background preloader

Nibiru et les Dieux Astronautes

Facebook Twitter

Les dératiseurs - Eden Saga. Plusieurs équipes de « dieux » sont chargés d’intervenir sur les planètes de leur secteur.

Les dératiseurs - Eden Saga

N’y voyez pas des dieux au sens moderne. Ce sont des surhommes doués de grands pouvoirs et bénéficiant d’une technologie auprès de laquelle la nôtre semble préhistorique. Je vous ai longuement parlé des terraformeurs. Planètes aménagées - Eden Saga. On appelle planète aménagée une planète sauvage rendue habitable.

Planètes aménagées - Eden Saga

Toute planète aménagée est prise en charge à long terme par une lignée de Terraformeurs. La Terre en est une. Elle est très loin d’être la seule. Toutes les planètes sauvages sont aménageables. Celles qui sont situées à la bonne distance de leur étoile et qui disposent d’une atmosphère sont aménagées en premier. Ils sont venus du ciel. Après nous avoir créés, éduqués, chouchoutés, les dieux sont rentrés chez eux.

Ils sont venus du ciel

D’où l’image récurrente d’un peuple plus grand que nous, quittant ce monde pour un autre, un monde ailleurs, inconnu, grandiose, qui leur ressemble. Pourquoi pas ? Cette thèse a fait fureur dans les années cinquante, de nombreux romanciers s’en sont fait l’écho, comme Edgar Pierre Jacobs. Cet artiste visionnaire a créé la série Blake et Mortimer qui a fait de lui – avec son compère Hergé -le Jules Verne de la bande-dessinée. Le Pays de Pount. Les annales égyptiennes font état de nombreux échanges commerciaux avec une terre que nos historiens peinent à localiser : le Pays de Pount.

Le Pays de Pount

La chose n’a rien d’exceptionnel : de nombreux pays ont changé de nom selon les guerres de conquêtes. Mais il y a quand même trop de bizarreries autour de ce fameux Pays de Pount. Le Pays de Pount, ou encore Pwenet et Pwene, également appelé Ta Nétjer, qui signifie Pays du dieu, est un site commercial qui apparaît dans les récits de l’Égypte antique, dont la localisation est encore incertaine. La majorité des auteurs situent aujourd’hui le site sur la côte africaine de la mer Rouge, allant des confins érythréo-soudanais au nord de l’actuel Somalie. D’autres ont proposé une localisation de part et d’autre de la mer Rouge incluant le sud de la péninsule arabique, d’autres plus rares désignent le Levant. Quand même, un pays ne disparaît pas comme la poussière sous le tapis.

Et nous allons retrouver notre vieille amie la reine-roi Hatchepsout. Alors ? La Lémurie. Il existe des continents engloutis dans tous les océans du globe.

La Lémurie

Dans l’océan Indien, on raconte la légende antique de cette île continent, Kumari Kandam, qui se serait soudain abîmée au fond des flots. Cette légende rejoint une autre, plus moderne, qui évoque aussi une île continent dans le même océan, la Lémurie. Certains pensent que la Lémurie est un autre nom pour Mu. Ceux-là sont mal informés.

Ils sauraient s’ils avaient lu Helena Blavatsky ou Rudolf Steiner. La Lémurie englobait jadis Madagascar et les îles Mascareignes : La Réunion, Rodrigues et Maurice, poussant ensuite vers le nord-est en direction de la péninsule malaise. Yonaguni = Mu ? Jadis le colonel James Churchward émit l’hypothèse d’un continent disparu dans l’océan Pacifique, qu’il appelle Mu.

Yonaguni = Mu ?

Aujourd’hui une découverte archéologique majeure relance le débat. On se réjouit de voir les faits étayer l’hypothèse visionnaire du colonel Churchward à qui les ricaneurs de l’époque avaient fait perdre la face. Cette découverte tombe pile. Près de l’île japonaise de Yonaguni, des plongeurs ont découvert une pyramide singulière, qui a tout l’air d’un artefact. Longue de 200 m et haute de 30 m, composée de gigantesques blocs de pierre aux angles parfaitements droits, l’imposante construction rectiligne affecte plus ou moins la forme d’un ziggourat de Babylone.

Avec sa silhouette massive et ses proportions imposantes, on la dirait bâtie par des hommes beaucoup plus grands et plus forts que nous. « Cet objet n’a définitivement pas été fabriqué par la nature », a déclaré le prof Masaki Kimura géologue à l’Université d’Okinawa, premier scientifique à examiner le site. Mu selon Churchward. Longtemps avant la Nouvelle Atlantide et l’Empire de Rama, une civilisation plus mythique encore s’est endormie sous les eaux du Pacifique : c’est Mu, le continent perdu.

Mu selon Churchward

Il y a un siècle, James Churchward dit le colonel pointe du doigt l’existence d’une civilisation aussi ancienne que celle des géants de Tiahuanaco. Veilleurs d'étoiles. Ils étaient venus des étoiles et ne cessaient de les observer.

Veilleurs d'étoiles

Ils guettaient les moindres signes du ciel et prévenaient les hommes des causes à venir. Les dieux Ases. Avant les religions actuelles, l’Europe pratiquait une seule religion, qu’on appelle tout simplement la Vieille religion.

Les dieux Ases

Des Bretagnes au Caucase, les Européens adoraient les mêmes dieux, les Ases. Je vous propose de découvrir leur origine et leur histoire, dans une version hors dogme et sans tabou. Göbekli Tepe. Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d’un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue.

Göbekli Tepe

Göbekli Tepe est une superbe construction, de celles qui défient notre connaissance du passé. D’après ce que les chercheurs ont pu comprendre jusqu’ici, il s’agit d’un temple, ou plutôt d’un ensemble de temples composés de blocs de calcaire massifs qu’on retrouve dans toute la « Stonehenge du désert ». (source) La nouvelle est d’importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu’elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l’archéologie « main stream ». Après l'Atlantide, Hyperborée. Si l’existence de l’Atlantide est attestée par quelques auteurs antiques, dont Platon, la présence d’une île au beau milieu de l’océan Atlantique est loin d’être avérée.

On n’observe en effet aucun trace d’une île-continent au fond de l’océan. Au contraire, on y trouve une dorsale, la dorsale atlantique, qui semble interdire toute submersion d’île en ces parages. Alors ? L’île Atlantide est-elle réelle ? Çatal Höyük. En Turquie, une civilisation tombée du ciel surprend les archéologues par son art et son élan religieux. Des temples, des lieux de rituel dans chaque demeure, et des merveilles d’artisanat.

La Fourchette La civilisation de Çatal-Höyük propose une autre énigme insoluble, l’absence totale de traces évolutives antérieures. Voici le récit de sa découverte. Mésopotamie. Pour une raison ou pour une autre, la révolution néolithique commence à Sumer, dans ce petit bout de croissant fertile qu’on appelle Mésopotamie : la plaine entre les fleuves… Juin 2015 : Les bacheliers protestent, une explication de texte les a roulés dans la farine. Il y était question du Tigre Bleu de l’Euphrate, et les malheureux n’ont pas compris qu’il s’agissait non de l’animal, mais du fleuve. Un tigre blanc, d’accord, l’animal existe. Mais bleu ? Bref, ces enfants ne savaient pas que la Mésopotamie se définit ainsi : « entre le Tigre et l’Euphrate » car elle est limitée par ces deux fleuves, ce qui lui a valu son nom : Méso = milieu et Potamos = fleuve.

Cimetière de mammouths. Un certain nombre d’indices géologiques suggère que les pôles ont occupé d’autres positions dans le passé. Mais les géologues ne peuvent admettre que ces changements aient pu se produire en l’espace d’un instant. Et pourtant… « Le nord de l’Alaska et de la Sibérie semblent avoir le plus souffert des terribles bouleversements climatiques survenus entre -13.000 et -11.000. Le grand congélateur. Il y a 13.000 ans, un phénomène géologique ou météorologique inconnu a causé la disparition de dizaine de milliers de rennes, mammouths et autres grands mammifères.

En quelques instants la température de certaines zones a chuté de 80°, entraînant la congélation immédiate de toutes les espèces vivantes. En même temps, une explosion ou un autre phénomène comparable a déchiqueté les grands animaux de façon horrible et spectaculaire. De quoi s’agissait-il ? Le mystère est total. Quelle que soit la cause première, naturelle ou non, de cet accident planétaire, on peut être sûr que ces événements furent simultanés et très rapides.

Technologie antique. Nous venons de loin, de très loin. Les dieux d'avant. « Les androgynes célestes ont créé les humains » devrait dire la Bible si elle était mieux traduite. Les Technopères. Arkaïm, Oural. Dans leur gigantesque vaisseau-bulle en position géostationnaire au-dessus du Pôle Nord, les astronautes terraformeurs contemplent la planète sauvage. La première chose qu’ils font, c’est chercher le site de leur première base terrestre. Leurs navettes filent comme l’éclair et sont plus éblouissantes encore : Ezéchiel et Erich von Däniken les appellent chariots des dieux. Terraformation terrestre. Hyperborée au ciel du nord. On a vu comment l’île-vaisseau Atlantide s’est posée dans l’océan Atlantique. On a vu comment le commandant de bord, Atlas, a loupé son décollage il y a 12 000 ans, provoquant le terrible tsunami du Déluge. Puisque les dieux Atlantes et les Hyperboréens se ressemblent tant -des êtres très civilisés, très instruits et très puissants, possédant des objets merveilleux, vivant dans des palais d’un luxe indescriptible- il y a fort à parier que ce sont vraiment les mêmes : des dieux cosmonautes.

La vérité sur Nibiru. Il faut savoir enfin renoncer aux mensonges. Nibiru planète vagabonde.