background preloader

Stockage des Données

Facebook Twitter

Qu’est-ce qu’un système de gestion de bases de données. Qu'est-ce qu'un système de gestion de bases de données ?

Qu’est-ce qu’un système de gestion de bases de données

Damien Cudel : Les datas sont l’ADN des organisations aujourd’hui et le produit naturel de la transformation numérique des entreprises. Elles sont indispensables pour comprendre le passé d’une organisation, piloter son présent et même prédire son avenir. Dans ce contexte, les bases de données jouent un rôle essentiel : elles permettent de stocker, de retrouver les informations en rapport avec un sujet et une activité dans les organisations. Au-delà de la collecte et du stockage, elles sont là également pour mettre en forme et utiliser les informations. Quelles formes ces bases de données peuvent-elles prendre ? Traditionnellement, pendant plusieurs décennies, les données étaient produites par les entreprises, par les organisations et par leurs applications.

Pour faire simple, les données étaient structurées et entraient dans des « tables ». Mais il s’avère que le marché a évolué. La réponse globale serait oui. Analyse de données : qu’apporte la data visualisation. Au vu de la profusion des données produites, dépasser la simple collecte pour entrer dans une phase d’analyse s’avère de plus en plus nécessaire.

Analyse de données : qu’apporte la data visualisation

Encore faut-il que les data analysts disposent des clés pour les présenter leurs résultats. Car en matière de business intelligence, trouver le modèle de visualisation le mieux adapté à la nature des données que l’on veut analyser peut s’avérer complexe. Mais cela devrait changer : d’ici deux ans, la plupart des managers devraient avoir accès à des solutions de business intelligence personnalisées en entreprise. Des outils qui pourront leur permettre un gain de temps et de précision considérable, propice à une prise de décisions efficace et rapide de la part des différents départements. A l’heure d’aborder la phase délicate de la mise en forme des données, il devient possible de : De quoi donner aux personnes impliquées dans l’analyse de données l’occasion d’en expliquer tout le potentiel pour que tous puissent enfin s’en emparer.

Analytics 3.0 : au-delà de l’amélioration de la performance. Avec les « analytics 3.0 », le big data peut-il passer au niveau supérieur ?

Analytics 3.0 : au-delà de l’amélioration de la performance

L’ambition : ne plus se limiter à l’amélioration de la performance en interne (l’époque des « analytics 2.0 »), mais se concentrer également sur l’optimisation des produits et des services par l’utilisation des données. Les outils pour y arriver ? Le machine learning, le stockage de données à grande échelle et la mise à profit de l’Internet des objets ; des avancées technologiques qui rendent aujourd’hui possible ce bond qualitatif. L’objectif concret : insuffler un supplément d’intelligence à l’offre business et dénicher toujours plus d’informations exploitables et pertinentes. Comment UPS a réussi à éviter 130 millions de kilomètres inutiles Faire sortir le big data de l’entreprise pour l’intégrer au suivi de sa chaîne logistique ? 2 milliards de dollars pour les Analytics 3.0 : les investissements colossaux de General Electric Pour Thomas H. Peut-on vraiment stocker ses données en toute confiance sur le cloud ? Maxime Pinard : Ils sont partis d’un double constat : les internautes créent de plus en plus de contenus numériques (photos, vidéos, lourds programmes…) qui nécessitent des espaces de stockage toujours plus importants.

Peut-on vraiment stocker ses données en toute confiance sur le cloud ?

Ces mêmes internautes ont peur également qu’en raison d’une défaillance technique ou humaine (les sauvegardes ne sont pas fiables à 100%), leur vie numérique disparaisse. Les entreprises concernées n’ont eu qu’à jouer sur l’idée qu’elles se chargeaient de protéger les données numériques des internautes, mettant en avance leur savoir-faire technique et leur réputation.

Pour ce faire, elles ont au fur et à mesure intégrer dans leurs services classiques (messagerie, logiciel de gestion de fichiers pour Apple avec Itunes, etc…) des outils permettant (Gdrive pour Google, Icloud pour Apple, Skydrive pour Microsoft…) à chacun d’externaliser ces données, avec l’idée séduisante de pouvoir les consulter d’où on veut, le tout étant bien évidemment synchronisé.