background preloader

Sols

Facebook Twitter

Les différentes astuces pour son jardin potager. Vous voulez vous mettre à jardiner avec l’assurance que votre jardin potager produise dans les meilleures conditions ? Nous avons réuni dans ce guide quelques astuces pour que votre passion pour le jardinage aboutisse à une bonne récolte, quelles que soient les plantes que vous cultiverez. C’est parti ! S’informer au maximum La plupart des particuliers qui créent un jardin potager le font par passion, mais ça ne suffit pas. Un minimum de connaissances du potager est indispensable pour que chaque légume planté le soit dans les meilleures conditions. Ainsi, suivre des sites et des blogs spécialités comme Mon Jardin Potager est vivement recommandé pour s’informer continuellement et améliorer son savoir-faire.

Apprendre à faire du compost L’un des principaux avantages d’avoir son propre jardin potager est de savoir ce que l’on y utilise, ce qui limite la consommation de pesticides et d’autres produits chimiques. Analyser le sol Plusieurs tests sont possibles : Lutter contre les petites bêtes. Quand et comment fertiliser le sol et les légumes de son potager. Il existe de nombreuses manières d'enrichir le sol de son potager, avec de nombreux "produits" différents.

Ici je vais rester simple, sans partir dans des explications exhaustives sur la vie de sol. Je vais seulement proposer des pistes pour fertiliser son potager amateur sans trop de travail ni se prendre la tête ! Pourquoi fertiliser ? Lorsque l'on cultive son potager les cultures puisent dans le sol divers éléments nécessaires à leur croissance. Si on ne comble pas ces "pertes" régulièrement, le sol va s'appauvrir lentement, les récoltes vont diminuer, des problèmes de croissance, des carences ou des maladies vont apparaître.

Pour fertiliser le potager on va donc apporter régulièrement des matières organiques : Elles vont nourrir le sol, ou plutôt les nombreux organismes qui le colonise : bactéries, insectes, vers de terre etc. En agriculture conventionnelle dans de nombreux cas on nourrit directement la plante avec des engrais chimiques. Les éléments fertilisants Avec des engrais verts. Préparer le sol du potager pour l'hiver, le paillage, les engrais verts, jaime-j. Préparer le sol du potager pour l’hiver et l’améliorer : un jardinier deux fois gagnant ! Vous allez découvrir dans cet article des informations, des gestes ou des techiques que vous connaissez peut-être déjà en tant que jardinier amateur passionné de jardinage. J’espère que vous en découvrirez quelques idées au moins, – histoire de de me sentir utile – et notamment comment les mettre en pratique au potager.

Le potager – quand on rentre au coeur de l’automne, avec le mauvais temps, les basses températures, les jours cours où la lumière est rare – ça ne donne pas envie de mettre un jardinier dehors. Alors aujourd’hui on vous parle de paillage, du paillage du potager avant l’hiver. Pourquoi préparer le sol du potager ? Quand on commence un potager, on a pas nécessairement les réflexes et les connaissances des jardiniers accomplis. Protéger le sol du potager pour l’hiver : 1. Protéger le sol du potager pour l’hiver : 2. Protéger le sol du potager pour l’hiver : 3.

Sols - Pearltrees

Sols - A Classer. Vie et mort des sols, par Lydia et Claude Bourguignon. Diagnostic des sols par les plantes sauvages. Observer les "mauvaises herbes" qui poussent spontanément sur un terrain permet de comprendre ce qui se passe dans le sol, quelle est son histoire et ce qu'on peut en attendre. Le sol est vivant : on peut dialoguer avec lui ! Si vous trouvez des pâquerettes dans votre jardin, c'est que la terre a quelque chose à vous dire... Qu'est-ce qu'une plante bio-indicatrice ?

Plantain lancéolé Une plante ne pousse pas ici ou là, par hasard. Sa présence, à la condition bien sûr qu'elle soit dominante et en nombre suffisant, est donc indicatrice de l'état du sol, de sa transformation voire des dysfonctionnements à venir. Les bio-indicateurs dans le potager D'un point de vue pratique, pour le jardinier, l'étude des plantes bio-indicatrices est utile à différents niveaux : Connaître la nature du sol pour évaluer au mieux ses besoins Liseron Il est important d'avoir une bonne analyse de la terre avant tout apport d'amendements ou de fertilisants, quels qu'ils soient, y compris de compost fait maison. Comprendre son sol avec les plantes bio-indicatrices. Diagnostic de son sol L'inventaire Il existe quelques écueils à éviter : - Attention à bien veiller au choix du lieu de l'inventaire.

Par une observation générale, vérifiez soigneusement l'homogénéité de la parcelle et découpez-la en zones si elle semble hétérogène. - Quelques plantes éparses ne sont pas significatives, de même que les plantes ne sont indicatrices que pour les quelques décimètres carrés qu'elles recouvrent. D'autant que les jardiniers que nous sommes, facilement agacés par les deux ou trois rumex inarrachables, ou les quelques zones gagnées par le liseron, ont tendance à les surévaluer. - Evitez de faire cette analyse l'hiver, quand nombre de Poacées et d'annuelles ont disparu ou quand la relative absence de parties aériennes gêne l'identification.

Cette précaution s'applique également aux lieux tondus ou fauchés. L'identification de la flore sauvage n'est pas chose aisée. Le taux de recouvrement Que nous apprenent ces plantes ? Que nous apprend le chiendent ? Comment gérer la couverture du sol avant les semis. JARDIN SANS TRAVAIL DU SOL: Sans engrais ni produits chimiques, ni bêcher ,labourer, biner, sarcler etc.

-Sans engrais ni produits chimiques, récolter dans son potager de beaux et bons légumes sans s'être donné la peine de le bêcher ,labourer, biner, sarcle -Masanobu Fukuoka et l'agriculture du non-agir Sa méthode d'agriculture ne nécessite pas de labour, pas de fertilisants ni de pesticides, pas de désherbage ni d'élagage ainsi que très peu de travail! > > photo:unwelcomeguests.net -JARDINER SANS TRAVAILLER LE SOL ET SANS PRODUITS... Il y a dans nos jardins des vers de terre qui ne demandent qu’à vivre… donc qu’à manger ! Des vers qui ne mangent que les végétaux morts : 1. 1. >brico.ecolo.free.fr/ Photo:vie-plus-saine.com Il est possible de parvenir en quelques années à réaliser entre 30 et 50 % de l'alimentation de base sur une période de 8 mois.

**BRF - Bois Raméal Fragmenté photo: leprogres.fr - Livernon. > Sol argileux : mieux le connaître. Bien souvent, le jardinier est tenté de modifier son sol pour l'adapter à une culture précise. Et si, par une meilleure connaissance de la terre, il adaptait plutôt ses plantations à la nature de cette dernière ? Début d'une série consacrée à la nature des terrains, en commençant par le sol argileux. Composition d'un sol Sous-sol et terre arable ... sont les 2 composantes de tout sol. Le premier accueille les racines longues et constitue un réservoir d'humidité. Le sable : meuble et perméable,L'argile : absorbe l'eau lentement et la retient,L'humus : produit par la décomposition des matières organiques (feuilles...)

Résultat Selon les proportions (variables) de ces 4 éléments, on dira qu'on a affaire à une terre argileuse, humifère, calcaire ou sablonneuse. Sol argileux Comment le reconnaître ? Bien sûr, une analyse de sol, effectuée par un laboratoire spécialisé, sera toujours riche d'enseignements. Engrais ? Apportez des engrais riches en chaux (nitrate de chaux; superphosphate). Fleurs Arbres. Comment redonner vie à un sol inculte. Jardinage sans travail du sol. Le sol, un capital à mieux à connaître pour mieux le préserver. Une bonne terre pour un beau jardin -- Paillage, engrais verts, grelinette... 100 visuels: Amazon.ca: Rémy Bacher et Blaise Leclerc. Le bio améliore la fertilité du sol et la biodiversité - 1190-dok.pdf. La qualité du sol | Le jardin d'essai de Rébecca et Delphin.

A première vue, la terre nous parait être bonne : elle est légère, facile à retourner, et assez foncée. Pour creuser un peu plus, trois caractéristiques principales du sol sont à étudier : La teneur en humus L’humus est la réserve de matière organique du sol, c’est à dire les nutriments qui peuvent être utilisés par les plantes. C’est lui qui donne la couleur noire et l’odeur caractéristique des sols en forêt. De manière générale, plus la terre en contient, plus elle est fertile. La teneur en humus du sol de notre jardin est de 5% (voir test ci-dessous). Nous aurons donc intérêt à l’enrichir par des apports en matière organique. La texture La texture ou la granulométrie du sol, c’est sa composition en argile, en limon et en sable. Nous commençons par faire les tests de la boulette, du boudin et de la pâte à tarte : Sans prendre en compte l’humus, nous estimons les pourcentages des différents éléments : 46% de sables, 30% de limons et 24% d’argile. L’acidité. Et si on parlait du sol.

Le SOL est un élément nécessaire à notre vie, le lieu indéniable d’échanges entre le minéral, le végétal, et l’animal, et à l’origine des denrées que nous consommons quotidiennement. Pour autant le SOL est une ressource finie, soumise à des pressions d’ordre multiple. Ces dernières décennies, l’intensification des pratiques culturales, la restructuration des zones agricoles, ainsi que l’étalement urbain conduisent à des phénomènes d’érosion, de pollution, d’artificialisation, de stérilisation.

Parce qu’il est nécessaire de s’en préoccuper, l’Institut scientifique allemand pour le développement durable ,IASS, a réalisé cette vidéo de 5min à l’occasion d’un premier congrès sur le sol. « The Global Soil Week » qui s’est déroulé à Berlin du 18 au 22 Novembre dernier. A l’heure où l’on se pose la question de la nécessité d’un n-ième aéroport (#NDDL), ou d’une n-ième LGV sur notre territoire. Nous ne pouvons pas laisser notre fondement de la vie, disparaître sous l’asphalte Video Tags.

Le sol, cet inconnu. Qu’est-ce que le sol ? Que dois-je améliorer pour rendre celui de mon jardin plus fertile pour mes cultures ? Quelle caractéristique dois-je considérer pour avoir une idée de la qualité de mon sol ? Voici toute une série de question à laquelle il n’est pas toujours facile de répondre ! Comprendre le fonctionnement d’un sol est une aide pour y parvenir, en effet, le sol est le milieu dans lequel se développent les racines de vos plantes.

Les horizons d’un sol naturel Le sol est composé d’une superposition de couches horizontales homogènes du point de vue de leurs propriétés physiques, chimiques et biologiques. Horizon organiques de surface En surface se situent les horizons les plus riches en matières organiques, il s’agit des horizons O, eux même subdivisés en horizon Ol (litière), Of (litière fragmentée par l’activité de la faune du sol) et Oh (matières organiques humifiée). Un profil de sol très simple : un horizon A posé directement sur un calcaire altéré (horizon C). La couleur. Comment redonner vie à un sol inculte. Les bases du jardinage sol vivant. Que signifie Jardiner « Sol vivant » ? En fait je vous en fait la confidence, c’est une expression que j’ai inventée. J’aurai pu appeler ce blog jardin « sans travail du sol » mais ça me plaisait pas de définir par la négative un thème aussi passionnant. août 2011 : cette planche a été préparée à partir du mois de février de la même année sans aucun travail du sol !

Pourquoi donc vouloir supprimer le travail du sol ? C’est quand même bien connu qu’il est IMPOSSIBLE de cultiver un jardin sans bêcher, passer le motoculteur, biner… Qu’est ce que je vais donc vous dire ? Que c’est affirmation séculaire est fausse ? Pour mieux comprendre cela, imaginez que 90% de la vie souterraine est dans les 10 premiers centimètres du sol ! Vous l’aurez compris, je propose de remplacer le travail de l’outil par celui des organismes du sol. Découvrons la vie du sol « On estime actuellement que la faune du sol représente plus de 80 % de la biodiversité animale. De quoi s’agit-il ? Plantes bio indicatrices. Apprendre à connaître son sol. A la fois support et source de nourriture pour les plantes, le sol est un milieu complexe. Et à moins de faire venir des camions entiers de terre végétale, le jardinier doit composer avec la terre de son jardin. Il est difficile de changer le sol de son jardin, mais il est possible de s’y adapter en choisissant les bonnes techniques de travail du sol, la bonne fertilisation… Un sol se caractérise par différentes notions : 1.

Sa texture Soit la taille et la nature des particules de terre. On dit d’un sol qu’il est plus ou moins léger ou lourd, selon qu’il se compacte facilement (il colle en cas de pluie) ou qu’il se délite. 2. Un milieu est neutre quand son pH est de 7. 3. La matière organique regroupe l’ensemble des matières d’origines végétale ou animale, qui vont se décomposer petit à petit dans le sol sous l’effet des bactéries et mettre ainsi à la disposition des plantes les éléments nutritifs qui les composent. Analyse physique de votre sol : 1. « A l’oeil » 1. 2. 3. Voir la vidéo 2. 1. Comment déterminer simplement la nature du sol ?

En jardinage, il est important de connaître la nature d'un sol, notamment pour savoir quelles plantes nous pouvons y cultiver, pour déterminer la fertilisation qu'il convient d'y apporter, ou encore pour savoir si une couverture du sol est appropriée. Effectuer une analyse chimique de son sol coûte relativement cher. En observant les plantes présentes naturellement sur un terrain et en faisant quelques tests basiques on peut avoir une idée relativement fiable de la nature de nos sols. Ce n'est certes pas aussi précis qu'une analyse chimique (dans ce cas, je vous conseille celle-ci), mais vous aurez les indications essentielles pour démarrer votre jardin dans de bonnes conditions.

Commençons par la texture du sol. Nous allons déterminer ici la granulométrie (texture), c'est à dire les types de particules composant notre sol : Argiles : ce sont les particules les plus fines. Observation de la végétation spontanée : Certains végétaux peuvent indiquer le type de sol. Test de la pâte à tarte : Le sol, un milieu vivant en danger. Les échos du développement durable : Le sol, un milieu vivant en danger Depuis l’invention de l’agriculture sédentarisée il y a 10 000 ans environs, l’humanité a créé deux milliards d’hectares de désert dont un au cours du vingtième siècle. À l’heure actuelle l’humanité et ses 6,8 milliards d’êtres humains, dispose encore d’environ 1,5 milliard d’hectares de sol cultivé pour se nourrir, ce qui correspond à 2 400 m² par habitant.

Or, nous autres occidentaux consommons en moyenne 6 000 m2 de terre cultivée par habitant. Le calcul est rapide pour constater qu’il doit y avoir sur terre des gens qui ont faim. Avant de parler d’agronomie et du constat alarmant présenté en introduction, il est important de définir ce qu’est un sol et quelles sont les grandes bases de son fonctionnement. La pratique du labour si fermement ancrée dans l’esprit des agriculteurs tient une responsabilité importante face à l’agonie des sols. Lydia et Claude Bourguignon En savoir plus Les échos DD des écoles de la CGE. Terre argileuse : l'ameliorer. L’amélioration d’une terre argileuse que vous jugez trop humide passe tout d’abord par une phase d’identification.

Comment connaître la nature exacte de ma terre et quels sont les moyens pour y remédier. Reconnaître une terre est trop argileuse : Elle est facilement reconnaissable par son aspect. En effet, elle est alors à la fois très compacte, collante et forme de grosses mottes de terre difficiles à travailler. Elle est en général très lourde l’hiver et particulièrement humide alors qu’elle aura tendance à devenir très sèche et même à se craqueler l’été. Comment rendre la terre plus légère ? Il existe différents moyens efficaces que vous effectuerez lors du bêchage d’automne ou de printemps de votre sol : Que faire si l’eau stagne durant l’hiver ? Vous pouvez faire un drainage lorsque vous plantez en mettant au fond du trou une couche de 3-4 cm de billes d’argile ou de gravier afin d’éviter que les racines ne baignent dans l’humidité.

A lire aussi sur le sol : Questions/réponses. Connaître son jardin: exposition et ensoleillement. Comment recenser les microclimats du jardin ? Comprendre son sol avec les plantes bio-indicatrices. Amendement (agriculture) Le sol, cet inconnu. La ressource en sol, support de la biodiversité et de l'activité humaine - Université Rennes 2 - CREA. Jardinage naturel : un potager bio avec Josiane Goepfert. Micro-agriculture biointensive. La ressource en sol, support de la biodiversité et de l'activité humaine - Université Rennes 2 - CREA. France Culture - (ré)écouter - Lundi 14 Juillet 10:52:23.