background preloader

Les Chars Allemands

Facebook Twitter

L'ultime arme secrete de Hitler. Les guerres mondiales. Maus. Worldwar2.free.fr/maus.html. Maus Maus à l'essai...les canons n'ont pas encore été installés.

worldwar2.free.fr/maus.html

Maus complet avec tourelle et canons. Il était prévu d'en construire 150, mais en mai 1945, 2 seulement étaient achevés, et 9 autres étaient en construction. Panzer Maus. Créé le : 22/3/2003 Edition du : 27/5/2003 Auteur : Vassili Panzerkampfwagen VIII Maus Introduction Si il y a un exemple flagrant de la politique de grandeur voulue par Hitler, c'est bien ce char aux dimensions énormes qui la symbolise le plus.

Panzer Maus

CHAR ALLEMAND MAUS. Panzerkampfwagen VIII (Maus)+ Landkreuzer P.1000. Broadcast Yourself. Association Fort de Litroz. Parmi les concepts les plus fous élaborés par les Nazis figure le LANDKREUZER P.1000, un projet de croiseur de bataille terrestre de 1000 tonnes (!!!)

Association Fort de Litroz

, à côté duquel même le char super-lourd MAUS et le canon géant DORA font figure de jouets miniatures ! Le P.1000 était si gigantesque que ses dimensions ressemblaient plus à celles d’un navire de guerre qu’à un char, terme que les Allemands ne lui appliquèrent d’ailleurs jamais, lui préférant celui de « Landkreuzer » (croiseur terrestre »). Il était armé d’une tourelle de marine de calibre similaire à celles embarquées à bord des navires de bataille de la classe SCHARNHORST et GNEISENAU et était hérissé d’un armement antiarien suffisant pour tenir en respect des vagues entières de chasseurs-bombardiers. Son équipage aurait comporté plusieurs dizaines d’hommes (effectif inconnu) et la surface de la tourelle principale était à elle seule si vaste qu’une section complète de Panzergrenadier aurait pu y prendre place. Motorisation. Les PanzerS : Le P1000 et P1500 - Les chroniques de l'Histoire - Forum du Clan des Officiers. A sebastobol c'était des mortiers de 600mm si je me souviens bien (il y'en avait 2 il me semble) mais les dégats infligés par une chose pareil sont plus psychologiques que reels après tout l'obus est très destructeur mais il n'en vient que 1 de temps en temps.pour le meme prix et avec une meilleur facilité d'approvisionnement on pouvait construire des dizaines de canon lourd de 150mm qui tirent des obus certe moins puissants (et encore ca fait mal quand meme) mais la cadence de tir est au moins de 60 coups/h de quoi raser un ville bien plus vite.et puis, cette arme est vulnerable à l'aviation et aux tirs de contre baterrie vu sa mobilité quasi nulle.une arme ne pouvant etre utilisé que si l'aviation adverse est detruite et que son artillerie aussi, ça revient a une arme qui sert uniquement lorsqu'on a gagné ou pour faire peur...

Les PanzerS : Le P1000 et P1500 - Les chroniques de l'Histoire - Forum du Clan des Officiers

Autresarmessecretes. Autres Armes Secrétes Allemandes La reproduction des textes et photos est rigoureusement interdite sans l'autorisation écrite de l'auteur ou des propriétaires des documents concernés (loi de 1957) Mise à jour le 23 / 9 / 06 Dans cette rubrique je vous propose un rapide aperçu de la technologie militaire dévelloppée par les scientifiques Allemands durant le second conflit mondial.

autresarmessecretes

Sous le termes "Armes Secrètes" ou "Armes nouvelles" se trouvent souvent regroupés de nombreux projets dont certains ne dépassèrent pas le stade de la planche à dessin. Si le terme de propagande "Armes V" est souvent repris (V1, V2 et V3), d'autres systèmes d'armes furent également développés certains ayant atteint le niveau prototype ou une mise en service opérationnelle trop limitée pour être connus du grand public. ( les paragraphes suivants ne représentent pas une liste exhaustive, d'autres types d'armes pourraient encore être décris.

Le V3 Prototype du canon (origine Bundesarchiv, droits réservés) Les armes secrètes nazies. Association Fort de Litroz. Me 262 : Développement [6] Les plans du « P.1065 » (futur Me 262), achevés dès le mois de juin 1939, servirent de base pour la construction d’une maquette qui fut achevée le 1er mars 1940.

Association Fort de Litroz

Peu après, le Reichsluftfahrtministerium (RLM) passa commande de trois prototypes et les études de détails débutèrent sous la direction de l’ingénieur Rudolf Seitz. Le premier prototype, achevé dès 1941, fut désigné Me 262 V1, pour « Versuch 1 » (essai n°1). La cellule restait de construction classique. En revanche, des études aérodynamiques très poussées en soufflerie permirent de réaliser une aile révolutionnaire à profil laminaire très fin, avec une flèche de 18° et des becs de bord d’attaque mobiles. Messerschmitt Me 262. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Messerschmitt Me 262

Conception[modifier | modifier le code] Ce chasseur était très rapide, bien armé, mais peu maniable. Il était surtout très délicat à piloter[1]. Il était par exemple très facile de souffler ses réacteurs ou même de les incendier lors d'une accélération brutale ou d'une remise de gaz. Son train d'atterrissage tricycle était moderne mais la roulette de nez se montrait trop fragile en cas d'atterrissage dur. Le programme fut retardé par la lenteur de la mise au point des moteurs.

Unités de Me 262[modifier | modifier le code] Essais[modifier | modifier le code] Des prototypes ayant montré que l'avion à réaction était utilisable, restait à le mettre au point et à en établir le mode d'emploi, dont on s'aperçut vite qu'il ne pouvait être exactement semblable à celui des avions à hélice. Chasse[modifier | modifier le code] Début janvier 1945 sont constitués les IndSSchw 1 et 2, prévus sur Me 262.