background preloader

Sumer - Les Sciences

Facebook Twitter

Sciences. L'écriture. Babylone. Du temps de Sumer. Listes lexicales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Listes lexicales

Les listes lexicales sont un type de documents cunéiformes très répandus en Mésopotamie et dans le Proche-Orient ancien. Ce sont des énumérations de signes idéographiques ou phonétiques, classés selon un principe pré-défini, et souvent divisées en diverses colonnes, expliquant ou traduisant dans une langue un signe déterminé. Ce genre de documentation est essentiel pour notre connaissance de l'univers mental des anciens habitants du Proche-Orient, et a également été déterminant pour nous permettre de comprendre mieux des langues isolées comme le sumérien et plus récemment le hourrite, grâce à des listes bilingues ou trilingues. Les listes lexicales sont nommées comme la plupart des textes mésopotamiens par leur incipit, qui correspond à leur première ligne.

Numération mésopotamienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Numération mésopotamienne

Mathématiques babyloniennes. Photographie de la tablette YBC 7289 annotée.

Mathématiques babyloniennes

Les nombres écrits dans le système babylonien donnent la racine carrée de 2 avec quatre chiffres sexagésimaux significatifs, soit près de six chiffres décimaux : 1 + 24/60 + 51/602 + 10/603 = 1,41421296... Le calendrier. … Après vous m’apprendrez l’almanach,pour savoir quand il y a de la lune, et quand il n’y en a point.

Le calendrier

Molière, Le Bourgeois gentilhomme, Acte II, scène IV Introduction Le calendrier est un objet d’usage quotidien, que l’on pense bien connaître, et pour lequel toute explication semble inutile. Calendrier MESOPOTAMIENS. Les calendriers Mésopotamiens (Assyrien, Babylonien et Chaldéen que nous allons examiner ont certainement eu une grosse influence sur les calendriers Egyptien, Hébreu, Islamique et Grec.

calendrier MESOPOTAMIENS

La Mésopotamie, située approximativement à l'emplacement de l'Irak et d'une partie de la Syrie actuelle, était arrosée par le Tigre (885 km) et l'Euphrate (1300 km). Cette région de vallées et de plaines était encadrée au Nord par les montagnes d'Arménie, à l'Est par le massif du Zagros et à l'Ouest par le désert d'Arabie et la steppe de Syrie. L'astronomie en Mésopotamie. L’astronomie telle que nous la connaissons est née en Mésopotamie, une région située entre le Tigre et l’Euphrate, qui correspond à peu près à l’Irak actuel. Le territoire, tour à tour dominé par différentes civilisations, a connu une histoire très riche et a pris une place fondamentale dans l’histoire de la science occidentale. Artisanat en Mésopotamie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Artisanat en Mésopotamie

Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Agriculture en Mésopotamie. L'agriculture est l'activité économique principale de la Mésopotamie antique.

Agriculture en Mésopotamie

Soumis à des contraintes fortes, notamment l'aridité et des sols pauvres, les paysans mésopotamiens ont développé des stratégies efficaces permettant à soutenir le développement des premiers États, des premières villes puis des premiers empires connus, sous l'égide des institutions dominant l'économie, à savoir les palais royaux et provinciaux, les temples et les domaines des élites. Elle repose avant tout sur la culture des céréales (l'orge surtout) et l'élevage ovin, mais aussi les légumineuses ou encore le palmier-dattier au sud et la vigne au nord. Paysages et aménagements agricoles[modifier | modifier le code] La Mésopotamie est un espace peu propice au développement d'une agriculture prospère, en particulier sa moitié sud qui est un espace très aride aux sols pauvres. Médecine en Mésopotamie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Médecine en Mésopotamie

La médecine mésopotamienne est un sujet sur lequel on débat encore. Le problème est comme souvent en histoire ancienne celui d’une opposition entre postures « modernistes » ou « primitivistes ». On a notamment cherché à dégager les éléments proprement scientifiques de cette médecine, et écarté tout ce qui s’apparente à de la superstition, à de la magie (voir le débat sur le statut respectif de l’asû et de l’āšipu). On l’a également considérée comme une science ayant fini par se pervertir et devenir une superstition, ou à l’inverse une pratique magique devenue progressivement plus scientifique. Pour autant, la division entre ce qui est du point de vue actuel « rationnel » et « irrationnel » n’a pas de raison d’être pour les anciens Mésopotamiens, et les textes médicaux mélangent allègrement les deux choses. Scène de guérison d'un patient, détail de la « plaque de Lamashtu », Musée du Louvre, VIIIe siècle av. . ↑ R. Débuts de l'écriture en Mésopotamie.

La mise en forme de cet article est à améliorer(avril 2018).

Débuts de l'écriture en Mésopotamie

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion. Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification. Numération mésopotamienne. Mathématiques sexagsésimales. Villeneuve retour au sommaire La preuve cartésienne de la quadrature du cercle.

Mathématiques sexagsésimales

Médecine en Mésopotamie. Littérature mésopotamienne. Le système d'écriture mésopotamien est le plus ancien système d'écriture connu à ce jour. Il date de la fin du IVe millénaire av. J. ‑C. En parallèle de son usage pratique, cette écriture a servi à transmettre de véritables œuvres littéraires. Bibliothèque d'Assurbanipal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Scribe dans le Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le scribe du Proche-Orient ancien était la personne pratiquant l'écriture, surtout cunéiforme, chargée de rédiger des textes, mais aussi d'en lire, ou bien d'organiser des classements dans des archives. Il pouvait approfondir sa spécialisation pour devenir qualifié dans un certain domaine. Cunéiforme.

Mode d'emploi. Très complet ! Diplomatie dans le Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Agriculture en Mésopotamie. Artisanat en Mésopotamie. La littérature mésopotamienne. La chasse au cerf, activité hittite. Calendrier MESOPOTAMIENS. Mathématiques babyloniennes. L'astronomie en Mésopotamie. Médecine en Mésopotamie. Code d'Hammurabi. Contexte de rédaction[modifier | modifier le code] Du point de vue de la littérature juridique, le royaume babylonien dispose de structures judiciaires typiques de la tradition mésopotamienne : le roi est le juge suprême, les membres de l'administration (notamment les gouverneurs) ont souvent des attributions judiciaires de même que les autorités locales (conseils d'Anciens et conseils de quartiers des villes), mais il existe également des juges professionnels (dayyānum).

Ces autorités rendent souvent justice de façon collégiale, après une procédure d'instruction reposant sur la recherche de preuves, notamment des témoignages et des documents écrits comme des contrats[2],[3]. Cela explique la quantité de documents juridiques connus pour cette période. Code d'Hammourabi. Animaux dans le Proche-Orient ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Mésopotamie : un berceau de l'humanité. Sciences mésopotamiennes et babyloniennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences mésopotamiennes et babyloniennes témoignent des premiers fondements des disciplines scientifiques, correspondant aux premières civilisations de la région. Premières traces[modifier | modifier le code] Les premières traces d'activités scientifiques datent des premières grandes civilisations humaines du Néolithiques. Algèbre babylonienne. Astronomie babylonienne.

Ecriture