background preloader

Travail sur l'imprimerie

Facebook Twitter

Avenir du livre – La lecture numérique dépasse la lecture papier. Le débat au sujet de l’avenir du livre papier face au livre numérique revient sans cesse hanter les bilans statistiques de fin d’année.

Avenir du livre – La lecture numérique dépasse la lecture papier

Sous le titre «En 2015, le livre imprimé n’a pas été tué», Fabien Deglise, blogueur au quotidien LE DEVOIR souligne que les prédictions de disparition du livre papier ne se concrétisent pas. Nicolas Gary, directeur de l’ActuaLitté (France) signait lui aussi un article sur le sujet sous le titre «La disparition du livre n’est pas pour demain – et celle de l’édition ?». Or, l’avenir du livre ne dépend pas des avancées ou des reculs du livre numérique mais plutôt des habitudes de lectures.

La lecture numérique dépasse largement la lecture papier depuis un bon nombre d’années et nous ne reviendrons pas en arrière. Même les chroniqueurs en faveur du livre papier trouvent leurs informations davantage auprès de sources numériques que papiers. L'ebook stagnant en France, l'avenir du livre est-il dans l'impression à la demande ? "Nous entrons dans une époque où l'auteur écrit le livre et où le lecteur le fait naître", explique à l'AFP Frédéric Mériot, directeur général des Presses Universitaires de France (PUF) qui ont ouvert le 12 mars la première librairie express d'Europe.

L'ebook stagnant en France, l'avenir du livre est-il dans l'impression à la demande ?

L'imprimante express lancée par les PUF Devant lui, l'"Expresso Book Machine" (EBM), une imprimante nouvelle génération, vient de confectionner un exemplaire du livre d'Henri Bergson "Le Rire", sous les yeux d'une cliente qui avait commandé l'essai quelques minutes plus tôt. L'ouvrage en tout point identique à celui qu'on pourrait trouver dans une librairie traditionnelle est aussi vendu au même tarif, prix unique du livre oblige. "L'Expresso Book Machine" (EBM) lancée par la librairie des PUF. Depuis une semaine, les PUF ont fait leur retour dans le coeur historique étudiant de Paris avec cet espace innovant où les lecteurs peuvent imprimer l'ouvrage de leur choix, le temps de boire un café.

Que faire de ses déchets électroniques ? On parle plus de recyclage qu'on ne recycle.

Que faire de ses déchets électroniques ?

On préfère garder que donner. A l'allure où les produits électroniques sont remplacés, on cumule de plus en plus de déchets. Comment faire ? Alors que divers événements prennent forme pour inciter la population à rapporter ses appareils électroniques usagés, une étude Dell révèle que nous, Français, nous préférons conserver que recycler. Les plus grands consommateurs, autrement dit les jeunes gens, sont les plus mauvais élèves. Selon les résultats d'une étude commandée par Dell à l'institute Research Now, les Français seraient à la fois les mieux informés sur les programmes de recyclage (70% des sondés disent être au courant) et les moins enclins à recycler (seuls la moitié des interrogés disent "recycler autant que possible").

Pourtant, chaque Français produit tout de même 16 kg de déchets électroniques et électriques (TV, réfrigérateur...) par an. Autre élément à prendre en compte : le Français n'a pas abandonné son esprit de conservation. Le livre numérique, bon ou mauvais ? Qui l’utilise le plus de nos jours ? – Communication et édition numérique. À l’ère du numérique, de plus en plus de français décident de remplacer la traditionnelle bibliothèque par des livres électroniques.

Le livre numérique, bon ou mauvais ? Qui l’utilise le plus de nos jours ? – Communication et édition numérique

Quelles sont les avantages et les inconvénients de ce nouvel outil ? Qui sont les utilisateurs principaux ? Quels appareils utilisent-ils pour lire des livres numériques ? Avantages : Le premier avantage qui ressort dans l’usage du livre numérique est bien évidemment l’économie de papier. Par ailleurs, les livres numériques sont disponibles à tout moment et ne dépendent d’aucun délai de livraison, hormis un petit délai de téléchargement dans certains cas ! Les livres numériques permettent également une ouverture sociale sur le monde pour les personnes handicapés. Inconvénients : Lorsqu’on parle d’ebooks on pense tout de suite au prix. Un autre soucis majeur réside dans le fait que les livres numériques demandent de posséder un minimum de connaissances en informatique, ce qui peut repousser les plus anciens d’entre nous. Qui sont les lecteurs de livres numériques?

1,1 million de livres numériques payants, selon Gfk, ont été téléchargés en 2011.

Qui sont les lecteurs de livres numériques?

Le marché du livre numérique ne pèse pour l'instant que 12 millions d'euros, ce qui ne représente que 0,3% du chiffre d'affaires de l'édition. Mais le numérique agite de manière inversement proportionnelle le secteur. "C'est un des paradoxes de 2012", estime Jean-Claude Bologne, président de la Société des gens de lettres (SGDL). "Le lectorat est relativement restreint, voire dérisoire, mais depuis un an nous multiplions réunions, lois et accords. L'Europe nous menace d'une nouvelle exception au droit d'auteur, pour 2% du lectorat français. Avant tout de gros lecteurs Qui sont donc ces "early adopters" du livre numérique ? Ces lecteurs continuent d'acheter plus de livres imprimés que de livres numériques, mais au global, ils ont tendance à lire plus qu'avant.

La liseuse est le support préféré, mais pas le plus répandu Le prix, facteur numéro un de choix d'un ebook.