background preloader

Loi El-Khomri

Facebook Twitter

Référendum d'entreprise : revers pour la CFDT chez les électriciens de RTE - Le Parisien. Alors que la CFDT soutenait l'instauration du référendum en entreprise, une des mesures phares de la loi Travail, elle vient de perdre la première consultation organisée chez RTE.

Référendum d'entreprise : revers pour la CFDT chez les électriciens de RTE - Le Parisien

C'est l'histoire de l'arroseur arrosé... La CFDT et la CFE-GCE pensaient pouvoir renverser la table syndicale grâce au recours au référendum, le premier du genre en entreprise depuis l'adoption de la loi El Khomri. Entre le 24 mars et le 30 mars, les deux syndicats minoritaires (34,37 % à eux deux), signataires d'un accord portant sur le temps de travail, avaient appelé les 4 258 électriciens de la maintenance de Réseau de transport d'électricité (RTE) à voter par voie électronique pour ce texte rejeté par la CGT (58,39 %).

C'est une douche froide qui est sortie jeudi des urnes : le non a recueilli 70,77 % des suffrages, contre 29,22 % pour le oui. Quelle conséquence pour les salariés ? La loi "travail" a-t-elle été recommandée par Bruxelles? REUTERS/Stephane Mahe Le projet de loi El Khomri a-t-il été préparé dans le secret des bureaux de la Commission de Bruxelles et imposé à la France ?

La loi "travail" a-t-elle été recommandée par Bruxelles?

C’est en tout cas ce qu’affirme tout ce que la France compte de souverainistes, du Front de gauche jusqu’à l’extrême droite de Marine Le Pen, sans doute la première à avoir fait le lien entre la loi travail et l’Europe. Le 9 mars, elle affirme qu’il «suffit de se plonger dans les innombrables textes de la Commission européenne sur le droit du travail en France pour comprendre que la loi El Khomri n’est que le nom donné à une exigence de l’Union européenne». Le 25 mai, sur son blog, elle remet le couvert en dénonçant «cette mainmise de l’Union européenne sur la démocratie française».

Jean-Luc Mélenchon, leader du Front de Gauche, a, lui aussi, enfourché ce prometteur cheval de bataille. Après la loi Travail, les autres dossiers épineux de Myriam El Khomri. Ca travaille dur, rue de Grenelle, alors que le gouvernement s'est engagé à sortir 80% des décrets nécessaires à l'application de la loi Travail d'ici la fin de l'année.

Après la loi Travail, les autres dossiers épineux de Myriam El Khomri

"C'est qu'un décret, ça ne s'écrit pas en chambre, mais au fil de nombreuses concertations", a rappelé Myriam El Khomri au cours d'une rencontre le 5 octobre avec l'association des journalistes de l'information sociale (Ajis). Certes, comme le rappelait le président de la section sociale du Conseil d'Etat Jean-Denis Combrexelle dernièrement, il n'y a pas 130 textes réglementaires à attendre, comme on peut parfois le lire. Certains sujets peuvent en effet être regroupés au sein du même décret. Il n'empêche, sur le fond, les arbitrages à mener sont nombreux. LIRE AUSSI>> Loi Travail: cinq mesures fortes qui arrivent bientôt dans l'entreprise. Loi Travail: les patrons déjà prêts à moins payer les heures sup'?

Durée maximale de travail hebdomadaire, droit à congé pour événements spéciaux...

Loi Travail: les patrons déjà prêts à moins payer les heures sup'?

Le projet de loi El Khomri apporte des changements forts dans l'entreprise en matière de temps de travail. Les décrets attendus ce mois-ci préciseront les modalités de dérogation à la durée quotidienne du travail, au repos quotidien, les nouvelles modalités d'information des salariés pour leurs astreintes, les nouvelles règles de dépassement de la durée maximale hebdomadaire, etc. Les entreprises vont-elles en profiter pour moins payer les heures supplémentaires, comme le suggérait début septembre le représentant de l'ANDRH? Argumentaire QPC contre la Loi Travail. Mise à jour sur la pétition 15 sept. 2016 — Cher(e)s ami(e)s Cher(e)s camarades,Au mois de juillet les parlementaires ont saisi le Conseil constitutionnel sur la loi travail.

Argumentaire QPC contre la Loi Travail

Mais les dispositions les plus graves n'ont pas été attaquées. Les députés de droite ne l'ont pas fait évidemment, mais les parlementaires assis à gauche de l'hémicycle non plus. La loi Travail a été faite sans Myriam El Khomri, selon un ex-conseiller. Une loi travail pilotée par Matignon, rédigée "loin du regard" de Myriam El Khomri ; une ministre qui "renie ses convictions" : l'ex-plume de la ministre du Travail livre un récit acide de la naissance au forceps d'une loi controversée.

La loi Travail a été faite sans Myriam El Khomri, selon un ex-conseiller

Dans "Ils ont tué la gauche" (Fayard), en librairie mercredi, l'ancien conseiller Pierre Jacquemain, qui a démissionné bruyamment fin février, décrit une Myriam El Khomri court-circuitée, dépossédée de ses prérogatives. Selon lui, le "véritable ministre du Travail", c'est Pierre-André Imbert, le directeur de cabinet, qui quittera ses fonctions en septembre pour l'Inspection générale des finances (IGF). Loi travail : le gouvernement a une troisième fois recours au 49.3. Le premier ministre Manuel Valls a une nouvelle fois utilisé l’alinéa 3 de l’article 49 de la Constitution pour faire passer en force le projet de loi travail, mercredi 20 juillet, lors de sa lecture définitive, faute de majorité assurée à l’Assemblée nationale.

Loi travail : le gouvernement a une troisième fois recours au 49.3

Après cinq mois de polémiques politiques et de contestation sociale, le texte sera considéré comme définitivement adopté dans un délai de vingt-quatre heures, soit jeudi après-midi, si aucune motion de censure n’est déposée. Cette fois-ci, le recours au 49.3 s’est fait dans un climat beaucoup moins passionnel à gauche, les députés étant tournés vers la quatrième prolongation de l’état d’urgence après l’attentat de Nice. Philippe Martinez : « M. le premier ministre, votre texte est illégal... Myriam El Khomri huée au congrès de la médecine du travail.

1. Sur l'instrumentalisation des vitres de l'hôpital Necker - Témoignage d'un parent. Un lecteur de lundimatin nous a fait parvenir ce témoignage à vif. Hier, il y avait des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Paris. En tête, des milliers de personnes, cagoulées ou non, syndiquées ou pas, se sont retrouvées pour tenir la dragée haute à un dispositif policier hors norme. Je comprends facilement ce qu’il peut y avoir de désespérant là-dedans pour le gouvernement. Alors que l’on pouvait imaginer qu’au fil des semaines et des mois, la rue se fatigue et la violence soit de plus en plus isolée, c’est tout le contraire qui se passe : la peur de la police ne dissuade pas. Une journée ordinaire… ou comment s’insinue la terreur du capital en réponse à la protestation… Franchement est-ce que vous auriez imaginé qu’ils iraient jusque là?

Une journée ordinaire… ou comment s’insinue la terreur du capital en réponse à la protestation…

Les médias et les politiciens ont joué hier à leur manière le 49.3 avant le temps. Ils ont réussi un extraordinaire montage… Il leur était difficile d’aller jusqu’aux chiffres énoncés par la police de 80.000 manifestants, le un million promis étant atteint. Alors ils ont procédé avec un montage extraordinaire. Le tout entrecoupé de tirades des commentateurs, assez ignobles, qui affirmaient que la police avait mieux à faire, sous-entendu traquer les terroristes qui menaçaient notre sécurité à tous… Et comme à propos de ces derniers il était question de renforcer l’état d’urgence on glissait insensiblement vers l’interdiction des manifestations… Loi Travail : Valls prévient que les manifestations pourront être interdites "au cas par cas"

Après de nouvelles manifestations anti-loi Travail en France, mardi 14 juin, une nouvelle fois émaillées d'actes de violences et de confrontations avec les forces de l'ordre, Manuel Valls pointe la "responsabilité" de la CGT et de son "service d'ordre" dans ces débordements.

Loi Travail : Valls prévient que les manifestations pourront être interdites "au cas par cas"

Il demande donc au syndicat de "ne plus organiser ce type de manifestations sur Paris", mettant en avant un contexte lourd entre menace terroriste et Euro de football, et prévient : si de nouvelles manifs sont tout de même planifiées, elles pourront être interdites "au cas par cas". Le tout alors que le Sénat examine actuellement le texte. Sur France Inter mercredi 15 juin, le Premier ministre rappelle d'abord que "nous sommes dans un pays où on a le droit de manifester [...] mais chacun doit savoir que le gouvernement ne changera pas un texte qui est déjà le résultat d'un compromis avec les syndicats réformistes".

D'abord je demande à la CGT de ne plus organiser ce type de manifestations sur Paris. 4682 partages. Temps de travail, salaires, licenciements, dumping social, santé : tout ce que la loi va changer pour les salariés. Après trois mois de contestation, de manifestations, de grèves et de blocages, le texte de la loi travail est arrivé au Sénat le 1er juin.

Temps de travail, salaires, licenciements, dumping social, santé : tout ce que la loi va changer pour les salariés

Il y sera discuté jusqu’au 24, avant de revenir à l’Assemblée nationale. Que prévoit le texte dans son état actuel [1] ? A-t-il vraiment été « largement réécrit » comme l’assure la CFDT, qui soutient son adoption, et comme l’avance le gouvernement ? L’inversion de la hiérarchie des normes. Ça sonne comme un titre de roman houellebecquien, induit une révolution copernicienne – passer d’une vision géocentrique du monde à la Ptolémée à une infinité de possibles –, ce qui, d’un point de vue social, pourrait insinuer qu’il faille passer de l’arthrite syndicale à la souplesse patronale. Dit comme ça, évidemment, nous devrions tous souhaiter cette inversion de la hiérarchie des normes, on devrait même se taper le front de gauche en se demandant comment on a pu supporter ce Code du travail aux deux mains gauches. Les luttes syndicales témoignent et racontent, elles nous crient que devant la brutalité et l’exploitation patronale, pardon devant sa perpétuelle quête de souplesse et de liberté d’entreprendre, les ouvriers se sont unis et ont bataillé pour définir et garantir leurs droits, au prix du sang, souvent.

Retrait de la loi Travail. Semaine des luttes du 6 au 13, grève générale le 14 juintract de SUD Education Tract de SUD Education : Loi Travail, le blocage de l’économie s’amplifie La lutte contre la loi travail s’intensifie. Des grèves sont reconduites dans plusieurs secteurs comme les transports, les raffineries, les centrales nucléaires, l’industrie du caoutchouc...

Des actions de blocage se (...) La grève n°12 et des actions... n°5 Continuer les actions de grève et de blocage et le 14 juin : pour notre avenir, tous et toutes dans la rue ! Rien n’a changé, alors ne lâchons rien !!! Imposture de la démocratie d’entreprise, par Sophie Béroud (Le Monde diplomatique, avril 2016) Martinez et Mailly doivent déjouer le piège tendu par Hollande et Valls. Le nouveau Harpagon Nos Temps Modernes, où le rétrograde le dispute au répressif, sont une invitation à revisiter nos classiques. Harpagon ( il crie « aux voyous » dès qu’il voit « Le Monde », et vient sans chapeau) : - Aux voyous, aux voyous, aux terroristes. Média, juste ciel. Je suis outré, on m’a coupé les jambes, on veut m’ouvrir les entrailles, on s’en prend à ma « Loi travail ». Loi Travail: comprenez-vous les grévistes qui menacent de perturber l'Euro de football? Le Sénat adopte en commission la loi travail : ce qui est rétabli, ajouté et supprimé.

400 amendements, c’est long à examiner. Surtout pour un texte aussi important que le projet de loi travail. Les sénateurs de la commission des affaires sociales se sont donc donné la journée et la soirée pour se pencher sur ce texte hautement polémique. Ils ont terminé leurs travaux et adopté leur version revisitée du texte à 1h30 du matin. Le sénateur LR Jean-Baptiste Lemoyne, l’un des co-rapporteurs, avait fait « un point » l'après-midi sur Twitter, montrant qu’il y avait « encore… du travail ». Le texte arrivera en séance le 13 juin pour théoriquement deux semaines de débat. (20+) «Casseurs» : renverser l’accusation. Voilà deux mois que le gouvernement ne sait plus que faire pour venir à bout d’un mouvement auquel il ne comprend rien.

Après avoir usé jusqu’à la lie la rhétorique anticasseur, il inaugure depuis la semaine dernière une nouvelle stratégie afin d’écraser ce qui lui résiste. Cette stratégie consiste à isoler, sur les suggestions des services de renseignement, des «groupes organisés» constitués policièrement en «associations de malfaiteurs», puis à les accuser de faits dont on exagère la gravité afin de pétrifier tant la population que ceux qui luttent.

Loi travail : panique au sommet. Loi El Khomri : les salariés inaptes congédiés sans délai. C’est un point passé sous silence du projet de loi El Khomri sur lequel la CFTC, syndicat « réformiste » comme Solidaires et la CGT entendent se battre. Loi Travail: le double jeu de la CGT. Loi El Khomri : les salariés inaptes congédiés sans délai. L'Union européenne assume : la loi El Khomri, c'est elle. Emmanuel Macron : « Il faut aller plus loin que la loi El Khomri» Crise sociale : quand Macron joue au pyromane... avec l'aval de Hollande. L'OPINION DU WEB - Blocus : approuvez-vous le bras de fer de la CGT ? Blocage des raffineries : Total menace les grévistes de représailles.

Il a osé. Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a annoncé ce mardi 24 mai devant l'assemblée générale des actionnaires que le groupe allait "réviser sérieusement" les projets d'investissements dans les raffineries françaises qu’il exploite, dont la totalité participe désormais au mouvement de grève voté contre la loi Travail, entraînant à certains endroits des pénuries de carburant et la panique dans les stations essence un peu partout en France. "C'est quelque part une forme de rupture du pacte qui lie à la fois nos employés et notre entreprise", a argué Patrick Pouyanné pour justifier cette annonce, alors que le gouvernement a entamé le déblocage par la force de plusieurs sites.

Une menace qui planait déjà dans un courriel envoyé ce week-end aux responsables des raffineries. Total chantage à l'investissement. Sondage résultats : Soutenez-vous les mouvements de grève contre la Loi Travail ? Qui a réellement élaboré la loi El Khomri. On s’en doutait un peu que c’était une contrainte venue de loin, ça sort quand même de l’ordinaire qu’un gouvernement dit socialiste, socio-démocrate disent les experts, veuille appliquer une politique libérale au-delà même de ce qu’a fait le dernier gouvernement pourtant dit de “droite dure”, mais là aussi ça dépend de ce qu’on entend par “dure”, car la gauche actuelle que certains disaient être une “gauche molle” se révèle être plutôt une “gauche dure” et elle bat à plate couture, en tous cas pour ce qui est de l’application des lois libérales venues tout droit de Bruxelles, la droite actuelle qui se prétend être une “droite dure”...

C’est dire la confusion totale qui règne actuellement entre ces deux camps : dire qu’on est de Droite ou de Gauche aujourd’hui ça veut dire quoi exactement ? Pour l’instant, la vérité est que la France, disons l’UE, s’américanise doucement mais sûrement. L’Angle Eco : « Je ne servirai pas d’alibi » Bonjour Monsieur Lenglet, bonjour Monsieur Delbos.

Vous m’avez invité pour votre première émission de L’Angle Eco, qui sera diffusée le mardi 31 mai. Je vous en remercie, mais je décline cette invitation. La muselière cassera. L'article 52 du projet de loi travail s'attaque aux demandeurs d'emploi. Loi travail : le gouvernement en rêvait, le Sénat va le faire. Les dangers de la nouvelle Loi travail par Avocats Debout – Gazette Debout. André Chassaigne (Front de gauche) : La motion de censure de la droite, "le seul outil dont on dispose" Manuel Valls utilisera l'article 49-3 pour faire adopter la loi Travail sans vote au parlement. Rocard, Hamon, Duflot... 150 personnalités appellent à "travailler moins pour travailler tous et mieux"

Des députés présentent une vraie « loi travail. Intervention à l'AN de Pouria Amirshahi - Projet Loi Travail - 03.05.2016. Loi Travail: Manuel Valls a remanié le projet... Et maintenant? La loi Travail a déjà bougé: les amendements adoptés. Loi Travail: pourquoi la menace du 49.3 plane déjà sur le texte. Loi el khomri - Lilo. Partager la pétition. · Loi travail : non, merci @MyriamElKhomri ! #loitravailnonmerci. Quand les médias s’affolent sur la loi El Khomri. Un million de signataires pour la pétition contre la loi Travail : et après ? Loi travail : plusieurs opposants interdits de manifester. Lundimatin. Fabienne Brugère : « Quatre mots pour refonder l’idée de progrès » Loi Travail : dégradations, lacrymos... La journée de colère tourne à l'affrontement. La pensée 68 (sociologie et culture de l'excuse) "Nulle part en France" de Yolande Moreau.