background preloader

Le Super-Goût - Médias

Facebook Twitter

Le SUPER-GOÛT. 19'00 le goûts et les odeurs part 1-3. 19'36 le goût et les odeurs part2-3. Super-goûteur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Super-goûteur

Un super-goûteur (anglais : supertaster) est un individu qui ressent les saveurs de façon bien plus intense que le reste de la population. Le terme a été forgé par le Dr Linda Bartoshuk, spécialiste en psychologie expérimentale, qui a passé l'essentiel de sa carrière à étudier les variations génétiques du goût. Au début des années 1990, Bartoshuk et ses collègues ont remarqué que certains individus avaient une réponse plus élevée aux stimuli que le reste de la population et les a donc qualifiés de « super-goûteurs ». Cette différence de réponse n'est pas due à un biais expérimental ni à un artefact d'étalonnage, mais repose sur une base anatomique et biologique.

Les super-goûteurs n'ont pas plus de papilles sur la langue. Une étude sous forme de "crowdsourcing science [1]", publiée dans le journal Frontiers in Integrative Neuroscience [2], a été réalisée qui a réfuté la théorie de longue date selon laquelle les "super-goûteurs" tireraient leur sensibilité spéciale au goût amer d’une forte densité de papilles gustatives sur leur langue.

Les super-goûteurs n'ont pas plus de papilles sur la langue

Les super-goûteurs sont des individus qui peuvent détecter et sont extrêmement sensibles au phénylthiocarbamide et au propylthiouracile. Deux composés qui sont associés aux molécules de l’amertume dans certains aliments comme le brocoli et le chou frisé. Le super-goût a été utilisé pour expliquer pourquoi certaines personnes n’aimaient pas les aliments épicés ou les bières au houblon, ou pourquoi certains enfants sont si difficiles à table.

La sensibilité de ces exhausteurs du goût amer est partiellement due à une variation dans le gène récepteur du goût TAS2R38. Etes-vous un «super-goûteur»? Si vous sentez très fortement les goûts amers, c'est bien possible.

Etes-vous un «super-goûteur»?

Si vous détestez les asperges et le café, vous êtes peut-être un «supertaster», ou «super-goûteur». C’est ce qu’explique Alex Russell, doctorant travaillant sur les perceptions du goût et de l'odorat à l’université de Sydney, dans un article publié sur The Conversation. Pour lui, il y a des variations naturelles entre les sens des êtres humains.