background preloader

Les Rois Mérovingiens

Facebook Twitter

A Classer

Généalogie des Mérovingiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Généalogie des Mérovingiens

Les Mérovingiens sont la dynastie qui régna sur une très grande partie de la France et de la Belgique actuelles, ainsi que sur une partie de l'Allemagne et de la Suisse, du Ve siècle jusqu'au milieu du VIIIe siècle. Arbre généalogique des Mérovingiens[modifier | modifier le code] Faux Mérovingiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Faux Mérovingiens

L'appellation de Mérovingiens regroupe des personnages qui apparaissent parfois dans certaines généalogies des Mérovingiens, au sujet desquels il existe des controverses ou des doutes portant sur leur existence réelle ou sur leur appartenance à la dynastie mérovingienne. Princes ou reines inventées au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Hypothèses généalogiques sur les Mérovingiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hypothèses généalogiques sur les Mérovingiens

Informations historiques et généalogiques hypothétiques. Certaines informations historiques et généalogiques contenues dans ces paragraphes sont hypothétiques, à cause de la rareté des documents relatifs à cette époque. Mérovingiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mérovingiens

Les Mérovingiens sont la dynastie qui régna sur une très grande partie de la France et de la Belgique actuelles, ainsi que sur une partie de l'Allemagne et de la Suisse, du Ve siècle jusqu'au milieu du VIIIe siècle. Cette lignée est issue des peuples de Francs saliens qui étaient établis au Ve siècle dans les régions de Cambrai et de Tournai, en Belgique (Childéric Ier). L'histoire des Mérovingiens est marquée par l'émergence d'une forte culture chrétienne parmi l'aristocratie, l'implantation progressive de l'Église dans leur territoire et une certaine reprise économique survenant après l'effondrement de l'Empire romain. Le nom mérovingien provient du roi Mérovée, ancêtre semi-mythique de Clovis. Origine[modifier | modifier le code] Généalogie des Mérovingiens. Mérovingiens. Dynastie qui régna sur les Francs Saliens, puis sur la Gaule à partir de Clovis (481-511) ; elle fut évincée par les Carolingiens en 751. 1.

Mérovingiens

Origines et sources La dynastie des Mérovingiens doit son nom à un ancêtre plus ou moins mythique, Mérovée, dont l'existence n'est mentionnée que par des textes de la fin du viie siècle ou du viiie siècle et auquel le Liber historiae Francorum du viiie siècle a donné pour ascendant un souverain qui n'a sans doute jamais existé : Pharamond (ou Faramund), fils de Marcomer. Cette dynastie, qui régna d'abord sur les Francs Saliens fédérés à l'Empire par l'empereur Julien dès 358, se subordonna progressivement de très nombreuses populations germaniques et l'ensemble des populations gallo-romaines entre la fin du ve siècle et 751, date de son élimination définitive par les Carolingiens.

Francs merovingiens. Royaume Europe. Généalogie du : Royaume des Francs Saliens Version 1.0-1.2 – Mis à jour le 14 mai 2014 – Mis en page Version 1.0-1 – Mis à jour le 5 janvier 2013 – Mis en page + Précision de date Version 1.0-0 – Mis à jour le 31 décembre 2012 J'aime : J'aime chargement…

Royaume Europe

Dynastie des Mérovingiens. Marcomir de Toxandrie, chef franc (vers 220 - 281) Gonobaud Ier de Toxandrie, chef franc (vers 245 - vers 289) Ragaise de Toxandrie, chef franc (vers 270 - vers 307) (Gen. (63.132))

Dynastie des Mérovingiens

Pharamond

Théodomir (374 - 421) Clodion (400-429-447) Mérovée (412-447-457) Childéric 1er (436-457-481) Clovis (465-481-511) Clotaire 1er (498-558-561) Chilpéric 1er (539-561-584) Clotaire II (584-613-629) Dagobert 1er (602-629-639) Clovis II (635-639-657) Childéric II (655-673-675)

Thierry III (657-679-691) Clovis IV (680-691-695) Childebert IV (683-695-711) Dagobert III (699-711-715) Chilpéric II (650-719-721) Thierry IV (713-721-737) Childéric III (714-743-751) Aetius ~395-454. On ne sait plus quand est né Aetius.

Aetius ~395-454

Ce devait être à la fin du IVième siècle. Aetius est romain. Il vécut dans le siècle troublé de l'Empire romain d'occident. Son monde est donc un monde en décomposition ; c'est le chaos de l'effondrement d'un Empire plusieurs fois séculaires qui avait su apporter la paix à la Gaule. Dans cette apocalypse, il sera le dernier rempart, la dernière chance, stupidement et criminellement foudroyé en pleine tâche. Attila ~395-453. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attila ~395-453

Attila, né aux alentours de 395 dans les plaines danubiennes et mort en 453 dans la région de la Tisza dans l'Est de la Hongrie actuelle, est le roi des Huns de 434 jusqu'à sa mort en 453, selon l'historiographie romaine. Durant les cinquante années précédant son avènement, l'Empire hunnique s'étend de l'Asie centrale à l'Europe centrale et soumet de nombreux peuples germains. Brunehaut 547-613.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brunehaut 547-613

Brunehaut ou Brunehilde (en latin Brunichildis[1]), née vers 547 en Espagne wisigothique, morte exécutée en 613 à Renève (actuelle Côte-d'Or), est une princesse wisigothe devenue reine des Francs qui dans les faits va régner sur au moins un royaume mérovingien (Austrasie et/ou Burgondie) pendant 33 ans. Elle est assez célèbre pour sa rivalité avec une autre reine franque, Frédégonde. Caribert Ier (561-567) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biographie[modifier | modifier le code] Le conflit pour la succession : l'expédition contre Chramn (558)[modifier | modifier le code] Clotaire Ier avait réunifié le royaume franc de Clovis Ier avec peine mais n'avait pas partagé le royaume avant sa mort[5]. Le second partage du regnum francorum (561)[modifier | modifier le code] Caribert II (629-632) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caribert II (né en 606/610 - mort le 8 avril 632), roi d'Aquitaine à partir de 629. Il est le fils du roi des Francs Clotaire II et de Sichilde[1]. Childebert Ier (511-558) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Après la mort de son frère Clodomir, roi d'Orléans, qui meurt lors de la bataille de Vézeronce, il invite à Paris Clotaire Ier, roi de Soissons, qui a épousé Gondioque, la veuve de Clodomir, pour élaborer un accord. Voulant récupérer le territoire de leur défunt frère, ils décident de tondre ou tuer leurs neveux.

Childebert II (575-596) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Childebert II est un roi mérovingien, né le 6 avril 570 et mort entre le 2 et le 28 mars 596[1], roi d’Austrasie de 575 à 596, puis de la Bourgogne et de l’Orléanais. Généalogie[modifier | modifier le code] Biographie[modifier | modifier le code] Childebert III l'Adopté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Childebert III dit l'Adopté, né vers 650 et mort en 662, fut roi des Francs d'Austrasie de 656 à 662. Il succéda à son père (peut-être adoptif) Sigebert III. Il fut déposé au bout de six ans de règne au profit de Childéric II. Childebert III (656-662) Clodomir (511-523) Clotilde de Burgondie 475-545. Clotaire III (657-673) Clotaire III 652-673. Clotaire IV (717-719) Clovis III (675-676) Dagobert II (676-679) Ébroïn ...-~683. Frédégonde 545-597. Gontran (561-592) Grégoire de Tours 539-594. Grimoald Ier ~615-657. Pépin de Herstal. Pépin II de Herstal ~635-714. Pepin de Landen ~580-640.

Evêque Saint-Remi de Reims ~437-533. Sigebert Ier (561-575) Sigebert II (613-613) Sigebert III (639-656) Théodebert Ier (534-548) Théodebert II (595-612) Thierry Ier (511-534) Thierry II (595-613) Les Pipinnides de 639 à 751.