background preloader

International - Citoyens Vs Politique

Facebook Twitter

En Autriche, la victoire des «citoyens mobilisés» Nouvelle Donne, un parti de citoyens, aux grandes idées, ni de droite, ni de gauche. Italie : démission de Renzi ; victoire du mouvement 5-Etoiles. En Islande, le Parti pirate se renforce mais reste en dehors du pouvoir. En Islande, le Parti pirate à l’assaut du pouvoir. La jeune formation libertaire pourrait arriver en deuxième position aux élections législatives anticipées de ce samedi.

En Islande, le Parti pirate à l’assaut du pouvoir

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jean-Baptiste Chastand (Reykjavik, envoyé spécial) A 35 ans, Sara Oskarsson est typique de cette génération de militants islandais qui pourrait faire une entrée fracassante au Parlement, à l’occasion des législatives anticipées, organisées samedi 29 octobre sur l’île. Candidate sur les listes du Parti pirate, cette artiste peintre ne cache pas son excitation. « Quoi qu’il arrive, cela aura été une expérience extraordinaire », vante-t-elle en hissant, à deux jours du scrutin, le drapeau du parti sur le bateau qui servira de QG pour l’élection.

Budget participatif : la capitale fait le pari des projets citoyens. Paris consacrera plus de 100 millions d’euros à des réalisations proposées par ses habitants, soit 5 % du budget d’investissement de la ville.

Budget participatif : la capitale fait le pari des projets citoyens

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Béatrice Jérôme « Aucune ville au monden’a obtenu un tel score ! », pavoise Emmanuel Zemmour, conseiller d’Anne Hidalgo. Espagne : l’échec de Podemos. Pari perdu pour Podemos.

Espagne : l’échec de Podemos

Le mouvement issu des « indignés » est le perdant des élections législatives du 26 juin en Espagne. Son chef, Pablo Iglesias, espérait devancer, dans les urnes, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et lui faire subir ce que Syriza, le mouvement du premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait infligé au Pasok grec : la marginalisation. Pour cela, il avait fait les alliances nécessaires : un pacte avec les communistes d’Izquierda unida, un accord pour autoriser un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, une dénonciation vigoureuse de l’austérité.

Finalement, Podemos et ses alliés ne recueillent que 21,1 % des suffrages (71 députés), contre 24,3 % en décembre 2015. Virginia Raggi, du Mouvement 5 Etoiles, élue première femme maire de Rome. L’élection de Virginia Raggi, dimanche 19 juin, dans le fauteuil de maire de Rome, est un événement historique mais ne constitue pas une surprise.

Virginia Raggi, du Mouvement 5 Etoiles, élue première femme maire de Rome

Historique car c’est la première fois dans l’histoire plurimillénaire de la Ville Eternelle qu’une femme accède au Capitole, siège de la mairie. Selon les premiers sondages « sorties des urnes », dimanche à 23 heures, elle obtenait entre 62 et 66% des suffrages quand son adversaire de gauche Roberto Giachetti n’en obtenait qu’entre 34 et 38% dans un contexte de faible participation tout comme dans les 126 villes concernées par ce second tour de scrutin (36,5 %). Pour appréhender cette victoire, il suffisait d’écouter les conversations des Romains au bar le matin devant un espresso ou dans les transports en communs, pour comprendre qu’ils étaient à bout et prêts à porter leurs suffrages sur la jeune candidate du Mouvement 5 Etoiles dont l’inexpérience leur semblait la garantie de son honnêteté. L'ascension du Mouvement Cinq-Étoiles fragilise Renzi en Italie. Les citoyens doivent re-prendre conscience de leur pouvoir.