background preloader

Peuples - A Classer

Facebook Twitter

La civilisation de l’Indus serait plus ancienne qu'on ne le croyait. Une étude scientifique analysée par le quotidien indien The Hindu apporte plus d’éléments sur le déclin de la civilisation de la vallée de l’Indus qui se déployait sur une aire allant de l’actuel Pakistan au Nord-ouest de l’Inde.

La civilisation de l’Indus serait plus ancienne qu'on ne le croyait

Pourtant la presse indienne ne semble retenir dans ses gros titres que l’ancienneté de cette culture encore mal connue : plus de 8000 ans, ça fait bien plus que les civilisations égyptienne et mésopotamienne. Le Times of India va même jusqu’à dire qu’il est temps de retirer la notion de berceau des civilisations à ces dernières ! Le site de Birrhana dans l’Etat indien de l’Haryana livre aux chercheurs d’autres hypothèses sur le déclin de la civilisation urbaine : un changement de pratiques agricoles pour mieux s’adapter au changement climatique.

La ville a reculé quand les céréales étaient de moins en moins cultivées et stockées. Un drame et une bonne nouvelle pour le léopard des neiges Lascaux à Séoul: la réplique de la grotte pour la première fois en Asie. Histoire des civilisations européennes. Les peuples indo-européens. Les Pontiques sont les ancêtres de tous les peuples de langues indo-européennes (Celtiques, Italiques, Germaniques, Illyro-Albanaises, Thraco-Arméniennes, Grecques, Baltes, Slaves, Indo-Iraniennes, Anatoliennes et Thokariennes).

les peuples indo-européens

C’étaient des pasteurs guerriers se déplacant à cheval et utilisant des haches de combat en pierre ou en cuivre. A la recherche du foyer d'origine. L'origine des populations de l'Inde à la lumière des dernières découvertes archéologiques. Si d'immenses inconnues demeurent, touchant par exemple l'origine des populations du sud de l'Inde – les Dravidiens –, et si celle des populations dite Munda, dans l'est et le centre du Dekkan, ne s'éclaire que de faibles indices, de grands progrès ont néanmoins été faits au cours des dernières décennies au sujet de l'origine des populations qui composent l'univers indien.

L'origine des populations de l'Inde à la lumière des dernières découvertes archéologiques

Nous avons demandé à Bernard Sergent auteur de Genèse de l'Inde (Payot, 1997), de faire pour nous le bilan de ces dernières découvertes, linguistiques, archéologiques et ethnologiques. Les composantes ethniques du monde indien Rappelons d'abord que l'Inde est formée de trois éléments linguistiques principaux. Les Dravidiens forment un groupe compact dans la péninsule du Dekkan, dont ils occupent en gros la moitié méridionale, et dans l'île de Ceylan. Parmi eux dans le nord-est, et un peu au-delà en direction de la plaine du Gange, sont les tribus de langue Munda. Leurs affinités linguistiques. Que peut-on dire de la civilisation indo-européenne ? Les Indo-européens avaient une langue commune.

Que peut-on dire de la civilisation indo-européenne ?

Il ne faut pas se hâter d'en conclure à une même et unique civilisation, encore moins à une ethnie ou une race aryenne. Ce qui est certain, c'est que l'existence d'un mot pour roi (raja en sanskrit, rex en latin, rix en gaulois ou ri en irlandais) suppose une certaine structure sociale, dont Georges Dumézil a analysé les constantes : une classe de rois-prêtres, une classe de guerriers, une classe de producteurs (éleveurs, artisans puis agriculteurs). Fameuse tripartition qui se retrouve à Rome comme en Inde, et même dans le Moyen Age occidental. De même, s'il existe un mot pour désigner le cheval, le porc ou le chien, c'est que ces animaux étaient connus et domestiqués.

S'il n'y a qu'un terme indifférencié signifiant "métal, bronze, cuivre" (skr. ayas, lat.aes, vieil anglais ar), c'est probablement que cette civilisation commune date du néolithique récent. Signalons deux chercheurs qui se singularisent : Jean Haudry : Les Indo-Européens. Jean Haudry Jean Haudry (né en 1934) est un linguiste français, spécialiste des langues et de la civilisation indo-européennes.

Jean Haudry : Les Indo-Européens

Ancien élève de l’École normale supérieure (promotion 1956), cet agrégé de grammaire, spécialiste de sanskrit reconnu et réputé, a réalisé des travaux historiques très controversés. Entré à la faculté de Lyon en 1966, Jean Haudry est professeur émérite depuis 1998 à l'Université de Lyon III, longtemps directeur du Centre de linguistique appliquée de ce même établissement. Ancien directeur d'études de grammaire comparée des langues indo-européennes à la IVe section de l'École pratique des hautes études, il prend également part aux universités d'été et aux colloques du GRECE, et il fait partie du « comité scientifique » du Front national.

Proche de Pierre Vial, il donne plusieurs conférences dans le cadre du mouvement Terre et Peuple. La controverse autour du Que sais-je ? Qui étaient les Indo-Européens originels ? Devant l’évidente ressemblance des racines des mots des langues Européennes et de nombreuses langues majeures de l’Asie du sud et centrale (Iran, Inde, Afghanistan, Pakistan, Kurdistan, Tadjikistan, Xinjiang, etc…), les chercheurs ont bien vite supposés un lien de parenté entre ces langues.

Qui étaient les Indo-Européens originels ?

Les études ont eues tôt fait de confirmer de manière certaine que ces langues avaient bien une origine commune. Cette famille de langue a été appelée les langues Indo-européennes et leur ancêtre commun le proto-Indo-européen. En effet, on peut dire que le Français est apparenté à l’Hindi, l’Allemand au Farsi (la langue Iranienne), le Gaëlique au Kurde, le Latin au Sanskrit (Langue Indo-européenne Indienne antique), etc … Toutes ces langues sont parentes entre elles. Les analogies sortent du champ de la linguistique pour se poursuivre dans le champ culturel. Sans doute installés jusque dans les environs du nord de l’Afghanistan vers 2000 avant J.C. Empire Achéménide de l’époque de Darius le Grand. Indo-européen. J'ai trouvé cette introduction sur les indo-européens fort intéressant tant par sa simplicité que sa clarté, c'est pourquoi je me permets avec l'accord de son auteur "Volute" que je remercie humblement. 1.

indo-européen

Le peuple indo-européen 1.1. La validité de la thèse. Des origines à nos jours - Le peuplement et l'Histoire de l'Europe. À l'extrémité de l'immense Eurasie, l'Europe bénéficie d'un climat tempéré et de côtes ciselées, favorables au cabotage des navires et aux échanges.

Des origines à nos jours - Le peuplement et l'Histoire de l'Europe

Ces facteurs ont très tôt favorisé son peuplement. Nous conservons de la préhistoire les belles peintures rupestres de Lascaux (France) ou encore Altamira (Espagne), vieilles de 18.000 ans environ. Certains linguistes voient aussi dans la langue basque une réminiscence des cultures paléolithiques de l'Europe.

Il n'empêche que le continent a été pour l'essentiel peuplé au IIe millénaire avant JC par plusieurs vagues d'immigration indo-européennes (à l'époque où arrivaient en Europe ces tribus plus ou moins sauvages, en Mésopotamie prospérait la cité de Babylone !). Les peuples finno-ougriens. Les peuples asianiques. Les Asianiques étaient divisés en deux branches dont on ignore si les langues étaient apparentées: Ceux du nord sont les ancêtres des peuples de langues euskaro- caucasiennes (Basques, Géorgiens et Tcherkesses) alors que ceux du sud (les Pélasges) parlaient des langues qui ont toutes disparu actuellement.Ils se sont étendus, à l’époque néolithique, dans tout le Proche-orient et en Europe en apportant avec eux les techniques de l’agriculture, de l’élevage et de la céramique.

les peuples asianiques

Les civilisations asianiques étaient en plein essor (les asianiques Pélasges de Crète et d’Anatolie avaient même inventé une écriture) mais elles ont finalement toutes été détruites par les invasions pontiques. Les Natoufiens sont les ancêtres de tous les peuples asianiques qui se sont répendus au néolithique. Ils ont suivi une longue évolution sur place depuis l’époque paléolithique. Les asianiques Mureybetiens sont un rameau descendant des Natoufiens. Les langues indo-européennes. La thèse anatolienne. Une étude, publiée le 27 novembre dernier dans la revue Nature, vient relancer le débat sur le foyer d'origine et la diffusion des langues indo-européennes.

la thèse anatolienne

Depuis une vingtaine d'années, deux hypothèses, fondées sur des indices linguistiques et archéologiques, partageaient la communauté des spécialistes. La première, développée par Marija Gimbutas, situait ce foyer dans les steppes eurasiennes et associait l'expansion indo-européenne à celle d'un peuple de cavaliers pasteurs appartenant à la civilisation dite des Kourganes (Ukraine). La seconde, défendue par Colin Renfrew, plaçait l'origine des langues indo-européennes en Anatolie (Turquie), et liait leur diffusion à celle des premiers peuples agriculteurs. Anatolie. Web compteur indoeuropéens 1 Anatolie (Asie Mineure) avant l'empire byzantin sud de la Mer noire ( grèce Turquie)

La thèse anatolienne. Les Ibères. Les obscures origines de l'Espagne Les auteurs anciens (cf. Valerius Flaccus,Argonautica,6,120) nommaient également Ibéria la région du Caucase correspondant à l'actuelle Géorgie, et l'adjectif “ ibérique ” qualifie aujourd'hui encore la littérature religieuse chrétienne de Géorgie. Certains en ont donc conclut que les ibères hispanique pourrait être en relation avec les “ ibères ” caucasien. Mais ce serait une erreur. Car cette ibèrie du caucase n'était pas nommée ainsi par ses habitants mais Iméréti. Sakas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sakas Saces Les Sakas sont un peuple indo-européen qui vivait jusqu'en 380 après J.

-C. dans une région couvrant le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, le Tadjikistan, l'Afghanistan, le Pakistan et une partie de l'Iran, de l'Ukraine, des monts Altaï et de la Sibérie en Russie. La plupart des chercheurs les considèrent comme une branche des Scythes. Qui étaient les Indo-Européens originels ? Devant l’évidente ressemblance des racines des mots des langues Européennes et de nombreuses langues majeures de l’Asie du sud et centrale (Iran, Inde, Afghanistan, Pakistan, Kurdistan, Tadjikistan, Xinjiang, etc…), les chercheurs ont bien vite supposés un lien de parenté entre ces langues. Les études ont eues tôt fait de confirmer de manière certaine que ces langues avaient bien une origine commune. Cette famille de langue a été appelée les langues Indo-européennes et leur ancêtre commun le proto-Indo-européen.

En effet, on peut dire que le Français est apparenté à l’Hindi, l’Allemand au Farsi (la langue Iranienne), le Gaëlique au Kurde, le Latin au Sanskrit (Langue Indo-européenne Indienne antique), etc … Toutes ces langues sont parentes entre elles. Les analogies sortent du champ de la linguistique pour se poursuivre dans le champ culturel. Sans doute installés jusque dans les environs du nord de l’Afghanistan vers 2000 avant J.C.

L'énigme indo-européenne résolue ? Les langues indo-européennes forment de loin le plus grand ensemble linguistique qui ait jamais existé : au moins la moitié de l’humanité parle l’une des 400 langues de cette famille, laquelle inclut aussi bien les langues latines (ou romanes), dont fait partie le français, que les langues celtiques, germaniques (anglais, allemand, suédois…), indo-aryennes (hindi, ourdou, bengali… ), iraniennes, slaves, etc. Mais comment cela a-t-il commencé ? Quelle est l’origine des langues indo-européennes ? Une équipe internationale menée par le néo-zélandais Quentin Atkinson assure avoir élucidé l’énigme : selon un article publié dans la revue Science du 24 août 2012, la famille indo-européenne serait issue d’une langue parlée il y a environ 9 000 ans par les premiers agriculteurs dans la région de l’Anatolie (la Turquie actuelle) ; elle se serait propagée peu à peu, à mesure que l’agriculture se répandait dans cette partie du monde.

Théorie de l'invasion aryenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie de l'invasion aryenne (TIA) soutient qu'un peuple de cavaliers et de guerriers nomades de « race indo-européenne », connu sous le nom d'« Aryens » et originaire de l'Iran, a connu une grande expansion démographique et militaire entre les XVIIe et XVIe siècles av. J. Famille indo-européenne. REMARQUE: † = langue éteinte. Hypothèse du substrat germanique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. LES PEUPLES INDO-EUROPÉENS. Les branches de la famille indoeuropéenne.

Hydronymie paléo-européenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paléo-européen (en allemand alteuropäisch, en anglais Old European[1]) est le terme utilisé par Hans Krahe (1964) pour désigner la langue de la couche d'hydronymie européenne reconstituée la plus ancienne en Europe centrale et orientale. Ces hydronymes sont prégermaniques et préceltiques et sont datés par Krahe du IIe millénaire av. J. Pré-Indo-Européens. Persiques gréco latins. Indo-européens 4 Les gréco latinsdernière mise à jour le: 06/24/2013 19:20:55 web compteur Grecs romains Quelques sites paléolithiques sont aujourd'hui connus en Grèce.

Mésopotamie Babyloniens assyriens sumériens phéniciens. Proto-Indo-Européens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Généalogie des peuples indo-européens des steppes. Les Alains : Cavaliers des steppes, seigneurs du Caucase - fravahr.org - Aurora.