background preloader

TAFTA

Facebook Twitter

Le Parlement européen apporte son soutien sous condition au traité transatlantique. Reporté il y a un mois, le vote au Parlement européen sur le traité transatlantique (aussi connu sous les acronymes Tafta et TTIP) – cet accord de libre-échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis négocié en toute confidentialité depuis deux ans – a finalement pu avoir lieu, mercredi 8 juillet.

Le Parlement européen apporte son soutien sous condition au traité transatlantique

Une majorité de députés européens ont accordé leur soutien au texte, sur lequel ils auront un pouvoir d’approbation – ou de veto – une fois sa rédaction achevée. Les élus européens ont été 436 à soutenir le principe de cet accord, 241 à s’y opposer, tandis que 31 se sont abstenus. Evénement notable : les sociaux-démocrates, membres de la coalition majoritaire, ont approuvé le texte, et ce alors même qu’ils avaient été au cœur de la controverse qui avait conduit au report du vote il y a un mois. Lire : Traité transatlantique : les 12 mots qui déchirent le Parlement européen. TTIP : Aveux d'échec de la Commission européenne. Le 12ème round de négociation sur le TTIP s'est tenu fin février, abordant les questions de la coopération réglementaire et des règles pour le commerce mondial.

TTIP : Aveux d'échec de la Commission européenne

La Commission européenne fait tout pour accélérer les négociations alors que les principaux candidats à l'élection présidentielle états-unienne reculent sur l'opportunité d'un énième accord de libre échange avec l'Union européenne. Pour les multinationales, principales bénéficiaires de l'accord, tout doit être bouclé en novembre 2016. Aussi ce lundi en Commission du commerce international, le représentant de la Commission européenne était présent pour relater les suites données à la résolution du Parlement européen sur le TTIP, votée en juillet 2015.

En fait, il s'agissait pour la Commission d'excuser ses manquements. TAFTA ta gueule à la récré #DATAGUEULE 14. Petit guide pour contrer la propagande en faveur du CETA / AECG. Vous pouvez télécharger ce petit guide au format PDF et aussi nous commander des exemplaires papier.

Petit guide pour contrer la propagande en faveur du CETA / AECG

Plus concrètement, il s’agit de : supprimer les derniers droits de douane entre les deux zones économiques, notamment dans l’agriculture ; « harmoniser » les réglementations des deux côtés de l’Atlantique, ce qui se traduit bien souvent par l’assouplissement maximal des lois et des normes qui protègent la santé publique, les travailleurs, les consommateurs ou encore l’environnement ; conférer des droits exceptionnels aux multinationales afin d’assurer la mise en œuvre effective, voire aller au-delà des deux objectifs précédents. Comme les autres accords en cours de négociation, le CETA/AECG est un projet d’accord de libre-échange piloté par les lobbies industriels et financiers nord-américains et européens qui voient dans toute réglementation existante ou future un obstacle à leurs affaires. Des promesses encore et toujours Le CETA/AECG, première étape du TAFTA pour l’Union européenne.

Le Parlement européen apporte son soutien sous condition au traité transatlantique. TAFTA. Le Parlement européen a voté. Ivan Borba Mercredi 8 juillet, le Parlement européen a approuvé, en session ordinaire, le projet d’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis, plus connu sous le nom de TAFTA.

TAFTA. Le Parlement européen a voté

Une majorité de députés européens a ainsi donné son feu vert à la poursuite des négociations avec Washington en vue d’établir un méga-traité d’exploitation entre les deux rives de l’Atlantique. Le Parlement européen apporte son soutien sous condition au traité transatlantique. Stopper TAFTA : pourquoi ? SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Nos normes plus strictes que les normes américaines et que les « normes internationales » (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».

Stopper TAFTA : pourquoi ?

GAZ DE SCHISTE : Les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA. La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent. EMPLOI : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. Ce soir (ou jamais !) du 06-05-2016 à 23:30 - Le Traité transatlantique et le livre réquisitoire de Juan Branco contre la Cour pénale internationale en replay.

Greenpeace révèle le contenu du traité Tafta : un texte qui détruit l’environnement. L’ONG Greenpeace publie ce lundi 2 mai, 248 pages de documents confidentiels appartenant aux négociations opaques du projet du TTIP/Tafta (accord de libre-échange commercial entre l’Europe et les USA).

Greenpeace révèle le contenu du traité Tafta : un texte qui détruit l’environnement

Elles « confirment les menaces sur la santé, l’environnement et le climat », juge Jorgo Riss, directeur de Greenpeace Europe, car « ce traité mettrait les intérêts des grandes entreprises au centre du processus de décision politique et législatif au détriment de l’environnement et de la santé publique ». Quatre principaux sujets de préoccupation - La protection à long terme de l’environnement est abandonnée La règle "Exceptions générales", inscrite dans l’accord du GATT de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis plus de 70 ans, est absente du texte. Cette règle permet aux pays d’encadrer le commerce « pour protéger la vie animale et végétale ou la santé humaine ou la conservation des ressources naturelles épuisables » (voir document de l’OMC). Tafta : des documents confidentiels révèlent l’avancée des négociations. Le Monde a pu consulter une série de documents confidentiels très récents, et totalement inédits, concernant le désormais fameux « Tafta », le traité commercial que l’Union européenne négocie dans la plus grande discrétion avec les Etats-Unis depuis près de trois ans.

Tafta : des documents confidentiels révèlent l’avancée des négociations

Ces documents, obtenus par Greenpeace Netherlands, abordent quasiment tous les aspects de cette très vaste négociation : l’abaissement des tarifs douaniers mais surtout la coopération réglementaire entre les deux parties. Portant sur les deux tiers de l’ensemble des textes discutés, ils couvrent 13 chapitres – des télécommunications aux pesticides en passant par la coopération réglementaire – et ont pour l’essentiel servi de base au dernier cycle de négociation du TTIP (le nom officiel du futur traité), le 13e, entre l’administration Obama et la Commission européenne, qui s’est tenu du 25 au 29 avril dernier, à New York.

1 million de signatures contre TAFTA à la poubelle. Non, ce n’est pas Legorafi.

1 million de signatures contre TAFTA à la poubelle

La Commission Européenne a invalidé l’initiative citoyenne de « Stop TTIP » contre TAFTA qui vient de dépasser le million de signatures. Plus de 320 organisations de la société civile européenne se sont regroupées afin de s’opposer avec fermeté aux traités entre l’UE et les États-Unis (TAFTA / TTIP) mais aussi entre l’UE et le Canada (CETA).

Ces millions de voix ne seront malheureusement pas entendues… 2 mois, 1 million d’engagements. Le Traité Transatlantique dans nos assiettes en une seule image – Les moutons enragés. S’il doit y avoir une image suffisamment claire pour décrire l’horreur qui est actuellement en train de nous être imposée, c’est celle-ci!

Le Traité Transatlantique dans nos assiettes en une seule image – Les moutons enragés

Source de l’image: Comité Stop-TAFTA via Sott.net Soit-dit en passant: Certains considèrent peut-être que le sujet est redondant et que nous en parlons beaucoup sur le blog, mais il faut bien comprendre que le TAFTA, c’est le cancer assuré si on ne s’en tient qu’à l’alimentation, l’impact va être colossal puisque tous les droits vont être donnés aux multinationales, quand à nous, nous ne seront que plus étouffés financièrement, et quand on aura chopé un bon gros cancer, alors cela sera direct à la chimio pour terminer le travail: continuer à nous ponctionner toujours plus tout en favorisant les intérêts de groupes privés qui n’ont rien de bienveillants! Ils ont même réussi à valider le brevet sur les semences naturelles, ce n’est plus une catastrophe, ni une trahison, c’est bien au delà…

Bruxelles se déclare « zone hors TTIP » (sous condition) dans l’indifférence médiatique. Bruxelles se déclare « zone hors TTIP » (sous condition) dans l’indifférence médiatique Alors que tous les yeux sont rivés sur le sort de la Grèce après le « Non » démocratique à l’austérité, un autre évènement de taille vient de se produire en toute discrétion.

Bruxelles se déclare « zone hors TTIP » (sous condition) dans l’indifférence médiatique

Le conseil communal de Bruxelles vient de déclarer la ville « zone hors TTIP » dans l’indifférence générale, mais sous certaines conditions. On ignore pourquoi, mais l’information n’a pas fait grand bruit. Elle est pourtant hautement symbolique et pourrait porter son poids dans les négociations autour du traité transatlantique qui se poursuivent en haute sphère.