background preloader

Lectures < 20151217

Facebook Twitter

La dérive identitaire de Houria Bouteldja. De l’URSS de Brejnev à la Russie de Poutine: la politique de puissance avant le développement économique. Dans sa conférence de presse du 17 décembre 2015, le président de la Fédération de Russie a repris l’antienne qu’il avait entonnée lors de l’édition 2014 de cet événement médiatique : “le pire de la crise est derrière nous”.

De l’URSS de Brejnev à la Russie de Poutine: la politique de puissance avant le développement économique

Moins médiatisées, les données de la Banque mondiale et du FMI ont été publiées presque en même temps. Elles font état d’une réalité économique moins favorable. La crise économique russe est-elle réellement en passe de s’achever ? La Fédération de Russie a-t-elle l’appareil productif et les finances publiques nécessaires pour servir son action extérieure particulièrement ambitieuse, en Ukraine et en Syrie évidemment, mais également dans l’Arctique et en Afrique, dans la Baltique et en Extrême-Orient ? L’ONU adopte à l’unanimité une résolution sur un plan de paix en Syrie. Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté vendredi à l’unanimité en faveur d’une résolution qui prévoit des négociations de paix entre pouvoir et opposition «début janvier».

L’ONU adopte à l’unanimité une résolution sur un plan de paix en Syrie

La résolution a été adoptée à l’unanimité des quinze membres du Conseil, y compris la Russie. Ils se sont réunis au niveau des chefs de la diplomatie sous la présidence de l’Américain John Kerry. Ce texte «envoie un message clair à tous pour dire qu’il est temps de mettre fin aux tueries en Syrie», a affirmé John Kerry. LA NOTE #5 vague1. Le choc ou le breaking point? C’est chez les moins de 35 ans que le vote FN a le plus augmenté entre les départementales de mars 2015 et les régionales de novembre 2015 : + 7 points (données Ifop).

Le choc ou le breaking point?

Depuis le 6 novembre, la France redécouvre avec une indignation assez factice (un CHOC titrent les journaux !) Ce qu’elle savait déjà depuis quelques années : le Front national est devenu le premier parti pour les 18-24 ans (35% des voix), suivi des socialistes (PS/MRG) et du parti Les Républicains (LR/UDI/Modem), deux blocs qui recueillent chacun 21% des voix. Cette suprématie fonctionne encore pour les 25-34 ans, mais de façon moins prononcée : 28% pour le FN, 27% pour le PS/MRG (auquel on pourrait ajouter les quelque 13% pour le Front de gauche et les écologistes) et 21% pour le LR/UDI/Modem. Accord de Paris: juridiquement contraignant... ou pas. A l’issue de la COP21, il est légitime de chercher à évaluer le résultat de ces négociations fleuves et tout ce travail diplomatique. Cela revient à se pencher sur la valeur juridique de l’accord de Paris au sens où on dépasserait, en recourant au droit, les simples intentions générales pour entrer dans une mise en œuvre concrète des mesures décidées.

Peut-on parler d’accord juridiquement contraignant ? Cette question n’appelle pas de réponse directe et exige que l’on s’interroge d’abord sur ce que signifie cette notion dans le contexte du droit international. Deux conceptions radicales et opposées peuvent aider à mieux délimiter le problème. La loi s’impose à toute personne privée ou morale par le fait que l’Etat assure que toute infraction donnera lieu à une décision de justice qui elle-même pourra donner lieu à une exécution par la force. Accord de Paris: juridiquement contraignant... ou pas. La deuxième défaite du chavisme. Lors des élections législatives du 6 décembre 2015, le gouvernement de Nicolás Maduro ne pouvait qu’acter, impuissant, la deuxième défaite du chavisme politique, après l’échec du référendum de 2007.

La deuxième défaite du chavisme

Héritier du système mis en place par Hugo Chávez, mort en 2013, le dauphin en place avait déjà réussi deux épreuves électorales difficiles, la présidentielle de 2013 et les élections locales de décembre 2013. Malgré cette assise politique, le PSUV (Parti Socialiste Uni du Venezuela, parti de gauche révolutionnaire) a été vaincu, sanctionné pour ses contre-performances économiques ; celles d’un modèle à bout de souffle construit sur un contrôle du taux de change.

Le 8 décembre à l’annonce définitive des résultats, le haut-commandement civique-militaire de la révolution (nom donné par Chávez pour désigner le groupe des hommes les plus puissants du gouvernement) ne pouvait que constater l’ampleur de sa défaite. Un système économique en déliquescence Préparer la campagne. Brexit: les forces en présence. Le barrage au FN. Et après? Trop de pétrole… ou pas assez? Une lecture de Jean-Marc Jancovici. Jean-Marc Jancovici a derrière lui une belle quantité de livres sur les thèmes de l’énergie, toujours écrit dans un style… plein d’énergie, toujours à pourfendre ce qui est pour lui les idées reçues des écologistes ou, pire, des économistes.

Trop de pétrole… ou pas assez? Une lecture de Jean-Marc Jancovici

La thèse qu’il développait jusqu’ici était simple : la planète court vers une raréfaction des ressources énergétiques fossiles (pétrole, charbon, gaz), ce qu’on ressent dès aujourd’hui ; les énergies alternatives (éolien et solaire) ne sont pas pour longtemps une alternative crédible ; le nucléaire est une bonne alternative, mais est à tort politiquement condamné ; surtout, la production (le PIB) est liée très mécaniquement à l’énergie primaire extraite, dont on vient de voir qu’elle était essentiellement fossile. Conclusion : la croissance du PIB ne peut que chuter et le PIB peut même enregistrer un déclin une fois passés les différents peak-fossiles.

Or, voici que le réchauffement climatique est devenu le sujet du jour. Paris-Berlin, si près, si loin. Les députés allemands viennent d’approuver la participation de la Bundeswehr à la coalition anti-Daech en Irak et en Syrie, essentiellement sous la forme de six avions Tornado de reconnaissance.

Paris-Berlin, si près, si loin

Si l’Allemagne ne bombardera pas les positions de l’Etat islamique, cette décision, prise selon une procédure d’urgence, est une manifestation concrète de solidarité après les attaques terroristes du 13 novembre à Paris. Le pari dangereux de Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy a choisi la bataille sur deux fronts.

Le pari dangereux de Nicolas Sarkozy

En réalité, tout en critiquant le FN, sa campagne des régionales a été surtout dirigée contre le Parti socialiste. Cette stratégie, au moins pour ce qui concerne ces élections régionales, s’avère désastreuse pour les Républicains. M. Sarkozy s’attendait à une bérézina socialiste et espérait devancer le Front national pour l’emporter au second tour dans la majorité des régions. Faut-il parler de guerre contre le terrorisme. Après les attentats du 13 novembre dernier à Paris, François Hollande a déclaré, devant le Congrès réuni à Versailles le surlendemain, que la France était « en guerre » ; qu’elle avait été l’objet d’une « agression », d’ « actes de guerre » ; il a parlé de « la durée et la dureté avec laquelle (sic) nous devons combattre », et promis que la France serait « impitoyable ».

Faut-il parler de guerre contre le terrorisme

Annonçant les premières réponses militaires françaises, il a dit : « il n’y aura dans cette action aucun répit et aucune trêve ». « Nous éradiquerons le terrorisme, (…) le terrorisme ne détruira pas la république, car c’est la république qui le détruira », a-t-il conclu. Dans son discours, le Président de la république a précisé qu’il s’agissait d’ « une guerre d’un autre type face à un adversaire nouveau ». Beaucoup alors, notamment en Europe, avaient critiqué l’emploi du mot guerre en relation avec la lutte contre le terrorisme.

Vers un infléchissement de la politique étrangère chinoise en Asie? Les dernières semaines en Asie de l’Est et du Sud-Est ont été marquées par plusieurs évènements importants qui semblent constituer les éléments d’un infléchissement de la politique étrangère chinoise, même si de nombreuses menaces subsistent, notamment en mer de Chine du Sud.

Vers un infléchissement de la politique étrangère chinoise en Asie?

La rencontre de Séoul du 1er novembre 2015 renouait avec une tradition qui avait été interrompue à la suite de la visite, fin 2013, du nouveau Premier ministre japonais Shinzo Abe au sanctuaire Yasukuni à Tokyo, considéré, en Corée du Sud et en Chine, comme le symbole du militarisme japonais. Elle marquait ainsi le rétablissement d’un sommet trilatéral avec des discussions apparaissant comme un remède aux rivalités régionales qui ont progressé ces dernières années et aux conflits sur des divergences historiques entre ces pays. VW: too big to fail? L'affaire VW, c'est un puzzle enveloppé dans un mystère aux conséquences indéterminées.

VW: too big to fail?

Passions impériales. Vladimir Poutine s’est replacé au centre du jeu international. Dans le désordre actuel tragiquement illustré par la guerre au Proche-Orient, c’est la seule certitude. Pour le reste s’entrechoquent toutes les composantes de la nouvelle réalité mondiale – rivalité entre les grandes puissances, conflits ethniques et religieux, faillite des Etats et émergence de groupes para-étatiques, guerre à haute intensité technologique et bombes humaines, intérêts économiques et passions nationalistes ou religieuses. Faut-il parler de guerre contre le terrorisme.

Les inégalités de genre au cœur de la famille. Même si beaucoup de progrès ont été accomplis depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les femmes, on le sait, ne sont pas parvenues à une position d’égalité avec les hommes en matière économique et sociale. Les écarts, par exemple en matière de rémunérations, restent importants. Pourtant les femmes ne ressentent pas beaucoup plus fortement que les hommes ces injustices professionnelles.

Religion et politique aux États-Unis. Les attitudes religieuses et politiques sont historiquement corrélées dans la plupart des pays occidentaux. La nouvelle enquête de Pew Research Center permet de mesurer l’ampleur de cette corrélation et son évolution aux Etats-Unis. La synthèse russe du président Hollande. Vladimir Poutine effectue un retour en grâce remarqué en France : après avoir courtisé l’extrême-droite et accueilli Nicolas Sarkozy à Moscou, il devient lors du discours du President Hollande à Versailles un partenaire incontournable dans la lutte contre Daech. Au-delà du deuil, contre l’indécision. Réformer la loi électorale - 4 - Ce que nous proposons. Comment s’informe-on en 2015? Brexit. Le suspense espagnol. Chronique d’une campagne décisive. Le Brexit au prisme des autres Etats membres de l’Union européenne.

Le Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI) et la Fondation Robert Schuman ont réuni des experts européens pour s'interroger sur la négociation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne qui s’ouvre en amont du référendum sur le Brexit (1). La question adressée aux Britanniques est claire : « Pensez-vous que le Royaume-Uni doive rester ou quitter l’Union européenne ?

» Quelles sont les exigences du gouvernement britannique ? Nicolas Sarkozy à Moscou: un futur axe franco-russe? La conférence de l’ancien Président sur la situation internationale au prestigieux Institut d’Etat des relations internationales de Moscou (MGIMO) a été suivie d’un entretien avec Vladimir Poutine. Au-delà des traditionnelles déclarations passionnées et des formules plus ou moins convenues sur la grandeur de l’amitié franco-russe, des rituels existants entre les deux hommes depuis la médiation de Nicolas Sarkozy dans la guerre russo-géorgienne de 2008, quelles perspectives se dressent en cas de victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2017 ?

Nicolas Sarkozy donnerait-il alors un nouveau cours aux relations tumultueuses entre Paris et Moscou, émaillées de l’annulation de la vente des Bâtiments de Projection et de Commandement de classe Mistral (BPC), de plusieurs vagues de sanctions et d’un soutien répété au président ukrainien, Petro Porochenko ? Certains l’espèrent, au sein du parti même de l’ancien Président. Intellectuels de gauche : «Mais où sont-ils ?» Les forces armées en Afrique francophone. Le monde sera-t-il musulman? La DGSE dans les pas de la NSA. Intellectuels de gauche : «Mais où sont-ils ?» Matteo Renzi et les cinq présidents. Les embarras de Jean-Christophe Cambadélis. La dissuasion française garante de notre indépendance au XXIe siècle. Mort de Rémi Fraisse : «Pour les gendarmes, une enquête à décharge» Les relations affectives avec un robot. Pourquoi et comment réformer le droit du travail. Notes sur le rapport Bartolone-Winock - 3 - L’escamotage des enjeux. Inégalités et pauvreté: l’effet solitude. Notes sur le rapport Bartolone-Winock - 2 - Un diagnostic en trompe-l’œil.

Une nouvelle élection autoritaire à Singapour. La nouvelle OTAN : des rivages nord-atlantiques aux confins eurasiatiques. Les politiques du patrimoine en France depuis 1959. Les intermittences de l’énergie renouvelable. Penser le fragile et l’incertain en vue d’une société vive. Pourquoi l’affaire Vincent Lambert n’en finit pas. Transhumains, tracas d’espèce. Non, Manuel Valls n'a pas giflé un militant socialiste à La Rochelle. Couvrez ce sein... Réforme de l’État : France Stratégie s’arrête à mi-chemin. Iran, 30 juin 2015: nouvelle donne? - Eclairages.