background preloader

Dérives surveillance

Facebook Twitter

Des Anonymous et des soutiens des Pussy Riot verbalisés en France, pour anonymat. Lorsque le gouvernement de François Fillon a fait publier le "décret anti-cagoule" du 19 juin 2009, et que le dispositif a commencé à inspirer d'autres initiatives réglementaires, nous avions demandé si une telle législation était compatible avec la protection de la vie privée.

Des Anonymous et des soutiens des Pussy Riot verbalisés en France, pour anonymat

Nous aurions dû demander si elle était compatible avec la liberté d'expression, tant il semble clair que ça n'est pas le cas. En 2009, le décret anti-cagoule prévoyait de punir de 1500 euros d'amende"le fait pour une personne, au sein ou aux abords immédiats d'une manifestation sur la voie publique, de dissimuler volontairement son visage afin de ne pas être identifiée dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l'ordre public".

Par la suite, le gouvernement a radicalisé le dispositif par une loi du 11 octobre 2010 qui dispose que "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage". L'amende encourue est cette fois de 150 euros. France rapped by internet freedom report. France is the only European Union country to be placed "under surveillance" in a new report on internet freedom.

France rapped by internet freedom report

The annual report, published by campaign group Reporters Without Borders, lists countries considered to be "enemies of the internet" for censorship, restriction of internet freedom and harassment of online bloggers. The list of internet enemies covers twelve countries, including China, Saudi Arabia and North Korea. Bahrain and Belarus both joined the list in 2012. France is the only European country to feature on the "under surveillance" list, which identifies countries that are not yet considered "enemies of the internet" but are on the organisation's radar. France is criticised for policies which threaten to cut off internet access for people who repeatedly download content illegally. Under the controversial HADOPI law (an acronym of the government agency set up to administer internet rights), users face a "three-strike" procedure if they download content illegally.

The Rise of Europe's Private Internet Police. In 2005, Peter Mahnke, a resident of the English town of St.

The Rise of Europe's Private Internet Police

Margaret's, Middlesex, set up a community website. For the past seven years, he and a handful of local volunteers have been publishing regular updates about local events, parks, new businesses, weather, and train schedules. All G-rated and uncontroversial. Yet in early March, for reasons that remain unclear, the St. Margaret's website was blocked throughout Britain on mobile Internet services offered by Orange (a subsidiary of France Telecom) and T-mobile (owned by Deutsche Telecom). The accidental censorship of the St. European governments may not have intended to create a "privatized police state," but that is what digital rights activists in Europe warn is happening, due to growing government pressure on companies to police themselves.

La pénalisation de la consultation de sites "terroristes", une proposition peu réaliste. Les “barbouzeries” du service de sécurité. « Il va falloir un bouc émissaire », résume un syndicaliste, alors que l’hypothèse d’une gigantesque bourde du service de sécurité de Renault devient de plus en plus probable.

Les “barbouzeries” du service de sécurité

A priori, le patron du service est protégé par sa proximité avec Carlos Ghosn. Rémi Pagnié a connu Ghosn lorsqu’il était patron de Nissan. Pagnié était à l’époque… agent de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), nom de code OT2927. En clair agent secret ! En revanche, les deux employés du service, Marc Tixador et Dominique Gevrey, auteurs du rapport incriminant les cadres licenciés, se retrouvent eux en première ligne. Contacté sur son lieu de retraite, un ancien du service les défend. « S’il y en a deux à sauver, c’est bien eux. Anciens officiers du renseignement Le service de sécurité et ses correspondants, sur les sites de production, compte 36 hommes en France. . « Ces faits sont anciens mais cela continue. C’est à cause d’un courrier anonyme qu’a démarré l’affaire d’espionnage industriel. Tutoriel : supprimer le tracker intégré à l’iPhone. Police privée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Police privée

Le terme de "police privée" désignait autrefois en France, les cabinets de détectives privés. Cette appellation était sans doute issue de plusieurs facteurs du fait : que de nombreux policiers exerçaient à la retraite (moins aujourd'hui)des déviances constatées de longue date, par la presse, les autorités administratives et judiciaires.que les entreprises de "police privée" cumulaient, comme aux Etats Unis, des activités d'enquête, de gardiennage, de transport de fonds, de garde du corps ce qui les assimilait, dans l'esprit du public, à de véritables entreprises de Police privée. Si aux USA ce cumul existe toujours en 2010, en revanche il a été interdit par la gauche au pouvoir en 1983, date à laquelle le gouvernement socialo-communiste à interdit ces cumuls et réglementé les entreprises de sécurité privée.

Historique d'un terme devenu obsolète[modifier | modifier le code] Confusions de langage[modifier | modifier le code] Détective. Sexe, politique et police des mœurs.