météorologiques (brouillard, neige...) pour obtenir des flous artistiques.

En 1890, Alfred Stieglitz retourne définitivement à New-York. De 1905 à 1917, Alfred Stieglitz gère, à New York, une galerie de photographie, la 291 (située au 291 Fifth Avenue). Imogen Cunningham. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Imogen Cunningham Rêve, 1910 Imogen Cunningham, née le , à Portland (Oregon, États-Unis), et morte le , à San Francisco, est une figure de proue de la photographie américaine du XXe siècle, à l’œuvre vaste et diversifiée. Sa carrière s’étend sur plus de 70 ans. Pour chaque décennie, Cunningham a adapté son art aux attentes et aux défis de celles-ci.

Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse (1883-1903)[modifier | modifier le code] My Mother Peeling Apples1910. Imogen Cunningham est l’aînée d’une famille de six enfants. Vers 1890, ils déménagent de Port Angels (Washington) à Seattle. 1900-1910[modifier | modifier le code] En 1903, elle termine le lycée et s’inscrit à l’université de Washington à Seattle où elle passe un diplôme de chimie, étudie la physique, la littérature, l’allemand et le français. De juin 1907 à juillet 1909, elle est apprentie chez Edward S. 1910-1920[modifier | modifier le code] Morning Mist and Sunshine (1911). Imogen Cunningham. Imogen-cunningham.jpg (Image JPEG, 331x421 pixels)

Man Ray. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ray. Man Ray upright=150 px Man Ray à Paris en 1934. Man Ray, né Emmanuel Rudzitsky (ou Rudnitsky ou Radnitzky ou encore Radenski), le , à Philadelphie, États-Unis, mort le , à Paris, France, est un peintre, photographe et réalisateur de films, acteur du dadaïsme à New York, puis du surréalisme à Paris. Biographie[modifier | modifier le code] Sa carrière commence à New York. Le 14 juillet 1921 Man Ray débarque au Havre (Seine-Maritime), puis arrive à Paris, à la gare Saint-Lazare, où Marcel Duchamp l'accueille.

Ami de Marie-Laure de Noailles et de Charles Vicomte de Noailles, il tourne en 1928 à Hyères à la Villa Noailles son troisième film Les Mystères du château de Dé. À Montparnasse, durant trente ans, Man Ray révolutionne l'art photographique. Inhumé au cimetière du Montparnasse (7e division), on peut lire sur sa tombe son épitaphe : « Unconcerned, but not indifferent » (« Détaché, mais pas indifférent »). Man Ray, la photographie à l'envers. Man Ray, les surréalistes et le cinéma des années 20. L'Enfer de l'hédonisme - Cairn.info. « Regarde-moi » : les appels muets des femmes dans l'art contemporain - Cairn.info. Man Ray -- boundary 2, Vol. 15, No. 1/2 (Autumn, 1986 - Winter, 1987), pp. 343-349.

Man Ray -- Yale French Studies, No. 31 (1964), pp. 119-121. Man Ray's "Le Cadeau" -- Woman's Art Journal, Vol. 17, No. 2 (Autumn, 1996 - Winter, 1997), pp. 26-29. Man ray. Man Ray phototheque officielle manray-photo.com, Man Ray phototheque officielle. Man ray1.jpg (Image JPEG, 308x518 pixels) (Photo+Man+Ray).jpg (Image JPEG, 940x715 pixels) - Redimensionnée (94. Lee Miller. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Miller. Elizabeth « Lee » Miller, née le à Poughkeepsie dans l'État de New York aux États-Unis et morte le à Chiddingly (en) dans le Sussex de l'Est en Angleterre, est une photographe américaine et un modèle. Biographie[modifier | modifier le code] En 1925, Lee Miller entreprend des études de théâtre et d'art plastique à l'École des beaux-arts de Paris puis à New York à partir de 1927, où elle pose pour des photographes, dont son père et aussi, Edward Steichen ou George Hoyningen-Huene.

Elle travaille comme mannequin pour le magazine Vogue. En 1929, elle quitte l'Amérique pour Paris et fait la connaissance de Man Ray avec qui elle vit et auprès de qui elle apprend le métier de photographe. En 1940, Lee Miller travaille à Londres pour le magazine Vogue. En 1946, avec Roland Penrose, Lee Miller rend visite à Max Ernst et son épouse Dorothea Tanning, en Arizona. Expositions[modifier | modifier le code] Lee Miller. Lee-Miller-par-Man-Ray-1930.jpg (Image JPEG, 320x480 pixels) Lee Miller Archive - 20th Century photography and Surrealism. Bill Brandt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Brandt. Bill Brandt ( - ) était un photographe et photojournaliste anglais. Biographie[modifier | modifier le code] Il grandit alors que la Première Guerre mondiale fait rage. En 1931 après avoir voyagé avec sa femme Eva, il se rend à Londres où il commence un travail photographique documentaire sur les contrastes et les classes de la société britannique.

Il publie un ouvrage sur ce travail, The English at Home (1936) suivi par A Night in London (1938), influencé par Man Ray et par surtout le Paris de nuit de son ami Brassaï. À partir de 1937, il vit de contributions régulières à des magazines comme Harper's Bazaar, Lilliput, Picture Post (ces deux derniers créés par un célèbre émigré allemand, Stefan Lorant) et The Bystander. Après la Seconde Guerre mondiale, Brandt se concentre sur les portraits d'artistes britanniques pour Lilliput, le Picture Post et Harper’s Bazaar.

Citations[modifier | modifier le code] Bill Brandt. Artwork_images_480_173563_bill-brandt.jpg (Image JPEG, 406x480 pixels) Bill Brandt Home Page. Gallery 3.