background preloader

Le Temps

Facebook Twitter

La mesure du temps. Une mystérieuse source de rayons cosmiques ultra-énergétiques détectée. Une petite portion du ciel de l'hémisphère Nord (en rouge ci-dessus) émet une quantité disproportionnée de rayons cosmiques d'ultra-haute énergie, révèle une étude américaine.

Une mystérieuse source de rayons cosmiques ultra-énergétiques détectée

Crédits : K. Kawata, University of Tokyo Institute for Cosmic Ray Research Une proportion importante des rayons cosmiques ultra-énergétiques qui atteignent la Terre provient... d'une minuscule portion du ciel de l'hémisphère nord. Un phénomène que les scientifiques ne parviennent pas à expliquer. On le sait, la Terre est bombardée en permanence par des rayons cosmiques : constitués en majorité des noyaux d'hydrogène ou parfois de noyaux atomiques plus lourds (carbone, oxygène...), ces rayons proviennent souvent de régions très éloignées de l'Univers. Or, dans ce flux continu de particules qui atteignent la Terre, certaines d'entre elles sont parfois porteuses d'une énergie totalement faramineuse : ces rayons cosmiques sont alors dits "d'ultra-haute énergie". Comment expliquer ce phénomène ? Le Temps.

Collections Voisines

Voyage dans l'espace-temps. Ces verités que l'on cache. Les Voyages Dans Le Temps [Documentaire Astrophysique] Le temps, une 4ème dimension imaginaire. Photo d’arrigoceramista sur flickr Dans « voir en 4 dimensions« , je montre comment un cube peut aider à se représenter une 4ème dimension spatiale facilement.

Le temps, une 4ème dimension imaginaire

Ce deuxième article explique pourquoi le temps, la 4ème dimension de l' »espace-temps » dans lequel nous vivons, n’est pas une dimension spatiale comme les 3 autres, mais une dimension « imaginaire », au sens mathématique du terme : un temps élevé au carré est équivalent à une surface négative ! Imaginez qu’un cube de côté égal à 1 mètre surgisse du néant devant vous et disparaisse tout aussi soudainement 1 seconde plus tard. Au commencement du temps 3-6) Paris au fond de l'océan (-530 millions à -3,5 milliards d'années) Au commencement du temps 3-6) Paris au fond de l'océan (-530 millions à -3,5 milliards d'années) Dans ces articles, je voudrais approfondir ma réflexion sur "le visage de Dieu" écrit par les frère Bogdanov et celle de mon article dans mon blog de reflexions à travers le livre de Igor et Grichka Bogdanov: "Au commencement du temps".

Au commencement du temps 3-6) Paris au fond de l'océan (-530 millions à -3,5 milliards d'années)

Ils me permettent de faire un saut dans l'histoire via les blogs et le articles que je déniche sur la toile, d'affiner mes connaissance sur la science et la recherche de l'Origine. Je trouve plaisir et jubilation à partager. Mes articles déjà parus dans cette rubrique: (-530 millions à -3,5 milliards d'années) C'était bien avant la prolifération des organismes évolués du carbonifère., scolopendres, libellules et autres araignées. Cependant, comme à l'ère primaire le niveau d'informations sur terre, est négligeable par rapport à la quantité inimaginable d'informations qui "codent" l'Univers tout entier et ce, quelles que soient les époques. Le temps n'existe pas – Il n'a jamais existé et n'existera jamais. Le temps n’existe pas – Il n’a jamais existé et n’existera jamais Le temps continue à s’écouler dans l’avenir, mais s’il n’existait pas réellement?

Le temps n'existe pas – Il n'a jamais existé et n'existera jamais

Tout dans l’univers à ce moment précis et le temps n’existe pas, du moins selon la théorie quantique. L’idée que le temps s’écoule est en fait assez absurde. Bien sûr, nous avons accepté le temps comme une réalité jusqu’à il y a 100 ans quand Einstein a décidé de tout remettre en question avec sa théorie de la relativité. Maintenant, ce concept est remis en question, et pour une bonne raison. « On constate que le temps disparaît de l’équation Wheeler-DeWitt », explique Carlo Rovelli, physicien à l’Université de la Méditerranée de Marseille. « C’est un problème qui laisse perplexes de nombreux théoriciens. . « Si vous essayez de mettre la main sur le temps, il vous file toujours entre les doigts, » dit Julian Barbour. « Les gens sont sûrs que le temps existe, mais ils ne peuvent pas mettre la main dessus. Il n'y a pas de temps. Il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais.

Tout existe dans le moment présent et c’est un principe fondamental de l’Univers que de nombreux scientifiques essaient toujours de comprendre.

Il n'y a pas de temps. Il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais

Le temps n’existe pas vraiment et la théorie quantique le prouve. Il y a des choses qui sont plus proches de vous dans le temps, et il y a des choses qui sont plus éloignées, tout comme il y a des choses qui sont proches ou éloignées dans l’espace. Mais l’idée que le temps défile devant vous est aussi absurde que d’avoir une idée de ce que l’espace suggère. Le problème avec le temps a commencé il y a un siècle, lorsque les théories élaborées par Albert Einstein (la relativité restreinte et la relativité générale) ont démoli l’idée du temps comme une constante universelle. Une des conséquences est que le passé, le présent et le futur ne sont pas absolus. Selon la théorie spéciale de la relativité d’Einstein, il n’y a aucun moyen de définir des événements que tout le monde peut produire simultanément.