background preloader

Langues

Facebook Twitter

Proto-Indo-Européens. Les Proto-Indo-Européens (PIE) sont, selon la thèse la plus communément admise, un peuple ancien, locuteur du proto-indo-européen, un langage préhistorique reconstitué de l'Eurasie. La connaissance de ce peuple vient principalement de la reconstruction linguistique. Il aurait diffusé sa langue, sa culture, ses codes et ses croyances à la quasi-totalité des peuples de l'Europe actuelle (Baltes, Celtes, Germains, Grecs, Latins, Slaves) et certains peuples d'Asie (tels que les Iraniens - Perses, Kurdes, Ossètes, Pachtounes et autres peuples Iraniens -, Indiens, Arméniens).

Définition[modifier | modifier le code] Dans la littérature scientifique, les locuteurs de l'indo-européen commun sont habituellement désignés sous le terme d'Indo-Européens[1]. Pour cette raison, Wolfgang Meid (de) subdivise la proto-langue en trois stades qu'il appelle le proto-indo-européen, le moyen-indo-européen et l'indo-européen tardif (qui correspond à l'indo-européen commun). Bernard Sergent, Les Indo-Européens. Langues indo-européennes. En linguistique, les langues indo-européennes (appelées autrefois langues indo-germaniques, ou bien encore langues scythes) forment une famille de langues étroitement apparentées, ayant pour origine ce qu'il est consensuellement convenu d'appeler l'indo-européen commun[2] « dont les éléments lexicologiques, morphologiques et syntaxiques présentent, pour la plupart d'entre elles, des ressemblances de nature telle que ces langues peuvent se ramener à l'unité ; le présupposé est alors que chaque groupe d'éléments comparés procède d'évolutions divergentes à partir de formes originelles disparues[3]. » Au nombre d'environ un millier, elles sont actuellement parlées par près de trois milliards de locuteurs[4].

Généralités et théorie actuelle[modifier | modifier le code] Les langues indo-européennes sont généralement classées en dix branches : L'ensemble des langues indo-européennes sont des langues dites flexionnelles. Répartition des langues indo-européennes vers -1500. arménien (en) Robert S. Racine indo-européenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Par exemple, *bʰéreti, « il porte » peut être divisé ainsi : une racine *bʰer- signifiant « porter », le suffixe *-e- du présent et la terminaison *-ti de la troisième personne du singulier. Dans sa forme de base, une racine PIE consiste en une voyelle unique, précédée et suivie par des consonnes. Quelques cas mis à part, la racine ne se caractérise que par ses consonnes, tandis que la voyelle peut changer, processus appelé ablaut. Ainsi, la racine sus-mentionnée *bʰer- peut aussi apparaître sous la forme *bʰor-, avec une voyelle longue dans *bʰēr- ou *bʰōr-, ou même sous la forme non-syllabique *bʰr-, selon différents contextes grammaticaux.

Les étymons indo-européens doivent être précédés d'un astérisque, qui indique le caractère supposé et non attesté de la forme. Phonotactique[modifier | modifier le code] Structure de base de la racine[modifier | modifier le code] Phonèmes additionnels[modifier | modifier le code] Indo-européen : *weyd- Vocabulaire indo-européen.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Voici une liste des principales racines indo-européennes, avec leurs correspondants dans toutes les grandes familles de langues indo-européennes. On utilise les conventions suivantes : Notes[modifier | modifier le code] Séries comparatives[modifier | modifier le code] Parenté[modifier | modifier le code] Personnes[modifier | modifier le code] Nombres[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] L'Europe linguistique à l'aube de l'Histoire.

Vers la fin du IIème millénaire av. J. -C., selon la théorie classique des peuplements, des habitants porteurs de langues indo-européennes (en caractères italiques sur la carte) côtoyaient des populations d'origines diverses, dont seules quelques-unes sont indiquées ici (en caractères romains). Le peuple des Aquitains semble bien être l'ancêtre du peuple basque, dont la langue n'est pas d'origine indo-européenne. Les Celtes n'avaient pas encore dépassé le Rhin, et l'habitat des Germains était probablement encore situé dans le nord.

Les Latins résidaient en Italie centrale, les Osques et les Ombriens commençaient leur descente le long des Apennins, tandis qu'en Grèce les Doriens avaient succédé aux Achéens, après avoir détruit leur capitale, Mycènes. L'Inde, berceau des langues indo-européennes? - Langues d'ici & d'ailleurs. Jusqu'à il y a très récemment l'ensemble des chercheurs linguistes et archéologues étaient d'accord pour situer l'aire d'apparition du proto-indo-européen (PIE) en gros au nord du Caucase, entre la Mer Noire et la Mer Caspienne. Or, avec l'extraordinaire progrès des recherches en génétique et l'association de certains marqueurs avec des groupes de locuteurs particuliers, de nouvelles pistes se sont ouvertes pleines de promesses. Désormais on peut suivre un groupe de population sur plusieurs siècles. En ce qui concerne l'origine des langues indo-européennes, les dernières analyses du marqueur génétique Ra1a - marqueur associé à la plus grande partie des locuteurs de langues indo-européennes - semblent indiquer que celui-ci serait apparu en Inde, dans les actuels Kashmir et Pandjab, avant de se répandre en Asie Centrale puis vers la région pontique (entre Mer Noire et Mer Caspienne) et de là vers l'Europe.

Je cite un extrait d'un article de Wikipedia en anglais: Les indo-européens. Langues, peuples & Mythologie. Quelle est l’origine des langues indo-européennes ? Par bien des aspects, les langues sont comme les espèces animales : certaines se ressemblent, d’autres pas, et ces similarités permettent de les grouper en familles. Parmi celles-ci, il en existe une particulièrement intéressante : la famille des langues dites indo-européennes. La question de l’origine de ces langues indo-européennes agite depuis longtemps la communauté des linguistes. Elle a même été qualifiée de « problème le plus récalcitrant et pourtant le plus étudié de la linguistique historique » [1]. Un récent article de Science apporte des éléments nouveaux à cette question, mais fait également gonfler la polémique !

Les langues indo-européennes Comme son nom l’indique, la famille des langues indo-européennes regroupe la plupart des langues parlées aujourd’hui en Europe, mais aussi l’hindi, le persan et le sanskrit, ou encore des langues mortes comme le latin ou le hittite. D’où vient l’indo-européen ? L’arbre des langues L’origine géographique de l’indo-européen Pour aller plus loin… Un possible foyer originel des langues indo-européennes.

0. La plupart des gens cultivés ont une vague idée de ce que sont les langues «&xnbsp;indo-européennes&xnbsp;»&xnbsp;: ce sont les nombreuses langues qui sont parlées du nord-ouest de l’Europe au sous-continent indien (et même, historiquement, au Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine) et qui sont liées par leur grammaire et par un fond lexical commun hérité (système numérique ou pronoms, par exemple). Pour les notions de base, on peut se reporter aux grandes encyclopédies. Les correspondantes pages Wikipedia sont médiocres. La plus grande prudence s’impose concernant les nombreuses pages Internet ésotériques et farfelues qui sont dénuées de tout fondement linguistique, archéologique ou statistique (voir Holm 2007c); ces pages se reconnaissent souvent à leurs maigres références bibliographiques et à leurs inepties raciales. 1. 1.1. 1.2. 1.3. 2. 3. 4. 5.

. - (2011): "Swadesh lists" of Albanian Revisited and Consequences for Its Position in the Indo-European Languages. . - Holm, Hans J. Les origines Indo-européennes. Indo-européen commun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode. L’indo-européen commun, proto-indo-européen ou indo-européen (souvent abrégé en i. -e.), est une langue préhistorique, sans témoignage écrit, qui est supposée être à l'origine de toutes les langues indo-européennes.

Elle a été partiellement reconstruite à partir de la comparaison entre les langues, actuelles ou anciennes, qui en sont issues. Découverte et reconstruction[modifier | modifier le code] Classification des langues indo-européennes. Quand et où l'indo-européen a-t-il été parlé ? La localisation géographique et temporelle du « peuple indo-européen » a donné lieu à diverses hypothèses. Le processus de « satemisation », à l'origine de la séparation entre langues satem et langues centum, a probablement commencé dès le IVe millénaire av. Notes : (en) V.

Sanskrit - Médias