background preloader

Schizophrénie - Articles

Facebook Twitter

Schizophrénie/ Wikipedia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schizophrénie/ Wikipedia

La schizophrénie est une maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. Schizophrénie. Dossier réalisé en collaboration avec Marie-Odile Krebs, directeur de recherche à l’Inserm (unité 894), professeur de psychiatrie à l’université Paris Descartes et chef de service à l’hôpital Sainte-Anne à Paris - Mai 2014 © Fotolia La schizophrénie concerne environ 0,7% de la population mondiale, dont 600 000 personnes en France.

Schizophrénie

Elle sévit dans toutes les régions du monde mais semble plus fréquente en milieu urbain et chez les migrants. SCHIZOPHRENIE - L'envers de la vie - Maurice Champion. La schizophrénie.

SCHIZOPHRENIE - L'envers de la vie - Maurice Champion

Une maladie du cerveau dont le symptôme principal est le trouble de l’association, de la personnalité. Recherche et citations è www.schizophrenie.qc.ca/quest-ce-que-la-schizophrenie.html è Santé mentale: sa définition selon l’OMS. Schizophrénie. « Je suis schizophrène et depuis quelques temps, la liaison des mots "trop tard" me hante toutes les secondes.(…) Cette maladie m'a empêché d'évoluer comme les autres personnes, elle a bousillé mon passé et détruit à petit feu ma vie !

Schizophrénie

Mon futur est tracé, tout comme mon passé…» Quand Guillaume partage son expérience sur le forum de Psychologies.com, il atteste de tout le désarroi qu’occasionne la schizophrénie. Car la schizophrénie, maladie psychiatrique de la famille des psychoses, est aussi dévorante qu’imprévisible. Schizophrénie, quand faut-il s’inquiéter ? © Jupiter Six cent mille personnes sont atteintes de schizophrénie en France.

Schizophrénie, quand faut-il s’inquiéter ?

Une maladie qui se déclenche le plus souvent entre 15 et 25 ans, et dont les premiers symptômes sont ceux d’une crise d’adolescence particulièrement difficile… Des parents s’inquiètent. Des experts nous aident à y voir plus clair. Isabelle Taubes Comprendre la schizophrénie. 24/03/09 schizophrénie : Dr Jekyll et Mr Hyde ? Dans l'imaginaire collectif, la schizophrénie correspond à un dédoublement de la personnalité.

24/03/09 schizophrénie : Dr Jekyll et Mr Hyde ?

Pour mieux comprendre ce qu'est la schizophrénie, détaillons-en les principaux symptômes. Le professeur Nicolas Franck, directeur de recherche à l'Institut de Sciences cognitives (université Lyon 1) et psychiatre au Centre hospitalier Le Vinatier à Bron précise que "c'est une maladie mentale chronique d'aspect hétérogène qui associe des symptômes positifs, négatifs et de désorganisation". Aspect hétérogène signifie que deux patients atteints de schizophrénie pourront exprimer des formes différentes, avec des degrés de gravité plus ou moins importants. En particulier, certains patients vont exprimer très fortement des symptômes positifs et d'autres, au contraire, vont surtout être atteints de troubles de désorganisation.

80 % des patients souffrent d'hallucinations verbales. Dès que l'on parle d'entendre des voix, c'est systématique, la légende de Jeanne d'Arc revient en tête...

80 % des patients souffrent d'hallucinations verbales

La Pucelle d'Orléans qui réussit l'exploit de renverser le cours de la guerre de 100 ans en levant le siège d'Orléans... Etait-elle vraiment folle en affirmant avoir entendu des voix célestes lui demandant de mener les troupes françaises à la victoire ? Ils vivent dans leur délire. Les frontières entre la réalité et l'imaginaire peuvent être effectivement assez floues pour les personnes atteintes de schizophrénie.

Ils vivent dans leur délire

La sensation de ne plus pouvoir contrôler leur corps, les hallucinations verbales dont elles sont victimes, la perte d'identité qu'elles peuvent ressentir tout cela contribue à les enfermer dans leur monde. Et pour les malades, leur monde est bien réel, c'est celui des autres qui ne l'est pas. "Le délire de persécution est une stratégie développée par les malades pour tenter de rationnaliser la sensation que leurs pensées leur sont dérobées, d'expliquer les voix qu'ils entendent...

" explique le professeur. Le délire se construit petit à petit, au fur et à mesure que les symptômes de la maladie évoluent. En particulier, les hallucinations verbales sont très mal vécues par les personnes qui en sont victimes. C'est surtout pour eux-même qu'ils représentent un danger. Dans la mesure où les personnes souffrant de schizophrénie peuvent être sujettes aux hallucinations verbales, il est certain que leur comportement peut être déroutant d'une part, mais surtout potentiellement dangereux, tant pour eux que pour leur entourage.

C'est surtout pour eux-même qu'ils représentent un danger

Mais c'est surtout pour eux-mêmes qu'ils peuvent l'être. Comme le confirme le professeur Franck : "Il est souvent très difficile pour la famille de faire face aux problèmes comportementaux de l'un des leurs. Par ailleurs, la schizophrénie souffre d'une mauvaise image et la maladie du patient est alors taboue. De ce fait, l'accès aux soins des malades est bien souvent tardif. C'est d'ailleurs pour cela que les cas de suicides sont très fréquents chez les personnes souffrant de schizophrénie. Une autonomie difficile à acquérir. Il est difficile d'imaginer une personne souffrant de schizophrénie mener une vie comme tout un chacun.

Une autonomie difficile à acquérir

Les symptômes de la maladie, quels qu'ils soient (délire, hallucinations verbales, affaiblissement de la volonté, manque d'énergie, activité désordonnée, langage personnel, comportement décalé...) sont un frein réel à un quotidien classique. Trouver un travail, avoir une vie sociale et amoureuse, autant de choses qui restent difficilement accessible avec le handicap qui complique la maladie. Une forte composante génétique. Effectivement, la maladie est en partie d'origine héréditaire. Mais en partie seulement, on estime que les causes génétiques participent à 50 % au développement de la maladie. Par exemple, si l'un des deux parents est schizophrène, l'enfant a 15% de risques de l'être aussi. "Mais nous ne disposons pas à l'heure actuelle de marqueurs génétiques bien précis qui nous permettraient de faire des dépistages prénataux et ainsi de soigner la maladie le plus précocement possible", modère le Professeur Franck.

Parmi les autres causes reconnues de la schizophrénie, les facteurs environnementaux et personnels jouent également un rôle prépondérant. La santé de la mère durant la grossesse est primordiale. L'état de santé avant et à la naissance influe beaucoup. Les perturbations environnementales pendant la grossesse semblent jouer un rôle important. Il peut s'agir soit de difficultés lors de l'accouchement, soit des perturbations plus précoces durant la grossesse, comme les virus ou la malnutrition. En plus du risque génétique, si la mère contracte une grippe ou une autre maladie infectieuse lors du second trimestre de grossesse, le risque pour l'enfant d'être atteint de schizophrénie plus tard est aggravé.

En résumé, tout ce qui perturbe le développement neuronal de l'enfant peut avoir des conséquences importantes. Le cannabis a des effets délétères. Un traitement en plusieurs volets. Traiter la schizophrénie comporte 3 volets : le traitement médicamenteux, les psychothérapies et la remédiation cognitive. Les neuroleptiques sont au cœur du traitement médicamenteux. Ils agissent en particulier sur les symptômes positifs et plus particulièrement sur le délire, qu'ils permettent de bien juguler. "Ils sont moins efficaces sur les hallucinations verbales, par exemple, note le professeur Franck. Dopamine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dopamine (DA) est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines, issu de l'acide aminé tyrosine. Dans le système nerveux central, elle active les récepteurs dopaminergiques postsynaptiques. Elle est principalement produite dans la substance noire et dans l'aire tegmentale ventrale[2], situées dans le mésencéphale (partie supérieure du tronc cérébral).

Bien que la dopamine, avec la noradrénaline et la sérotonine, soient très minoritaires dans le cerveau, puisqu'ensemble, elles concernent moins de 1 % des neurones[3], elles jouent un rôle modulateur final essentiel des sorties motrices et psychiques. 9/07/12 Voyage avec une schizophréne jusquau bout de la folie. Elyn Saks est aux prises avec le plus brutal des corps à corps : celui mené contre sa propre schizophrénie. Désormais professeur de droit dans l'une des plus prestigieuses universités américaines, elle se confie lors d'une intervention exceptionnelle pendant l'évènement TED Global. © TED Global. Témoignage inspirant de Guy Lavoie: «Vous entendez des voix, parlez-en» 17/08/09 « Doù viennent les voix ? » SCHIZOPHRENIE. 4/01/12 Mon enfant entend des voix. 27/02/13 voix, quand on se parle à soi-même?

Témoignage d'une personne sans diagnostic qui entend des voix. «Entendre des voix n'est pas une maladie» 15/01/13 Le tourment des «entendeurs de voix» Témoignage d'une personne qui compose avec les voix sans suivi psychiatrique. Le témoignage de Ron Colman. Pdf p6-7 Mieux vivre avec ses voix - dec_2012. Publications en français sur les voix - Réseau français sur l'entente de voix.

8/04/14 Métropole lilloise : ils ne sont pas schizophrènes, ils sont entendeurs de voix - Lille et ses environs. VOIX= "SCHIZO" ou "DU CIEL"? 5/07/14 Ce qu'un Shaman voit dans un hôpital psychiatrique.