background preloader

Santé

Facebook Twitter

Santé. Plantes médicinales. Energie Santé.

Santé - A Classer

Bien-être. Alimentation. Consomm'Action. Santé - Sites. Bien-être. Le bien-être est un état lié à différents facteurs considérés de façon séparée ou conjointe : la santé, la réussite sociale ou économique, le plaisir, la réalisation de soi, l'harmonie avec soi même et avec les autres. À la différence du plaisir (sensation liée principalement à la production de dopamine) ou du bonheur (état émotionnel lié à la production de sérotonine), le « bien-être » n'a aucune définition concrète et ne peut être évalué que de manière subjective. Cette notion peut donc être utilisée pour légitimer la vente de produits, de services ou l'emploi de méthodes très diverses. Parmi ces diverses techniques et approches, certaines relèvent simplement du marketing[1] tandis que d'autres s'appuient sur des pseudo-sciences et relèvent de l'escroquerie voire de la manipulation mentale[2].

Définition[modifier | modifier le code] Le terme de bien-être renvoie à deux désignations principales : La notion générale de mal-être est souvent présentée comme définissant la situation opposée. Santé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne le concept général. Pour la prison située à Paris, voir prison de la Santé. La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.

Cette définition est celle du préambule[1] de 1946 à la Constitution de l'organisation mondiale de la santé (OMS). Cette définition de l'OMS n'a pas été modifiée depuis 1946. Elle implique que tous les besoins fondamentaux de la personne soient satisfaits, qu'ils soient affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux ou culturels et du stade de l'embryon, voire des gamètes à celui de la personne âgée. Elle se présente donc plutôt comme un objectif, que certains jugeront utopique puisqu'elle classe, selon le pays étudié, de 70 à 99 % des gens comme n'étant pas en bonne santé ou malade [réf. nécessaire].

Notion relative[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] Sélection de sites francophones traitant d'hygiène alimentaire. Sites francophones en hygiène alimentaire L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA). Dossiers sécurité alimentaire de l'INRA Bulletin épidémiologique hebdomadaire électronique CESES: EuroSurveillance La section épidémiologie de l'INSTITUT SCIENTIFIQUE DE LA SANTE PUBLIQUE - LOUIS PASTEUR en Belgique. ASEPT : sur ce site du laboratoire ASEPT, vous trouverez notamment une importante sélection de liens internationaux concernant l'hygiène alimentaire et la microbiologie. Ministère de l'Agriculture et de la Pêche de la France Le site de l'Agence Nationale du Médicament Vétérinaire l'INSERM l'Académie d'Agriculture de France.

L'association francophone pour l'avancement des technologies en transformation des aliments Le Centre Européen de Prévention des Risques (CEPR) Le site RENCONTRES-ALIMENTATION La revue professionnelle LA CUISINE COLLECTIVE traite largement de l'hygiène alimentaire. La revue professionnelle LE MONDE DU SURGELE dont les archives sont disponibles en ligne. Sélection de moteurs personnalisés. Référence Réglementaires Françaises et Européennes.

Rédaction Médicale et Scientifique. Attention, ce n'est pas la photo de O Voinnet. Depuis quelques mois, le cas de Olivier Voinnet, chercheur français détaché à Zurich (génétique des plantes), agitait la communauté scientifique. Nous avions évoqué ce cas en attente des résultats des commissions d'enquête dont les résultats ont été publié le 10 juillet 2015. Le CNRS n'a pas communiqué pendant les investigations : BRAVO. Pour avoir l'historie complète, je vous conseille le site du journal Le Monde avec un article bien fait de H Morin et D Larousserie : "Olivier Voinnet, star de la biologie végétale, sanctionné par le CNRS". La sanction suit des audits du CNRS et de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ). Je cite Le Monde : "Le président du CNRS, Alain Fuchs, a décidé d’exclure Olivier Voinnet « pour une durée de deux ans à compter de la décision mettant fin à son détachement » à l’ETHZ.

Les accusations sont sévères, mais il n'y a pas de fraude. Nombreuses informations sur tous les blogs et sites.... Comment mesurer votre risque de crise cardiaque. (Attention: Si vous ressentez de la douleur, l'essoufflement ou d'autres symptômes, consultez immédiatement un médecin Cette information n'est pas destiné à l'aide d'abord à ceux qui éprouvent des symptômes, il est pour la détection des maladies du cœur avant que les symptômes existent...) Même si la moitié des personnes en Amérique vont mourir de complications de la maladie de coeur, la plupart des gens n'ont jamais été testés pour déterminer s'ils sont à risque.

Rien de plus clairement accuse le système américain des soins de santé que ce simple fait. Non seulement la moitié de nous faire mourir de complications de la maladie de coeur, beaucoup d'entre nous tomber raide mort d'une crise cardiaque soudaine sans aucun avertissement à tous; heureux aujourd'hui, demain morts.

La plupart des médecins apprennent dans l'industrie pharmaceutique contrôlées écoles de médecine que le taux de cholestérol sanguin est un bon indicateur du risque de maladie cardiaque. Ne me croyez pas? Médecine non conventionnelle. Mise en place d'aiguilles au niveau de points d'acupuncture du poignet. Les médecines non conventionnelles (encore appelées médecines alternatives, médecines parallèles, médecines holistiques, médecines naturelles, médecines douces) regroupent plusieurs centaines de pratiques thérapeutiques dont l'efficacité n'est pas démontrée, c'est-à-dire non testée, non supérieure au placebo, ou bien insuffisamment démontrée[1] d'où le qualificatif de pseudo-médecines qui peut leur être appliqué.

Elles se distinguent donc de la médecine fondée sur les faits, parfois dite « conventionnelle », dont l'efficacité est prouvée scientifiquement. En France, le terme de thérapies complémentaires (ThC) est recommandé par l'Académie nationale de médecine[2]. Origines[modifier | modifier le code] Origine de l'appellation[modifier | modifier le code] Le terme « médecine non conventionnelle » est celui retenu par la Commission européenne[6] . Ce terme désigne selon le rapport du Parlement européen : Donc :