background preloader

Période achéménide (-539 av. J.-C. - 331 av. J.-C.)

Facebook Twitter

Achéménides. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. vers 550 – 330 av. J. -C. L'empire achéménide à son apogée L'Empire achéménide est le premier des Empires perses à régner sur une grande partie du Moyen-Orient. Il s'étend alors au nord et à l'ouest en Asie Mineure, en Thrace et sur la plupart des régions côtières du Pont Euxin ; à l'est jusqu'en Afghanistan et sur une partie du Pakistan actuels, et au sud et au sud-ouest sur l'actuel Irak, sur la Syrie, l'Égypte, le nord de l'Arabie saoudite, la Jordanie, Israël et la Palestine, le Liban et jusqu'au nord de la Libye. Le nom « Achéménides » (en vieux-perse : Haxāmanišiya) se rapporte au clan fondateur qui se libère vers 550 av. Conditions d'études[modifier | modifier le code] La documentation sur les Achéménides est donc en fin de compte importante et variée.

Histoire[modifier | modifier le code] Origines de la dynastie[modifier | modifier le code] Teispès est le premier roi achéménide à porter le titre de Roi (de la ville) d'Anshan. En 559 av. Epoque Achéménide. L'art de cette période, essentiellement consacré au souverain, est un art de cour. Les vestiges connus sous le nom de Masjid-i Suleiman sont les vestiges les plus anciens connus à ce jour. Cette première demeure fortifiée d'un souverain perse est construite sur une terrasse artificielle adossée à la montagne.

Elle se caractérise par des murs d'enceinte, des escaliers monumentaux, des villages extérieurs pour le peuple. Le quartier royal situé sur la terrasse s'articule selon une triple succession de portes monumentales. Ces éléments seront repris dans les palais des autres cités achéménides. La colonne, élément essentiel de l'architecture, est réalisée en bois sur une base en pierre ou intégralement en pierre. Le palais de la capitale officielle de Darius à Persépolis, construit sur une terrasse rocheuse, à pour vocation essentielle d'abriter les grandes cérémonies du début de l'année. La sculpture a une vocation décorative et votive. Vers une approche globale des paysages urbains achéménides.

Entre 2012 et 2014, j’ai obtenu une bourse de recherche européenne Marie-Curie (projet SELOPerse – Settlement and Landscape Organisation of the Persepolis Region) qui m’a permis de mener un projet portant sur une meilleure définition de l’organisation spatiale de la ville de Persépolis (localisation : fig. 1). Ce projet était hébergé par l’Université de Bologne (Italie) – Département des Sciences du Patrimoine (antenne de Ravenne) et conduit en collaboration avec Pierfrancesco Callieri, professeur d’archéologie et d’histoire de l’art. Faisant suite à mon doctorat sur l’occupation de la plaine de Persépolis durant le 1er millénaire av. J. Fig. 1 : localisation des principaux sites évoqués. Le projet SELOPerse s’est achevé au second semestre 2014 par une mission de terrain à Persépolis avec l’équipe irano-italienne, suivie de visites de plusieurs sites achéménides situés au sud-ouest de l’Iran (15 octobre – 15 novembre 2014).

Des fouilles hors des palais Bibliographie Gondet S. 2011. Mondes élamites et achéménides. 1Les cours proposés en 2012-2013 avaient le même fil rouge : une introduction à la langue (inscriptions royales élamites : langue et idéologie) et une enquête historique (L’empire perse vu de Persépolis : les tablettes dites des Fortifications dans le contexte de l’histoire et culture achéménide) traitant largement des processus d’acculturation et d’intégration entre les Élamites et les Iraniens durant le premier millénaire avant notre ère.

Cette importante transformation a touché autant les habitants originels de l’Iran du Sud-Ouest et leur culture que les nouveaux groupes émergents d’iranophones. Il en a résulté la création d’une nouvelle identité : celle des Perses. 2Vu dans ce contexte, l’Empire perse ou achéménide n’était pas une création ex nihilo de Cyrus le Grand en 550 av. J. -C. environ, mais la conséquence d’un long processus. Le passé pré-perse était aussi important que les conquêtes militaires qui s’ensuivirent. 1 Henkelman, « Persians, Medes and Elamites. 3 Ainsi J. L'architecture à l'époque des Achéménides. Le dernier roi mède, Astyage, était le fils de Cyaxare, un roi élevé dans le luxe et l’opulence. Selon un texte de l’historien grec Hérodote, Astyage fit un rêve étrange interprété par les savants de l’époque comme étant un signe que son trône allait être menacé par un petit-fils qui allait naître de la lignée de sa fille.

Le roi chercha alors à éliminer Cyrus II né de sa fille Mandane. Il n’y réussit pas et en 550 av. J. -C., Cyrus II détrôna Astyage. Ce dernier faisait partie de la dynastie des Achéménides de la famille des Pasargades, une tribu nomade de la région de Masjed Soleimân. Comme le montrent les célèbres inscriptions de la ville de Babylone sur le respect des libertés individuelles et religieuses, son gouvernement et son empire étaient fondés sur la tolérance et la morale.

Alors que Cyrus II se préparait à attaquer l’Egypte, il entendit des rumeurs concernant des incidents survenus à l’extrême orient de son empire. Il fut enterré à Pasargades. Le palais de Suse vie longue ! La Perse achéménide (558-330) Auteur : BelisaireVisualisations : 6121Modifié : 23/10/2011 à 13h35 L'empire achéménide est le premier empire perse à recouvrir de vastes territoires allant de l'Asie mineure et l'Egypte à l'Ouest, à l'Afghanistan et le Pakistan actuels à l'Est. Il tient son nom d'Achémènès, personne probablement légendaire, et est fondé par Cyrus II le Grand, au VIe siècle av. J. -C., lequel libère les Perses de la domination mède. Il menace par deux fois la Grèce avant d'être conquis par le macédonien Alexandre le Grand. L'évolution de l'empire La construction de l'empire L'installation des Perses dans l'actuel golfe Persique demeure mal connue. L'empire à son apogée Xerxès Ier parvient au pouvoir en 486 et se voit obligé de consolider son autorité : des révoltes éclatent en Egypte et en Grèce et le début du règne commence par une expédition en Egypte.

La chute des Achéménides Darius III, dernier roi achéménide, arrive sur le trône en 336 à la suite de complots politiques. Le pouvoir central et la capitale. Empire perse achéménide. « Empire perse achéménide » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior L'Empire perse achéménide vers 500 av. J. -C. L'Empire perse achéménide forme un vaste ensemble de territoires dominés par les Perses, qui s'étend de l'Indus à la mer Méditerranée. Fondé par le roi Cyrus II pendant la seconde moitié du VIe siècle av. J. -C., il est détruit par Alexandre le Grand pendant la seconde moitié du IVe siècle av. Formation de l'Empire perse achéménide[modifier | modifier le wikitexte] À la fin du IIe millénaire av.

Les Mèdes, qui unifient leurs différents clans au milieu du VIIe siècle av. Au cours du VIe siècle av. Sur le royaume de Macédoine. Organisation de l'Empire perse achéménide[modifier | modifier le wikitexte] L'empire est dirigé par le roi des Perses que l'on surnomme le « Grand Roi ». Les peuples conquis doivent montrer leur soumission en versant un tribut annuel au Grand Roi. La civilisation perse achéménide[modifier | modifier le wikitexte] Clio la Muse - Achéménides. Persépolis : tête de statue en lapis-lazuli - Musée de Téhéran. De langue indo-européenne comme les Mèdes, ils étaient entrés en Iran en même temps qu’eux à la fin du deuxième millénaire. Ils s’établirent au IXe siècle dans le pays de Parsua, au sud et au sud-ouest du lac d’Urmiah puis s’étaient déplacés vers le sud-est pour occuper les montagnes du Fars. Les Perses comme les Mèdes étaient divisés en tribus : les Pasargades, les Maraphiens, les Maspiens, les Panthaliens, les Déronsiens, les Germaniens, tous agriculteurs.

Il s’y joignait quatre tribus nomades : les Daens, les Mardes, les Dropiques et les Sagartiens. Vers la fin du VIIè siècle, ils apparaissent dans l’Histoire grâce à Hérodote. Les Perses introduisirent l’usage du cheval, des divinités nouvelles et une religion qui restera longtemps marquée par l’influence du dualisme mède. Chronologie achéménide Dynastie achéménide. L'Iran achéménide. Achéménides. ACHÉMÉNIDES.

La dynastie perse des Achéménides, aux débuts légendaires, n'a d'abord régné que sur son peuple ; puis, après avoir conquis (vie s. av. J. -C.) tous les pays du reste de l'Orient, jusqu'à l'Asie centrale et à l'Inde, elle s'est trouvée, jusqu'à sa disparition (330 av. J. -C.), à la tête d'un empire d'une étendue (6 millions de kilomètres carrés) qui n'avait jamais été atteinte. Mais son histoire est toujours restée mal connue. Pourtant, le plus ancien des historiens, Hérodote, un Grec du ve siècle avant J. En effet, l'histoire des Achéménides est difficile à retracer à partir de leurs documents.

L'Empire achéménide n'a duré que deux siècles. Les Achemenides, la civilisation. Les Achemenides, l'Histoire. Achéménides. Dynastie qui, à partir de Cyrus II, régna sur l'Empire perse (vers 556-330 avant J. -C.), également appelé « achéménide ». 1. Introduction Cette dynastie perse, issue d'Achéménès, un personnage légendaire, et fondée historiquement par Cyrus II le Grand au vie siècle avant J.

-C., est fondatrice de l'unité et de l'Empire perse. La dynastie des Achéménides, originaire de l'ouest et du sud-ouest de l'Iran, fut au ve siècle avant J. -C. la quatrième puissance mondiale. En dépit de sa puissance, l'histoire de cette dynastie est mal connue, car ses scribes utilisaient, plus souvent que la traditionnelle tablette d'argile, le parchemin ou le fragile papyrus ; en dehors des rares inscriptions royales, l'historien ne dispose guère que des témoignages de sujets réticents ou d'adversaires passionnés. 2.

Divisés en deux branches rivales, les Achéménides sont tributaires successivement des Élamites, des Assyriens et des Mèdes. 3. 3.1. La conquête de l'Asie mineure La formation d'un immense empire 3.2. 3.3. Achéménides. Les Perses. Les Perses Peuple aryen, apparu, du IXè s. au VIIè s. av.Jc, en trois régions de l'Ouest de l'Iran.

On ne sait si celles-ci sont l'habitat de rameaux des perses ou des étapes de leur migration : ce sont le Parsua (au Sud-Ouest du Lac d'Urmiah), le Parsouma (ou Parsama) (au Nord de l'Elam), et le Parsa (Fars actuel). Les débuts des Achéménides, la dynastie nationale, sont légendaires, mais on sait par ailleurs que les rois des Perses dépendent successivement de l'Elam, de l'Assyrie et des Mèdes. En -553, Cyrus II, Roi d'Anshan, se révolte contre le Mède Astyage ; il le fait prisonnier (-550) et s'adjuge son empire, auquel il ajoute les royaumes Lydien (-547) et Babylonien (-539); à la fin de sa vie, il est le maître de presque tout l'Iran. Après la crise provoquée par la révolte de Bardiya (Vrai ou faux achéménide ?)

Cependant, l'Achéménide méprise le monde grec affaibli par ses luttes intestines. L'histoire méconnue des achéménides - Pierre Briant - vidéo dailymotion.