Musique en ligne Février 2012

Facebook Twitter
TEAMS Digest: Special MIDEM 2012
Quand Internet fait le jeu des maisons de disques, Enquête
(Spéciale Midem) Chronique Digital Music #20
January 30, 2012 30 developers have been coding away for 48 hours here in Cannes. Here's what they came up with! By James Martin hack day: The hacks unveiled! hack day: The hacks unveiled!
From Music Hack Day Add your hack to this list of hacks by 11.45 Monday NYC Sample Hack - Here's a sample hack that you can use as an example for your hack [ edit ] Presentation Watch the presentation of all the hacks built at MIDEM - http://www.youtube.com/watch?v=s0xgErbqP0Y MIDEM Hack Day 2012 Hacks MIDEM Hack Day 2012 Hacks
« Au Midem 2012, on crée l’expérience »: La jungle musicale se technologise Le Midem se réinvente. Du moins, c’est l’ambition de Bruno Crolot, son nouveau directeur depuis janvier dernier. En septembre, il se confiait à Musique Info en ces mots « Notre constat, aujourd’hui, est que le business de la musique s’étend au-delà de sa seule industrie. Nous avons donc décidé de viser un écosystème plus large que l’industrie musicale elle-même, qui en est tout de même le centre, en intégrant les acteurs des technologies, les artistes indépendants et les marques. ».[1] La musique au delà de la musique en elle-même, en quelques sortes, confrontée à tous les malheurs qu’on lui connaît, est obligée de s’adapter aux évolutions structurelles du marché, ainsi qu’à ses nouveaux acteurs. A en croire le programme de conférences et de participants que proposait le Midem 2012, la musique sera sauvée par la technologie, par le marketing et surtout par les AMERICAINS qui, évidemment, manient les deux à la perfection. « Au Midem 2012, on crée l’expérience »: La jungle musicale se technologise
[Infographie] Etat des lieux du marché de la musique en ligne
L'industrie musicale veut la création du .music La RIAA (Recording Association of America) a fait une demande de nom de domaine à l'Icann dans le cadre de l'extension des noms de domaines génériques pour faire adopter le ".music". Ainsi, l'industrie du disque souhaite pouvoir contrôler ce nom de domaine spécifique, qui serait - on s'en doute - très réglementé. Pour le coup, seuls les membres accrédités par les associations de défense des industriels de la musique pourraient exploiter un site bénéficiant de cette extension. En s'engageant sur le ".music", tous les sites accrédités accepteraient de respecter scrupuleusement le droit d'auteur. "Nous nous réservons le droit de conduire des recherches. L'industrie musicale veut la création du .music
Depuis neuf ans, plusieurs villes du monde célèbrent chaque année la Semaine du son. Associée à l'événement, la Haute Ecole de musique de Genève en profite pour ouvrir un large chantier de réflexion sur la place de la musique dans la société. Parrain de l'événement, l'économiste Jacques Attali, 68 ans, a publié en 1977 un essai intitulé Bruits qu'il a remanié en 2001. Mélomane compulsif, chef d'orchestre occasionnel, il y explorait le rôle prophétique de la musique dans les transformations sociales. Attali : « Stocker de la musique, c'est conjurer la mort » Attali : « Stocker de la musique, c'est conjurer la mort »
En un an et demi, la valorisation de la start-up a été multipliée par six. Deezer serait en train de chercher à lever entre 50 et 100 millions d'euros, à en croire Les Echos. La valorisation de la start-up tournerait aux alentours de 500 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de près de 50 millions d'euros en 2011. Mi-2010, Orange avait pris 11% de Deezer. A cette époque, le service était valorisé 80 millions d'euros. Entre temps, Deezer est passé de 25 000 clients payants à 1,5 million via Orange en France et 120 000 abonnés en direct et est devenu rentable. Deezer cherche 100 millions d'euros pour une valorisation de 500 millions Deezer cherche 100 millions d'euros pour une valorisation de 500 millions
Deezer étend ses fonctionnalités de partage à Twitter Écouter de la musique, c'est bien. Partager ses découvertes, c'est mieux. Alors que l'omniprésent Spotify continue de prendre des parts de marché en Europe et aux États-Unis, Deezer continue de faire son trou dans le secteur très concurrentiel de la musique en ligne. Deezer étend ses fonctionnalités de partage à Twitter
Dans un soucis d'accessibilité et de convivialité, Apple s'apprête à proposer une refonte de son service de vente en ligne, l'iTunes Store. On se souvient déjà qu'Apple avait troqué fin 2009 un iTunes compliqué dans les tons bleutés pour une version simplifiée axée sur le blanc. Le géant de l'électronique grand public s'apprête à réitérer avec un nouveau design encore plus simple, épuré et "convivial" qu'actuellement. Apple travaille en effet sur les moyens d'améliorer la rapidité et l'efficacité dans la recherche de nouveaux contenus sur son Store. Un bon point diront certains réfractaires à l'idée de fouiller l'immense magasin en ligne pendant des heures pour trouver la perle rare. iTunes se prépare à faire peau neuve - iTunes iTunes se prépare à faire peau neuve - iTunes
Spotify Users Spend Double The Amount Of iTunes Users · by Andrew Martin The Grammys' interview with Spotify's Daniel Ek actually ran a few weeks back, but we're thinking it slipped by your eyes, too. Had it not, chances are more folks would have seen the pretty telling/boastful quote Ek made regarding his streaming music service/store. While discussing any possible misunderstandings people may have about Spotify, he dropped the following quotable about the services' users: Spotify Users Spend Double The Amount Of iTunes Users
Spotify améliore la qualité sonore de son appli pour iPhone et iPad Alors que Qobuz vient de mettre à jour son application mobile et offre désormais la vraie qualité CD (voir news ON Magazine), Spotify, service N°1 de musique en ligne en illimité, améliore lui aussi son appli pour iPod touch, iPhone ou iPad. Celle-ci permet désormais d'avoir une qualité sonore améliorée, avec un débit de 320 kbps (c'est-à-dire le meilleur de ce que peut faire le MP3). Ce n'est pas encore la "vraie qualité CD" comme sur Qobuz qui utilise un système de compression sans perte, mais on s'en rapproche. www.spotify.com Spotify améliore la qualité sonore de son appli pour iPhone et iPad
Spotify : indexation du profil public et suppression de compte Si l'on attaque souvent les réseaux sociaux sur leur gestion de la vie privée et des règles de confidentialités, on s'attarde moins sur le fonctionnement d'autres services sur ces questions. Pourtant, certains se contentent parfois du minimum à ce niveau, comme cela peut être le cas de Spotify. En effet, lorsque vous possédez un compte sur le site de musique en ligne, celui-ci est forcément rattaché à un profil public. Problème, depuis le rapprochement avec Facebook, pour peu que vous utilisiez ce nouveau mode de connexion, votre nom est directement rattaché au pseudo de votre profil public au sein d'une recherche sur Google, par exemple : Au sein des paramètres du compte sur le site de Spotify, aucune option ne permet de régler cela, et de désactiver votre profil public.
De notre envoyée spéciale au Midem L’année commence plutôt bien pour Spotify. Vous venez d’annoncer que vous avez atteint les 3 millions d’abonnés à vos offres payantes, soit 20% de l'ensemble des utilisateurs... Spotify: «Avec les applis, nous allons rendre le service plus français»
In order for a technology to take off these days, it has to be simple. Twitter, Facebook, iTunes, Spotify — each can be summed up in a sentence or so and readily understood from the very first time you use it. Tomahawk is more complicated, but if you’re a music fan who listens to music on a laptop or desktop — and has friends who do too — it warrants a try, and possibly a place in your quiver of favorite music apps. First if not foremost, Tomahawk is a media player along the lines of iTunes or Winamp, which can play the music stored on your computer. The fun starts when you install Tomahawk’s content resolvers, which are basically plug-ins that can find music to play in a bunch of other different streaming services, using their search APIs (application programming interfaces) — Spotify, Official.fm, YouTube, Bandcamp, Grooveshark, and others. The Most Important Music App Nobody’s Talking About
Tomahawk : iTunes, Spotify, YouTube, Grooveshark ou encore Soundcloud dans le même logiciel !
Google veut s'imposer dans nos salons en remplaçant nos chaînes hifi - Nouveau Monde - High Tech
Google va-t-il inquiéter Apple en se lançant dans la fabrication de matériel?
Google Drive : Dropbox et iCloud dans le collimateur
Google Music est loin du succès attendu
Le streaming, passion nordique au long cours
Qobuz : du lossless par abonnement sur smartphone, oui mais...
Warner Music gagne de l'argent avec la musique dématérialisée
MusiCHI : gestionnaire de bibliothèque musicale conçu pour les grands mélomanes et les audiophiles
How Facebook could remake the entertainment industry
Trouvez le meilleur de Youtube avec Seevl | musique en ligne
Petites leçons de clip à l’usage des artistes
Musicmetric: Co-Founder Talks Pro Edition, P2P Data Tour Planning App
Digital revolution invades Berghain club in Berlin #tweetscapes | musique en ligne
Google et la musique, Hadopi, marché de la musique et piratage
Megaupload : et après?
The Pirate Bay : Peter Sunde ne regrette rien, bien au contraire
Le marché français de la musique toujours en crise, mais tout espoir est-il perdu ?
Fin de Megaupload : 48% des "pirates" cessent de télécharger... pour l'instant