background preloader

Teindre la laine

Facebook Twitter

Teintures – Essais et recettes. Page qui s´étoffera au fil du temps… :-) J’ai commencé la teinture végétale en 2009 et j’ai encore beaucoup à apprendre!

Teintures – Essais et recettes

Voici des liens intéressants en français pour la teinture: Le repaire des couleurs Teinture à froid par fermentation: Martha Herba Blog de Grégoire Le Guesderon Lorsque vous récoltez des plantes dans la Nature pour des teintures, veillez à respecter les habitats et les végétaux! Ces recettes sont indicatives, n’hésitez pas à aller voir sur d’autres sites et faire vos propres essais!

J’utilise ces recettes dans le cadre de mes teintures « historiques ». Les temps de trempage dans le bain de teinture sont fonction de la plante utilisée: faites des essais, cela fait partie des joies de l´apprentissage de la teinture naturelle! Afin de préparer la laine à la teinture, il vous faudra la mordancer, pour rendre les teintes plus profondes et plus durables!

Soyez économes et respectueux de l’environnement! Cuve chimique. Tuto : Teindre avec de la teinture naturelle - Le blog de Systemeb. Marjorie, naturaliste, nous a fait un merveilleux exposé sur les possibilités de la teinture par les plantes lors de la Fête de la Laine, au Beausset.

Tuto : Teindre avec de la teinture naturelle - Le blog de Systemeb

L'atelier avait lieu en plein air, à proximité des grands pins. L'avantage de la teinture naturelle c'est qu'il ne faut pas d'ustensiles dédiés, on se croirait presque dans notre cuisine. On peut utiliser des casseroles en inox ou en cuivre mais il faut simplement éviter l'aluminium qui peut interagir. MaillaM'art: Teinture Greener Shades - Tuto solution mère. La "solution mère" quésaco ?

MaillaM'art: Teinture Greener Shades - Tuto solution mère

Vous avez achetez des sachets de teintures ou le kit de démarrage de teinture pour la laine Greener Shades chez macomerinos.fr. Vous avez lu la doc fournie avec la fameuse astuce de la solution mère...Mais le plus difficile c'est de se lancer. Alors pour toutes celles qui se demandent encore par quel bout prendre ces foutus sachets de colorants... voici le tuto en images ! Matériel nécessaire :- des gants- un agitateur (cuillère à soupe)- un mixeur girage (pas indispensable, mais c'est mieux - 10 € en magasin discount)- un pot à confiture avec couvercle étanche (dans lequel peut rentrer le mixeur girafe)- un récipient verseur d'environ 1.5 à 2 let pour chaque couleur :- un sachet de colorant en poudre Greener Shades- de l'eau très chaude (1 litre pour les sachets de 10g,ou 500ml pour les sachets de 5g) 2- Verser une partie de cette eau dans le pot à confiture (rempli à 1/4).

Comment teindre de la laine? Méthode rapide au micro-onde. J’adore la teinture, et je vous ai souvent parlé ici de la teinture au procion : elle est très facile à utiliser, et donne des coloris vifs et résistants.

Comment teindre de la laine? Méthode rapide au micro-onde

Mais elle a un inconvénient : elle ne teint pas la laine! Voici donc, nouvellement arrivées en boutique, les teintures pour laine, qui teignent à chaud les matières naturelles animales comme la laine, l’angora, le cachemire, … et aussi le nylon et certains polyamides. Pas d’angoisse à avoir sur le côté « acide », c’est juste que le réactif est un produit acide, comme le vinaigre par exemple! La teinture se fait à chaud, mais pas de soucis, on peut très bien chauffer la laine, et même la faire bouillir sans qu’elle feutre : l’important, c’est de monter doucement en température, et de laisser refroidir également doucement. Ce qui fait feutrer, c’est le choc thermique! Vous pouvez utiliser les Acid Dyes pour teindre des pulls ou des écheveaux de laine en uni, en les immergeant dans un grand faitout rempli de teinture.

Reportage photo : teinture rainbow alimentaire. Voici donc le reportage promis !

Reportage photo : teinture rainbow alimentaire

Le concept : utiliser des colorants alimentaires, et reproduire une palette de 12 couleurs en dosant intelligemment les quantités de chaque couleur. J’ai basé ce premier test sur le livre « Hand Dyeing, yarn and fleece » de Gail Callahan (un livre génialissime), dont je retranspose librement mon interprétation et mon expérience personnelle. Les outils La préparation J’ai pesé la laine (100gr) j’ai divisé par 12 (avec une petite marge de sécurité en ne comptant que 96gr) et j’ai découpé la laine en 12 fois le nombre de grammes (donc, 96/12 = 8gr par mini pelote).

Chaque mini pelote a été préparée comme suit : on entoure autour du dévidoir (mais des barreaux de chaise font tout à fait l’affaire)on fait un noeud aux 2 extrémitéson pose la laine qui forme un mini écheveau sur un plan de travailà 2 endroits, on met un bout de ficelle et on entoure la laine en forme de 8, en faisant des noeuds bien sérrés sur la ficelle.

Les couleurs Nous avons notre base. Un récap teinture alimentaires. Voici le topo que je mets sur le wikiFaut m'dire si'il y a des erreurs...

Un récap teinture alimentaires

Avant de me lancer dans la teinture alimentaire, j’ai recherché quelques infos dans divers messages et pris les conseils avisés de Florence, qui vend des teintures alimentaires dites du Mouchon, et d'autres fileuses-teinteuses. Voilà la procédure pour ces teintures alimentaires là : 1- Mouiller la laine à l’eau claire. Si on veut que les couleurs ne fusent pas sur la laine et qu’on veut plutôt avoir des taches, on la trempe dans l’eau vinaigrée. 1 cuillère à soupe de vinaigre pour 50gr de fibres sèches. 2- Essorer la laine : soit presser entre ses mains, soit utiliser une essoreuse à salade (une autre que celle pour la salade ;-) 3- Imprégner la laine de teinture. 4- Mettre la laine dans un sac de surgélation (ou plusieurs) ou sur du film plastique alimentaire. 5- Faire « cuire » le bazar.Soit au micro-ondes : d’abord 3 minutes (750-1000watts), laisser poser 5 minutes, puis recuire 3 minutes.