background preloader

Temples

Facebook Twitter

Temple d'Horus à Edfou. Le temple de Montouhotep II à Deir el-Bahari. Temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari - 3e terrasse. La troisième terrasse du temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari est maintenant ouverte à la visite après une longue restauration par une équipe Polonaise.Cette terrasse commence par un portique constitué d'une double rangée de colonnes.

Temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari - 3e terrasse

Les premières ont une section carrée et sont flanquées de statues osiriaques colossales de la reine. Les secondes sont canelées, de forme octogonale.L'entrée débouche sur la cour proprement dite.On est frappé d'emblée par l'aspect vide du lieu, puisque seules quelques unes des colonnes initialement en place ont pu être remontées. Qasr el-Agouz-un temple méconnu. Le petit temple-chapelle ptolémaïque de Kasr (ou Qasr) el Agouz (litt: le château de la vieille), encore appelé chapelle de Téphibis, se situe à environ 200 m au sud-ouest du temple de Medinet Habou, entre ce dernier et les restes du palais d'Amenhotep III à Malqata.Malgré son originalité, il est virtuellement inconnu des visiteurs, même ceux qui se sont rendus plusieurs fois à Louxor.Il semble donc intéressant d'en fournir une couverture photographique et une interprétation iconographique.

Qasr el-Agouz-un temple méconnu

Si le temple est architecturalement presque intact, il n'en est pas de même de sa décoration qui a beaucoup souffert. Les correspondances des photos avec les dessins de l'article princeps de Dominique Mallet (qui sont ceux reproduits ici) sont donc parfois difficiles à faire. La Chapelle de la reine blanche. Reconstitution de la statue de la reine blanche La dite « chapelle de la reine blanche », située en bordure nord-ouest du Ramesseum et à l’ouest du temple d’Amenhotep II, doit son nom au fouilleur anglais, W.

La Chapelle de la reine blanche

Flinders Petrie, qui dégagea partiellement le site en 1896. Il y découvrit un superbe buste de statue de reine, en calcaire blanc lustré rehaussé de couleurs, mais anonyme car seul le texte de la partie supérieure du pilier dorsal est conservé. Cette statue se trouve aujourd’hui au Musée du Caire (JE. 31413) et a, depuis, été identifiée comme étant Merytamon, fille et épouse de Ramsès II. Dans le but de vérifier le lien qui pouvait exister entre le Ramesseum et ce monument qui semblait avoir abrité cette princesse-reine, Christian Leblanc demanda, en 1991, la concession aux autorités égyptiennes, et en 1994, les travaux confiés à Monique Nelson et à l’architecte Mikaël Kalos purent commencer pour retrouver l’édifice, disparu en un siècle sous des kôms de déblais.

Bibliographie. Le Naos. Le naos est la pièce la plus importante des temples de l’Égypte antique et de la Grèce, ainsi que des églises orthodoxes.

Le Naos

Tout bon Pharaon commence sa construction divine par celui-ci, puis achève le reste du monument, c’est tout à fait logique car dans cette pièce repose la Divinité. Chaque temple abrite un naos, salle ultime de l’élément divin renfermant une statuette à l’image du dieu ou de la déesse. Un seul homme peut entrer en contact avec Dieu, Pharaon. Celui-ci ne peut pas se multiplier partout dans le pays alors il se double, cultuellement, en tant que grand prêtre. Description du Temple Egyptien. Temple Egyptien Exclusivement demeure du dieu, le temple égyptien n’est pas un lieu d’assemblée ou de communication individuelle avec le dieu. Seuls les prêtres, serviteur du dieu, sont autorisés à entrer dans le temple après s’être purifiés. L’accès aux zones secrètes exige une quadruple purification.

Les temples égyptiens. Les temples égyptiens Sous le règne des Ptolémées, les pharaons grecs renouant avec la tradition égyptienne, édifièrent des temples majestueux, de type classique comme Edfou, Dendera, Kom Ombo et Philae, dignes de figurer parmi les chefs-d’œuvre de l’architecture égyptienne.

Les temples égyptiens

Le temple d’Edfou dédié a Horus reste un des plus renommés de toute l’Égypte grâce à la clarté de sa disposition. Le sanctuaire abrite le superbe naos en granit noir de plus de quatre mètres de haut, la statue colossale du dieu Horus, représenté en faucon coiffé de la double couronne rendit célèbre le temple dès l’antiquité. Le temple d’Isis à Philae remonte à la XX ème dynastie sous le règne du roi Nectanebo I mais la plupart des éléments datent de la dynastie Ptolémaïque et continu même sous les empereurs romains comme en témoigne le kiosque de Trajan. Justinien ferma le temple et ainsi s’éteignit le culte d’Isis en Égypte. Edfou Dendera.

Les Temples

Hémispéos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hémispéos

Hémispéos consacré à Amon à Ouadi-es-Seboua en Basse-Nubie, conçu initialement comme une spéos par Amenhotep III et fut transformé en hémispéos par Ramsès II.Hémispéos consacré à Ptah à Gerf Hussein lui aussi en Basse-Nubie, conçu et édifié sous Ramsès II et dont le modèle se rapproche du précédent. Liste des temples égyptiens - Le Temple Egyptien. Cette page répertorie quelques 235 monuments d'Egypte et de Nubie agrémentés de près de 500 références issues d'une dizaine d'ouvrages et de sites Internet.

Liste des temples égyptiens - Le Temple Egyptien

Chaque lien renvoit vers une page contenant une vue satellite du monument, ainsi que ses coordonnées géographiques (qui sont approximatives, lorsqu'indiqué). Les monuments présentant un intérêt touristique important sont marqués par le symbole de l'appareil photo Actuellement, seuls les monuments soulignés possèdent une description complète (cliquez alors sur "fiche" pour obtenir les informations de la base). Le formulaire ci-dessous vous permet d'effectuer une recherche à partir de n'importe quel terme dans la base de données, ou d'afficher les temples les plus proches d'une position GPS. Les 10 entrées de la base correspondant à votre recherche ('Ancien Empire') sont : Basse Égypte Moyenne Égypte. Une promenade en Egypte. Catégorie:Temple égyptien. Soknopaiou Nesos - Dimeh, Dimai. Siwa (oasis) Sakhebou. Philae. Memphis.

Médamoud. Temple de Louxor. Temples égyptiens.

Temples

Antinoupolis - Antinoë. Antaeopolis. Edfou - Béhédet, Apollinopolis. Esna - Khnoum. Hermonthis. Kôm Abou Billou. Kôm Ombo. Découverte archéologique au temple d'Amenhotep II, en Égypte ancienne ! "La terre noire"… "La terre noire fertile"...

Découverte archéologique au temple d'Amenhotep II, en Égypte ancienne !

"Le Double Pays", Taouy (tȝ.wj)… "Le Pays de la terre noire, l'Égypte"... Kemet. Obélisque de la Place de la Concorde. Paris... Ainsi, km.t nous rappelle à son bon souvenir ! "Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte c'est que toutes les découvertes scientifiques n'enlèvent rien à son mystère. " Jean-Louis Amella de ladepeche.fr Source © Egypt Ministry of Antiquities Pas très spectaculaire peut être… Nonobstant, cette nouvelle découverte reflèterait l'importance religieuse du temple du pharaon Amenhotep II !

Les 10 temples de l'Égypte Antique les plus fascinants. Les 10 temples de l’Égypte Antique les plus fascinants noté 4.3 - 11 votes L’Égypte Antique est une période historique exceptionnelle et riche pour le peuple égyptien.

Les 10 temples de l'Égypte Antique les plus fascinants

Ayant prospéré pendant près de 3000 ans, la civilisation égyptienne était la plus avancée sur son temps par rapport au reste du monde (avancées sociales, économiques, sanitaires, architecturales, culturelles, scientifiques…) avec la civilisation maya. L’Égypte Antique retrace une histoire et une culture fascinante, depuis près de 2 siècles grâce aux nombreuses fouilles et découvertes archéologiques. Denderah, Edfou .(3) Denderah, Edfou ( 2 ) Denderah, Edfou ( 1)