background preloader

Kepler 186 - f

Facebook Twitter

Kepler-186f, une exoterre dans la zone habitable de son étoile. Depuis 2009, le télescope spatial Kepler, de la Nasa, installé sur une orbite autour du Soleil, observe la même région du ciel, couvrant les constellations du Cygne et de la Lyre.

Kepler-186f, une exoterre dans la zone habitable de son étoile

L'étoile Kepler-186 est située à 500 années-lumière, ce qui interdit d'imager ses planètes. C'est la méthode des transits, qui repose sur la légère occultation de l'étoile quand une planète passe devant, qui a permis de la détecter. © Danielle Futselaar Kepler-186f, une exoterre dans la zone habitable de son étoile - 2 Photos Terre en vue ! La stupéfiante découverte d'une nouvelle Terre. Pas d'affolement !

La stupéfiante découverte d'une nouvelle Terre

Les ovnis ne vont pas débarquer. Chez les astronomes, la quête d'une planète vivante tourne à l'obsession. Dès que les télescopes terrestres ou spatiaux pêchent dans l'espace une planète qui pourrait ressembler à la Terre, ils s'empressent de publier des communiqués de victoire. Une planète comparable à la Terre hors du système solaire. Les explications de Michel Rochon Une planète habitable comparable à la Terre a été découverte pour la première fois hors du système solaire par une équipe internationale d'astronomes. « Ce qui rend cette découverte particulièrement intéressante, c'est le fait que cette planète, baptisée Kepler-186f, est de taille terrestre, en orbite autour d'une étoile dite naine, plus petite et moins chaude que le soleil, dans la zone tempérée où l'eau peut être liquide », indique Elisa Quintana, une astronome du SETI Institute et du centre de recherche AMES de la NASA, qui a mené cette recherche.

Une planète comparable à la Terre hors du système solaire

Kepler 186f, le nouveau Monde. La planète Kepler-186f est la première exoplanète de la taille de la Terre découverte dans la zone habitable de son étoile.

Kepler 186f, le nouveau Monde

Issue des données du satellite Kepler, le prolifique chasseur de planètes de la NASA, ce nouveau Monde tourne autour de son étoile, une naine de type M de taille moitié moindre que le Soleil et située à quelque 500 années-lumière de nous dans la constellation du Cygne. Les naines de type M sont légion, représentant plus de 70% de la population stellaire de notre galaxie. Pour se trouver dans la zone habitable de son étoile, une planète doit se trouver à une distance où la température de surface est compatible avec la présence d'eau liquide. Exoplanète: "c'est très enthousiasmant, mais il ne faut pas s'enflammer"

De son nom de baptême Kepler-186f, une exoplanète découverte dans la constellation du Cygne a ravivé jeudi l'espoir de trouver une "cousine" de notre Terre susceptible d'abriter de l'eau et, pourquoi pas, la vie.

Exoplanète: "c'est très enthousiasmant, mais il ne faut pas s'enflammer"

Mais à presque 500 années-lumière de nous, son observation rendue possible par le télescope spatial Kepler reste difficile. Gilles Dawidowicz, planétologue de la Société astronomique de France, nous en dit plus à son sujet. Kepler : 5 infos à retenir de la planète “presque jumelle” de la Terre. Et si d’autres planètes pouvaient accueillir la vie ?

Kepler : 5 infos à retenir de la planète “presque jumelle” de la Terre

La Nasa a annoncé jeudi 17 avril avoir découvert une planète “habitable” et semblable à la Terre. De l’eau à l’état liquide pourrait être présente sur cette exoplanète, baptisée Kepler 186f. Pour Fred Adams, astronome à l'Université du Michigan, c’est une découverte historique: Il s'agit d'un pas important dans la quête pour découvrir une exoplanète identique à la Terre” Kepler-186f. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kepler-186f

Nom[modifier | modifier le code] Le nom Kepler-186f lui a été donné, car elle a été découverte grâce aux informations fournies par le télescope Kepler de 2009 à 2013. Le nombre 186 fait référence au système stellaire et la lettre f fait référence au nombre et à la date de la découverte d'exoplanètes autour de Kepler-186. Cette lettre a été attribuée comme d'accoutumée : dans un système solaire, la lettre a est réservée à l'étoile, la première planète découverte hérite de la lettre b, la deuxième de la lettre c, la troisième de la lettre d, etc. Kepler 186f, une nouvelle planète à détruire. Ouf, nous pouvons continuer à détruire consciencieusement notre planète, balancer les piles dans la nature et pousser l’air conditionné les fenêtres grandes ouvertes : les scientifiques de la NASA en ont trouvé une autre de remplacement !

Kepler 186f, une nouvelle planète à détruire

Kepler 186f est ainsi pratiquement identique à notre bonne vieille Terre, du moins elle en est proche sur bien des points. Sa taille est similaire à peu de choses près (10% plus grosse), et elle est positionnée à une distance idéale de son soleil – ce qui signifie que potentiellement, de l’eau sous forme liquide peut couler sur son sol. Il faudra certes se faire à sa révolution annuelle de 130 jours seulement. Son étoile, beaucoup plus petite que la notre, ne lui fournit qu’un tiers de l’énergie que notre soleil ne nous en donne. Quand il est midi sur Kepler 186f, la luminosité de son étoile est équivalente à celle de la notre une heure avant le coucher du soleil. Tout lâcher pour partir vivre sur la planète Kepler ? Ça va vous prendre du temps. La découverte d'une planète de la taille de la Terre et située en zone habitable autour de son soleil, cela fait rêver.

Tout lâcher pour partir vivre sur la planète Kepler ? Ça va vous prendre du temps

Vous rêvez d'y faire un tour, de refaire votre vie là-bas ? Réfléchissez à deux fois. Pour être certain que Kepler 186f peut héberger la vie et même pouvoir s'y installer, il faudrait en effet aller vérifier sur place. Mais voilà, ça risque de ne pas être simple. La planète est en effet située à quelques 500 années-lumière, ce qui est une distance colossale lorsqu'on sait qu'une année-lumière équivaut à pratiquement 9.460 milliards de kilomètres. Kepler 186 f : une planète invisible mais très accueillante. Une représentation imaginaire du système planétaire de l’étoile Kepler 186.

Kepler 186 f : une planète invisible mais très accueillante

Autour de l’étoile naine rouge, quatre planètes tournent, dont l’une passe en transit devant son disque. En avant-plan, la planète Kepler 186 f, ses nuages, ses océans. Il ne manque que des dauphins et des pingouins extraterrestres à cette vue idyllique ; sauf que… Infographie. Combien de temps faudrait-il pour atteindre Kepler 186f ? - 18 avril 2014.

VOYAGE, VOYAGE. En avril 2014, une exoplanète déclenchait l'engouement mondial. Une équipe internationale d'astronomes annonçait avoir déniché Kepler-186f, une exoplanète située en zone habitable. Depuis le 23 juillet 2015, c'est une autre exoplanète qui fait tourner les têtes : la "super Terre" Kepler-452b.