background preloader

Notre-Dame des Landes -

Facebook Twitter

Notre-Dame des Landes - Pearltrees

Notre-Dame des Landes - A Classer. Peut-il y avoir juridiquement expulsion des habitants de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ? Notre-Dame-des-Landes. La Zad et la guerre civile mondiale. 2.500 gendarmes mobiles, des véhicules blindés, des hélicoptères, des camions, des bétaillères... ainsi que quelques centaines de CRS à Nantes et à Rennes, pour couvrir l’arrière... la France sera lundi 9 avril en guerre.

La Zad et la guerre civile mondiale

Contre qui ? Contre quelques deux cents personnes, vivant dans un paysage de bocage où ils font du pain, de la bière, du maraîchage, et bricolent, discutent, lisent, vont et viennent. Aéroport du Grand Ouest. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aéroport du Grand Ouest

Cet article contient des informations sur un projet en cours. Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur change considérablement alors que les événements approchent. Dernière modification de cette page le 21 novembre 2016, à 13:55. Notre-Dame-des-Landes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Notre-Dame-des-Landes

Ses habitants sont appelés les Landais. La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays historique du pays nantais. Créée au milieu du XIXe siècle, elle a conservé depuis l'origine un caractère rural et une économie dominée par l'agriculture et l'élevage. Au début des années 1970, la conception d'un projet d'aéroport sur les terres de la commune est lancée, ce qui a laissé entrevoir une possibilité de bouleversement, mais a aussi protégé le bocage de tout remembrement. Au début des années 2000, le projet d'aéroport du Grand Ouest est relancé, amplifiant la contestation qui y est liée. Géographie[modifier | modifier le code] Situation[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement renonce à évacuer la ZAD - Le Parisien. Il n'est plus question pour le gouvernement d'ordonner l'évacuation des opposants au projet d'aéroport controversé de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) initialement prévue pour cet automne.

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement renonce à évacuer la ZAD - Le Parisien

Alors Premier ministre, Manuel Valls avait à plusieurs reprises évoqué l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes pour l'automne quitte à contredire la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Alors que l'hiver approche à grand pas et que le Premier ministre a changé, une telle opération ne semble plus être à l'ordre du jour à court terme. «Il n'y a pas d'évacuation possible tant que le contentieux avec Bruxelles n'est pas réglé», confirme ce matin à l'AFP une source gouvernementale. «Nous sommes dans un Etat de droit qui ne saurait être bafoué. Le cadre d'une intervention doit être maîtrisé»,souligne t-on dans l'entourage du Premier ministre Bernard Cazeneuve.

Un contentieux avec Bruxelles «Un test pour Bernard Cazeneuve» NDDL. Pourquoi une évacuation de la Zad s’éloigne de plus en plus… Le renoncement de François Hollande, et la probable candidature de Manuel Valls pour 2017, changent sensiblement la donne.

NDDL. Pourquoi une évacuation de la Zad s’éloigne de plus en plus…

Et permettent de douter d’une intervention avant la fin de l’année. Notre-Dame-des-Landes: Cazeneuve pour une évacuation «efficace» de la ZAD. PROJET D'AEROPORT «Bien entendu» qu'il faut évacuer la ZAD, a estimé ce mercredi le Premier ministre.

Notre-Dame-des-Landes: Cazeneuve pour une évacuation «efficace» de la ZAD

Reste à «savoir comment bien le faire»... 20 Minutes avec AFP Publié le Mis à jour le C’est l’une des premières fois qu’il s’exprime officiellement en tant que Premier ministre sur la question. Bernard Cazeneuve a déclaré mercredi à l’Assemblée qu’il était favorable à l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, mais que la question était « de savoir comment bien le faire ». >> A lire aussi : 10 idées reçues sur le nouvel aéroport passées au crible « Le sujet n’est pas de savoir s’il faut ou non évacuer la ZAD.

Déterminer les conditions d’une opération pragmatique Contentieux européen L’ancien Premier ministre Manuel Valls avait promis une évacuation « à l’automne ». >> A lire aussi : Les travaux et l'évacuation de la ZAD sont (encore) repoussés. Désinformation sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : les médias au garde-à-vous. Ce mercredi 13 décembre, l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est au sommaire des JTs et en « une » des journaux.

Désinformation sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes : les médias au garde-à-vous

Dans un article au titre évocateur (« À Notre-Dame-des-Landes, le "Vietnam des pauvres" menace la France d’une "guérilla" »), Samuel Gontier [1] revient avec sa verve critique habituelle sur la teneur des débats dans plusieurs émissions télévisées. Une information notamment circule de plateaux en plateaux : les zadistes se seraient dangereusement armés en prévision d’une éventuelle intervention des gendarmes. À la télé : le péril zadiste Le reportage cite ensuite une « note interne » révélant la présence de « stocks d’engins incendiaires, de pièges dans les bois et même d’armes à feu », avant de reprendre les propos d’un haut gradé livrés au JDD : « Ils nous attendent, ils se préparent à l’affrontement et on peut craindre des morts. » Notre-Dame-des-Landes: Un ancien pilote, un ingénieur et une préfète nommés médiateurs. NOMINATION Ils ont été reçus ce jeudi vers 18h30 à Matignon par le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et la ministre des Transports Elisabeth Borne… Manon Aublanc avec AFP Publié le Mis à jour le Un ancien pilote de ligne proche de Nicolas Hulot, Gérard Feldzer, un ingénieur membre du Conseil économique, social et environnemental, Michel Badré, et une préfète, Anne Boquet, ont été désignés pour être les troismédiateurs dans le dossier brûlant de Notre-Dame-des-Landes, a-t-on appris ce jeudi à Matignon.

Notre-Dame-des-Landes: Un ancien pilote, un ingénieur et une préfète nommés médiateurs

Les médiateurs auront six mois pour se pencher sur le projet très controversé de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique, au sud de l’agglomération nantaise, vers Notre-Dame-des-Landes, à 20 kilomètres au nord de la ville. Un dossier enlisé depuis des années et qui a empoisonné le quinquennat du président François Hollande. Gérard Feldzer Michel Badré. Notre-Dame-des-Landes: La nomination de l'opposant Hulot donnera-t-elle un coup d’arrêt au projet? Nicolas Hulot combat depuis longtemps le projet de transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes Pour autant, les pro-NDDL rappellent que le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire s’était « incliné » après le « oui » au référendum de 2016 Un médiateur sera nommé pour trancher cet épineux dossier, a confirmé ce mercredi le premier ministre C’était déjà l’un des dossiers chauds.

Notre-Dame-des-Landes: La nomination de l'opposant Hulot donnera-t-elle un coup d’arrêt au projet?

La question du transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes s’annonce désormais brûlante avec la nomination, mercredi, de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire. Car cette figure de l’écologie, vue plusieurs fois sur la ZAD, est aussi connue pour être un opposant de longue date au projet, qu’il a qualifié de « gangrené ». Mais sa désignation veut-elle forcément dire que le nouvel aéroport ne verra pas le jour ? « Il doit appliquer la feuille de route », a affirmé Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. Notre-Dame-des-Landes, un projet «surdimensionné», selon des experts. Coup de semonce pour le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes: un rapport d'experts juge le programme «surdimensionné» par rapport aux besoins, suggérant de le revoir à la baisse ou de moderniser l'aéroport de Nantes Atlantique.

Notre-Dame-des-Landes, un projet «surdimensionné», selon des experts

«Force est de constater que le projet, fruit d'une conception ancienne, est surdimensionné», souligne ce rapport rédigé par trois ingénieurs généraux des ponts, des eaux et des forêts. Il a été remis à la ministre de l'Environnement Ségolène Royal, et devait être mis en ligne mardi après-midi. La ministre avait, mi-janvier, chargé ces trois experts d'examiner les alternatives ou solutions «complémentaires» à ce projet d'aéroport, vieux de 50 ans, qui oppose riverains, opérateurs, élus, défenseurs de l'environnement.

Leur synthèse d'une soixantaine de pages (plus annexes), se base notamment sur les nombreuses études déjà réalisées. Parmi celles-ci, celle de la «commission du dialogue», qui en 2013 avait déjà émis des réserves. Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : les rebonds d’un aménagement conflictuel. Le projet de transfert de l'aéroport de Nantes Atlantique sur un nouveau site implanté sur la commune de Notre-Dame-des-Landes, membre de la communauté de communes d'Erdre et Gesvres (CCEG), au nord-ouest de l'agglomération nantaise, s'explique, se comprend et se justifie, dans l'esprit de ses promoteurs par une logique d'aménagement du territoire. Il s'agit aujourd'hui, pour les partisans de ce projet, de donner à l'ouest de la France le grand aéroport international qui lui manque, l'aéroport du Grand Ouest.

Que l'agglomération nantaise ait besoin d'un aéroport international pour son développement économique est une évidence. Notre-Dame-des-Landes : les journalistes ont-ils fait preuve de partialité ? Erwan Manac'h, Guillaume Malaurie, Mariette Darrigrand et Jean-Marc Four Mathias Mégy © Radio France Le projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes, à côté de Nantes, est très fortement contesté et des militants occupent les lieux depuis des mois. L'affaire a pris un tour politique national depuis que Jean-Marc Ayrault, l'ancien maire de Nantes et défenseur du projet, est devenu Premier ministre. Face à cette situation, les journalistes ont parfois du mal à faire leur travail sereinement. Certains journalistes ont-ils fait preuve de partialité ? Comment informer sur un sujet particulièrement sensible politiquement ? Pour en parler : - Guillaume Malaurie, grand reporter au Nouvel Observateur. Aéroport de Notre Dame des Landes, un enjeu de société.

Ce lundi 25 janvier, c’était la douche froide pour les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé d’autoriser l’expulsion des onze familles et quatre agriculteurs « historiques » du site du futur aéroport. Une situation qui entraîne bien plus qu’un changement de paysage dans la région du Pays de la Loire Cet arrêté du tribunal sur les expulsions des derniers résidents de la ZAD (zone d’aménagement différé ou zone à défendre c’est selon) relance le débat faisant rage depuis cinquante-trois ans autour du « projet d’aéroport du Grand Ouest » destiné à s’implanter dans un petit village du bocage nantais, Notre Dame des Landes. Voilà un bien beau nom, Notre Dame des Landes, pour la réalité que ce projet cache. On ne sait trop si l’issue de ce débat tardera ou non.

Le mal étant déjà fait, autant y remédier autrement qu’en le reproduisant ailleurs. Toujours plus de béton, de grandes zones commerciales et industrielles. Notre-Dame-des-Landes : tout reste à faire ? ‘’C’est oui ou c’est non ?’’ : c’est la question que nous étions venus poser ici à Nantes en février, quelques jours après que François Hollande eut annoncé son intention d’organiser un référendum local autour du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Quatre mois plus tard, on connait la réponse : ‘’C’est oui !’’ La justice menace le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La légalité de quatre arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l’aéroport nantais est contestée. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux (Nantes, envoyé spécial) L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL) verra-t-il le jour dans le bocage nantais ? En demandant l’abrogation de quatre arrêtés préfectoraux qui autorisaient le démarrage de ce chantier, la rapporteure publique, Christine Piltant, a peut-être donné, lundi 7 novembre, un coup d’arrêt décisif au projet. Devant les six magistrats de la cour administrative d’appel de Nantes, elle a longuement développé la thèse de l’alternative au transfert de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique qui n’a pas été, selon elle, assez évaluée. Or, seule l’absence d’alternative satisfaisante à un projet permet de déroger à la réglementation environnementale, autorisant la destruction d’une zone humide ou celle d’espèces protégées, par exemple.

Notre-Dame-des-Landes. Les comptes de la DGAC contestés - Nantes. INA L'aérodrome régional de Notre-Dame des Landes 1974. Notre-Dame-des-Landes: chaîne humaine géante anti-aéroport. Film du nouvel aéroport. Notre-Dame-des-Landes - La Boîte à Histoire-Géo. Notre-Dame-des-Landes : l’Etat coincé par ses concessions à Vinci. Le fond du problème, en dehors des questions d’autorité et d’amour-propre, n’est-il pas dans l’équation économico-financière à laquelle est confronté l’Etat, pour avoir signé en 2010 une concession doublée d’un partenariat public-privé (PPP) particulièrement favorable au concessionnaire Vinci ?

Pour un très grand nombre de nos concitoyens, dont je suis, le projet de Notre-Dame-des-Landes était, dès 2002, un projet qui ne se justifiait pas au regard des besoins. La concertation qui s’est déroulée en 2003 a été incapable de préciser s’il s’agissait de réaliser un nouvel aéroport pour Nantes, de créer un grand aéroport de l’Ouest, ou encore s’il s’agissait d’un troisième aéroport pour la région parisienne. A l’époque, pas plus qu’aujourd’hui, les questions du bien-fondé d’une nouvelle desserte aéroportuaire au regard des avantages d’un prolongement de la ligne grande vitesse (LGV) jusqu’à Nantes – avec un Nantes-Orly à moins de 1h30 et un Nantes-Roissy à moins de 2h – n’ont pas été posées.

Le difficile décollage de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Pouchard Mardi 16 octobre, au petit matin. Projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Projet d'Aéroport du Grand Ouest. Notre Dame des Landes, la chronologie d'un conflit. ZAD de NDDL : un même journaliste mais 2 reportages très différents dans Libé et Le Figaro. Cela pourrait faire l'objet une leçon dispensée en école de journalisme : comment adapter son reportage à la ligne éditoriale d'un média ? Ou bien comment un média peut éditorialiser le reportage d'un journaliste… Ce mardi 23 janvier, dans leurs éditions papier, Le Figaro et Libération publient tous deux un reportage réalisé à Notre-Dame-des-Landes, où le désencombrement de la route départementale a démarré lundi.

Les deux articles sont signés du même nom : Guillaume Frouin, un journaliste basé à Nantes. Assez inhabituel, de retrouver le même article le même jour dans les pages de deux concurrents directs, mais pourquoi pas, les temps sont durs… Le cocasse dans l'anecdote, c'est de jouer au jeux des sept différences : racontant le même événement, puisqu’ils sont issus du même reportage sous la même plume, les deux articles revêtent pourtant deux tonalités très différentes, selon la version du journal de droite et celle du journal de gauche. Libé compatissant, Le Figaro inquiet. Notre-Dame-des-Landes, fracture française.