background preloader

Intelligence Végétale

Facebook Twitter

L'intelligence des Plantes - 1de5. Les plantes, à l'égal de l'homme. Certains arbressont timides : ils maintiennent une distance minimale entre les branches de leurs cimes.

Les plantes, à l'égal de l'homme

Shutterstock/Shee See Kiong Francis HALLÉ est professeur émérite à l'Université de Montpellier. Il est spécialiste de l'écologie et des forêts primaires. Pour nos ancêtres, la Terre était immobile au centre de l'Univers, le Soleil et les autres étoiles faisant la ronde autour d'elle. Cette théorie du géocentrisme, défendue par Aristote et Ptolémée, a perduré jusqu'au xvie siècle. L'inexorable descente du piedestal Autre déconvenue pour l'homme, sa place dans la nature. Notre nature animale ayant finalement été admise, au moins étions-nous la seule espèce animale à faire preuve de jugement, de sensibilité, de parole, de conscience, d'intelligence, de créativité, la seule à savoir rire, la seule à prendre soin de ses morts... INTELLIGENCE VEGETALE.flv. Écologie L’intelligence secrète des plantes Martine Castello.

Les plantes sont douées d’intelligence.

Écologie L’intelligence secrète des plantes Martine Castello

Et en cela nous ressemblent. C’est ce qu’affirme Daniel Chamovitz, un généticien de l’université de Tel-Aviv pour qui la frontière entre les règnes végétal et animal est ténue. Si ténue qu’au vu des découvertes récentes en biologie végétale, on peut considérer que les plantes, sans cerveau ni neurones, sont capables d’interagir avec l’environnement à l’aide de sens identiques aux nôtres et de garder la mémoire des événements, ce qui les fait entrer dans la catégorie des êtres conscients.

Vous n’y croyez pas ? Attendez de lire la suite, que Chamovitz consigne scrupuleusement dans « La Plante et ses sens ». Mon géranium « voit » que je m’approche de lui et peut repérer si je porte une jupe rouge ou bleue. Les plantes entendent-elles ? Ceux qui, comme moi, aiment Franquin, ont probablement le souvenir de cette planche savoureuse où Gaston Lagaffe, pensant que les plantes sont sensibles à la musique et désireux d'accroître le bien-être d'un pied de lierre, veut lui jouer un petit air.

Les plantes entendent-elles ?

Mais aux premières notes affreuses émises par le tristement célèbre gaffophone, la plante tente de s'échapper par la fenêtre ouverte... Ce que dit le gag, c'est que le son de cet instrument générateur de catastrophes doit vraiment être horrible si "même un végétal" ne le supporte pas. Encore faut-il que les plantes ne soient pas sourdes comme leurs pots et qu'elles puissent percevoir les vibrations sonores. La notion de communication dans le monde végétal a longtemps été tenue pour marginale (voire inexistante) quand elle n'a pas été raillée. Dans une nouvelle étude publiée le 22 mai par PLoS ONE, une équipe italo-australienne a voulu explorer tous les modes de communication possibles entre deux plantes, le piment et le fenouil. Les arbres sentent-ils et communiquent-ils ? Avertissement : l’article qui suit ne procède nullement d’une vision spiritualiste, idéaliste ni mystique de la nature ou de l’arbre.

Les arbres sentent-ils et communiquent-ils ?

Il n’est nullement question d’attribuer un esprit aux arbres ou de les transformer en modes d’expression d’un quelconque "esprit supérieur"... Pas question ici d’"esprit" de l’arbre, d’"aura" de l’arbre, de volonté de l’arbre, d’âme de l’arbre, etc. Il n’est nullement besoin d’attribuer des propriétés humaines à l’arbre pour le concevoir comme un sujet et pas seulement comme un objet, pour reconnaître qu’il sent le monde extérieur, communique avec lui, pour reconnaître ses capacités collectives et individuelles.

Donc pas de contresens : il n’y a aucun animisme dans ce texte, aucune recherche purement spirituelle. Ce sont des propriétés de la biochimie de l’arbre que nous voulons souligner. Cependant, sans l’ombre d’un animisme, d’un point de vue scientifique, la question se pose : Quand les plantes parlent. Les plantes sont capables de communiquer entre elles par leurs racines.

Quand les plantes parlent

De se prévenir en cas de danger, et d’aider leurs congénères à l’anticiper. C’est ce que démontre une équipe israélienne de chercheurs. Explications. Les plantes se parlent. Une équipe de chercheurs de l’Université de Ben-Gurion en Israël a découvert que les végétaux étaient capables d’échanger entre eux des informations indispensables à leur survie. La plante qui sait entendre. Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > La plante qui sait entendre La plante qui sait entendre Une plante qui sait entendre ?

La plante qui sait entendre

Les plantes peuvent apprendre et mémoriser. Array.

Les plantes peuvent apprendre et mémoriser

Array. Les plantes peuvent apprendre et mémoriser - LMOUS Une étude australo-italienne révèle qu'une variété de Mimosa peut apprendre et mémoriser certaines informations, aussi vite et aussi longtemps que le font certains animaux. Une équipe australo-italienne (Gagliano, Renton , Depczynski et Mancuso) s'est amusée à mettre au point un protocole d'apprentissage pour végétaux, en tous points calqué sur les modèles d'expérimentation animale. Pour ce faire, ils ont utilisé Mimosa pudica, aussi appelé "Sensitive", du fait de sa capacité à se replier instantanément au moindre contact (au cas où certains l'ignoreraient, cela s'appelle la thigmonastie).

Les plantes ont la mémoire de l'eau. L'intelligence des végétaux. Les plantes sont-elles intelligentes ? L'intelligence des végétaux. 07.11.2010L'intelligence des végétaux De récentes études scientifiques montrent que les végétaux sont capables d'éprouver ses sensations et qu'ils ont une mémoire.

L'intelligence des végétaux

Ils communiquent entre eux par des signaux chimiques et peuvent se défendre contre des herbivores qui dévorent leurs feuilles. Ils réagissent aussi aux caresses et à la musique, avec en particulier une plante qui est capable de "danser". Autre chose étonnante: la structure d'un arbre ressemble à celle des neurones qui traitent l'information en échangeant eux aussi des signaux chimiques. Et si une forêt avait une conscience et constituait un "superorganisme" intelligent ? Thèmes: Sciences de la vie, Cerveau Sélection d'articles sur les mêmes thèmes: Découverte d’une calculatrice intégrée aux plantes. La nature est-elle consciente? Dans cet entretien, Rupert Sheldrake, docteur en biologie de l’université de Cambridge, revient sur les origines de la séparation entre l’être humain et la nature, et propose une autre conception, fondée sur l’existence de champs qui nous relient à elle.

La nature est-elle consciente?

Sommes-nous conscients de la distance que nous avons mise entre nous et la nature ? Je pense que beaucoup de gens n’en sont pas conscients. Durant la semaine, la plupart ont une attitude mécaniste envers la nature, en accord avec la science matérialiste. Mais le week-end, ils basculent sur un autre mode. C’est pourquoi les routes menant hors des grandes villes occidentales sont saturées le vendredi soir : les gens tentent de rejoindre la nature – en voiture. Quelle est l’origine de nos théories sur la nature ? Les plantes possèdent-elles une véritable intelligence ? - Sciences. Cactus Cobalt123 © Licence CC via Flickr La question paraît saugrenue.

Les plantes possèdent-elles une véritable intelligence ? - Sciences

Il y a quelques années, elle ne se serait certainement pas posé. Pourtant, le magazine Science et Vie, notre partenaire pour cette émission, titre son dossier de ce mois de mars : « L’intelligence des plantes enfin révélée ». On pense d’abord à une formulation légèrement exagérée. Les arbres parviennent à communiquer entre eux. Quand les peupliers alertent leurs voisins Vous n'allez plus regarder votre jardin de la même façon.

Oui, les plantes communiquent! Quand les plantes ressentent nos intentions. Les plantes ont-elles une forme de perception ? D’après l’expérience de Cleve Backster , il semblerait que ce soit bien le cas, et que les plantes soient réceptives à ce qui se passe dans leur environnement. Extrait du livre « La Science de l’intention » de Lynne McTaggart. © Robert Buelteman Cleve Backster fut parmi les premiers à suggérer que les plantes sont affectées par l’intention humaine, une idée considérée comme si absurde qu’elle fut ridiculisée pendant quarante ans.

Le mystère de la vie affective des plantes « Bricoler & jardiner. WTF japonais : ils rendent les plantes émotives. Monde Végétal -> Botanique -> L'Intelligence des Plantes. Communication, odorat, mémoire... Qui l'eût cru ! Les plantes ont le sens de l'ouïe, elles savent se mouvoir et communiquer, elles ont l'esprit de famille et elles ont même de la mémoire ! En un mot : ce sont des êtres "intelligents". Telle est l'étonnante découverte de biologistes, dont les travaux révolutionnent totalement notre regard sur le monde végétal. Mieux, ils le réhabilitent dans l'ordre du vivant. Les plantes sont intelligentes (et méritent même d’avoir des droits) Les plantes se comportent de façon intelligente: certaines peuvent se déplacer, élaborer des stratégies contre les prédateurs, utiliser leur odorat...

Le neurobiologiste Stefano Mancuso plaide pour une reconnaissance de leurs droits. L'intelligence animale n'est plus à démontrer. Le chimpanzé est capable de fabriquer des outils et d'apprendre le langage des signes, l'éléphant a une excellente mémoire, les rats sont capables de résoudre des problèmes, les oiseaux communiquent avec le chant, les abeilles peuvent compter... Perception des plantes. L’insoupçonnable intelligence des plantes – Partie 1. Mouvements, mémoire, langage, ruses, esprit de famille…vous pensez que je parle d’animaux ? Les racines de "l’intelligence végétale" Je ne m’attendais certes pas à cette botte secrète qui me décroche soudainement de mon tuteur et me met à terre. Découverte : les plantes sont intelligentes ! La vision de la « plante automate » est morte. Sensible et dynamique, le monde végétal se sert de son intelligence pour s’adapter à son environnement et lutter contre les agressions extérieures.

L’esprit des plantes. « L’esprit des plantes » c’est le nom de l’excellent documentaire de Jacques Mitsch, diffusé pour la première fois le 22 janvier 2010 sur ARTE.