background preloader

Bio intelligence

Facebook Twitter

Première défaite d’un professionnel du go contre une intelligence artificielle. Un programme de Google DeepMind a relevé le défi du jeu de go, sur lequel planchent depuis des décennies les chercheurs en intelligence artificielle.

Première défaite d’un professionnel du go contre une intelligence artificielle

Une étape historique. Coup de maître dans l’univers de l’intelligence artificielle. Pour la première fois, un ordinateur a battu un joueur de go professionnel, comme le détaille un article de recherche publié dans la revue Nature du jeudi 28 janvier. Ses vingt auteurs sont tous membres de Google DeepMind, une entreprise britannique créée en 2010 et qui a été rachetée en 2014 par le géant californien. Leur algorithme, AlphaGo, a battu l’actuel champion européen, Fan Hui, par cinq victoires à zéro en octobre 2015 à Londres. Lire l'entretien : Fan Hui, champion européen de go : « L’ordinateur joue comme un humain » « C’est époustouflant ! Réseaux de neurones Le jeu de go a été inventé en Chine il y a environ trois mille ans et est arrivé en Europe il y a seulement un siècle. Facebook distancé. Intelligence artificielle : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. Worldbrain.arte.

World Brain : l'expérience d'une humanité connectée. Le projet World Brain, produit par Irreverence Films, propose de nous immerger dans les différentes formes de folklore de l'Internet.

World Brain : l'expérience d'une humanité connectée

Sous forme d'un "film document" et d'un site internet interactif, World Brain suit les pérégrinations d'un groupe de chercheurs qui tente de survivre dans la forêt avec Wikipédia, propose une excursion au coeur de data centers etc. World Brain décrit le réseau planétaire qui nous englobe et propose des outils théoriques pour le comprendre. Le site interactif se présente comme une base de ressources en ligne pour se repérer à l'interieur du cerveau mondial. Il est à la fois documentaire, fiction et manuel. Le film quant à lui est delinéarisé et réparti par séquences dans cet immense espace en ligne. ARTE Creative : Quelles ont été vos principales inspirations, et ou/envies pour World Brain? Stéphane Degoutin : L'une des inspirations était le "Whole Earth Catalog", un livre très particulier de la fin des années 1960, édité par Stewart Brand. Science et vie. Le cerveau des bilingues serait plus agile (Ph.

Science et vie

Allan Ajifo via Flickr CC BY 2.0) Oui : les bilingues profitent très certainement d’une fluidité mentale plus élevée que ceux qui ne parlent qu’une seule langue. Et ce, principalement à cause du contrôle accru de leur attention. Un individu parlant deux langues doit en effet apprendre à gérer celles-ci au-delà de la maîtrise de deux syntaxes, de deux phonologies et de deux vocabulaires différents. Afin de ne pas mélanger les mots, les structures syntaxiques ou les sons, il est obligé d’activer plus intensément différentes aires liées au contrôle exécutif, tels que les ganglions de la base, le cortex cingulaire antérieur, les lobes frontaux, le cortex préfrontal ou l’aire motrice supplémentaire.

Un bilingue fait de meilleurs arbitrages Au final, le bilinguisme confère donc bien certains avantages cognitifs : flexibilité mentale, planification ou alternance entre les tâches. Mais être bilingue a aussi ses inconvénients. Pourquoi le langage est-il si complexe ? Un ordinateur réussit le légendaire test de Turing. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger Il s'appelle Eugene Goostman.

Un ordinateur réussit le légendaire test de Turing

Il vient d'Odessa (Ukraine), il a 13 ans, de grandes lunettes rondes et un petit sourire mutin. Ce jeune garçon vient de réussir le légendaire test de Turing, a annoncé l'université de Reading. Vous ne pourrez néanmoins pas le féliciter, car ce n'est pas un vrai garçon, mais un programme informatique. Le test de Turing, du nom de son inventeur, le pionnier britannique de l'informatique Alan Turing, est censé déterminer si un logiciel est doué de pensée et capable de reproduire l'intelligence humaine.

Le dispositif de ce test est le suivant : le programme doit donner la réplique, par clavier interposé, à des juges humains, pendant des sessions de discussion de cinq minutes. Cinq programmes étaient mis au défi, samedi 6 juin à la Royal Society de Londres, et seul « Eugene » est parvenu à passer le test avec succès, en convainquant 33 % des juges. . « Quelles questions stupide [sic] vous posez !

Cerveau

Simplexite & vicariance. Comment apprendre à apprendre. François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation.

Comment apprendre à apprendre

Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l'interdisciplinarité est venu évoquer son obsession : comment innover dans l'éducation, comment apprendre à apprendre... Quand Garry Kasparov a perdu contre Deep Blue, The Economist titrait "si votre métier ressemble aux échecs, il faut vous préparer à changer de métier". L’évolution du jeu d’échec est devenue une métaphore du futur, estime François Taddéi. Après avoir perdu contre Deep Blue, Kasparov s’est lancé dans le jeu d’échec avancé, c’est à dire une modalité où homme et machine jouent ensemble et pour Kasparov, les sessions de jeu sont devenues beaucoup plus intéressantes. "Aujourd’hui, notre système éducatif sélectionne ses éléments sur leur capacité à mémoriser des leçons.

Les 3 niveaux d'intelligence. Futur moi.