background preloader

Menger, travail etc

Facebook Twitter

Les apports de la psychologie positive. L'hypothèse de la psychologie positive est qu'en étudiant pourquoi et comment certains animaux et certaines personnes surmontent mieux que d'autres les difficultés de la vie, il sera possible de trouver des moyens de développer ces qualités chez tout un chacun.

Les apports de la psychologie positive

Naissance de la psychologie positive Le terme de psychologie positive apparaît à travers le courant de psychologie humaniste, notamment au travers des écrits de Carl Rogers (1959) et Abraham Maslow (1968), dans le livre « Motivation and Personality » dont le dernier chapitre s'intitule « Vers une psychologie positive ». Elle désigne une discipline de la psychologie fondée officiellement en 1998 lors du congrès annuel de l'American Psychological Association (association américaine de psychologie) par son président de l'époque, Martin E.

P. Seligman. Définition de la psychologie positive La psychologie positive « étudie ce qui donne un sens à la vie », selon son fondateur, Martin E. Le « corpoworking », quand l’entreprise se met au coworking » - carewan - Le Blog. La forte expansion du coworking en France n’est plus à prouver, en 2014, l’on comptait déjà plus de 250 espaces de travail partagés et 10 000 coworkers [i].

Le « corpoworking », quand l’entreprise se met au coworking » - carewan - Le Blog

Si à l’origine, ces espaces sont conçus pour offrir aux indépendants et aux entrepreneurs une alternative au télétravail ou au travail à domicile, le concept semble séduire les entreprises qui y voient une opportunité de transformer les modes de travail. Blandine Bréchignac, consultante chez HR&D, présentait le 17 novembre dernier chez Bpi France, les résultats de l’étude « corporate coworking : quelle(s) réalité(s) derrière le coworking en entreprise ? » menée en collaboration avec LBMG, spécialiste des tiers-lieux. Pour Blandine Bréchignac, l’espace de corpoworking (contraction de « corporate » et « coworking ») n’est ni un fablab, ni un incubateur, ni un « flex-desk » (bureaux flexibles).

Baptiste Mylondo : «L’emploi n’est qu’une manière de travailler parmi d’autres» Baptiste Mylondo, enseignant-chercheur en économie, partisan du revenu universel sans condition, propose une autre approche de l’emploi.

Baptiste Mylondo : «L’emploi n’est qu’une manière de travailler parmi d’autres»

(photo DR) François Hollande détaille ce lundi son plan pour faire baisser le chômage. Des mesures qui vont dans le bon sens ? On parle là de petites mesures qui ne seront pas suffisantes. La formation, l’apprentissage et le service civique sont de bonnes choses. Viser la baisse du chômage, c’est donc se tromper d’objectif ? Il ne s’agit pas de nier le problème du chômage. Reste que les chômeurs, eux, plaident pour un emploi… Il faut bien accepter, en effet, que les gens veulent un emploi. Vous parlez du revenu universel, une idée qui séduit aussi bien les libéraux que les décroissants dont vous faites partie… Il y a plusieurs formules autour de cette idée. Reste à trouver un financement… Amandine Cailhol. Histoire du management : « L’efficacité devient une fin en soi »

La résilience de l’emploi dans les Secteurs Culturels et Créatifs (SCCs) pendant la crise « European Expert Network on Culture (EENC) La résilience de l’emploi dans les Secteurs Culturels et Créatifs (SCCs) pendant la crise En avril 2013 la Direction Générale pour l’Éducation et la Culture (DG EAC) de la Commission Européenne a demandé au European Expert Network on Culture (EENC) une étude sur « La résilience de l’emploi dans les Secteurs Culturels et Créatifs (SCCs) pendant la crise, le pourcentage de l’emploi des jeunes dans les SCCs, et les prévisions de croissance de l’emploi et des SCCs, notamment dans l’environnement digital ».

La résilience de l’emploi dans les Secteurs Culturels et Créatifs (SCCs) pendant la crise « European Expert Network on Culture (EENC)

L’étude recueil et analyse les données publiques disponibles pour la culture, la créativité et les nouvelles technologies et ceci dans les 28 États Membres européens avec, pour objectif, de présenter indices statistiques et de politique qui soutiennent l’hypothèse que l’emploi dans les secteurs culturels et créatifs (SCCs) ait démontré un certain degré de résilience pendant les années de la crise financière en Europe. Télécharger le rapport ici (seulement disponible en anglais). Le management désincarné - Marie-Anne DUJARIER. Diffusion le 24 février à 20h50. « Le Bonheur au travail » est disponible en replay pendant 60 jours, ainsi qu’en VOD et DVD à la demande.

Diffusion le 24 février à 20h50

Le documentaire a été diffusé le mardi 24 février 2015 à 20h50. La crise économique touche le monde entier, mais dans ce magma de déprime, il existe cependant des entreprises où règne le bonheur. Aujourd’hui, le niveau d’éducation de plus en plus élevé et la révolution numérique changent la donne. Les salariés, formés et informés, ressentent vivement la frustration d’être considérés comme des pions au sein d’organisations qui peinent à s’adapter à une concurrence mondialisée ou dans un service public dont l’orthodoxie budgétaire impose sans cesse de nouvelles réductions d’effectifs. Qu’y a-t-il de commun entre le Ministère de la Sécurité sociale belge, le géant indien HCL et Chronoflex à Nantes, leader en France du dépannage de flexibles hydrauliques ?

Est-ce un rêve ou une réalité ? Le Bonheur au travail. La Mise à mort du travail. Pierre-Michel Menger - Sociologie du travail créateur. Bibliographie - Pierre-Michel Menger - Sociologie du travail créateur.