background preloader

Sciences

Facebook Twitter

Géographie

Mathématiques - Géométrie. Scientifiques - Inventeurs. Sciences Humaines et Sociales. Science de la Nature. Sciences - Sites. Portail:Histoire des sciences. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. 6 607 articles sont actuellement liés au portail Histoire des Sciences Le contenu des sciences, ainsi que le sens de l'idée même de « science », a constamment évolué bien avant la montée de la science moderne.

Portail:Histoire des sciences

Science. Portail:Sciences. Accès au projet et à son bistro : Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Sciences

Sauter à la navigationSauter à la recherche [[Fichier:{{{icone}}}|20px]]Portail [[Fichier:{{{icone}}}|20px]]Projet Définition Article de qualité Études des sciences Biographie de qualité Le saviez-vous ? Sciences et société Catégories. Histoire des sciences. L'histoire des sciences est l’étude de l'évolution de la connaissance scientifique.

Histoire des sciences

L'histoire des sciences n'est pas la chronique d'une série de découvertes scientifiques. C'est l'histoire de l'évolution d'une pensée, mais aussi d'institutions qui, dans leurs contextes historiques, offrent à cette pensée les moyens de se déployer, et de traditions qui viennent l'enrichir. L'histoire des sciences n'est pas l'histoire des techniques. Les unes et les autres sont bien sûr liées, mais ne peuvent être identifiées les unes avec les autres. Lorsque l'Homme maîtrise le feu, taille des silex ou invente l'agriculture, il ne fait pas œuvre de science. Liste des disciplines scientifiques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des disciplines scientifiques

Le classement retenu ici est une possibilité parmi d'autres, différents auteurs proposent d'autres manières de classer les sciences. Voir sur ce sujet la section concernée de l'article Science. De même, de nombreuses disciplines sont à la croisée de plusieurs autres, rendant impossible un classement strict. Selon les cas, elles peuvent apparaître plusieurs fois, ou seulement dans la catégorie la plus pertinente. Page d'acceuil. Espèce. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Espèce

L'espèce est l'unité de base de la classification du vivant. Concept[modifier | modifier le code] Avec le temps, les conditions et indications à réunir pour définir une espèce sont devenues plus nombreuses et strictes. ANIMAUX. Épistémologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Épistémologie

L'épistémologie (du grec ancien ἐπιστήμη / epistếmê « connaissance, science » et λόγος / lógos « discours ») désigne soit le domaine de la philosophie des sciences qui étudie les sciences particulières, soit la théorie de la connaissance en général. Définition[modifier | modifier le code] L'épistémologie serait selon la « tradition philosophique francophone », une branche de la philosophie des sciences qui « étudie de manière critique la méthode scientifique, les formes logiques et modes d'inférence utilisés en science, de même que les principes, concepts fondamentaux, théories et résultats des diverses sciences, afin de déterminer leur origine logique, leur valeur et leur portée objective »[1].

Dans la tradition philosophique anglo-saxonne, l'épistémologie se confondrait avec la théorie de la connaissance, et ne porterait donc pas spécifiquement sur la connaissance scientifique. Relativisme. Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(novembre 2013).

Relativisme

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Le relativisme est un « mouvement de pensée qui traverse les siècles depuis l'Antiquité gréco-romaine »[1], pour désigner un ensemble de doctrines variées qui ont pour point commun de défendre la thèse selon laquelle le sens et la valeur des croyances et des comportements humains n’ont pas de références absolues qui seraient transcendantes. Le succès du relativisme culturel à partir de la seconde moitié du XXe siècle, et à visée politique dans les années 1980, en Occident, a assuré la primauté et même l’exclusivité à ce sens du mot. Histoire[modifier | modifier le code] Les arguments relativistes[modifier | modifier le code]

Qui a peur des vérités scientifiques ? Si on n'a pas confiance dans l'institution scientifique, c'est très grave".

Qui a peur des vérités scientifiques ?

Dans son nouveau livre, Enquête sur les modes d'existence. Une anthropologie des modernes (La Découverte, 504 p., 26 €), le sociologue français des sciences Bruno Latour raconte sa stupéfaction à entendre un éminent climatologue répondre ainsi à un industriel qui lui demandait pourquoi il devait le croire lorsqu'il explique que le réchauffement de la planète est dû à l'influence humaine. "Il y a cinq ou dix ans, commente Bruno Latour, je ne crois pas qu'un chercheur - surtout français - aurait parlé, en situation de controverse, de "confiance dans l'institution scientifique". [...] C'est à la certitude qu'il aurait fait appel, certitude dont il n'aurait pas eu à discuter la provenance en détail devant un tel auditoire ; c'est elle qui lui aurait permis de traiter son interlocuteur d'ignorant et ses adversaires d'irrationnels.

" A lire : Le rationalisme, au risque du biais "anti-écolo" Nicolas Chevassus-au-Louis. Partie 3. Partie 2. Partie 1.