background preloader

Superamas de Galaxies

Facebook Twitter

Les superamas galactiques. Superamas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Superamas

En astronomie, un superamas est une association d'amas et de groupes de galaxies. Généralités[modifier | modifier le code] Les superamas font partie des plus grandes structures connues dans l'Univers. Leur existence indique que les galaxies ne sont pas distribuées de façon uniforme ; la plupart sont regroupées en groupes et en amas, les groupes en contenant au plus une cinquantaine et les amas jusqu'à plusieurs milliers.

Ces groupes et ces amas, avec quelques galaxies isolées, se regroupent à grande échelle selon des structures encore plus grandes, les superamas. Le Superamas de l'Hydre. Du fait qu'il ne s'agit pas d'un superamas majeur, le superamas de l'Hydre n'a pas fait l'objet d'études approfondies.

Le Superamas de l'Hydre

Le superamas de l'Hydre a généralement été étudié conjointement avec son voisin de taille supérieure le superamas du Centaure. Un exemple caractéristique est cet article de Costa, Numes, Pellegrini, Willmer, Chincarini, et Cowan qui étudie la distribution des galaxies dans cette région du ciel. Toutefois la plupart des auteurs qui ont étudié ces deux superamas reconnaissent qu'il s'agit bien de structures séparées. Dans un second article, da Costa, Willmer, Pellegrini, et Chincarini font clairement apparaitre cet état de fait. Le Superamas de Shapley. Les Superamas du Bouvier. Il n'y a pas encore eu d'étude scientifique des superamas du Bouvier.

Les Superamas du Bouvier

Bien que ces superamas soient bien plus gros que celui de la Vierge, il en existe d'autres plus proches considérés comme plus intéressants. Le Vide du Bouvier, par contre, a fait l'objet de nombreuses recherches. Il a été découvert par Robert Kirshner, Augustus Oemler Jr, Paul Schechter et Stephen Shectman en 1981. Ils recensaient les galaxies dans trois petites zones du ciel de cette région, et remarquèrent un vaste emplacement vide de galaxie. Du coup, ils cartographièrent la zone entière, et en 1983 ils confirmèrent l'existence du vide. D'autres astronomes commencèrent également à étudier ce vide, et y découvrirent bientôt quelques galaxies. En 1993, 27 galaxies étaient connues dans le vide du Bouvier. Planck a découvert un super-amas de galaxies. Une vue d'artiste du satellite Planck. © Esa, ESO, STECF, Wolfram Freudling-Esa / AOES Medialab Planck a découvert un super-amas de galaxies - 7 Photos Il faudra attendre décembre 2012 avant que ne soient publiées les premières analyses portant sur les images du rayonnement de fond diffus, observées par le satellite européen Planck.

Planck a découvert un super-amas de galaxies

Mais l’ESA a déjà fourni il y a quelque temps des images brutes de Planck, inutilisables pour préciser les paramètres cosmologiques mais montrant clairement une partie du rayonnement associé aux poussières de la Voie lactée. Il y a quelques semaines, les astrophysiciens et cosmologistes de la collaboration Planck ont tout de même rendu publiques quelques-unes des observations astrophysiques livrées par le satellite. HFI - Un superamas de galaxies découvert par Planck : le premier révélé par son empreinte sur le rayonnement fossile. Introduction.

HFI - Un superamas de galaxies découvert par Planck : le premier révélé par son empreinte sur le rayonnement fossile

Amas et Super amas de galaxies. Un amas de galaxies, ou amas galactique, est l’association de plus d’une centaine de galaxies liées entre elles par la gravitation.

Amas et Super amas de galaxies

En dessous de 100, on parle plutôt de groupe de galaxies, même si la frontière entre groupe et amas n’est pas clairement définie. Ces amas se caractérisent par leur forme (spécifique, sphérique, symétrique ou quelconque) ainsi que par la répartition et leurs nombres de galaxies (jusqu’à plusieurs milliers). Ils se sont formés il y a 10 milliards d’années, ce qui est relativement tôt par rapport à l’âge de l’univers (environ 13,7 milliards d’années).

La naissance turbulente des super-amas d'étoiles dans les galaxies en fusion. Il s'agit de la première étude réalisée sur des données scientifiques collectées par le tout nouveau Atacama Large Millimeter Array (ALMA).

La naissance turbulente des super-amas d'étoiles dans les galaxies en fusion

En le couplant au Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire Européen Austral, des équipes françaises de l'Institut d'astrophysique spatiale (IAS-CNRS/Université Paris-Sud) et du Laboratoire d'étude du rayonnement et de la matière en astrophysique (LERMA- Observatoire de Paris/CNRS/Ecole normale supérieure/Université Pierre et Marie Curie/Université Cergy-Pontoise) ont pu pour la première fois retracer les prémices de la formation d'étoiles dans les galaxies des Antennes(1). Parue le 9 février dans la revue européenne Astronomy and Astrophysics Letters, cette approche novatrice révèle l'origine des super-amas d'étoiles dans les galaxies en fusion. L'univers jusqu'à 100 millions d'années lumière - Le Superamas de la Vierge. A propos de la carte Notre galaxie n'est qu'une parmi des milliers d'autres qui se trouvent à moins de 100 millions d'années lumière.

L'univers jusqu'à 100 millions d'années lumière - Le Superamas de la Vierge

La carte ci-dessus montre comment les galaxies tendent à s'amasser par groupes, le plus important des amas proches étant l'amas de la Vierge (Virgo), une concentration de plusieurs centaines de galaxies qui domine les groupes de galaxies environnants. Collectivement, l'ensemble de ces groupes est connu sous le nom de Superamas de la Vierge. Le second amas le plus riche de ce volume est l'amas du Fourneau (Fornax), mais il est bien moins riche que celui de la Vierge. Seules les galaxies brillantes sont dessinées ici, notre galaxie est le point tout au centre. Informations sur quelques Groupes proches. Les superamas et la structure à grande échelle.