background preloader

S

Facebook Twitter

Nebka. Nebka ou Sanakht est l’un des premiers rois de la IIIe dynastie (Ancien Empire).

Nebka

On a pendant longtemps pensé que Sanakht et Nebka étaient deux personnes différentes, mais il s’agit en réalité d’une seule et même personne. Seb. Snéfrou. Fondateur, vers 2720, de la IVe dynastie, Nebmaat Snéfrou succéda à Houni et régna vingt-quatre ans.

Snéfrou

Ce souverain fut un grand constructeur. Trois pyramides furent érigées de son vivant : la pyramide rhomboïdale de Dashour, la pyramide septentrionale de Dashour et la pyramide du Meïdoum. Cette dernière, qui devait comprendre huit gradins revêtus d’un parement lisse, est sans doute la première pyramide véritable ; quant à la pyramide rhomboïdale de Dashour, elle est vraisemblablement la toute première pyramide colossale : elle devait mesurer environ 180 mètres de côté, à la base, et 100 mètres de haut. Sésostris Ier. Pharaon de la XIIe Dynastie Le jeune Sésostris est associé depuis dix ans déjà à Amenemhat Ier, lorsque au retour d’une campagne victorieuse contre les Libyens, il apprend la mort de son père, qui a péri à la suite d’un complot.

Sésostris Ier

Il monte sur le trône sous le nom de Khéperkarê. Son règne, qui dure 45 ans, débute par une crise politique que son père avait pourtant cherché à éviter en l’associant au pouvoir. Ces événements que l’Égypte traverse alors prouvent que la légitimisation de la XIIe dynastie, née, il est vrai, d’une usurpation, était loin d’être acquise. Sésostris II. Pharaon de la XIIe Dynastie 1.897 - 1.878 av.

Sésostris II

Sésostris III. Pharaon de la XIIe Dynastie 1878 - 1843 av.

Sésostris III

J. -C. Fils et successeur de Sésostris II, ce roi monte sur le trône sous le nom de Khakaourê, "les ka de Rê sont apparus en gloire". La durée de son règne demeure assez floue : sa plus haute date connue est l’an 19. Le règne de Sésostris III correspond à une période de reprise en main des contrées limitrophes vigoureuse. Sethi Ier. Semenkhkarê. Sheshonq Ier. Quand Psousennès Ier, le dernier pharaon de la XXIem dynastie tanite, meurt, c’est un Libyen qui s’empare du pouvoir.

Sheshonq Ier

Ceux-ci se sont installés dans le delta comme mercenaires et se sont peu à peu égyptianisé. Ils représentent un immense pouvoir dans l’armée égyptienne. Le nouveau souverain, Sheshonq était déjà le maître d’Héracleopolis et contrôlait la région de Bubastis au Fayoum. Il était aussi le général en chef de Psousennès Ier dont il avait épousé la fille, Maâtkarê. C’est donc un homme fort qui prend la succession du vieux souverain. Sethnakht. La XIXem dynastie si brillante sous Seti Ier et Ramsès II s’achève dans l’anarchie et la violence.

Sethnakht

Les successeurs du grand Ramsès n’ont pas la force de caractère suffisante pour s’imposer et on assiste même au la prise du pouvoir par un Syrien, Iarsou. Sheshonq III. Le successeur de Takélot II semble avoir réussi pendant quelques temps à apaiser les querelles en laissant le puissant clergé d’Amon choisir lui-même son grand prêtre.

Sheshonq III

Le répit est de courte durée, en l’an huit de son règne, un certain Pédoubastis, "le nommé de Bastet", membre présumé de la famille royale, s’arroge le titre de pharaon et fonde la XXIIIem dynastie à Leontopolis. Il y règne de 818 à 793 avant J.C., ses successeurs règneront en parallèle avec les derniers rois de la XXIIem dynastie. Une confusion extrême va s’ensuivre qui profitera d’abord à Tefnakht, grand chef Libyen des provinces occidentales du Delta, fondateur de l’éphémère XXIVem dynastie à Saïs, puis à Piankhy, souverain nubien de Napata qui rendra un lustre durable à l’Egypte avec la XXVem dynastie. Semerkhet. Semerkhet se démarqua nettement du règne de son prédécesseur, l’Horus Adjib.

Semerkhet

Il alla jusqu’a faire effacer son nom sur des vases jubilaires, entendant manifester par la sa propre légitimité - légitimité remise en cause par la table de Saqqara, sur laquelle son nom est lui aussi effacé - Sa titulature révèle une carrière antérieure à sa monté sur le trône, peut-être religieuse, puisqu’il choisit comme nom de nebty "celui qui garde les Deux Maîtresses", à savoir Nekhbet, la déesse vautour de Nekhen (el Khab) et Ouadjet, la déesse serpent de Pe et Dep (Bouto), les protectrices du Nord et du Sud, et comme nom d’Horus, "le familier des dieux". Il se fait enterrer à Abydos, tout comme son successeur, Qâ, sans doute son fils, dont le règne marque la fin de la Première dynastie. Nom grec : Semenpsès. Senedj. Sékhemkhet. Scorpion Ier. Selk ou le Premier roi Scorpion (vers -3150) porte déjà la couronne blanche des rois « Roseaux » de Haute-Égypte.

Scorpion Ier

Dans le cimetière U d’Abydos, on a retrouvé plusieurs sérekhs anonymes dont un seul contenait une inscription permettant d’identifier un roi Scorpion. Une représentation trouvée à Hiérakonpolis montre l’Horus Scorpion creusant symboliquement un canal près du Nil. Dans sa tombe (U-j), découverte en 1988 par une expédition allemande, se trouvait du mobilier et 200 étiquettes (ou labels) mentionnant des actes de son règne. Il y avait aussi 700 jarres originaires de l’actuelle Palestine, 1000 jarres de vin et de bière, ainsi qu’un fragment de sceptre Heka, symbole de la royauté. Scorpion II. Sobekhotep II. Sheshonq IV. Sheshonq IV (ou V suivant les auteurs) est un roi de Léontopolis de la XXIIIe dynastie. Il règne entre -793 et -787. Manéthon l ? Appelle Chechanq IV. Séthiherkhépeshef. Séthiherkhépeshef, est un prince égyptien, qui a vécu pendant la XXe dynastie. Il était le fils de Ramsès III et d’une de ses épouses secondaires, restée anonyme.

Fils de Ramsès III, Séthiherkhépeshef est né avant l’accession au trône de son père. Il est le troisième prince à être désigné héritier en titre du trône d’Horus, après la mort de ses frères aînés, Amonherkhépeshef et Parêherounemef. Séthiherkhépeshef accompagne son père dans ses campagnes militaires, notamment lors du conflit avec les Peuples de la mer qui tentent d’envahir le pays en l’an 5 du règne de Ramsès III. Parmi les titres qu’il reçoit à cette occasion on relèvera notamment celui de premier conducteur de char de sa Majesté [1]. Il ne survit pas à son père, toute trace du prince disparaissant après l’an 12, et cède la place en qualité de prince héritier à ses autres frères [2].

Séqénenrê Taâ. Séqenenrê Taâ [1] est un roi égyptien de la XVIIe dynastie dont le règne se situe aux alentours de -1558 à -1554 [2] Comme ses obscurs prédécesseurs, il régnait sur la Haute-Égypte depuis Thèbes alors que les Hyksôs régnaient dans le delta du Nil depuis la cité d’Avaris. Formant la XVe dynastie, ces derniers faisaient valoir leur souveraineté sur toute l’Égypte. Sous son règne semble s’organiser la résistance face à l’occupant Hyksôs, qui mènera bientôt, sous ses deux successeurs Kamosé et Ahmôsis Ier, à la guerre de libération. Séqenenrê Taâ meurt de mort violente et est inhumé à Dra Abou el-Naga. Sethi II. Séthi II ou Séthi-Mérenptah est un pharaon de la XIXe dynastie, fils aîné de Mérenptah à qui il succède.

Ses dix ans de règne (de -1203 à -1194 [1]) sont très troublés car environ deux ans après son couronnement, un usurpateur, Amenmes, dont l’origine est très débattue par les spécialistes, prend le pouvoir sur la Haute-Égypte et la Nubie, pendant un épisode assez mystérieux de trois/quatre ans. Séthi II ne fut en mesure de réaffirmer son autorité sur Thèbes que lors de la 3e ou 4e année de son règne (on trouve aussi 5e année ?)

Siptah. Sénakhtenrê. Sénakhtenrê dit « l’Ancien » monte sur le trône après le règne d’Antef VII. Sénakhtenrê épouse Tétishéri(ou Tetishery), fille de Tienna et de Nofrou dont il a deux enfants : Séqénenrê Taâqui lui succède et épouse sa sœur Iâhhotep Ire (ou Ahhotep Ire). D’autre part, Kamosé qui succède à Séqénenrê Taâ, est de plus en plus souvent donné aussi comme son fils plutôt que celui du couple Séqénenrê Taâ et Iâhhotep. Enfin, l’épouse secondaire de Taâ appelée Satdjéhouty est fille de Tétishéri et sœur du roi. Sekhemrê Herouhermaât Antef. Sékemkarê. Smendès Ier.

Sahourê. Smenkhkarê. Sénakhtenrê Ahmosé. Sénakhtenrê dit « l’Ancien » monte sur le trône après le règne d’Antef VII. Sekhemrê Oupmaât Antef. Sekhemrê Herouhermaât Antef. Sobekemsaf II. Sobekemsaf Ier. Salitis. Séouadjkarê II. Senaib. Sobekhotep IX. Sekhenrê. Sobekhotep VIII. Sésostris IV. Sekhenrê. Sénebmiou. Sobekhotep VII. Sânkhenrê Soudjetou. Sobekhotep VI. Sahathor. Sébekhotep IV. Sobekhotep V. Sobekhotep III. Seth Ier. Smenkhkarê. Sobekhotep II. Sobekhotep Ier. Sehetepibrê Ier.

Sehetepibrê Ier. Sekhemrê Khoutaoui. Sahathor. Sahourê. Salitis. Sanakht, Nebka. Sânkhenrê Soudjetou. Scorpion Ier. Scorpion II. Seb (pharaon) Sehetepibrê Ier. Sehetepibrê III. Sekhemkhet. Sekhemrê Khouitaoui. Sekhemrê Khoutaoui. Sekhemrê Herouhermaât Antef. Sekhemrê Oupmaât Antef. Sekhenrê. Sémerkhet. Senaib. Senakht - Sanakht. Sénakhtenrê Ahmosé.

Senebkay

Senebmiou. Sénedj. Séouadjkarê II. Séqénenrê Taâ. Sésostris Ier. Sésostris II. Sésostris III. Sésostris IV. Seth Ier. Séthi Ier. Séthi II. Sethnakht. Seth-Péribsen - Péribsen. Shabaka - Chabataka. Sheshonq Ier. Sheshonq II. Sheshonq III. Sheshonq IV. Sheshonq V. Sheshonq VI. Siamon. Siptah. Smendès - Nesbanebdjed Ier.