background preloader

Histoire Générale

Facebook Twitter

Liste des monarchies dans le monde. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des monarchies dans le monde

Les monarchies dans le monde Par ordre alphabétique[modifier | modifier le code] Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. Autres classements[modifier | modifier le code] Les 16 monarchies du souverain britannique[modifier | modifier le code] En fait, Élisabeth est souveraine de tous ces territoires depuis son accession au trône le 6 février 1952, soit comme chef d'État directement soit au titre de souverain du Royaume-Uni dont le territoire était une colonie avant d'en devenir chef d'État à la date de l'indépendance mentionnée, soit au titre de souverain d'un autre royaume dont le nouvel État a fait sécession. Ancienneté des souverains[modifier | modifier le code] Années 1950 6 février 1952 : Élisabeth II, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande-du-Nord, du Canada, d'Australie et de Nouvelle-Zélande et des autres colonies.

Années 1960 Années 1970 Années 1980 Années 1990 Années 2000 Années 2010. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Penser autrement sert à changer le monde. Penser autrement sert à changer le monde [jeudi 14 avril 2011 - 03:00] Géographie Faut-il penser autrement l'histoire du monde ?

Penser autrement sert à changer le monde

Éditeur : Armand Colin. Plaidoyer pour un grand récit mondial. Faut-il penser autrement l’histoire du monde ?

Plaidoyer pour un grand récit mondial

Telle est la question que Christian Grataloup, géographe et historien que nous avons le plaisir de compter parmi les collaborateurs de cet espace, pose en couverture de son dernier livre. L’auteur a pris l’habitude, ces dernières années, de publier un livre à intervalle régulier, tous les deux ans. En 2007, il nous avait ainsi gratifié d’un sublime Géohistoire de la mondialisation. Le temps long du monde [Armand Colin, Paris, 2007, rééd. 2010], qui avait décroché le prix Ptolémée de géographie au Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges.

De la méditerranée à l'asie : une comparaison nécessaire (commentaire) L’essai de R.

De la méditerranée à l'asie : une comparaison nécessaire (commentaire)

Bin Wong — tout comme, dans une certaine mesure, et même si je suis loin de partager l’ensemble de la démarche et les conclusions de ces auteurs, le livre récent de Peregrine Horden et Nicholas Purcell [1] Peregrine HORDEN et Nicholas PURCELL, The Corrupting... [1] , premier tome d’une entreprise plus vaste — marque à mes yeux la meilleure et en fait la seule façon de lire aujourd’hui Braudel. Le problème n’est pas de l’imiter ou de le répéter, mais de s’en inspirer librement, pour élaborer des hypothèses à tester sur d’autres périodes et sur d’autres lieux : ou, si l’on préfère, de l’utiliser comme une clef pour ouvrir des portes encore fermées, et non des portes désormais largement ouvertes. Le même essai de R. Mais cette liberté a un prix.

Elle exige un double effort. Entre monde et nation : les régions braudéliennes en asie. Notes Nous utilisons l’édition de 1966, plus riche que l’édition originale de 1949 sur les États, les civilisations et la démographie, et parlant en outre beaucoup plus de l’extrémité ottomane de la Méditerranée.

Entre monde et nation : les régions braudéliennes en asie

Fernand BRAUDEL, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1976, t. 2, p. 118. Cf. G. William SKINNER, « Cities and the Hierarchy of Local Systems », in G. La fin de la souveraineté ? - La vie des idées. Le monde serait-il devenu plat et vide de toute souveraineté ?

La fin de la souveraineté ? - La vie des idées

Ce lieu commun, répété à l’envi par les exégètes de la mondialisation, est tout simplement faux, selon le géographe John Agnew. La souveraineté se déterritorialise mais ne disparaît point : telle est la conclusion de son dernier livre. Recensé : John Agnew, Globalization and Sovereignty, New York, Rowman and Littelfield, 2009. « Beaucoup de ce qui s’écrit sur la mondialisation semble partir du principe qu’on parvient rarement à la célébrité par la vertu de la litote ». Les mondes mêlés de la monarchie catholique et autres « connected histories » Notes Parmi les exceptions les plus notables, citons les travaux des historiens anglais et français qui ont investi l’histoire de la péninsule Ibérique.

Les mondes mêlés de la monarchie catholique et autres « connected histories »

Intérêt qu’on mettra en rapport avec le statut particulier, pour ne pas dire périphérique, qu’occupe l’Europe méditerranéenne — ou l’Europe orientale — dans l’histoire européenne. Voir les critiques apportées par Janet LIPPMAN ABU-LUGHOD contre l’eurocentrism dans Before European Hegemony : The World System AD 1250-1350, New York, Oxford University Press, 1989. Un état récent de ces positions dans Walter D. Du tage au gange au XVIe siècle : une conjoncture millénariste à l'échelle eurasiatique.

Notes Cet article a été commencé il y a plusieurs années.

Du tage au gange au XVIe siècle : une conjoncture millénariste à l'échelle eurasiatique

Une première version a paru dans les Working Papers in Early Modern History, Department of History, University of Minnesota, octobre 1994. Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers plusieurs de mes collègues qui m’ont apporté leur aide, tout particulièrement le regretté Jean Aubin et Kathryn Babayan, Estelle Boucher, Cornell Fleischer, Maurice Kriegel, Derryl Maclean, Geoffrey Parker, James Tracy et Ines Županov. Fernão LOPES de CASTANHEDA, Histó ria do Descobrimento e Conquista da ĺndia pelos Portugueses, Manuel LOPES de ALMEIDA (éd.), Porto, Lello e Irmão, 1979, t. Penser l'histoire croisée : entre empirie et réflexivité. Global/world history : le monde vu des États-Unis. En matière d’histoire, même si les États-Unis présentent certaines particularités, ils ont connu les mêmes évolutions que les autres pays occidentaux.

Global/world history : le monde vu des États-Unis

La naissance d'une histoire-monde. Alors que le monde anglo-saxon a entrepris depuis longtemps de produire une histoire-monde, la France est restée à la traîne… Jusqu’à ce que se cristallise récemment une histoire globale qui reprend l’expérience initiée par Fernand Braudel.

La naissance d'une histoire-monde

L’histoire globale est un ensemble regroupant les recherches entendant penser sur la longue durée les racines historiques de notre monde, et visant à décloisonner la discipline historique trop souvent cloisonnée dans des frontières nationales. La conscience de la globalité (commentaire) Les deux essais de Serge Gruzinski et Sanjay Subrahmanyam, rapprochés dans ce numéro des Annales comme ils l’ont été dans leur forme orale lors de la Journée d’études « Penser le monde, XVe - XVIIIe siècle » organisée en mai 2000, sont inscrits sur une double trame d’interrogations et de propositions. La première est donnée par les débats menés lors du XIXe Congrès International des Sciences Historiques tenu en août dernier à Oslo et dont le premier grand thème était consacré à la global history [1] Proceedings/Actes, 19th International Congress of... [1] . Une telle proposition était fondée sur une série de refus, que l’on retrouve chez S.

Une histoire à l'échelle globale. Pistes pour une régulation mondiale à inventer. Introduction. Pistes pour une régulation mondiale à inventer LA MONDIALISATION peut se décliner d’au moins quatre manières différentes. Elle marque d’abord l’arrivée des grandes civilisations que sont l’Inde et la Chine dans le jeu du capitalisme mondial. Dire l'histoire à l'échelle du monde. Un aperçu global des histoires globales. Comment dresser un panorama des histoires globales et promouvoir ces démarches aujourd’hui ?

Voilà un défi que relèvent les deux principaux auteurs et coordonnateurs de cet ouvrage, l’économiste Philippe Norel auteur d’une Histoire économique globale et Laurent Testot, journaliste à Sciences Humaines. Pour ce faire, ils ont rassemblé une série de courts textes (3 à 5 pages) parus dans le magazine Sciences Humaines ou sur le blog Histoire Globale. « Unité, dualité, multiplicité. Vers une histoire à la fois globale et plurielle » L'histoire globale est-elle un mythe ? L’école en manque d’histoire du Monde. Christian Grataloup L’une des demandes sociales explicites à laquelle l’histoire globale a tenté d’apporter une réponse a été exprimée par des enseignants du secondaire des États-Unis.

La prise de conscience de l’importance du niveau mondial pour tout un chacun, plus encore pour les citoyens de demain, nécessitait d’avoir une vision historique à cette échelle. Or, en Amérique comme en Europe, l’enseignement du passé comme du présent des sociétés pâtit encore d’un double héritage : un long « roman national », rodé et efficace mais usé et remis en cause depuis la fin des années 1960 d’une part, et des référents universitaires qui, dès le début des années quatre-vingt, délaissent les « grands récits » pour se tourner vers une production scientifique centrée sur des objets plus restreints. Les perspectives de la recherche historique et celles de la demande scolaire évoluent ainsi de façon contradictoire. L’Histoire globale, un nouveau programme de recherche ? « Histoi. Il existe aujourd’hui un ensemble de recherches qui, de par les problématiques et les thématiques auxquelles elles se réfèrent, de par les principaux courants théoriques qui les animent, et de par les travaux précurseurs dont elles s’inspirent, peuvent être regroupées au sein d’un seul et même programme de recherche international : l’Histoire globale.

Ce programme est d’abord fondamentalement transdisciplinaire, du fait notamment de reprendre à son compte une série de problèmes dont l’horizon de résolution fut constitutif des sciences sociales, avant que celles-ci ne s’institutionnalisent en disciplines universitaires distinctes à la fin du XIXe siècle. L’Histoire globale s’élabore ainsi aujourd’hui sur la base et à la croisée des différentes sciences sociales, dont les apports spécifiques sont intégrés à partir d’une littérature secondaire commune. De l’histoire nationale à l’histoire globale.

«Il faut construire une histoire globale» - Christian Grataloup, > Réplique exacte du magazine, l'édition digitale de Sciences et Avenir vous offre le même contenu que la version papier, enrichie par des vidéos complémentaires sur différents articles. > Où que vous soyez, le Sciences et Avenir reste directement accessible en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. > L'édition digitale est à votre disposition le mercredi soir à 20h, la veille de la sortie en kiosque de Sciences et Avenir. > Vous pouvez sélectionner, partager vos articles préférés sur des réseaux sociaux et des blogs et effectuer des recherches par mots-clés. Vos archives sont également accessibles simplement. La ruée vers le global - Nonfiction.fr le portail des livres et. Pour une histoire sociale mondiale. L'eurocentrisme de Marx : pour un dialogue du débat sur Marx avec les études postcoloniales. Le décentrement du monde - La vie des idées.

Pour ou contre Jared Diamond ? Anthony G.Hopkins, une vie dans l'histoire globale. SciencesHumaines.com. Histoire globale, histoires connectées. La mondialisation de l'histoire. Comme un besoin de mondialisation de l’his. Christian Grataloup La réédition du Secret de l’Occident est une bonne idée. D’abord comme symptôme d’une demande de réflexion sur les processus historiques au niveau mondial, ensuite parce que cette démarche autodidacte présente une perspective plutôt originale dans une structure claire et pédagogique. Cosandey n’est pas historien, mais spécialiste de physique théorique, ce qui explique sans doute sa curiosité pour le progrès scientifique.

Le décentrement du monde. Il faut décentrer l'histoire.  Une pensée du monde en question. Eddy Banaré Tout débute avec un « souvenir d’enfance » sur les bancs de l’école française des années 1950, « une expérience épistémologique enfantine » (p. 14) issue de cette époque où l’enseignement de l’histoire et de la géographie était une « fabrique nationaliste » (p. 14). Penser autrement l’histoire du monde – Entretien avec Christian Grataloup. Christian Grataloup :Faut-il penser autrement l’histoire du monde ? De l’empathie en géographie et d’un réseau de géographes : la Chine vue par Léon Metchnikoff, Élisée Reclus et François Turrettini.

Misère de l’histoire universelle. La main à la plume vaut la main à la charrue Entretien avec Jack Goody, première partie. « Choc des civilisations » ou choc des disciplines ? Les sciences sociales et le comparatisme. Les Orientaux sont-ils faits pour le capitalisme ? Du vol et/ou de l’écriture de l’Histoire. À propos d’un livre de Jack Goody. Le récit du monde. Catégories occidentales et structuration de l’histoire. Le vol de l’histoire. Comment l’Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde - Transeo Review. Face au détournement de l'histoire - à propos d. Jack Goody et le miracle eurasien.  Comment dire les singularités du monde? La matière des idées. Les Etats-Unis ou le nouvel empire romain. L'Europe et le mythe de l'Occident : entretien avec Georges Corm.

Comment l'Europe a découpé le Monde. Comprendre l'hégémonie occidentale. Les dangers d'une "histoire douce" de l'Europe.