background preloader

Les Camps de Concentration

Facebook Twitter

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945) Chronologie des mesures antisémites nazies et des débuts de la Shoah 30 avril 1933 - loi instaurant un numerus clausus dans les écoles et universités allemandes 29 septembre - loi interdisant aux Juifs d'être propriétaires de terres allemandes 4 octobre - interdiction aux Juifs en Allemagne de publier des journaux 17 mai 1934 - les juifs sont privés d'assurance-maladie 22 juillet - interdiction pour les Juifs, en Allemagne, d'obtenir un diplôme de droit 21 mai 1935 - les juifs sont exclus du service militaire en Allemagne.

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945)

Camp de concentration. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camp de concentration

On nomme camp de concentration un lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et pour détenir une population considérée comme ennemie, généralement dans de très mauvaises conditions. Cette population peut se composer des opposants politiques, des résidents d'un pays ennemi, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, des civils d'une zone critique de combats, ou d'autres groupes humains, souvent pendant une guerre. Les personnes sont détenues en raison de critères généraux, sans procédure juridique, et non en vertu d'un jugement individuel. Camps de concentration. Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques.

camps de concentration

L'expression « camp de concentration » fait son apparition en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers (1899-1902), lorsque les Britanniques ouvrent des camps pour y interner les familles des Boers en révolte. Mais c'est sous le régime nazi dans l'Allemagne des années 1930 que le système concentrationnaire connaît sa plus grande extension. Au xxe siècle, des camps de concentration, de « rééducation », de travail forcé… ont également été mis en place dans d'autres pays que ceux dominés par le IIIe Reich, notamment par des régimes totalitaires se réclamant du communisme. 1.

Le PREMIER CAMP de CONCENTRATION - Google Traduction. LES CAMPS DE CONCENTRATION. Pour bien comprendre le régime nazi et son fonctionnement et pour éviter les confusions, il importe de distinguer camps de concentration et camps d'extermination. 1) Les camps de concentration, organisés sur le territoire allemand depuis 1933 et où ont d'abord été enfermés des Allemands antinazis, ainsi que des Juifs et des prisonniers de droit commun, étaient destinés à interner -provisoirement ou définitivement- des individus jugés dangereux "par mesure de sécurité, par mesure préventive ou par mesure de rééducation".

LES CAMPS DE CONCENTRATION

Entre 1939 et 1945 le nombre des détenus s'est considérablement accru : on y trouvait pêle-mêle déportés politiques, prisonniers de droit commun, homosexuels, témoins de Jéhovah, etc. Par une ordonnance du 7 décembre 1941 a été créé le système NN, Natcht und Nebel ("Nuit et Brouillard") pour certains résistants transférés sans jugement en Allemagne et destinés à disparaître "sans laisser de traces". Les camions à gaz utilisés à Chelmno Source : Le génocide et le nazisme. L'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace. Les camps de concentration, 1933-1939. Le terme camp de concentration désigne un camp dans lequel des gens sont détenus ou confinés, généralement dans des conditions très difficiles et sans respect des normes juridiques acceptées dans les démocraties constitutionnelles quant à l'arrestation et l'emprisonnement.

Les camps de concentration, 1933-1939

Les camps de concentration (Konzentrationslager, KL ou KZ) furent un élément essentiel du régime nazi entre 1933 et 1945. Les premiers camps de concentration en Allemagne furent créés peu après la nomination de Hitler au poste de chancelier en janvier 1933. Dans les semaines après l'arrivée au pouvoir des Nazis, la SA (Sturmabteilung ou Sections d'assaut), la SS (Schutzstaffel, escadron de protection, garde d'élite du Parti nazi), la police et les autorités civiles locales mirent en place de nombreux camps de détention pour incarcérer les opposants politiques, réels ou supposés, à la politique nazie.

L'unité de SS-Totenkopfverbände de chaque camp était divisée en deux groupes. Camps de concentration. Dans les camps de concentration, les docteurs de l'horreur. Lui seul pouvait écrire ce livre-là.

Dans les camps de concentration, les docteurs de l'horreur

Michel Cymes n'est pas seulement le présentateur du Magazine de la santé, sur France 5, et le chouchou du Zapping, sur Canal+. Il est aussi médecin et petit-fils de déportés. A ce titre, il portait cet ouvrage en lui depuis des années. Refusant l'idée préconçue que les bourreaux des camps étaient "des ratés, des praticiens pas très malins, influencés par leur environnement et l'idéologie", il s'interroge: "Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies, et donner la mort à ceux que l'on ne considère plus comme des êtres humains?

" Des expériences menées de manière "désintéressée" [...] A mon souvenir se sont ajoutés le négationnisme, le révisionnisme, l'"humorisme" nauséabond, toutes les petites phrases entendues, sibyllines, prononcées de façon anodine: "C'est pas bien ce qu'ils ont fait, mais ça a quand même fait avancer la médecine... " [...] Torturer l'homme pour épargner les bêtes [ . . . ] [ . . . ] [...] Liste des camps de concentration nazis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des camps de concentration nazis