background preloader

Parentalité

Facebook Twitter

Un petit tableau pour définir la bienveillance (ou comment être exigeant ET encourageant) Dans son livre Grit: The Power of Passion and Perseverance (non traduit en français), Angela Duckworth propose un petit tableau qui peut servir de guide, de filtre pour nos actions à visée éducative.

Un petit tableau pour définir la bienveillance (ou comment être exigeant ET encourageant)

Elle y définit les variations autour de l’autorité selon deux axes : encourager et être ferme sur le comportement. La bienveillance s’inscrit dans la rencontre de l’encouragement et de la fermeté sur les comportements. J’ai aimé l’idée parce qu’on comprend facilement que la bienveillance n’est ni du laxisme, ni de l’autoritarisme, et encore moins de la négligence.

Une attitude encourageante et exigeante est au contraire très difficile à adopter. Beaucoup d’adultes pensent en effet que la baisse de leurs exigences amènera les enfants à vivre des expériences de réussite et améliorera leur estime de soi. Seule une attitude exigeante ET encourageante libère les potentialités des enfants. Papa positive ! - Semons des graines d'optimisme ! Aider son enfant à gérer ses émotions : technique du ballon. Dégoupiller les petites bombes du matin ... gérer le stress du matin avec des enfants - S Comm C, le blog. Les histoires de matin pressés, stressés, paniqués … sont fréquentes chez les parents.

Dégoupiller les petites bombes du matin ... gérer le stress du matin avec des enfants - S Comm C, le blog

La plupart du temps, ça démarre assez bien. Puis progressivement, le temps passant, ça se stresse et ça s’énerve pour finir en apothéose de cris et de hurlements et/ou d’empoignades manu militari à l’heure H- 3 secondes – ou H+3 minutes chez certains … Mais qu’est-ce qui fait des matins qui devraient être sereins de tels moments détestables ? Est-ce que ça ne pourrait pas juste se passer « bien » ? Comment gérer le stress du matin avec des enfants ? Tout se passe comme si un inexorable tic-tac se faisait de plus en plus fort dans nos têtes, comme une bombe menaçant d’exploser si nous ne sortons pas de la maison en temps et en heure.

Si c’était vraiment le cas, il serait logique que nous finissions en hurlements et en empoignades : c’est la bonne conduite à tenir quand un danger mortel nous menace. Un affreux monstre tapi au creux de la maison qui surgirait dès l’heure passée ? Mais il y a une astuce. 5 étapes pour mieux gérer sa colère - S Comm C, le blog. Il est excessivement désagréable de se voir perdre les pédales pendant une « crise » émotionnelle.

5 étapes pour mieux gérer sa colère - S Comm C, le blog

Vous savez ce moment très particulier où vous voilà parti-e à hurler sur vos enfants, votre conjoint ou n’importe qui d’autre. 3 questions pour changer ma relation avec mon enfant - S Comm C, le blog. L’impuissance nous rend violents.

3 questions pour changer ma relation avec mon enfant - S Comm C, le blog

Si nous voulons devenir moins violents, il faut se rendre à l’évidence : il va falloir cesser de persévérer à faire des choses qui ne fonctionnent pas. Si je veux changer ma relation avec mon enfant, quel que soit le problème, je vais devoir me comporter différemment. Lorsque ma façon habituelle de faire a montré ses limites, il devient utile de faire autrement pour changer ma relation avec mon enfant. Evidemment faire autrement suppose d’abandonner son ancienne façon de faire et de prendre des risques. Je l’ai largement évoqué dans l’article « la tristesse ». Si vous êtes encore en train d’essayer de changer le comportement de votre enfant, c’est que vous avez encore l’espoir d’avoir un peu d’influence sur lui.

Comme le dit fort justement Einstein, « on ne résoud pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés. ». Alors, pour changer ma relation avec mon enfant, si je changeais de mode de pensée ? Le pire conseil jamais donné aux parents à propos de leur colère - S Comm C, le blog. Je reçois régulièrement des parents qui ont vu avant moi d’autres intervenants, de tous types.

Le pire conseil jamais donné aux parents à propos de leur colère - S Comm C, le blog

Beaucoup de ces parents sont, malgré les aides apportées, encore en échec. Et beaucoup ont entendu de la bouche de leur entourage, des intervenants divers – médecins, pédiatres, psychologues, … – une phrase qui revient très souvent. Une phrase dont je pense qu’elle est probablement le pire conseil jamais donné aux parents. Ce que ces parents ont entendu, c’est : Soyez ferme, tenez bon … mais restez calme. Le pire conseil jamais donné aux parents pour gérer leur colère : tenez bon mais restez calme Quand les parents me disent qu’on leur a conseillé de tenir bon en restant calme, je leur demande s’ils y parviennent. Ça me rassure : moi non plus, je n’y suis jamais arrivée. Parce que, sincèrement, face à un enfant qui revient à la charge encore et encore, comment rester calme et ne pas s’énerver ?

Vous pouvez donc travailler vos compétences émotionnelles, votre maitrise de vous-même. Comment rebrancher son cerveau ? Jennifer Senior: Pour les parents, faire des enfants heureux : c'est placer la barre très haut.