background preloader

Industrie pharmaceutique

Facebook Twitter

GSK a-t-elle peur que ses stratégies soient dévoilées? Michèle Rivasi (Fr 2) : "Les laboratoires s'organisent pour que les citoyens n'aient plus le choix". Ce soir à la télé : comment les labos fabriquent des maladies. Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins. Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins. Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins.

Medscape France - Informations & Ressources médicales pour médecins. Traitement de l’hépatite C: «Les laboratoires braquent la sécurité sociale» THERAPIE Membre de l'association SOS Hépatites, Michel Bonjour décrit une situation insupportable pour les malades...

Traitement de l’hépatite C: «Les laboratoires braquent la sécurité sociale»

Romain Scotto En matière d'hépatite C, les traitements sont connus, mais les malades attendent toujours. Voilà pourquoi Michel Bonjour, membre de l'association SOS Hépatite a demandé à rencontrer la ministre de la Santé cette semaine. BIG PHARMA - articles et documentation. Jusqu'où va l'industrie pharmaceutique ? Les petits arrangements cyniques des géants pharmaceutiques - International. Muriel Lefevre Source: Het Nieuwsblad, L'Express jeudi 12 décembre 2013 à 11h16 Deux géants pharmaceutiques ont saboté en 2005 le lancement d'un antidouleur "bon marché", gagnant de ce fait beaucoup d'argent sur le dos des patients souffrant d'un cancer.

Les petits arrangements cyniques des géants pharmaceutiques - International

"Un scandale", selon l'Europe, qui a infligé une amende de 16 millions d'euros. Mediator, le scandale sanitaire. Trop chers, trop prescrits, les médicaments tuent la Sécurité sociale. Au-delà des grands scandales sanitaires (Mediator, Isoméride, Distilbène, Vioxx…), un autre scandale affleure : celui de la surfacturation du prix du médicament par rapport à nos voisins européens.

Trop chers, trop prescrits, les médicaments tuent la Sécurité sociale

Récemment, nous avons appris que le laboratoire américain Gilead surfacture le Sovaldi (son médicament innovant contre l’hépatite C chronique de l’adulte) 256 fois son prix de revient : la cure de l’antiviral coûtant 56 000 euros par patient alors que la fabrication des 84 comprimés coûte globalement 200 euros environ. En y incluant la recherche, ce prix est à l’évidence au moins dix fois plus élevé que le coût réel total. Chaque année, les Français consacrent 2% du PNB à la consommation de médicaments.

C’est entre 50% et 100% de plus que nos voisins les plus proches. En luttant contre cette surfacturation et en prescrivant mieux, l’assurance maladie pourrait réaliser au moins 10 milliards d’économies, c’est-à-dire annuler son déficit chronique. Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer. La division vaccin de Merck, admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer par le biais de vaccins.

Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer

L’interview choquante censurée menée par un médecin historien Edward Shorter pour la télévision publique de Boston WGBH et Blackwell Science a été coupée du livre “The Health Century” en raison de sa teneur – l’admission que Merck a traditionnellement injecté le virus (SV40 et d’autres) dans la population partout dans le monde. Ce passage contenu dans le documentaire " In Lies We Trust: The CIA, Hollywood & Bioterrorism", produit et librement crée par les associations de protection des consommateurs et l’experts de santé publique, le Dr Leonard Horowitz, caractérise l’entrevue avec le plus plus grand experts en vaccins du monde, le Dr Maurice Hilleman, qui explique pourquoi Merck a propagé le sida, la leucémie et d’autres fléaux horribles à travers le monde:

Servier envisagerait de transférer sa direction aux Pays-Bas. Gardasil : Sanofi dément les effets secondaires. Sanofi Pasteur MSD dément dimanche tout lien entre le Gardasil, son vaccin contre le cancer du col de l'utérus, et la survenue de cas de sclérose en plaques, après le dépôt d'une plainte d'une jeune fille atteinte, selon elle, de graves effets secondaires.

Gardasil : Sanofi dément les effets secondaires

Conscience & Santé : Les clés de la guérison. Livre Antidépresseurs : mensonges sur ordonnance. Voici le récit passionnant de l’une des plus formidables impostures médicales et scientifiques.

Livre Antidépresseurs : mensonges sur ordonnance

L’irruption du Prozac, il y a vingt ans, sur la scène occidentale a semblé marquer le début d’une ère nouvelle pour l’humanité. On avait trouvé l’antidote à la souffrance et la détresse humaine. L’histoire était belle, un vrai conte de fées, trop belle sans doute pour être vraie. Au terme d’une enquête minutieuse, le journaliste Guy Hugnet livre ici toutes les preuves que la mise sur le marché des antidépresseurs (Prozac, Zoloft, Déroxat, Séropram, Effexor, Cymbalta...) est fondée sur des données biaisées, tronquées, voire manipulées. Industrie du médicament : "J'ai vendu mon âme au diable". Dans la famille "Les Repentis de Big Pharma", voici John Virapen, ancien directeur de la firme Eli Lilly en Suède, qui a rédigé dans sa soixante-quatrième année une confession professionnelle peu ordinaire.

Industrie du médicament : "J'ai vendu mon âme au diable"

Par une ironie du destin, son livre est sorti en France jeudi 17 avril, au lendemain de la mort de Jacques Servier. "Depuis des années parfois aux premières heures du jour des silhouettes fantomatiques m’apparaissent en rêve, écrit-il en préambule. Elles se tapent la tête contre les murs ou s’entaillent les bras et la gorge a coups de rasoir. J’ai maintenant compris que j’avais indirectement contribué a la mort de personnes dont les ombres me hantent. Je n’ai évidemment tué personne directement, mais aujourd'hui je ne peux pas ne pas me sentir responsable en partie de ces morts.

Le cas du Prozac D’origine indoue et fils de pêcheur illettré de la Guyane britannique, l’auteur de ce mea culpa glaçant est entré dans l’industrie pharmaceutique, en 1968, par la toute petite porte. La santé n'a pas de prix : 5 milliards de dollars : le coût moyen pour créer un nouveau médicament. 40 ans de mensonges de Servier. Planete - On est ce qu'on mange (reportage complet)