background preloader

Risques, crises, problèmes sanitaires

Facebook Twitter

" Les crises sanitaires : réalités médicales ou événements médiatiques ? " - 3 février 2014 au Monde. Peut-on être allergique au wifi ? Les champs électromagnétiques sont partout autour de nous.

Peut-on être allergique au wifi ?

Produit par la Terre et le soleil, ils font partie de notre environnement naturel. Mais, avec la montée en puissance des nouvelles technologies, ils tendent à envahir notre quotidien. Téléphones mobiles, wifi, ordinateurs personnels, compteurs électriques intelligents, radio, télévision et même télécommandes, tous émettent ce type d’énergie électromagnétique. Et, au fil des jours, s’installent toujours plus d’antennes de téléphonie mobile et de stations wifi. Comme par exemple dans les cafés, les restaurants, les bibliothèques, les hôtels et même dans les parcs et certains centres urbains qui proposent aujourd’hui couramment une connexion gratuite. D’où la question que chacun peut se poser : qu’est ce que tout cela signifie pour notre santé ? Martine Richard souffre de ce qu’on appelle l’hypersensibilité électromagnétique. Alors, qu’est-ce donc cette électro-hyper-sensibilité (ou EHS) ?

L’électrosensibilité, c’est quoi ? Sang contaminé, vache folle, amiante : les crises sanitaires avant le Mediator - 11 février 2011. Voici quelques uns des principaux scandales sanitaires survenus avant l'affaire du Mediator, à propos de laquelle l'Inspection générale des affaires sociales a rendu un rapport samedi 15 janvier. - Le Distilbène a été prescrit à des millions de femmes enceintes à partir de 1948 -et 1950 en France- pour prévenir les fausses couches et les risques de prématurité et traiter les hémorragies de la grossesse.

Sang contaminé, vache folle, amiante : les crises sanitaires avant le Mediator - 11 février 2011

Mais, dès 1953, l'inefficacité de cet œstrogène de synthèse est démontrée et, en 1971, de graves malformations chez les enfants de mères traitées sont formellement attribuées à l'hormone. Ainsi, les filles exposées in utero ont des risques de cancers du vagin et du col de l'utérus, selon le réseau DES France, qui soutient les victimes de ce médicament. Si les Etats-Unis retirent immédiatement le Distilbène du marché, la France attendra... jusqu'en 1977. - Même année, même scénario? - L'Isoméride avait un effet sur la faim... mais aussi sur les poumons. Les crises sanitaires de ces dernières années - 7 juin 2011.

9782311003444 gestion crise sanitaire themes actu sanitaire. Risques émergents - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer. Les risques dits « émergents » concernent des situations pouvant induire de nouveaux risques (nouvelles technologies, nouveaux contextes, nouvelles populations exposées, etc.) et pour lesquels les effets sur la santé ne sont pas toujours bien connus.

Risques émergents - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Les mesures de prévention quant à ces nouveaux risques s’appuient sur un dispositif d’alerte, le développement de la recherche et l’information du public. Parmi les risques émergents, peuvent notamment être cités : - les nanoparticules Il s’agit de particules de taille nanométrique, c’est à dire de l’ordre du milliardième de mètre, utilisées dans de nombreux domaines d’activité : biologie, médecine, électronique, cosmétiques, textiles, fibres, teintures, produits de construction, etc. Elles présentent des propriétés et un comportement différents des mêmes composés de taille plus importante. Pour plus d’informations sur les nanoparticules : cliquer ici. Nanoparticules : l'ingrédient qui s'est discrètement invité à notre table. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Le plus grand brouillard règne, aujourd'hui, sur le paysage des nanoparticules dans le champ alimentaire.

Nanoparticules : l'ingrédient qui s'est discrètement invité à notre table

Même si la situation est amenée à s'éclaircir avec l'adoption par la France, dès le 1er janvier 2013, d'une obligation de déclaration des produits qui en contiennent. Alors que la régulation et la transparence concernant les nanomatériaux sont encore balbutiantes, peut-on d'ores et déjà en retrouver dans notre assiette ? >> Lire : "La France oblige les industriels à déclarer les nanoparticules dans leurs produits" Il y a de multiples moyens, pour une nanoparticule, de pénétrer dans notre alimentation. Mais elles sont aussi, et de plus en plus, présentes dans le secteur alimentaire pour les innombrables propriétés qu'elles font miroiter – pour les emballages en particulier.

En Europe, les nanomatériaux conçus intentionnellement pour l'industrie alimentaire sont encore assez marginaux, et plutôt au stade de recherche & développement. Sante publique prevention et gestion des risques.