background preloader

Témoignages

Facebook Twitter

Carnet de Poilu Nuiton : Journal de bord d'Athanase DARDELIN. Monuments aux morts pacifistes: Lettres de poilus. Verdun,Le 18 mars 1916,Ma chérie, Je t'écris pour te dire que je ne reviendrai pas de la guerre.

Monuments aux morts pacifistes: Lettres de poilus

S'il te plaît, ne pleure pas, sois forte. Le dernier assaut m'a coûté mon pied gauche et ma blessure s'est infectée. Les médecins disent qu'il ne me reste que quelques jours à vivre. Quand cette lettre te parviendra, je serai peut-être déjà mort. Je vais te raconter comment j'ai été blessé.Il y a trois jours, nos généraux nous ont ordonné d'attaquer. Lettre d'Henri Floch fusillé pour l'exemple à Vingré. Lettres de soldats. Lettre d’Eugène-Emmanuel Lemercier à sa mère, 22 février 1915 « Tu ne peux savoir, ma mère aimée, ce que l’homme peut faire contre l’homme.

Lettres de soldats

Voici cinq jours que mes souliers sont gras de cervelles humaines, que j’écrase des thorax, que je rencontre des entrailles. Les hommes mangent le peu qu’ils ont, accotés à des cadavres. Le régiment a été héroïque : nous n’avons plus d’officiers. » (Lettres d’un soldat, Chapelot, 1916, p. 135.) Lettre de Henri Barbusse à sa femme, 21 juin 1915 « Dans le boyau même, il y avait des cadavres qu’on ne peut retirer de là ni ensevelir (on n’a pas eu le temps jusqu’ici), et qu’on piétine en passant. P comme Poilus. La guerre de 14 a fait plus d'un million trois cent mille morts et plus de 4 millions de blessés, handicapés voire mutilés côté français.

P comme Poilus

A cela s'ajoute les dizaines de milliers de disparus .Chaque commune de France possède aujourd'hui un monument aux morts qui nous rappelle cette tragédie sans compter les cimetières qui bordent les routes des campagnes du Nord et de l'Est de la France.Pire encore, il n'est pas une famille qui n'ait été touchée de près ou de loin par le décès d'un de ses proches.On ne comptait plus, après la guerre, le nombre de veuves et d'orphelins. Le pays portera longtemps dans sa courbe démographique et la pyramide des âges les stigmates de ce conflit. source : INED* Qu'ils soient officiers ou simples soldats, notables, paysans ou ouvriers, ces "poilus", partis un jour d'août 1914 "la fleur au fusil " n'imaginaient pas que cette guerre allait durer 4 ans.

Rechercher un ancêtre "poilu" est assez aisé lorsqu'on sait où chercher. source : SGA / Mémoire des hommes. 1914 - 2014.... "Vivement la guerre qu'on se tue." Louis-Ferdinand Céline. Sinon, le dernier combattant de La grande guerre est mort en 2008.

1914 - 2014.... "Vivement la guerre qu'on se tue." Louis-Ferdinand Céline.

Elle a englouti près de 500 écrivains parmi le million 300 000 «morts pour la France» recensés par le ministère de la défense. La civilisation s’y est follement égorgée. Malgré l’Europe, malgré le confinement difficile des nationalismes, après des milliers de livres d’histoire pour essayer de comprendre, largement autant de paroles de poilus pour éprouver la détresse ou le courage des hommes et des femmes, des millions de mots, de thèses, de monuments, de mémoriaux, de colloques, de films, nous y sommes toujours. L’inconscient individuel ou collectif, en noir et blanc ou en couleurs n’épuisera jamais sa temporalité.

Le centenaire –manie des célébrations! LE DEPART A LA GUERRE DE 14-18 DU 49ème REGIMENT D'INFANTERIE DE BAYONNE - Eric Mailharrancin, romancier du Pays Basque. L'ordre de mobilisation est donné le samedi 1er août 1914.

LE DEPART A LA GUERRE DE 14-18 DU 49ème REGIMENT D'INFANTERIE DE BAYONNE - Eric Mailharrancin, romancier du Pays Basque

Les ordres de mobilisation sont affichés dans les Mairies mais c'est le son du tocsin qui prévient d'abord les jeunes mobilisés. Toutes les classes mobilisables doivent rejoindre leur caserne. - Le 4 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Carnet de guerre 14-18 André Cambounet. Home A MA MERE.....

Carnet de guerre 14-18 André Cambounet

C'est à toi, Mère, que je dédie cet ouvrage, rigoureusement véridique........ C'est pour toi, Mère, que, pendant de longues heures, j'ai travaillé, jusqu'à ce que le sommeil vint clore ma paupière........ Puisses-tu, à la lecture de ce récit d'aventures ..... ô aventures bien modestes, en vérité ! ....... trouver autant d'émotion que j'en ai eu, moi-même, en l'écrivant ! Paris, le 1er janvier 1922(signature) 130 carnets de guerre. 14, des armes et des mots.

Carnet de Guerre 14-18. Témoignages de soldats français. Lettres de Jan Praud, 6ème RIC, tué au bois de la Gruerie le 14 juillet 1915 Jean-Marie dit Jan PRAUD a 30 ans quand la guerre est déclarée.

Témoignages de soldats français

Voyageur et aventurier, il a séjourné en Abyssinie, avant de partir en Chine où il travaille dans la construction de chemins de fer. A l’annonce de la déclaration de guerre, Il demande immédiatement son rapatriement pour aller se battre et rentre en France avec un bataillon de volontaires réservistes en février 1915. Il appartient au 6ème régiment d’Infanterie coloniale.

Il est caserné à Lyon où il reste jusqu’à début avril. Lettres du Lieutenant Pierre Monnier – 46ème R.I. (2ème Partie) Posted by argonne1418 on 16 mai 2014 · Comments Off on Lettres du Lieutenant Pierre Monnier – 46ème R.I. (2ème Partie) 2ème partie des lettres de Pierre Monnier, Lieutenant au 46ème Régiment d’Infanterie, jusqu’à celle qu’il écrira la veille de sa mort le 8 janvier 1915 dans le ravin des Meurissons Lettres du Lieutenant Pierre Monnier – 46ème R.I. (1ère Partie) Lettres de Poilus : des témoignages historiques. 195 carnets de guerre 1914-1918 14/18 de poilus, carnets de route, carnets de campagne et d'albums photos durant la grande guerre 1914-1918. Mise à jour : Mars 2015 Dans cette rubrique vous y trouverez 195 carnets de guerre, de route, de campagne, lettres de soldats de 14/18, qui m’ont été offerts par des descendants (que je remercie encore) pour les publier sur mon site avec leur accord.

195 carnets de guerre 1914-1918 14/18 de poilus, carnets de route, carnets de campagne et d'albums photos durant la grande guerre 1914-1918

Sont-ils des carnets de guerre ? Ou des carnets « d’anti-guerre » ? Je rappelle que ces carnets, ne peuvent être reproduits sans le consentement de leur propriétaire ou dépositaire. Vous y trouverez aussi des liens vers d’autres sites consacrés à ce genre de carnets. Si vous voulez y ajouter celui que vous possédez, je peux le mettre en ligne pour vous, contactez moi « Il apparaît entre les lignes de ces carnets, la souffrance journalière, l'attachement familial et l'espoir du retour, hélas hypothétique… » Didier 2009.

Les mots pour le dire : Jean-Norton Cru, du témoignage à l'histoire. Témoignage- Laurent Pensa, brancardier. Moi, un poilu. Une correspondance de guerre. Vincennes, le 30 avril 1917 Lundi soir 10h ½ Mon chéri, C’est encore moi qui viens bavarder avec toi ce soir 10h ½ !

Une correspondance de guerre

Je vais t’empêcher de dormir, hélas ! Non, car tu ne recevras ma lettre que dans deux jours. Ce soir peut-être encore plus que les autres soirs, je te cherche. Pourquoi ? Emilie. La Ferme de Navarin - Gisèle Bienne. Génération 3 - 1918 : Lettres du front. Temoignages de poilus 3. Temoignages de poilus 2. Témoignages de guerre 14/18. Video Gisèle Bienne : La ferme de Navarin notice archives video ina. [Vidéo] Sur les traces du soldat Cendrars.