background preloader

Manipulation & Désinformation - A Classer

Facebook Twitter

« Le Mensonge dans lequel nous vivons », une puissante vidéo qui fait actuellement le tour du monde ! Et on comprend pourquoi… – Rire.Vip. Pourquoi vous ne devez pas vous justifier - Affirmation de soi .info. S’affirmer face aux manipulateurs : pourquoi est-ce difficile ? - Affirmation de soi .info. Soumission à l'autorité - expérience de Milgram. Joule Soumission Librement Consentie 1/3. Jeux de pouvoirs.

MAN. Effet de simple exposition. Effet Pygmalion. Homéostasie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Homéostasie

Initialement élaborée et définie par Claude Bernard[1], l'homéostasie (du grec ὅμοιος, hómoios, « similaire », et στάσις (ἡ), stásis, « stabilité, action de se tenir debout ») est la capacité que peut avoir un système quelconque (ouvert ou fermé) à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures. Selon Walter Bradford Cannon, « l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie ». La théorie de la dissonance cognitive.

Une théorie âgée d’un demi-siècle Selon la théorie de la dissonance cognitive, lorsque les circonstances amènent une personne à agir en désaccord avec ses croyances, cette personne éprouvera un état de tension inconfortable appelé dissonance, qui, par la suite, tendra à être réduit, par exemple par une modifi cation de ses croyances dans le sens de l’acte.

La théorie de la dissonance cognitive

Notre article se propose de présenter cette théorie dans ses grandes lignes. Dans les expériences sur la dissonance, on amène par exemple le sujet à donner des arguments en faveur de la peine de mort alors qu’il est contre (il réalise donc un acte dit « problématique »). La réalisation de cet acte l’amène à ressentir un état d’inconfort. Aussi étonnant que cela puisse paraître, lorsque nous sommes amenés à agir contrairement à nos convictions, nous avons ainsi tendance à justifier nos actions et à adapter nos opinions à nos comportements.

Genèse de la théorie Léon Festinger. Un séisme en Inde. 1. Effet du témoin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet du témoin

Un homme dormant sur un trottoir au Canada. L’effet du témoin (appelé aussi « effet spectateur »), en anglais « bystander effect », est un phénomène psycho-social des situations d'urgence dans lesquelles notre comportement d’aide est inhibé par la simple présence d'autres personnes présentes sur le lieu. La probabilité de secourir une personne en détresse est alors plus élevée lorsque l’intervenant se trouve seul que lorsqu’il se trouve en présence d’une ou de plusieurs personnes.

En d’autres mots, plus le nombre de personnes qui assistent à une situation exigeant un secours est important, plus les chances que l’un d’entre eux décide d’apporter son aide sont faibles. La probabilité d’aide est ainsi inversement proportionnelle au nombre de témoins présents[1]. Ce sont les circonstances du meurtre de Kitty Genovese qui furent le point départ des recherches portant sur l'effet du témoin.

Origine[modifier | modifier le code] Effet Barnum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Barnum

L'effet Barnum (expression attribuée au psychologue Paul Meehl en référence aux talents de manipulateur de l'homme de cirque Phineas Taylor Barnum), autrement appelé « effet Forer » ou « effet puits » par Henri Broch, effet de validation subjective ou effet de validation personnelle, désigne un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même[1]. Application[modifier | modifier le code] L'effet Barnum peut s'appliquer notamment : Découverte[modifier | modifier le code] En 1948, le psychologue Bertram Forer soumit ses étudiants à un test de personnalité. . « Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Effet Hawthorne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Hawthorne

L'effet Hawthorne ou expérience Hawthorne, décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. Cet effet tire son nom des études de sociologie du travail menées par Elton Mayo, Fritz Roethlisberger et William Dickson dans l'usine Western Electric de Cicero, la Hawthorne Works, près de Chicago de 1924 à 1932.

Manipuler les Manipulateurs. Effet Dr. Fox. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Dr. Fox

Protocole expérimental[modifier | modifier le code] Les chercheurs présentent, à un public composé de spécialistes en éducation et en psychologie, le « Dr. Biais de confirmation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biais de confirmation

Le biais de confirmation, également dénommé biais de confirmation d'hypothèse, est l'un des nombreux biais cognitifs décrits. Il désigne la tendance naturelle qu'ont les personnes à privilégier les informations qui confirment leurs idées préconçues ou leurs hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et/ou d'accorder moins de poids aux hypothèses jouant en défaveur de leurs conceptions. En conséquence, les personnes rassemblent des éléments ou se rappellent les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprètent d'une manière biaisée.

On dit aussi que les personnes « tirent la réalité » à elles. "le Meilleur des mondes" de Aldous Huxley (Alchimie d'un roman, épisode n°11) "1984", de George Orwell (Alchimie d'un roman, épisode n°22) Le syndrome du larbin et la loi Pompidou Giscard expliqués par le Pr Chinois Mehlang Chang. Sommes nous déjà cuits ? / L'histoire de la grenouille ... Heureux soient les fêlés. Dissonance cognitive. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dissonance cognitive

En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance. Relations entre les cognitions[modifier | modifier le code] Biais cognitif. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biais cognitif

Un biais cognitif est un schéma de pensée, cause de déviation du jugement. Le terme biais fait référence à une déviation systématique par rapport à la réalité. L'étude des biais cognitifs fait l'objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences cognitives. Ces travaux ont identifié de nombreux biais cognitifs propres à l'esprit humain [réf. nécessaire] à travers de multiples domaines : perception, statistiques, logique, causalité, relations sociales, etc. Allégorie de la caverne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Allégorie de la caverne

L'allégorie de la caverne est une allégorie exposée par Platon dans le Livre VII de La République. Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l'entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d'objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés les conditions d'accession de l'homme à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance. L'allégorie de la caverne[modifier | modifier le code] Dans une demeure souterraine, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés. Expérience de Stanford. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’expérience de Stanford (effet Lucifer) est une étude de psychologie expérimentale menée par Philip Zimbardo en 1971 sur les effets de la situation carcérale.

Elle fut réalisée avec des étudiants qui jouaient des rôles de gardiens et de prisonniers. Elle visait à étudier le comportement de personnes ordinaires dans un tel contexte et eut pour effet de montrer que c'était la situation plutôt que la personnalité autoritaire des participants qui était à l'origine de comportements parfois à l'opposé des valeurs professées par les participants avant le début de l'étude. Les 18 sujets avaient été sélectionnés pour leur stabilité et leur maturité, et leurs rôles respectifs de gardiens ou de prisonniers leur avaient été assignés ostensiblement aléatoirement.

Expérience de Rosenhan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'étude de Rosenhan est composée de deux parties. La première implique la participation d'associés en bonne santé mentale, les « pseudo-patients », qui simulent des hallucinations auditives brèves dans le but d'être admis dans douze hôpitaux psychiatriques des États-Unis, répartis dans cinq États différents du pays. Ils ont tous été admis et reconnus souffrants de désordres psychiatriques. Après leur admission, ils agissent normalement et déclarent au personnel soignant qu'ils se sentent bien, et n'ont plus d'hallucination du tout. Le personnel de l'hôpital échoue dans chaque cas à détecter la supercherie, et reste au contraire persuadé que tous les pseudo-patients montrent les symptômes d'une maladie mentale.

Expérience de Milgram. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Reconstitution de l'expérience de Milgram (extrait)[1] L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. Identité (philosophie) Épiphanie (sentiment) Mouton de Panurge (locution) Thinking outside the box. Paradigme. Expérience de Asch. Théorème du singe. Résistance au changement. Le centième singe. Aversion à l'incertitude. Normopathie. Ignorance pluraliste. Conformisme. Paradoxe d'Abilene.

Mimétisme comportemental. Effet placebo. Le syndrome du larbin - Kuing Yamang. Souveraineté. Huit circuits de conscience. Pyramide des besoins. Béhaviorisme. Conditionnement (psychologie) Système nerveux autonome. Impuissance apprise. Allégorie de la grenouille. Cadre cognitif. Subversion. Stakhanovisme. Propagande. Novlangue. L'Art d'avoir toujours raison. Hypnose ericksonienne.

Inhibition latente. Manipulation mentale. Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens. Psychologie inversée. Manipulation mentale. Induction (logique) Trouble de stress post-traumatique. Prophétie autoréalisatrice. Méritocratie. - Les 7 techniques d'asservissement des Néolibéraux. TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les effets de la télévision.

Pensée unique. J'ai Un Doute - La stratégie du choc. Stratégies de Manipulation. HUMANITÉ EN DANGER - Les 10 stratégies de manipulation des masses. Repérer et Echapper aux gens toxiques. Le syndrome du larbin. Réagir face aux gens en COLÈRE. Comment on vous manipule? DE LA SERVITUDE MODERNE. Exposé sur la manipulation. La manipulation de l'opinion en démocratie. Twitter est une drogue dure pour les journalistes. Pourquoi éduquer aux médias et à l'information ? Twitter est devenu incontournable pour l’AFP. Les 50 chiffres à connaître sur les médias sociaux en 2016. Utiliser Twitter dans un contexte pédagogique : 10 guides pratiques.

Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot. La presse à la une. Newsmap : l'info d'un coup d'oeil. Unes des quotidiens régionaux. 2015 livre education a l image 2.0. La Presse à la Une - Action pédagogique. Education à l'image. Éducation aux médias et à l'information - L'EMI et la stratégie du numérique. Semaine de la presse et des médias dans l’école® L'industrie du mensonge : Lobbying, communication, publicité et médias: Amazon.fr: John Stauber, Sheldon Rampton, Roger Lenglet, Yves Coleman. Darwinisme social. Les techniques de manipulation. Le bon consommateur.