background preloader

Littérature - Médias

Facebook Twitter

Les auteurs invités ( bio extraites de K-libre ou Babelio) Entrée dans la police en 1969, Danielle Thiéry est l'une des premières femmes à être reçue inspecteur avant d'être, là, la première à devenir commissaire de police en 1976.

Les auteurs invités ( bio extraites de K-libre ou Babelio)

En 1989, elle dirige la police des chemins de fer, puis crée la brigade de sécurité des trains de banlieue. Commissaire divisionnaire en 1991, elle est détachée auprès d'Air France puis de France Télécom. Danielle Thiéry débute en 1995 dans l'écriture avec Mauvaise graine, un roman qui s'appuie sur un fait-divers. La littérature négro-africaine face à l'histoire de l'Afrique. La colonisation fonde sa légitimité sur une absence de culture et d’histoire des colonisés.

La littérature négro-africaine face à l'histoire de l'Afrique

La politique d’assimilation prétend y remédier en inculquant à ces populations « notre culture » et « notre histoire ». Ce que réalise l’école coloniale qui enseigne dans toute l’Afrique la seule histoire de l’Europe, celle de « nos ancêtres les Gaulois ». On a peine à imaginer aujourd’hui le surprenant spectacle d’Africains déclarant descendre des Gaulois… Mais le ridicule ne tue pas l’école coloniale, et il faut attendre les indépendances pour changer les programmes. Rien n’est prévu : pas de manuels, pas d’ouvrages de références ; seuls quelques mémoires de gouverneurs et d’administrateurs coloniaux : Maurice Delafosse, Charles Monteil, Henri Gaden, Gilbert Vieillard, et aussi Leo Frobenius, l’ethnologue allemand dont l’ouvrage Histoire de la civilisation africaine (1903) n’est traduit et publié qu’en 1936, et inspire, dès ces années d’avant guerre, la génération de la Négritude.

La querelle des Anciens et des Modernes. Une célèbre querelle anime la fin du XVIIe siècle : au modèle antique, défendu par les « Anciens », s’opposent des formes nouvelles pratiquées par les « Modernes ».

La querelle des Anciens et des Modernes

Au XVIIIe siècle, le combat penche nettement du côté des Modernes : le Louvre plus beau que le Colisée, Pascal plus profond que Platon, Boileau supérieur à Horace… On peut voir dans cette querelle une articulation spectaculaire du siècle de Louis XIV sur celui de Louis XV et la traiter comme un “événement”, ou n’en faire qu'un épisode de l'éternelle rivalité des générations, mais ce serait en limiter l'enjeu.

La rivalité entre Versailles et Paris, la cour et la ville, s’affirme. Les humoristes du roman policier français. Léo Malet, Charles Exbrayat et Fred Kassak se sont illustrés dans le genre.

Les humoristes du roman policier français

Les romans policiers ont pour but de distraire mais le style humoristique de trois romanciers français a donné une agréable légèreté à des enquêtes qui n'ont pas pris une ride et sont toujours aussi agréables à lire. Charles Exbrayat Il naît le 5 mai 1906 à Saint Etienne où il mourra le 8 mars 1989. Mouvements litteraires: tableau de synthèse (lettres.net) ZOLA : THEORIE ET PRATIQUE DU NATURALISME. Ces thèmes seront constamment déclinés par Zola tout au long de ses préfaces et de ses nombreux textes théoriques : « Posséder le mécanisme des phénomènes chez l'homme, montrer les rouages des manifestations intellectuelles et sensuelles telles que la physiologie nous les expliquera, sous les influences de l'hérédité et des circonstances ambiantes, puis montrer l'homme vivant dans le milieu social qu'il a produit lui-même, qu'il modifie tous les jours, et au sein duquel il éprouve à son tour une transformation continue.»

ZOLA : THEORIE ET PRATIQUE DU NATURALISME

Ces lignes du (1880) enferment toute la doctrine naturaliste. . « Mais Zola n’est pas un réaliste, madame ! C’est un poète ! LE SYMBOLISME. Nous assistons, en ce moment, m'a-t-il dit, à un spectacle vraiment extraordinaire, unique, dans toute l'histoire de la poésie : chaque poète allant, dans son coin, jouer sur une flûte, bien à lui, les airs qu'il lui plaît ; pour la première fois, depuis le commencement, les poètes ne chantent plus au lutrin.

LE SYMBOLISME

Jusqu'ici, n'est-ce pas, il fallait, pour s'accompagner, les grandes orgues du mètre officiel. Eh bien ! On en a trop joué, et on s'en est lassé. En mourant, le grand Hugo, j'en suis bien sûr, était persuadé qu'il avait enterré toute poésie pour un siècle; et pourtant, Paul Verlaine avait déjà écrit Sagesse; on peut pardonner cette illusion à celui qui a tant accompli de miracles, mais il comptait sans l'éternel instinct, la perpétuelle et inéluctable poussée lyrique.

Surtout manqua cette notion indubitable : que, dans une société sans stabilité, sans unité, il ne peut se créer d'art stable, d'art définitif. LE PARNASSE. En vérité, il y a de quoi rire d'un pied en carré, en entendant disserter messieurs les utilitaires républicains ou saint-simoniens. - Je voudrais bien savoir d'abord ce que veut dire précisément ce grand flandrin de substantif dont ils truffent quotidiennement le vide de leurs colonnes, et qui leur sert de schiboleth et de terme sacramentel. - Utilité : quel est ce mot, et à quoi s'applique-t-il ?

LE PARNASSE

Il y a deux sortes d'utilité, et le sens de ce vocable n'est jamais que relatif. Ce qui est utile pour l'un ne l'est pas pour l'autre. Vous êtes savetier, je suis poète. - Il est utile pour moi que mon premier vers rime avec mon second. - Un dictionnaire de rimes m'est d'une grande utilité ; vous n'en avez que faire pour carreler une vieille paire de bottes, et il est juste de dire qu'un tranchet ne me servirait pas à grand-chose pour faire une ode. - Après cela, vous objecterez qu'un savetier est bien au-dessus d'un poète, et que l'on se passe mieux de l'un que de l'autre.

LE ROMANTISME. La Révolution a clos un siècle et commencé l'autre.

LE ROMANTISME

Un ébranlement dans les intelligences prépare un bouleversement dans les faits; c'est le dix-huitième siècle. Après quoi la révolution politique faite cherche son expression, et la révolution littéraire et sociale s'accomplit. LES LUMIERES. Si l'homme peut prédire, avec une assurance presque entière les phénomènes dont il connaît les lois; si, lors même qu'elles lui sont inconnues, il peut, d'après l'expérience du passé, prévoir, avec une grande probabilité, les événements de l'avenir; pourquoi regarderait-on comme une entreprise chimérique, celle de tracer, avec quelque vraisemblance, le tableau des destinées futures de l'espèce humaine, d'après les résultats de son histoire ?

LES LUMIERES

Le seul fondement de croyance dans les sciences naturelles, est cette idée que les lois générales, connues ou ignorées, qui règlent les phénomènes de l'univers, sont nécessaires et constantes; et par quelle raison ce principe serait-il moins vrai pour le développement des facultés intellectuelles et morales de l'homme, que pour les autres opérations de la nature ? LE CLASSICISME. - Je veux vous parler encore avec la même sincérité que j'ai déjà commencé, reprit-elle, et je vais passer par-dessus toute la retenue et toutes les délicatesses que je devrais avoir dans une première conversation, mais je vous conjure de m'écouter sans m'interrompre.

LE CLASSICISME

Je crois devoir à votre attachement la faible récompense de ne vous cacher aucun de mes sentiments, et de vous les laisser voir tels qu'ils sont. Ce sera apparemment la seule fois de ma vie que je me donnerai la liberté de vous les faire paraître; néanmoins je ne saurais vous avouer, sans honte, que la certitude de n'être plus aimée de vous, comme je le suis, me paraît un si horrible malheur, que, quand je n'aurais point des raisons de devoir insurmontables, je doute si je pourrais me résoudre à m'exposer à ce malheur. Je sais que vous êtes libre, que je le suis, et que les choses sont d'une sorte que le public n'aurait peut-être pas sujet de vous blâmer, ni moi non plus, quand nous nous engagerions ensemble pour jamais. LA PLÉIADE. Les vices se reconnaissent aisément pour être l'opposé des vertus, et on ne peut souligner justement celles-ci sans rappeler leur contraire.

Comme nous avons dit que la clarté est le plus remarquable ornement du poème, ainsi l'obscurité se comptera pour son premier vice. Car il n'y a point de différence entre ne pas parler et ne pas être compris. Je penserais même qu'il est plus malhabile de parler obscurément que de ne pas parler du tout, car on occupe le temps d'un homme qui s'amuserait ailleurs. Mais y a manière de juger les obscurités. L'HUMANISME. Très cher fils, [...] encores que mon feu pere de bonne memoire Grandgousier eust adonné tout son estude, à ce que ie proffitasse en toute perfection & sçavoir politicque, & que mon labeur & estude correspondit tresbien, voire encores oultrepassast son desir, toutesfois comme tu peulx bien entendre, le temps n’estoit tant ydoine ny commode es lettres, comme est de present, et n’avoys copie de tels precepteurs comme tu as eu.

Le temps estoit encores tenebreux & sentant l’infelicité & calamité des Goths qui avoient mis à destruction toute bonne literature. Mais par la bonté divine, la lumiere & dignité a esté de mon aage rendue es lettres, & y voy tel amendement, que de present à difficulté seroys ie receu en la premiere classe des petitz grimaulx, qui en mon aage virile estoys non à tord reputé le plus sçavant dudict siecle. [...] Salon du livre et de la presse jeunesse. La charte des auteurs & des illustrateurs - Répertoire. Auteurs - éditeurs. Les auteurs. Réseau d'auteur. Construire la figure d'auteur pour faire tomber les réticences d'ordre culturel du lecteur : analyse de démarches.

Christa Delahaye, chargée de recherche, INRP La lecture d’un deuxième conte d’Andersen : Le papillon Quelque temps après la lecture de La petite Sirène, la préparation de la lecture d’un deuxième conte d’Andersen a engagé notre équipe régionale à réfléchir à l’évaluation de l’enseignement dispensé en littérature. Les illustrateurs. Les éditeurs. Atelier Canopé des Hauts-de-Seine - Un mercredi avec un auteur. Des places pour assister à la conférence de Christian Voltz du 2 décembre 2015, sont ouvertes à des bibliothécaires et à des enseignants. Inscriptions à partir du lien : Dans la rubrique Conférences, vous trouverez les dates et les lieux des conférences de chaque auteur. Cette année auront lieu de nouvelles rencontres avec des auteurs de littérature de jeunesse, sous forme de quatre conférences. Christian Voltz, Grégoire Solotareff, Olivier Douzou et Marie Desplechin feront découvrir leur démarche littéraire à des enseignants inscrits à l’une de ces conférences dans … Lire la suite.

Canopé Académie de Caen - Littérature de jeunesse. Liens sites auteurs. Georges Bernanos, témoin de notre temps - Henri Guillemin.