background preloader

Lunes de Neptune

Facebook Twitter

Données sur les satellites de Neptune. Données sur les satellites de Neptune Paramètres physiques Masse Rayon Densité moyenne Albédo géométrique visuel (1020 kg) (km) (kg/m3) Naïade (NIII) 0,002 48 x 30 x 26 Thalassa (NIV) 0,06 54 x 50 x 26 Despina (NV) 0,06 90 x 74 x 64 Galatée (NVI) 0,06 102 x 92 x 72 Larissa (NVII) 0,06 108 x 102 x 84 Protée (NVIII) 0,5 220 x 208 x 202 0,06 Triton (NI) 214,7 1353,4 2,050 0,77 Néréide (NII) 0,2 170 0,4 Halimede (NIX) 0,001 60 0,16 Laomedeia (NXII) 0,001 38 0,16 Sao (NXI) 0,001 48 0,16 Psamathé (NX) 0,0002 38 Neso (NXIII) 60 Paramètres orbitaux * R indique un déplacement rétrograde Document original :

Données sur les satellites de Neptune

Satellites mineurs de Neptune. Psamathée est un petit satellite.

Satellites mineurs de Neptune

En supposant qu'il possède un albédo de 0,04, sa magnitude visuelle de 25,6 conduit à un diamètre de 38 km. Par calcul, la masse de Psamathée est estimée à environ 4,36×1016 kg. Psamathée fut découvert par l'équipe de Scott S. Sheppard en utilisant le téléscope de 4 m de l'observatoire inter-américain Cerro Tololo au Chili, le 29 août 2003 ; la découverte fut annoncée le 3 septembre 2003. Psamathée porte le nom de Psamathée, personnage de la mythologie grecque ; Psamathée était l'une des cinquante Néréides selon Hésiode. Psamathée reçut son nom officiel le 3 février 2007. Triton, satellite de Neptune (NI) Triton est le plus gros de satellites de Neptune.

Triton, satellite de Neptune (NI)

Il fut découvert en 1846 par l'Anglais William Lassel. Il circule dans le sens opposé à celui de la rotation de Neptune, et s'en rapproche graduellement jusqu'à ce qu'il rentre en collision avec la planète d'ci environ 10 à 100 millions d'années. Triton (lune) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Triton (lune)

Pour les articles homonymes, voir Triton. Triton orbite autour de Neptune en 5 jours et 21 heures sur une trajectoire quasi circulaire ayant un demi-grand axe de 354 759 kilomètres[4], une inclinaison de 156,865° (-23,135°) sur le plan de Laplace[4] du système, et jusqu'à 129,6° (-50,4°) sur le plan orbital de sa planète[5]. Ceci lui confère des saisons très marquées tout au long de l'année neptunienne, longue de 164,79 années terrestres ; l'hémisphère sud a ainsi passé son solstice d'été en 2000[6] avec une inclinaison proche du maximum possible par rapport au Soleil, ce qui est à l'origine d'un réchauffement général de l'hémisphère sud depuis le passage de Voyager 2 le .

William Lassell, le découvreur de Triton Gros plan sur le croissant de Triton, le . Triton, satellite de Neptune. Son orbite rétrograde (il orbite dans le sens opposé à celui de la rotation de sa planète) ainsi que ses caractéristiques laissent penser que Triton est un corps extérieur, probablement originaire de la ceinture de Kuiper qui a été capturé par Neptune.

Triton, satellite de Neptune

Nombre de corps massifs de la ceinture de Kuiper sont binaires comme le couple Pluton-Charon. Cette configuration binaire aurait grandement facilité la capture de Triton, son compagnon s'échappant avec une énergie accrue. Les lunes qui ont une orbite rétrograde ne peuvent pas avoir été formées dans la même région de la nébuleuse solaire primitive que les planètes autour desquelles elles tournent : ce sont donc des lunes capturées.

Photos de Triton, satellite de Neptune. Introduction de la planète Neptune. Neptune À la longue, les hommes n'atteignent que ce qu'ils visent.

Introduction de la planète Neptune

-Thoreau Table des matières Autres informations sur Neptune Système d'anneaux de Neptune Neptune est la plus éloignée des planètes géantes gaseuses. Les deux tiers internes de Neptune sont composés d'un mélange de roche fondue, d'eau, d'ammoniaque et de méthane liquide. Neptune est une planète dynamique avec plusieurs grandes taches sombres qui rappellent les ouragans de Jupiter.

On a observé sur Neptune les vents les plus violents jamais enregistrés sur une planète. Neptune a quatre anneaux, lesquels sont très étroits et pâles. Satellites naturels de Neptune. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Satellites naturels de Neptune

Découvertes[modifier | modifier le code] Liste[modifier | modifier le code] Voici la liste des satellites connus de Neptune, classés par demi-grand axe croissant. Les valeurs numériques proviennent de données de la NASA. Noms[modifier | modifier le code] Triton ne posséda pas de nom officiel avant le XXe siècle ; bien qu'il fût suggéré dès 1880 par Camille Flammarion et proposé de façon indépendante par plusieurs autres astronomes en fil des années[12],[13],[14], il ne fut pas utilisé de façon commune avant les années 1930[15], Triton étant simplement désigné comme « le satellite de Neptune » (le deuxième satellite ne fut pas découvert avant 1949).

Notes et références[modifier | modifier le code] Un satellite de plus pour Neptune ! Un petit corps de 20 km a été détecté autour de Neptune grâce à des images d'archives du télescope spatial Hubble.

Un satellite de plus pour Neptune !

Cette découverte porte à 14 le nombre de satellites de la planète. S/2004 N1 orbite à quelque 100000 km de Neptune, entre Larissa et Protée, deux autres satellites de 200 et 420 km. Avec un diamètre de 20 km, ce nouveau satellite est un million de fois moins brillant que la plus faible des étoiles visibles à l'œil nu. « Un coup de tête » Mineur,autre satélite de Neptune. Triton, satellite de Neptune. Titania (lune) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Titania (lune)

Pour les articles homonymes, voir Titania. Le système uranien n'a été étudié de près qu'une seule fois, par la sonde Voyager 2 en janvier 1986, qui a pris plusieurs images de Titania, permettant ainsi de cartographier environ 40 % de la surface de cette lune. Titania fut initialement désigné comme « le premier satellite d'Uranus » et, en 1848, reçut la désignation Uranus I par William Lassell[15], bien qu'il ait parfois utilisé la numérotation de William Herschel (où Titania et Obéron sont II et IV)[16].

En 1851, Lassell attribua finalement aux quatre satellites connus des chiffres romains en fonction de leur éloignement de la planète et depuis Titania est appelé Uranus III[17]. Titania est en orbite autour d'Uranus à une distance d'environ 436 000 km. L'orbite de Titania est intégralement située au sein de la magnétosphère d'Uranus[18]. Cette image de Titania prise par Voyager 2 montre d'énormes rifts. Satellites naturels d'Uranus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Satellites naturels d'Uranus

Les six lunes les plus connues d'Uranus (à l'échelle, mais avec des luminosités relatives non respectées (voir infra)) ; de gauche à droite : Puck, Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Obéron. Découverte[modifier | modifier le code] Le système uranien vu en novembre 2002 (ISAAC sur le VLT) et en août 2007 (NACO avec optique adaptative). En 2007 les anneaux étaient vus de côté, d'où le fait qu'ils soient beaucoup moins visible sur la photo.

Fausse découverte de quatre satellites supplémentaires par Herschel[modifier | modifier le code] Dénomination[modifier | modifier le code] Les masses relatives des satellites d'Uranus. Caractéristiques et groupes[modifier | modifier le code]