background preloader

Nolwen

Facebook Twitter

Pretty Pictures (1) I'm reasonably certain that the crystal has very few impurities.

Pretty Pictures (1)

It seems opaque because of it's size and also because of the overall deep blue colour of copper acetate itself. I don't have a green laser, I destroyed the only one I had by tampering with the batteries and frying the diode. Yes I'm a noob, but that was a long time ago; I wouldn't do something like that again. Thanks for the compliment. I find that crystals grow very large when there are few nucleation sites. My newest solution to this problem is to place a funnel over the opening of the jar. Sulfur and Toluene: Growing large rhombohedral crystals. Sulfur and Toluene: Growing large rhombohedral crystals.

Sulfur and Toluene: Growing large rhombohedral crystals.

Just a quick write up- I got many PMs and saw people asking about my sulfur crystals. Pouring about 1L of cold toluene in a large vertical graduated cylinder (almost to the top), then added about 50-100g of fairly pure (at least 99%) sulfur flour. I sealed the top of the vessel with 2 layers of aluminum foil (the liquid must not contact the aluminum- Sulfur will corrode the aluminum). I then insulated the bottom 2/3rds of the vessel, and put it on a hot plate. I attempted to use a heat sink on the top of the vessel, but it was not necessary. Then, place the vessel on a hot plate, and tilt the vessel and hot plate a few degrees- This will assist convection and internal flow.

Cours de cristallisation - courbes de solubilité. Exemples de lectures sur la courbe de solubilité Température de saturation de la solution en M: elle est lue en reportant le point M sur la courbe de solubilité selon une horizontale (même composition).

Cours de cristallisation - courbes de solubilité

La température de saturation de M est alors lue sur l'axe ox, Tsat. Solubilité de la solution saturée à la même température: elle est lue en reportant le point M sur la courbe de solubilité selon une verticale (même température). La solubilité à saturation de M SM* est alors lue sur l'axe ox. Fiche TP. Expériences de cristallogenèses.

Fiche TP

Remarque : Il est nécessaire de bien faire comprendre aux élèves qu'on ne crée pas des minéraux, mais des cristaux, c'est le phénomène de cristallisation qui est abordé. (Dans certains cas on utilisera même des composés issus de la chimie organique, exemple la vanilline, l'aspirine...) Ces expériences ont été réalisées dans le cadre d'un Itinéraire de Découverte SVT-Mathématiques au collège Jean Lurçat de Lanester. Elles peuvent servir de support pour un cours de géologie de 4ème ou de 1ère S, mais aussi pour les IDD et TPE. Les protocoles sont bien sur indicatifs et peuvent être modifiés par les élèves et ainsi jouer sur les paramètres de cristallisation : L'origine des minéraux. 2.1.5 - L'origine des minéraux Les principaux processus qui conduisent à la formation de minéraux sont les suivants.

L'origine des minéraux

Cristallisation d'un liquide qui, par refroidissement, passe de l'état liquide à solide. Exemples : passage de l'eau à la glace; cristallisation par refroidissement d'un magma*. Précipitation chimique à partir d'une solution sursaturée par rapport à un minéral. Exemples : la formation des agates*; la formation des dépôts de cavernes (spéléothèmes)*; les minéraux de la séquence évaporitique*. La cristallisation par refroidissement d'un magma Nous savons tous que la matière peut exister sous trois états, solide, liquide ou gazeux.

Il montre que l'eau peut exister sous trois états, solide, liquide ou gazeux (vapeur), selon les conditions de température et pression. Plusieurs minéraux de la croûte terrestre cristallisent à partir d'un magma, c'est-à-dire, de la roche fondue.

Soufre

Accueil - Cristallographie. PDF. Vidéos. La formation des minéraux. Les minéraux ne se forment pas n’importe où.

La formation des minéraux

Leur genèse dépend de conditions particulières liées essentiellement à la géologie du milieu de formation. Les remontées magmatiques se refroidissent extrêmement lentement en profondeur, donnant naissance aux roches ignées (roches issues du magma). Elles sont constituées de minéraux silicatés. Leur cristallisation donne naissance à des roches grenues comme le granite. Quand le magma atteint la fin de sa cristallisation, il y a des composés volatils résiduels qui se condensent sous forme de liquides silicatés contenant des éléments chimiques plus rares tels le fluor, le lithium, le bore ou le phosphore.

C’est la vitesse de refroidissement qui dicte la taille des cristaux, plus elle est lente plus les cristaux seront grands et bien formés. A l’intérieur du magma il se forme des poches de gaz qui sont des cavités de taille et de forme extrêmement variables. Les plus connues en ordre d’acidité décroissante : La cristallographie. Cristaux. Un article du site scienceamusante.net.

Cristaux

Cette expérience illustre le phénomène de cristallisation. Même si la (re)cristallisation est très utilisée comme méthode de purification en chimie, il s'agit plus d'un processus physique. 1 Précautions Outre les précautions en chimie qui sont d'usage, cette expérience comporte les attentions suivantes : Attention aux sels métalliques dont certains sont très toxiques voire cancérigènes et très polluants . 2 Matériel Surface de travail bien stable à l'abri des courants d'airGrands béchers en Pyrex® (1 ou 2 L)Agitateur magnétique chauffant (à défaut, une plaque chauffante)Cures-pipe (tiges métalliques recouvertes de coton)Tiges en bois pour brochettesFicelle fine en coton blancSpatules en acier inoxydable (important)Eau distillée (à défaut de l'eau déminéralisée)Produits en poudre : 3 Protocole expérimental.

Cristallographie