background preloader

Grosbz

Facebook Twitter

zakariae chhihab

Zara intègre des jeunes en grande difficulté. Aïssatou a le sourire aux lèvres. Embauchée comme vendeuse il y a tout juste deux ans, cette jolie fille de 26 ans est depuis le 1er février la responsable du rayon jeunes filles d’un magasin Zara de l’Ouest parisien. Un parcours qu’elle n’aurait jamais cru possible, même en rêve. Aïssatou fait en effet partie des 70 personnes en situation de précarité que l’enseigne a recrutées dans le cadre de son plan jeunes. Imaginé par le directeur général de Zara France, Jean-­Jacques Salaün, en pleine crise des banlieues de novembre 2005, ce programme consiste à intégrer dans les magasins des garçons et des filles en grande difficulté, pour lesquels le monde du travail était jusque-là inaccessible.

La volonté de s’en sortir. L’enseigne a fait le pari d’en faire des salariés comme les 4 200 autres, au sein des 118 magasins de l’Hexagone. Quatre mois ont été nécessaires pour mettre au point une démarche adaptée à ces candidats hors norme. Théâtre, sport… et Domenech. Accompagner dans la durée. ESCLAVAGISME – Zara pointée du doigt. Des petites mains boliviennes et péruviennes travaillant dans des ateliers de couture de São Paulo plus de 12 heures par jour, des enfants de moins de 14 ans enchaînés à leurs machines à coudre, c’est ce que la police a découvert en remontant la filière de fabrication de vêtements vendus au Brésil par la célèbre marque espagnole Zara L’enquête a débuté suite à une dénonciation anonyme en mai, dans la petite ville d’Americana, à l’intérieur de l’Etat de São Paulo. 52 personnes travaillant à la confection de vêtements dans des conditions dégradantes ont alors été libérées de l’esclavage par les inspecteurs du Ministère du Travail.

En remontant la filière, ils ont abouti dans deux ateliers de couture, au centre de São Paulo et dans le nord de la ville. Ces esclaves de l’ombre ont été recrutés directement dans leur pays d’origine par des hommes de main des sous-traitants de la grande marque espagnole. La pointe de l’icebergL’affaire Zara n’est peut-être que la pointe de l’iceberg. Zara continue d'ignorer la crise et poursuit son internationalisation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicole Vulser Inditex, la maison mère de Zara, semble imperméable à la crise. Le groupe de prêt-à-porter, installé à Arteixo (Galice), a, une nouvelle fois, annoncé de très bons résultats, mercredi 13 juin, pour son premier trimestre fiscal 2012 (1er février-30 avril).

Les ventes ont augmenté de 15 %, à 3,4milliards d'euros, et le bénéfice net a crû de 30 %, à 432 millions d'euros. Désormais installé sur la première marche des groupes espagnols cotés à Madrid, avec une capitalisation boursière de plus de 45 milliards d'euros, et toujours majoritairement détenu (à 59 %) par son fondateur, Amancio Ortega, l'homme le plus riche d'Espagne, le géant mondial de la mode à petits prix affronte toutefois, sur son marché national, une conjoncture fortement dégradée.

Le chômage et la crise économique y malmènent le commerce de détail, dont les ventes chutent pour le 22e mois consécutif. Rien qu'en avril, elles ont accusé, en moyenne, un recul de 9,8 %. Dissertations gratuites sur Stratégie De l'Entreprise Zara 41 - 60. Zara, leader incontesté de la "fast fashion". Première capitalisation de la Bourse espagnole, le géant du textile doit faire évoluer son modèle pour garder sa force d'attraction auprès des consommateurs.

Les comptes d'Inditex, maison-mère de la marque de prêt-à-porter Zara et consorts (Bershka, Stradivarius, Massimo Dutti...) située à La Corogne (Galice), ont beau faire pâlir d'envie ses camarades de la Bourse espagnole (le géant de l'habillement y est coté depuis 2001 et y occupe la première place en terme de capitalisation, à 67 milliards d'euros), ses derniers résultats, publiés mercredi 13 mars, montrent l'urgence à faire évoluer un modèle qui pour l'instant parvient à se jouer de la crise. L'ambassadeur de la "fast fashion" a-t-il du souci à se faire ? Une mode inspirée par les grands créateurs Une chaîne d'approvisionnement courte et efficace Les fans de la marque s'en doutent, mais Inditex le confirme chaque fois qu'il (entre)ouvre ses portes à un journaliste : les équipes de design et de fabrication vont vite, très vite.

A la peine en Espagne, Zara accélère sa stratégie de conquête à l'international. Economie et gestion Zara. Notre engagement - Entreprise - ZARA France. Zara comme modèle opérationnel. Dans le monde de la confection, la plupart des maisons conçoivent leurs produits avec une double saison d’avance avec le risque que, dans un monde aussi volatil que celui de la mode, les vêtements qui arrivent dans les magasins plusieurs mois plus tard ne plaisent plus autant qu’anticipé. Outre la gestion de stocks de plusieurs mois, les magasins doivent donc également gérer des invendus, le plus souvent en les soldant. Les maisons essaient de rattraper ces coûts ex post en réduisant ex ante au maximum leur coût de fabrication grâce à la production de masse par une main d’œuvre étrangère à bas coût.

Mais si cette externalisation réduit les prix de production, elle engendre aussi des coûts de transaction, en particulier des délais, qui entretiennent le système dans son homéostasie. Dans les années 1930, John Maynard Keynes avait révolutionné la science économique en considérant simplement que c’était la demande qui créait l’offre et non l’inverse. Michel Goya, La Voie de l’Epée. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG. Les décisions de gestion peuvent être orientées vers l'amélioration de la performance de l'organisation. Cependant, dans un contexte de ressources limitées, l'amélioration de certains indicateurs pourra signifier que d'autres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages. 1.

La notion de prix La définition du prix Le prix est la valeur d'un bien ou d'un service, exprimée le plus souvent en unité monétaire. Le niveau de prix d'un produit traduit généralement son niveau de qualité réelle ou perçue par le consommateur. Les déterminants du prix Fixer un prix est une décision qui doit tenir compte de différentes contraintes : l'analyse de la concurrence et de ses pratiques tarifaires ; la demande des consommateurs, la qualité perçue des produits ; les coûts de revient des produits ; les objectifs en matière de chiffre d'affaires, de profit ou de rentabilité ; la réglementation. Il faut respecter un équilibre lors de la fixation du prix. 2. 3. 4. À retenir. En quoi peut on dire que Zara est une entreprise performante? Les décisions de gestion.... Plus performante ? Q9- décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG.

Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante? COURS e-learning PREMIERE GESTION - Lycée d'accompagnement et de soutien scolaire sur internet - Enseignement et formation pédagogiques. Les dirigeants prennent une multitude de décisions pour piloter leur organisation. Parmi celles-ci, certaines décisions sont orientées vers l'amélioration de la performance.

L'amélioration de la performance par les décisions de gestion Décider revient à sélectionner une action parmi un ensemble d'actions possibles. Plusieurs axes sont envisageables pour améliorer la performance de l'organisation. Réduire les coûts Un coût est une somme de charges. L'objectif de toute organisation est de maîtriser les coûts générés par son activité, d'éviter les gaspillages de façon à préserver la rentabilité de l'organisation. Une entreprise réalise d'importantes économies grâce à la réorganisation de son système de production. Agir sur les prix Le prix représente le montant encaissé par le vendeur en contrepartie du bien ou du service vendu. La baisse du prix d'une voiture peut développer le volume des ventes et, au final, la rentabilité de l'entreprise.

Agir sur la qualité L'utilisation du coût de revient. ZARA. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation.