background preloader

Virus, infections, pathologies virales

Facebook Twitter

La virulence des virus. "Bourbon", nouveau virus mortel transmis par les tiques. C'est la mort d'un homme qui est à l'origine de cette découverte : au printemps 2014, un habitant du Kansas, âgé d'une cinquantaine d'année, en bonne santé, est mordu par des tiques alors qu'il jardine.

"Bourbon", nouveau virus mortel transmis par les tiques

Il retrouve une tique gorgée de sang plantée dans son épaule. Quelques jours plus tard, il commence à ressentir une grande faiblesse, avec nausées et diarrhée. Le lendemain, il perd l'appétit, frissonne, souffre de fièvre, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires. Le 3ème jour, il consulte son médecin traitant qui lui donne un traitement antibiotique (doxycycline) efficace contre les maladies provoquées par les tiques. Le lendemain, son épouse le trouve dans un état de semi-inconscience : elle appelle une ambulance qui le conduit à l'hôpital. Les premiers examens médicaux constatent plusieurs morsures de tiques sur son corps, une rash (éruption cutanée) sur le tronc, une déshydratation, et un état de syncope.

Chlorovirus ATCV-1 is part of the human oropharyngeal virome and is associated with changes in cognitive functions in humans and mice. Chlorovirus ATCV-1 is a viral infection that makes nearly HALF of us more stupid. The virus - called chlorovirus ATCV-1 - was only known to appear in algaeResearchers in U.S. have not established how it comes to infect humans It hasn't infected just swimmers, which rules out direct link to algae itself Instead humans could've been carrying virus but was not known to doctorsResearch suggests it alters genes in brain including memory and emotionScientists found 44 per cent of patients tested had virus in their throats By Ben Spencer, Science Reporter for the Daily Mail Published: 16:05 GMT, 9 November 2014 | Updated: 11:57 GMT, 10 November 2014 Nearly half of us could be infected with a virus which makes us more stupid, scientists have found.

Chlorovirus ATCV-1 is a viral infection that makes nearly HALF of us more stupid

The startling discovery suggests that millions may be carrying a long-lasting infection which dulls the brain. Scientists found the virus living in the throats of 44 per cent of patients tested in a small US study. A viral infection that could make more than half of us stupid has been discovered by scientists in America. Virus that 'makes humans more stupid' discovered - Science - News. The algae virus, never before observed in healthy people, was found to affect cognitive functions including visual processing and spatial awareness.

Virus that 'makes humans more stupid' discovered - Science - News

Scientists at Johns Hopkins Medical School and the University of Nebraska stumbled upon the discovery when they were undertaking an unrelated study into throat microbes. Surprisingly, the researchers found DNA in the throats of healthy individuals that matched the DNA of a virus known to infect green algae. Dr Robert Yolken, a virologist who led the original study, said: “This is a striking example showing that the ‘innocuous’ microorganisms we carry can affect behaviour and cognition.

Loading gallery.  Slate.fr. 107 tweets 259 Likes Selon plusieurs études, un grand nombre de maladies infectieuses ne touchent pas hommes et femmes à égalité.

 Slate.fr

Mais ces données ne sont pas mises en pratique. par Lauren Wolfe 70 tweets 495 Likes C’était inévitable: le Front national a réclamé, jeudi 21 août, la suspension des vols Air France vers les pays africains touchés par l’épidémie ... Deux virus géants découverts par une équipe française. Ces virus sont si gros qu'ils pourraient bien être nos lointains ancêtres : des chercheurs français ont découvert deux nouveaux virus si grands qu'ils pourraient constituer à eux seuls une nouvelle forme de vie, selon une étude publiée jeudi 18 juillet.

Deux virus géants découverts par une équipe française

Les chercheurs racontent avoir été "extrêmement surpris" par la découverte de ce qu'ils appellent des "Pandoravirus", des virus qui ne sont pas apparentés à ceux qui rendent les gens malades, ont-ils expliqué dans cette étude publiée dans le journal Science. Qu'est-ce qu'un virus ? Tableau virus et bacterie (pdf) Les virus fabriquent des biofilms. Des rétrovirus vus au microscope électronique à transmission, au milieu de cellules.

Les virus fabriquent des biofilms

A gauche, des HTLV-1 (virus T-lymphotropiques humains), à droite des HIV, ou VIH en français, vecteurs du Sida. © CDC. Cytomégalovirus (infection à) Généralités Le terme de cytomégalovirus est dû à l'apparition dans l'organisme de cellules de grande taille, caractéristiques, après une infection par cette variété de virus.

Cytomégalovirus (infection à)

Cette famille de virus se caractérise par le fait, qu'ils peuvent persister longtemps, à l'état latent, dans les ganglions nerveux, tout particulièrement pour herpès simplex virus, varicelle-zona et le virus de l'exanthème subit (ou sixième maladie). Virus neurotrope. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Virus neurotrope

Les virus des bactéries intestinales : acteurs mal connus de notre santé. Les bactériophages, virus spécifiques des bactéries, seraient impliqués dans le métabolisme digestif humain.

Les virus des bactéries intestinales : acteurs mal connus de notre santé

Crédits DR. Les virus des bactéries intestinales : acteurs mal connus de notre santé - 2 Photos Chaque être humain possède dix mille milliards de bactéries dans son système digestif. Il faut alors plutôt bien s’entendre avec elles… En temps normal, tout va bien. Elles sont même indispensables à notre confort digestif puisqu’elles se chargent de dégrader les aliments que nos pauvres enzymes humaines sont incapables de digérer, comme les sucres complexes ou certaines protéines. Une hypothèse avait été proposée pour expliquer la progression des allergies alimentaires ou de l'obésité dans les pays développés. L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires.

Traduction SOTT. © InconnuL'outil le plus important à votre disposition pour changer votre état de santé est la nourriture que vous mangez.

L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires

L'ADN « poubelle » comprend tout un sous-ensemble de noms tels que les introns, les éléments rétro-transposables et les ARN non-codants (ARNnc). En fait, les ARNnc sont souvent situés à proximité de gènes connus pour jouer un rôle important à la fois dans les cellules souches et le cancer, afin de servir d'éléments activateurs qui favorisent leur expression génétique.[1] Les cellules souches sont des cellules qui ont le potentiel de se transformer en beaucoup d'autres cellules. Donc, cet ADN poubelle peut influencer la façon dont les cellules souches se différencient spécifiquement en multiples types cellulaires. En fait, on estime maintenant que 80 % de notre génome est biologiquement actif avec seulement 1 % de notre génome codant pour des protéines : On le savait depuis un certain temps, mais c'est désormais officiel depuis septembre 2012. Physiopathologie virale.

Une infection virale comprend l'entrée du virus chez son hôte, sa diffusion dans l'organisme, et sa réplication dans l'organe cible entraînant des lésions cliniques spécifiques. L'infection virale peut être générale avec virémie ou locale sans virémie. Dans ce dernier cas, la porte d'entrée et l'organe cible sont confondus (Ex. Les infections virales persistantes (pdf) Infection virale persistante. Pour une infection persistante, un virus ne doit pas être totalement éliminé. Il lui faut un réservoir. Il doit maintenir sa cellule hôte en vie donc ne pas provoquer de réponse immunitaire.