background preloader

13/06 - 19/06

Facebook Twitter

Hadopi, ou l'incohérente défense de la création ActuaLitté. La campagne de communication Hadopi a donc été lancée, pour valoriser le label, désigné par l'acronyme PUR - plutôt délicat, comme terme.

Hadopi, ou l'incohérente défense de la création ActuaLitté

Celui-ci estampille les boutiques de vente en ligne, respectueuses des règles commerciales, légales. Avec des spots publicitaires, des cartes postales et des dépliants, Hadopi dépense 3,2 millions € de communication, PURe et dure. Mais qui protège-t-on réellement ? Lors d'un échange assez intéressant, sur la vocation et les ambitions de la Haute autorité, nous avions pu découvrir que le sujet du livre numérique était particulièrement pris au sérieux. « Il y a beaucoup à apprendre de l'expérience vécue par l'industrie du disque et de la musique, cela donne un recul d'une dizaine, d'une quinzaine d'années, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs », nous expliquait-on.

(notre actualitté) Les Cathares contre les Pirates ? Rappelons simplement que les Cathares, aux yeux de l'autorité catholique, étaient considérés comme des hérétiques. Un pur Hadopi-ratage. A l’heure d’écrire ces lignes, Emma Leprince, star fictive de l’un des trois spots de la campagne de communication d’Hadopi et de son label « Pur », devance déjà largement ses deux petits copains Nathan Molina et Kélian Gomez en terme de nombre de vues et de commentaires des internautes. 17 services au label Hadopi : PUR est lancé. Ça y est, depuis hier lundi 13 juin, les services labellisés par Hadopi sont connus, en même temps qu'est officiellement lancée la campagne de communication PUR (vous avez même sans doute déjà croisé l'un de ces spots si vous étiez devant la télévision hier soir).

17 services au label Hadopi : PUR est lancé

Il s'agit donc de mettre véritablement en place le volet pédagogique de la loi, en confrontation à la répression que l'on connait sous la forme de la riposte graduée. Musique virtuelle, écoute que coûte. La musique n’existe plus.

Musique virtuelle, écoute que coûte

Physiquement, tout du moins. Les étagères de CD prennent la poussière et, pour écouter un petit air, c’est son ordinateur qu’on allume. L’équation difficile de la musique en ligne. Musique - Article - L'avenir de la musique indépendante est dans le numérique. Depuis plusieurs dizaines d’années, le marché de la musique est dominé par 4 groupes géants aux multiples ramifications qui s’étendent sur l’ensemble du globe : Universal Music[+] NoteDevenue Sony BMG Entertainment en 2004. [1], Sony Music Entertainment, Warner Music Group et EMI.

Musique - Article - L'avenir de la musique indépendante est dans le numérique

Ces « majors » représentent aujourd’hui à elles seules 71,7 % des ventes de productions musicales dans le monde. A côté d’elles, les labels indépendants produisent des artistes qui refusent de s’y associer ou dont le travail a été rejeté par ces dernières. Ils représentent ensemble 25 à 35 % des ventes de musique en ligne, mais la plupart sont loin de disposer des moyens financiers des 4 groupes ; il leur est donc plus difficile d’assurer à leurs artistes une promotion d’envergure et de les faire au grand public. Pourtant, le label Merlin, basé à Londres et créé en 2007 au Midem de Cannes, est déjà appelé « the virtual fifth major » et montre que le marché doit aussi compter avec les indépendants. Musique en ligne: comment Apple veut faire payer les pirates. Décryptage Après les effets d’annonce de la semaine dernière, quelques clés pour comprendre l’iCloud et l’iTunes Match.

Musique en ligne: comment Apple veut faire payer les pirates

Si l’on en croit une estimation sérieuse, 50% seulement des propriétaires d’iPhones synchronisent régulièrement leurs smartphones. L’autre moitié ne le fait jamais. Bataille du Streaming : qu’importe Deezer... - So_cult’ - ElectronLibre. L'avenir de Deezer menacé par une plainte d'Universal. Musique, monnaie libre et open-source (Bitcoin): avenir radieux ou début des vrais ennuis. Une monnaie libre et open-source qui se crée et s’échange dans un réseau P2P peut-elle faire aux États ce que bittorrent a fait aux majors ?

Musique, monnaie libre et open-source (Bitcoin): avenir radieux ou début des vrais ennuis

Difficile en ce moment de ne pas entendre parler de Bitcoin. Cette monnaie numérique qui se crée et s’échange sur un réseau P2P chaque jour plus vaste et qui fait l’objet de spéculations enthousiastes, parfois jusqu’au délire. Le propos de ce billet n’est pas d’expliquer les mécanismes techniques ni les analyses économiques qui sous-tendent cette économie parallèle en voie d’expansion. Pourquoi les banques investissent le secteur de la musique. Music, make the people come together/Music mix the bourgeoisie and the rebel.

Pourquoi les banques investissent le secteur de la musique

" Peut-être les dirigeants du Crédit agricole ont-ils pensé à cette chanson de Madonna lorsqu'ils ont décidé, à la fin du mois d'avril, d'entrer au capital de Skyrock, la radio des jeunes. L'alliance des agriculteurs et des rappeurs a fait couler beaucoup d'encre, et suscité une kyrielle de commentaires plus ou moins sceptiques. Cette union s'inscrit pourtant dans une tendance de fond, qui pousse les établissements financiers à investir dans le domaine de la musique. Et pas seulement par philanthropie... Récemment, les initiatives se sont multipliées.

Will Clio's AI music streaming software be a game-changer? - Apps. Pirate Bay's Sunde On iTunes Match, Spotify & Cloud Music: 'We're Giving Up Control Of Our Music' Streaming : Spotify trouve un accord avec Universal, Deezer s'explique. Universal Music impose ses vues en matière de streaming musical...

Streaming : Spotify trouve un accord avec Universal, Deezer s'explique

On sait que la première Major du disque de la planète plaide pour une limitation maximale des volets gratuits des plates-formes d'écoute comme Deezer ou Spotify. Peu convaincu par la pertinence du modèle freemium (écoute gratuite contre publicité), le géant met la pression pour limiter en temps et en écoutes ces offres. Une pression qui porte ses fruits. Spotify s’envole, Deezer atterit. Universal est à la manoeuvre ! Le dernier épisode en date de la bataille entre Deezer et Universal Music France date de la semaine dernière lorsque la major a porté plainte contre le site de streaming pour contrefaçon.

Spotify s’envole, Deezer atterit. Universal est à la manoeuvre !

SoundCloud intègre Tumblr. Une (excellente) cartographie du débat sur la licence globale. Licence Globale. The Next MySpace. This guest post is by Bas Grasmayer (@Spartz), head of online communication at official.fm, a d.i.y. platform for music creators and content owners.

The Next MySpace

A few years ago basically every internet-conscious band or artist had a MySpace profile. Times change and so does the internet; and MySpace has been dethroned with no other 'king' in sight. So music business folks love talking about "the next MySpace". There will be no "next MySpace". Here's why: MySpace came up in the early days of web 2.0; the first wave of a new trend to make the web more social through platforms.

There are a couple of factors: Competition on the social frontCompetition on the band page and audio hosting frontTechnical issues / MySpace' quality issues The thing with MySpace was that while it initially jumped into some trends quite wisely, it failed to effectively innovate. Up came Facebook and people started flocking away - connecting with their personal ("real life") networks on there.